Forum RPG
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rendez-moi mon manoir !... S'il vous plaît

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wolfgang
Gewöhnlichen Aristokrat
avatar

Nombre de messages : 45
Age : 22
Localisation : À gauche, évidemment.
Emploi/loisirs : Être riche, ça compte ?
Humeur : Un gentleman se doit de toujours rester souriant
Présentation : Il serait fort agréable à vous de cliquer sur ce lien afin de faire plus ample connaissance
Points : 64
Réputation : 9
Date d'inscription : 24/08/2012

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Rendez-moi mon manoir !... S'il vous plaît   Mar 28 Aoû - 0:48

Cela faisait plusieurs jours que Wolfgang von Fernseh était arrivé à Tomodachi.
Il avait dans un premier temps logé à l'hôtel "Le trop cher pour vous" mais avait vite été insupporté par la couleur des draps (non, mais sérieux, des draps bleus dans un 17 étoiles, où va le monde ?).
Il se rendit donc à l'intermarché du coin rayon "bâtiments en kit", il pensait prendre un palais ou un château mais, pour mieux se fondre dans la population Tomodachienne, il se contenta d'un "petit" manoir de 9999 m² (il n'avait pas le permis nécessaire pour les 10.000 m²).
Il acheta avec de la monnaie qui traînait au fond de son portefeuille (il a quand même dû envoyer une équipe de spéléologues pour atteindre ce fond) un terrain d'une taille à peu près équivalente non loin du château des Hebis (il se dit que ce serait amusant de voir chaque matin en se levant des zombies se promener suivis d'une armada de Suzakus et d'un camion livreur de gnôle se diriger vers ledit château pour y rencontrer leurs maîtres respectifs) et commença à assembler tout seul comme un grand les morceaux de son manoir ; l'architecte en légos venait de construire les premier et deuxième étages, lorsqu'il se rendit compte qu'il avait oublié le rez-de-chaussée sur le parking de l'intermarché.
L'aristocrate, après une intense réflexion, arriva à entrevoir plusieurs cas de figure :

1/ Une bonne âme allait lire le "Appartient à Wolfgang von Fernseh, baron de...Euh rien du tout, enchanté de faire votre connaissance, merci de le rapporter au 2, boulevard du château des Hebis dans les plaines de Tomodachi" inscrit sur la boite du produit et allait gentiment faire ce qui lui était demandé.
3/ Il allait se faire voler par une personne qui rêvait depuis toujours d'avoir un rez-de-chaussée de manoir pour décorer son entrée
4/ Vous aviez remarqué qu'il n'y avait pas de numéro 2 ?
5/ L'allemand allait devoir se bouger et retourner sur le parking du magasin pour récupérer son dû

Il va sans dire que la dernière option était celle qui lui plaisait le moins, d'autant que son majordome de compagnie était reparti de Tomodachi, emportant avec lui son hélicoptère/voiture/trottinette ce qui signifiait qu'il n'avait plus de moyen de transport et allait donc devoir marcher...

...Jusqu'à sa veste située dix mètres plus loin et dans laquelle il avait rangé son téléphone portable grâce auquel il pourrait appeler un taxi, le baron s'apprêtait à faire cet incroyable effort lorsqu'il vit quelqu'un arriver en tenant une caisse à bout de bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miyoko
Necessitudo Duodecim
avatar

Nombre de messages : 89
Présentation : Tu clique sur présentation, je suis sur le dessus...Si nan si t'es vraiment flemmard clique ici ou ici...En fait c'est juste le même lien XD
Points : 97
Réputation : 4
Date d'inscription : 15/07/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Rendez-moi mon manoir !... S'il vous plaît   Mar 28 Aoû - 1:40

Ce jour-là, Miyoko avait appris par la populace locale qu'il y avait eu beaucoup de nouveaux arrivants en ville ces temps-ci, ainsi, ses précieuses données piratées à la mairie n'étaient plus du tout à jour ! Conclusion, elle avait passé cinq minutes ce midi-ci à pirater le système informatique de la mairie qui était des plus simple à pirater (et la jeune femme avait aussi une légère flemme de se déplacer pour avoir ses documents en main propre). Une fois le tout "téléchargé", elle tenta de tout imprimer, elle avait toujours eu la manie de ne rien vouloir tenir sur ordinateur, sans doute par peur des piratages, voir aussi par peur de bug trop important... Toujours est-il qu'au moment de l'impression, sa chère imprimante HP F380 décida de faire s'éclairer le bouton d'allumage en orange, signe de problème et son gentil petit ordinateur lui lança un "bourrage papier". Ainsi, elle prit plus de temps à réinstaller complètement son imprimante qu'à pirater la mairie.
Une fois la réinstallation faite, elle relança l'impression, cette fois-ci, ce fut un "Imprimante Hors Ligne" qui s'afficha. Saleté d'imprimante !
Elle prit donc dix bonnes minutes à scaner une feuille de test (imprimée par l'imprimante à cet effet) afin que l'engin ce "synchronise à l'ordinateur". Elle relança une impression, plaçant une feuille à la fois dans l'emplacement et, ce coup-ci, elle eut droit à un "Il n'y a plus de papier dans votre imprimante".


" D'aaaccord... "

Elle sortit alors son calepin et écrivit rapidement :

Citation :
Note perso : racheter une imprimante QUI MARCHE


Se décidant qu'elle ne réussirait définitivement jamais à imprimer ces fichues feuilles avec le truc appelé imprimante et qui refusait de faire son boulot, elle mit le tout sur une clé USB avant d'aller à l'intermarché du coin. Arrivant sur place, elle demanda à se servir de l'ordinateur afin d'imprimer des documents, paya le temps minimum (c'est à dire 30 minutes) et l'utilisa à peine 5 minutes.

" Vous n'utilisez pas le reste de votre temps ? " demanda une employée, surprise.

Un sourire angélique complètement niais marqua ses lèvres, elle lança alors un :


" Donnez le reste du temps au premier gamin qui passera ! "

Observant discrètement les documents de Miyoko, l'employée acheva par un :

" Mais vous êtes sûr, vous... "

" Mais bien sûr ! Si non, vous voulez voir mes jolis documents ? Piratés ce matin même en plus ! " coupa la jeune femme sur le même air.

L'employée fut quelque peu étonnée par la réaction de la pirate informatique, mais à voir son visage, elle devait blaguer, ainsi, elle continua pas un :

" Non, non, sans façon ! "

Tout sourire ayant disparut, le regard un peu plus sombre à présent, la jeune femme termina par un :

" J'préfère ça ! "

Avant de détourner le regard et de sortir du bâtiment. Tout en marchant, elle commença alors à lire les documents, parmi les tout derniers arrivant, il semblait y avoir deux fillettes, Rika et Alice, ainsi qu'un vieillard, Wolfgang. C'est d'ailleurs plongée dans sa lecture que son pied heurta de plein fouet une grosse caisse. Se retenant de lancer une injure en plein parking, elle jeta un oeil à la caissette.

Citation :
Appartient à Wolfgang von Fernseh, baron de...Euh rien du tout, enchanté de faire votre connaissance, merci de le rapporter au 2, boulevard du château des Hebis dans les plaines de Tomodachi.


Quelque peu étonnée, elle s’apprêtait à repartir comme si de rien n'était jusqu'à ce qu'une réflexion vienne troubler son petit train train quotidien.

* Un vieux ici... Ça doit pas être si anodin que ça... *

Ainsi, elle rangea ses précieux documents, prit la caisse à bout de bras et se dirigea vers le lieu indiqué.

Arrivant sur place, elle vit rapidement le petit vieux, mais ne le salua même pas, se contentant de lancer la caisse dans la fenêtre la plus proche, sans réelle raison, juste qu'elle savait que ça agacerait sans doute le fossile sur patte, ce qui lui procura un certain plaisir. C'était en quelque sorte une vengeance après son imprimante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolfgang
Gewöhnlichen Aristokrat
avatar

Nombre de messages : 45
Age : 22
Localisation : À gauche, évidemment.
Emploi/loisirs : Être riche, ça compte ?
Humeur : Un gentleman se doit de toujours rester souriant
Présentation : Il serait fort agréable à vous de cliquer sur ce lien afin de faire plus ample connaissance
Points : 64
Réputation : 9
Date d'inscription : 24/08/2012

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Rendez-moi mon manoir !... S'il vous plaît   Mar 28 Aoû - 3:05

Il était difficile pour le vieil homme de discerner les traits de la nouvelle arrivante, en effet, le soleil était presque couché et tapait droit dans le dos de celle-ci, tout juste arrivait-il à reconnaître (en se pétant les yeux) qu'il s'agissait d'une femme.
La voir ainsi arriver, le soleil dans le dos, avait quelque chose d'assez romantique.
Ça le fut tout de suite beaucoup moins quand Wolfy la vit balancer négligemment son joli rez-de-chaussée tout neuf à travers sa jolie fenêtre toute aussi neuve.
Tout en gardant le silence, l'intruse se mit à regarder fixement le "fossile sur pattes", attendant vraisemblablement une quelconque réaction de sa part.
Il réfléchit à ce qu'elle pouvait bien attendre de lui.

Elle le regardait.

Il réfléchissait.

Elle le regardait.

Il comprit où elle voulait en venir


"Merci, madame"

Elle le regardait, mais cette fois ce n'était plus parce qu'elle attendait une réponse mais simplement parce qu'il venait de rentrer dans la catégorie "débiles profonds" de l'esprit de la jeune femme.
Le vieillard en déduisit deux choses :

Premièrement : il n'avait pas dit ce à quoi elle s'attendait.
Deuxièmement : leur relation était assez mal partie.

Il se décida donc à ajouter :


"Vous savez, sans votre assistance, mon premier étage aurait continué à flotter dans les airs sans le moindre respect pour les lois de la physique jusqu'à ce que je puisse récupérer mon dû."

Voyant que l'inconnue n'avait visiblement aucune envie de s'excuser, le gentleman se dit qu'elle n'avait sans doute tout simplement pas remarqué le carreau brisé

"Hum, il semblerait, très chère, que vous ayez involontairement brisé cette vitre volante, il va de soi qu'un constat à l'amiable serait le meilleur des choix, qu'en pensez-vous ?"

Il avait l'impression que plus il parlait, moins la vandale avait d'espoirs au niveau du QI de l'aristocrate, il tenta donc le tout pour le tout et essaya, en dépit de ses bonnes manières naturelles, de s'exprimer comme le faisaient tous les autres habitants de Tomodachi

"Je vous invite à boire un verre ?"

Raté...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miyoko
Necessitudo Duodecim
avatar

Nombre de messages : 89
Présentation : Tu clique sur présentation, je suis sur le dessus...Si nan si t'es vraiment flemmard clique ici ou ici...En fait c'est juste le même lien XD
Points : 97
Réputation : 4
Date d'inscription : 15/07/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Rendez-moi mon manoir !... S'il vous plaît   Mar 28 Aoû - 3:54

Il fallut plusieurs minutes pour que vieillard réponde un :

" Merci, madame. "

Ce qui provoqua une certaine interrogation chez Miyoko : était-il dénué de toute logique ou le faisait-il simplement exprès ?

" Vous savez, sans votre assistance, mon premier étage aurait continué à flotter dans les airs sans le moindre respect pour les lois de la physique jusqu'à ce que je puisse récupérer mon dû. "

Réponse donnée : il était complètement con.

" Hum, il semblerait, très chère, que vous ayez involontairement brisé cette vitre volante, il va de soi qu'un constat à l'amiable serait le meilleur des choix, qu'en pensez-vous ? "

Ce coup-ci, Miyoko en fut presque choquée, mais ne le montra pas, évidemment, non, elle afficha même un grand sourire radieux, s'apprêtant même à répondre qu'elle ne comptait absolument pas donner le moindre sous pour aider le papy dans la réparation de sa vitre, malheureusement, elle fut interrompue :

" Je vous invite à boire un verre ? "

Elle réfléchit quelques instants avant d'ajouter, son sourire niais toujours en place :

" Mais avec joie, très cher ! "

Ainsi, ils finirent attablés... Sur le gazon ?! Non, le petit vieux n'avait toujours pas installé son rez-de-chaussée, ainsi, la table était posée sur l'herbe... Pourquoi pas en soi... La maîtresse du cadran sirota alors quelques gouttes de thé avant de faire un mouvement de pied parfaitement exécuté qui eut pour but de déplacer de quelques millimètre le pied de la table. Ce simple geste fit littéralement basculer le meuble qui fonça vers le vieillard, le renversant au passant, sans compter que sa chaise tomba en arrière, il se retrouva donc piégé entre les deux meubles à quatre pattes. Mais ce n'était pas tout ! Et non ! Vous vous souvenez du thé ? Il y avait bel et bien une jolie petite théière en porcelaine posée sur la table, le genre de truc qui coûtait un prix exorbitant et qui vaudrait un mois de salaire de Yosama pour la payer ! Et bien, cette chère théière que Miyoko avait rattrapée se vida littéralement de tout son contenu sur le pauvre fossile à papattes, sur son visage évidemment. Ajoutons à cela le sucrier qui se brisa sur le sol et la nappe de la table qui était à terre, sur le gazon donc, et dont certains insectes semblaient vouloir prendre pour futur maison.
Voyant la scène, la jeune femme ne put retenir un :

" Oh ! Je suis terriblement confuse ! "

Avant de lâcher la théière de porcelaine si chère qu'elle tenait en main, sous le coup de la surprise évidemment ! Son plan était des plus parfait, à une seule exception prêt : mais pourquoi diable ce type n'avait pas fait usage de ses pouvoirs pour annuler ce massacre ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolfgang
Gewöhnlichen Aristokrat
avatar

Nombre de messages : 45
Age : 22
Localisation : À gauche, évidemment.
Emploi/loisirs : Être riche, ça compte ?
Humeur : Un gentleman se doit de toujours rester souriant
Présentation : Il serait fort agréable à vous de cliquer sur ce lien afin de faire plus ample connaissance
Points : 64
Réputation : 9
Date d'inscription : 24/08/2012

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Rendez-moi mon manoir !... S'il vous plaît   Mar 28 Aoû - 4:40

Souffrance...
...
...
...
Aaaaargh...

Après un effort surhumain, le vieil homme désormais estropié réussit à se relever de quatre ou cinq centimètres avant de retomber lourdement sur le sol en lâchant un grand "Beuargh".

Quelques neurones avaient commencé à se reconnecter...Les évènements se reconstituaient dans l'esprit du pauvre gars...Un pied de table...Une chute...Une théière (brûlante)...

Encore un effort tout aussi surhumain et l'Allemand réussit (difficilement) à s'accroupir...

La position verticale changea la direction de la gravité par rapport au corps...Le sang recommença à circuler dans les vaisseaux sanguins :
Re-Souffrance...
L'aristocrate faillit bien retomber couché mais tint bon...

Il se rappelait mieux les détails à présent :

L'intruse avait accepté de prendre le thé avec lui, il était tellement heureux de rencontrer une femme si bien élevée qu'il avait complètement oublié l'histoire de fenêtre brisée...

Il commença la partie la plus dure : se remettre debout
D'abord la jambe droite...

Chaque mouvement lui permettait de se réveiller un peu plus...

La table avait mystérieusement basculé...

Puis la jambe gauche...

Il s'était ramassé tout plein de trucs en pleine gueule...

Enfin, réussit à se tenir debout...


" Oh ! Je suis terriblement confuse ! "

Elle était vraiment trop polie pour avoir de mauvaises intentions...
Vraiment, il aimait bien cette femme...
Même si elle n'avait pas levé le petit doigt pour l'aider...
En même temps il est vrai que Galanterie > Respect des Aînés...
Mais quand même, il aurait pu y passer !
Wolfy tenta d'expliquer que tout allait bien :

"Brlfop..."

Pas très convaincant...

"Tout vla bien"

C'était déjà mieux, au moins elle devait avoir compris, le baron se tourna (Aïe, mon dos) vers le lavabo qui flottait dans le vide et décida de se passer la tête sous l'eau, il avança doucement, un pas après l'autre :

"Ouille...aïe...ouille...aïe...ouille...aïe...ouille...aïe..."

Après avoir parcouru les cinq mètres les plus longs de sa vie, le vieil homme réussit enfin à accéder au liquide salvateur et s'inonda littéralement la tête.

"Aaaaaah, blab bleb blub blinb" (traduction : Aaaaaah, ça fait du bien)

Se rappelant soudain qu'il n'était pas seul, le noble papy se tourna vers la gentille vandale qui le regardait en souriant d'un air innocent

"Je crois que les cookies n'ont pas trop souffert de la chute, vous en voulez un ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miyoko
Necessitudo Duodecim
avatar

Nombre de messages : 89
Présentation : Tu clique sur présentation, je suis sur le dessus...Si nan si t'es vraiment flemmard clique ici ou ici...En fait c'est juste le même lien XD
Points : 97
Réputation : 4
Date d'inscription : 15/07/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Rendez-moi mon manoir !... S'il vous plaît   Mar 28 Aoû - 5:12

Ainsi donc la papy c'était gentiment relevé (bien qu'en prenant un certain temps) avant de se laver la tête à l'eau froide... Pourquoi pas ! Il ne demanda même pas à Miyoko pourquoi elle ne l'avait pas aidée, évitant ainsi le " Une lady ne peut se permettre de faire pareil chose ! ". Elle l'observa alors parler de cookies... Cookies ? Il n'y en avait pas sur la table ! Clignant plusieurs fois des yeux, elle les aperçut sur un meuble non-loin, sans doute le petit vieux comptait-il les lui apporter par la suite ? Son sourire radieux (et niais) toujours présent, elle lança un petit :

" Permettez ? "

Avant de se diriger vers lesdits biscuits. Prenant le plateau, elle les apporta au vieil homme, passant par la table qui était sur son chemin. Ce qui devait arriver (par prévision de Miyoko, bien sûr !) arriva : elle chuta alors, le pied coincé dans celui du meuble suscité. Evidemment, le plateau vola, faisant tomber tous les cookies (dont certains arrivèrent plus ou moins dans la tête de Wolfgang). Leur présentoir, lui, finit... Dans la fenêtre ! Et de deux ! Quand à Miyoko, elle, elle se retrouva au sol suite à sa chute.


" Aaaaah ! "

Tentant de se relever, elle provoqua rapidement le chiffre cinq de son cadran d'un très rapide geste de la main. Elle prononça un rapide et extrêmement bas :

" Quinque ! "

Evidemment, le baron n'avait pas pu l'entendre, elle avait parlé la tête dans l'herbe pour rappel ! Miyoko tenta alors de se relever, mais tomba immédiatement, tenant sa jambe gauche dans ses mains, elle ne put retenir un gémissement de douleur.

" Ma jambe... Je... Je la pense cassée... "

Evidemment, il n'en était rien, mais le papy était pris dans l'illusion dont le seul effet était de voir la jambe de la jeune femme comme cassée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolfgang
Gewöhnlichen Aristokrat
avatar

Nombre de messages : 45
Age : 22
Localisation : À gauche, évidemment.
Emploi/loisirs : Être riche, ça compte ?
Humeur : Un gentleman se doit de toujours rester souriant
Présentation : Il serait fort agréable à vous de cliquer sur ce lien afin de faire plus ample connaissance
Points : 64
Réputation : 9
Date d'inscription : 24/08/2012

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Rendez-moi mon manoir !... S'il vous plaît   Mar 28 Aoû - 5:44

Tout se passait exactement selon le plan de Wolfgang, il allait pouvoir manger des cookies avec une personne d'une politesse exceptionnelle !

" Permettez ? "

La Lady casseuse de carreau se leva pour aller chercher elle-même ces délicieux cookies avec de vraies pépites de chocolats qui en plus sont moins chers chez...Leclerc, peut-être voulait-elle se faire pardonner son absence de réaction après la chute du pauv' vieux, toujours est-il que la jeune maladroite (du moins en apparence) s'approchait du baron, le plateau de cookies en mains.

Dans la scène qui va suivre, trois éléments vont intervenir :
1/ La jeune femme
2/ Wolfgang
3/ Une table aux incontrôlables envies de troll

L'élément 1 se dirigeait vers l'élément 2 sans tenir compte de la présence de l'élément 3 entre eux
L'élément 1 chuta donc violemment et c'est à ce moment que l'élément 4 (le plateau de cookies) décida de se séparer de l'élément 1 pour rejoindre (avec une vitesse effrayante) l'élément 2 qui ouvrit une large bouche de surprise et put (en s'étranglant au passage) constater qu'il était vraiment dommage que ces cookies se soient retrouvés par terre car ils étaient vachement bons !
(On ne parlera pas du fait que le plateau décida de fuir la dictature des humains et de vivre sa vie de plateau libre, viva la revolucion ! Il passa donc par la fenêtre et continua à rouler et dévala toute la route jusqu'à Tomodachi où il se fit renverser par une voiture, et depuis lors, toutes les mamans plateau racontent l'histoire du plateau de cookies révolutionnaire qui voulut prendre sa liberté et finit écrasé pour les dissuader de fuguer)


" Ma jambe... Je... Je la pense cassée... "

Le vieillard, après avoir constaté l'état inquiétant de la jambe de la cookie-killer décida de lui révéler l'un de ses plus grand secrets :

"Vous savez, très chère, il est un secret que tous les millionnaires du monde partagent : la panacée, ce médicament miraculeux capable de guérir tous les maux existe, cependant, si le prolétariat venait à être mis au courant de l'existence d'un remède total et bon marché, il n’achèterait plus que ce médicament et toutes les entreprises pharmaceutiques du monde feraient faillite, le gouvernement et plus précisément le service des enquètes magiques a décidé de restreindre l'accès à cette potion aux personnes dotées d'un capital de plus de XXXXXXXXXXXX€ (montant censuré pour pas faire de jaloux)"

Le baron alla donc chercher une petite télécommande qu'il pointa sur la pseudo-estropiée avant d'appuyer sur un bouton intitulé "MEGA-CURE OF THE DEATH"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miyoko
Necessitudo Duodecim
avatar

Nombre de messages : 89
Présentation : Tu clique sur présentation, je suis sur le dessus...Si nan si t'es vraiment flemmard clique ici ou ici...En fait c'est juste le même lien XD
Points : 97
Réputation : 4
Date d'inscription : 15/07/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Rendez-moi mon manoir !... S'il vous plaît   Mar 28 Aoû - 5:59

En entendant les paroles du vieillard, la maîtresse du cadran fit changer son illusion : sa jambe était rétablie, elle se releva alors, s'inclinant on ne peut plus poliment, déclarant en même temps :

" Je vous en suis extrêmement reconnaissante ! Si je puis quoique ce soit afin de vous venir en aide, n'hésitez pas, je vous ferai grâce de tout ce qui est en mon pouvoir ! "

Une fois cette réflexion faite, elle put remarquer qu'il faisait nuit, ainsi, elle allait devoir s'absenter : une lady ne rentre jamais tard chez elle après tout ! C'était mauvais ! Très mauvais ! Il lui fallait un plan pour découvrir le pouvoir du papy, et vite ! Elle déclara alors rapidement :


" Dame nuit semble être tombée sur la plaine, il serait bon que je regagne mon domicile à présent, surtout que vous devez encore compléter votre manoir... "

Finit-elle en levant les yeux vers... Le plafond que ne tenait à rien. Elle fit alors une nouvelle courbette afin de saluer son hôte et se dirigea vers la porte volante qu'elle se permit d'ouvrir. Il pleuvait. Quelque peu choquée par la pluie, elle se retourna vers le gentleman allemand, demandant poliment :

" Il serait grossier de ma part de vous le demander, mais au vu du temps, il m'est impossible de rentrer sous peine de finir souillée par cette pluie diluvienne. Serait-il possible que j'attende ici le temps que... Aaaah ! "

Un éclair venait à cet instant de s'abattre à côté de la porte, faisant reculer d'un bon la jeune femme.

" Ciel ! Un orage ! "

Le bond qu'elle avait fait était rapide, très rapide, l'inévitable se produit : un éclair frappa la porte, faisant alors démarrer un feu-de-porte. Effrayée, Miyoko retourna vers le centre de la maison, elle semblait complètement paniquée, ne sachant pas vraiment que faire. Le manoir étant le lieu le plus haut de la plaine (excepté le château des Hebis, mais ils ont des paratonnerre, eux !), un éclair frappa de plein fouet le toit, mettant au passage le feu à la partie "flottante" du manoir. La maîtresse du cadran, quant à elle, semblait figée sur place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolfgang
Gewöhnlichen Aristokrat
avatar

Nombre de messages : 45
Age : 22
Localisation : À gauche, évidemment.
Emploi/loisirs : Être riche, ça compte ?
Humeur : Un gentleman se doit de toujours rester souriant
Présentation : Il serait fort agréable à vous de cliquer sur ce lien afin de faire plus ample connaissance
Points : 64
Réputation : 9
Date d'inscription : 24/08/2012

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Rendez-moi mon manoir !... S'il vous plaît   Mar 28 Aoû - 17:43

Depuis le matin, Wolfgang avait l'impression que toute la malchance du monde s'abattait sur lui.
D'abord cette caisse qu'il oublie sur le parking, puis la mésaventure de la table, ensuite la jambe cassée ; et maintenant ça !
Pourquoi avait-il fallu que le paratonnerre se trouve dans la même caisse que le rez-de-chaussée ?
Pourquoi ce foutu éclair avait décidé de tomber maintenant ?
Pourquoi la météo n'avait-elle pas annoncé cet orage ?
Il réfléchit un instant et se rappela que la météo se trompait toujours en annonçant les orages.

La jeune inconnue aux si bonnes manières semblait terrorisée, le baron se dit qu'en bon gentleman, il se devait de la rassurer :

"N'ayez crainte, mademoiselle, la pluie aura tôt fait d'éteindre l'incendie à l'étage, quant à la porte, elle ne risque pas de mettre le feu à quoi que ce soit d'autre, puisqu'elle est simplement posée sur le gazon."

L'illusionniste ne semblait pas vraiment rassurée par les paroles du vieil homme, on aurait même dit que cela l'énervait (sans doute se disait-elle "Encore raté, ce sera pour la prochaine fois") mais myope comme l'était l'aristocrate, il ne remarqua rien de tout cela

L'Allemand se dirigea vers un pot enfoncé dans la boue et en sortit un parapluie.
Il revint en pataugeant et expliqua :

"En temps normal, j'aurais peur de sortir un parapluie durant un orage, après tout, je ne suis qu'un vieil homme, pas une sorte de héros aux super-pouvoirs lui permettant de résister aux éclairs. Toutefois, si la foudre venait à nous tomber dessus, ce qu'il reste du toit de ce schplendide manoir la redirigerait instantanément, tant que nous restons ici, nous n'avons pas à craindre les éclairs"

En réalité, le noble était tout aussi effrayé que la courtoise inconnue mais jamais il ne l'aurait avoué par pure fierté mal placée.

Voyant que loin de se calmer, la maladroite lady semblait s'énerver de plus en plus à chaque seconde, le maître du rien à carrer se décida donc à faire usage de son pouvoir :


"N'ayez pas peur de cet orage, il est tellement insignifiant, il ne peut rien vous faire de mal, chère amie."

Et la "chère amie" se rendit compte qu'en effet, elle n'avait plus rien à foutre de l'orage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miyoko
Necessitudo Duodecim
avatar

Nombre de messages : 89
Présentation : Tu clique sur présentation, je suis sur le dessus...Si nan si t'es vraiment flemmard clique ici ou ici...En fait c'est juste le même lien XD
Points : 97
Réputation : 4
Date d'inscription : 15/07/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Rendez-moi mon manoir !... S'il vous plaît   Mar 28 Aoû - 18:03

Le papy semblait toujours trouver à redire après chaque action que faisait, plus ou moins, Miyoko, ce qui eut le don de quelque peu l'agacer, bien qu'elle ne le montra pas. Il sortit alors un parapluie afin qu'ils se retrouvent protégés, rien de magique donc, à moins que l'engin de soit magique ou bien... Non, ça semblait trop fou, surtout que ça n'aurait pas le moindre intérêt.

" N'ayez pas peur de cet orage, il est tellement insignifiant, il ne peut rien vous faire de mal, chère amie. "

Cette simple phrase de l'aristocrate provoqua en réaction étrange chez la jeune femme : son "personnage" semblait disparaître, pourtant, elle n'en avait pas la moindre envie ! Loin de là, elle devait découvrir le pouvoir de ce baron avec cette façade. Elle hocha la tête d'un geste rapide tout en réfléchissant : et si le pouvoir du vieux résidait dans une sorte d’empathie inversée. Il donnait alors simplement son ressentit à la personne qu'il voulait, ce dernier étant proche de la vraie maîtresse du cadran, l'effet avait juste été de faire "sauter" l'image donnée. Regardant autour d'elle, il ne lui semblait voir que la vieillard, elle lança alors d'une voix chantonante :

" Je me sens comme rassurée à vos côtés "

Se décidant qu'agir comme ça n'aurait sans doute pas le moindre effet, elle rajouta :

" On croirait que vous employez une sorte de pouvoir sur moi afin de me provoquer cet effet. "

Semblant réfléchir, elle poussa un petit
" Oh ! " avant de terminer par un :

" Peut être êtes-vous comme ces nombreuses personnes en ville dotées d'extraordinaires pouvoirs ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolfgang
Gewöhnlichen Aristokrat
avatar

Nombre de messages : 45
Age : 22
Localisation : À gauche, évidemment.
Emploi/loisirs : Être riche, ça compte ?
Humeur : Un gentleman se doit de toujours rester souriant
Présentation : Il serait fort agréable à vous de cliquer sur ce lien afin de faire plus ample connaissance
Points : 64
Réputation : 9
Date d'inscription : 24/08/2012

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Rendez-moi mon manoir !... S'il vous plaît   Mar 28 Aoû - 18:27

Visiblement la vandale s'était rendu compte de quelque chose, elle sembla perdue dans ses pensées avant de s'exclamer :

" Peut être êtes-vous comme ces nombreuses personnes en ville dotées d'extraordinaires pouvoirs ? "

Vraisemblablement, il s'était grillé, certes la jeune femme s'était calmée mais il aurait préféré garder son pouvoir secret un peu plus longtemps.
Il hésitait entre lui révéler son pouvoir et nier tout en bloc.
Après une réflexion aussi lente qu'à l'accoutumée, il décida de couper la poire en deux :


"En effet, vous avez vu juste. Je suis bien comme ces personnes dont vous parlez. Vous comprendrez cependant qu'un gentleman se doit de garder ses secrets, si vous me le permettez, je garderai pour moi l'étendue exacte de mes pouvoirs"

Il tenta d'inhiber l'envie que l'étrangère avait de découvrir son pouvoir mais découvrit avec surprise que l'inconnue était trop attachée à cette découverte pour le laisser faire.

Il réfléchissait à ce qu'il pourrait faire pour empêcher la jeune femme de se montrer trop envahissante à ce sujet mais n'eut pas le temps d'agir avant que la (vive) réaction de la lady se fasse entendre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miyoko
Necessitudo Duodecim
avatar

Nombre de messages : 89
Présentation : Tu clique sur présentation, je suis sur le dessus...Si nan si t'es vraiment flemmard clique ici ou ici...En fait c'est juste le même lien XD
Points : 97
Réputation : 4
Date d'inscription : 15/07/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Rendez-moi mon manoir !... S'il vous plaît   Mar 28 Aoû - 18:35

Un fin sourire se dessina sur le visage de la jeune femme, beaucoup moins angélique et niais qu'avant, au plus le vieillard parlait, au plus le sourire s’amplifiait. Elle se mit même à éclater de rire une fois qu'il eut totalement fini.

" J'ai comme l'impression que tu vas parler, papy ! "

Le vieux n'usa pas de son pouvoir ? Ainsi, il avait des limites, ce qui fit d'avantage rire la maîtresse du cadran qui sortit d'ailleurs se dernier avant de le pointer sur le chiffre six. L'illusion disparut au même instant, il ne faisait plus si sombre, la porte était redevenue normale, l'étage aussi, sans parler de la pluie et des éclairs qui avaient totalement disparut.

" Sex ! "

Le baron put sentir des fils invisible s'enrouler autour de ses membres, le faisant voler au rythme des mouvements de doigts que faisait sa bourreau. Elle s'en approcha alors maintenant le visage du papy dans sa main droit tout en l'approchant de son visage.


" Alors, papy, qu'est-ce que t'as à dire maintenant ? Ton pouvoir ne marche pas on dirait ? Alors si tu veux espérer retrouver ta liberté, t'as un peu pas l'choix ! Oh, et pas la peine de mentir, le peu que j'ai déjà vu m'a suffit pour savoir si c'est crédible ou pas... Et puis je repère très vite les mensonges, ça fait partie de mes capacités. "

Au même instant, une petite lueur dorée parcourut ses yeux avant de disparaître, comme pour appuyer ses dires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolfgang
Gewöhnlichen Aristokrat
avatar

Nombre de messages : 45
Age : 22
Localisation : À gauche, évidemment.
Emploi/loisirs : Être riche, ça compte ?
Humeur : Un gentleman se doit de toujours rester souriant
Présentation : Il serait fort agréable à vous de cliquer sur ce lien afin de faire plus ample connaissance
Points : 64
Réputation : 9
Date d'inscription : 24/08/2012

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Rendez-moi mon manoir !... S'il vous plaît   Mar 28 Aoû - 20:58

Étrange, l'aristocrate était certain d'avoir pris une décision "raisonnable" et pourtant il se retrouvait là, se sentant comme soutenu par des fils de marionnettiste.
Il était "raisonnable" de ne pas dévoiler son pouvoir au premier venu !
Le baron ne comprenait pas en quoi il avait pu énerver à ce point cette femme désormais effrayante


" J'ai comme l'impression que tu vas parler, papy ! "

Elle tenait à ce point à connaître son secret ?

Plus le temps passait et plus la folle devenait menaçante

" Alors, papy, qu'est-ce que t'as à dire maintenant ? Ton pouvoir ne marche pas on dirait ? Alors si tu veux espérer retrouver ta liberté, t'as un peu pas l'choix ! Oh, et pas la peine de mentir, le peu que j'ai déjà vu m'a suffit pour savoir si c'est crédible ou pas... Et puis je repère très vite les mensonges, ça fait partie de mes capacités. "

"J'en conviens" reconnut le vieil homme
"Il semblerait que je sois effectivement en position d'infériorité et que je n'aie nul autre choix que de révéler cette information qui vous tient tant à coeur"

Le vieillard se dit que la jeune et courtoise sadique allait peut-être relâcher légèrement la tension des fils qui le retenaient mais, voyant qu'il n'en était rien, il se décida à poursuivre :

"Voyez-vous, j'ai toujours vécu dans le bonheur, la richesse et l'opulence, je me souviens même de la fois, quand j'avais trois ans où mon père m'a offert un tricycle ferrari pour que je puisse..."

Voyant le regard noir que lui portait la psychopathe, Wolfy se décida à faire une courte ellipse dans son récit :

"J'ai récemment exhumé un artéfact antique m'ayant doté d'un pouvoir d'une puissance peu commune : cette capacité me permet en effet d'insuffler dans l'esprit de quiconque une profonde indifférence envers le sujet de mon choix."

La pauvre victime eut soudain une idée pour donner envie à l'autre tarée de le relâcher :

"Si je le demande gentiment, vous me laissez partir ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miyoko
Necessitudo Duodecim
avatar

Nombre de messages : 89
Présentation : Tu clique sur présentation, je suis sur le dessus...Si nan si t'es vraiment flemmard clique ici ou ici...En fait c'est juste le même lien XD
Points : 97
Réputation : 4
Date d'inscription : 15/07/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Rendez-moi mon manoir !... S'il vous plaît   Mar 28 Aoû - 21:27

Le papy commença enfin à accepter de parler, ce qui n'était pas pour déplaire à la jeune femme qui ne relâcha pour autant pas ses fils magiques, au grand dam du vieux bonhomme. Il lui parla alors de son enfance, ce qui avait le don de provoquer un désintérêt total de Miyoko qui lui jeta alors un regard noir qui semblait en même temps dire " rien à foutre ".

" J'ai récemment exhumé un artéfact antique m'ayant doté d'un pouvoir d'une puissance peu commune : cette capacité me permet en effet d'insuffler dans l'esprit de quiconque une profonde indifférence envers le sujet de mon choix. "

En entendant le pouvoir du vieillard, la maîtresse du cadran savait immédiatement que ça allait mal, très mal : s'il pouvait faire en sorte que tout le monde se désintéresse totalement de la magie, son plan tomberait à l'eau, ce type était un réel danger alors qu'il était âgé de 67 ans... Qui l'aurait cru ? Il demanda ensuite à être libéré.

" Oui, d'accord, tout de suite ! "

Lança-t-elle, un petit sourire aux lèvres, elle le pointa alors de son cadran avant de lancer dans un petit rire :

" Non mais t'y as VRAIMENT cru, papy ? J'y gagnerai quoi à te laisser filer ? Rien ! "

Réfléchissant un instant, elle continua sur un :

" Te tuer non plus, d'ailleurs... "

Et elle acheva dans un petit sourire :

" Mais c'est plus marrant, donc, je préfère cette solution ! "

Tournant l'aiguille de son cadran sur le chiffre dix, elle prononça :


" Decem ! "

A peine Wolfgang fut-il libéré qu'il reçut une onde de choc l'envoyant dans l'arbre le plus proche (bah nan, y a toujours pas de mur ._.), la jeune femme s'amusa alors à répéter le procédé plusieurs fois jusqu'à ce que mort de l'aristocrate s'en suive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolfgang
Gewöhnlichen Aristokrat
avatar

Nombre de messages : 45
Age : 22
Localisation : À gauche, évidemment.
Emploi/loisirs : Être riche, ça compte ?
Humeur : Un gentleman se doit de toujours rester souriant
Présentation : Il serait fort agréable à vous de cliquer sur ce lien afin de faire plus ample connaissance
Points : 64
Réputation : 9
Date d'inscription : 24/08/2012

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Rendez-moi mon manoir !... S'il vous plaît   Mar 28 Aoû - 21:57

" Oui, d'accord, tout de suite ! "

*Parfait, je savais bien que j'avais raison de lui raconter que...*

" Non mais t'y as VRAIMENT cru, papy ? J'y gagnerai quoi à te laisser filer ? Rien ! "
*Hum, je me doutais bien que ça cachait quelque chose*

" Te tuer non plus, d'ailleurs... "

*Finalement, elle va peut-être me laisser partir*

" Mais c'est plus marrant, donc, je préfère cette solution ! "

*La sale petite...Mal élevée !*

" Decem ! "

Wolfgang n'eut même pas le temps de se dire qu'il s'était fait avoir plusieurs fois de suite par la menteuse qu'il sentit une vive douleur, il vit ensuite sa tortionnaire s'éloigner à une grande vitesse, de même qu'il sentit du vent lui fouetter le visage et, après une ou deux secondes de vol plané, un chêne lui fonça violemment dans le dos.

"Bleuargh" déclara-t-il solennellement en ayant l'impression d'avoir recraché ses poumons.

*Bon, vraisemblablement cette jeune et jolie demoiselle a décidé de me tuer*

Il se sentit décoller à nouveau pour aller percuter un bouleau cette fois.

*De plus elle est trop attachée à son but, quel qu'il soit, pour l'abandonner.*

Cette fois ci ce fut un sapin qui fit les frais du jeu cruel de la meurtrière

*Cependant elle a dit elle-même que m'occire ne représentait rien pour elle, en d'autres termes*

Oh, le joli hêtre !

*Je peux faire en sorte qu'elle n'ait nulle envie de mettre fin à mes jours*

"Vous savez, mademoiselle, AÏE-EUH ! Mais laissez-moi finir mes phrases au moins ! Je disais : vous savez, vous n'avez pas envie de me tuer."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miyoko
Necessitudo Duodecim
avatar

Nombre de messages : 89
Présentation : Tu clique sur présentation, je suis sur le dessus...Si nan si t'es vraiment flemmard clique ici ou ici...En fait c'est juste le même lien XD
Points : 97
Réputation : 4
Date d'inscription : 15/07/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Rendez-moi mon manoir !... S'il vous plaît   Mar 28 Aoû - 22:08

Après avoir jeté le papy dans plusieurs arbres sans le voir mourir, Miyoko commençait à se lasser : les seuls fois où elle trouvait amusant que tuer quelqu'un prenne du temps, c'était quand ils se battaient, c'était alors formidable de voir leur espérance dans leurs yeux, mais ici, rien. Certes, il espérait, mais n'était clairement pas de taille à se battre.

" T'es vraiment chiant en fait ! "

Jetant le vieillard dans un cerisier, elle croisa les bras.

" Tuer un gars comme toi me ferait juste perdre mon temps pour rien en fait... "

S'approchant de lui, elle le regarda de haut, lança un :


" Hey, papy, t'as pas envie de clamser plus vite, non ? "

Poussant un
" pff " d'ennuie, elle tourna les talons, s'éloignant de l'aristocrate.

" Tâche de pas m'gêner à l'avenir, pigé, papy ? Et évite de revenir sur ma route ! "

Repartant vers la ville en ignorant complètement Wolfgang, elle réfléchit.

* Son pouvoir est vraiment dangereux... Encore heureux qu'il n'a pas pu l'utiliser... *

De retour au centre ville, tout en arpentant les rues, elle continua.

* En plus il est tellement lent à crever... J'préfère encore le laisser y passer comme tous les p'tits vieux dans son genre : de vieillesse ! *

Rentrant dans son appartement, elle revit son imprimante.

" Ah tiens ! Je l'avais oubliée elle ! "

La lançant par la fenêtre, elle l'expédia jusqu'à l'arbre le plus proche du petit vieux grâce à la répulsion.

" On a pas idée de croiser deux trucs chiant au possible la même journée ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolfgang
Gewöhnlichen Aristokrat
avatar

Nombre de messages : 45
Age : 22
Localisation : À gauche, évidemment.
Emploi/loisirs : Être riche, ça compte ?
Humeur : Un gentleman se doit de toujours rester souriant
Présentation : Il serait fort agréable à vous de cliquer sur ce lien afin de faire plus ample connaissance
Points : 64
Réputation : 9
Date d'inscription : 24/08/2012

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Rendez-moi mon manoir !... S'il vous plaît   Mar 28 Aoû - 22:49

La réaction de la sadique timbrée ne se fit pas attendre : elle le balança une dernière fois sur un arbre, un pauvre cerisier qui désormais allait grandir tordu, après quoi elle lâcha une justification bancale que Wolfgang n'écouta pas, la jeune femme tourna alors les talons et le vieillard tomba dans les pommes. Il se réveilla une bonne demie-heure plus tard, juste assez tôt pour remarquer qu'une étoile filante sur laquelle il lut l'inscription "HP F380" était en train de lui foncer dessus.
Il eut tout juste le temps de faire une petite roulade avant de s'évanouir à nouveau.
Lorsqu'il revint à lui pour la seconde fois, l'aristocrate remarqua les cendres d'un cerisier dans lesquelles on pouvait voir les reste fumants de ce qui avait été une imprimante dans une autre vie.
Le vieil homme se releva avec sa classe habituelle (en d'autres termes : il gesticula dans tous les sens tout en pleurant et en appelant sa maman à l'aide) puis se dirigea en boîtant vers le tiroir flottant dans lequel il avait rangé sa panacée, il la pointa vers lui-même et pressa le bouton.

Plus de piles.

En même temps il avait utilisé toute sa batterie sur la jambe cassée de la gentille dame de tout à l'heure...Il ne comprenait toujours pas ce qui lui était passé par la tête, elle qui était si gentille au début, peut-être que l'orage l'avait rendue folle avant que Wolfy ne puisse utiliser sa capacité sur elle...Mais alors, pourquoi avait-elle décidé de faire une fixation sur le pouvoir du vieil homme ?

Quoi qu'il en soit, plus rien n'était là pour prouver que tout cela était réellement arrivé...Même son demi-manoir qui avait brûlé durant l'orage était reconstruit et l'herbe n'était même pas mouillée...

L'aristocrate conclut alors qu'il avait rêvé cette rencontre.

Il alla ouvrir la caisse contenant son rez-de-chaussée et commença à installer les murs de sa salle-à-manger et remarqua alors que sa fenêtre était brisée.

Il n'avait donc pas rêvé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rendez-moi mon manoir !... S'il vous plaît   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rendez-moi mon manoir !... S'il vous plaît
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aelred Aodan Flaherty # "Vous voulez un whisky ?" "Juste deux doigts." "Vous ne voulez pas un whisky d'abord ?"
» Une nouvelle montre s'il vous plait !! [PV Dexter]
» De l'eau s' il vous plaît [ft Patte D'écume]
» Tavernier, je voudrais une rousse, s'il-vous-plait! (PV Gil et Lib)
» SOS amitié s'vous plaît [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tomodachi :: Ville de Tomodachi :: La plaine-
Sauter vers: