Forum RPG
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand le passé nous rattrape [Terminé]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
William Pyl
Je ne suis pas un héros...
avatar

Nombre de messages : 51
Points : 64
Réputation : 3
Date d'inscription : 07/12/2013

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Quand le passé nous rattrape [Terminé]   Dim 12 Jan - 12:46

Etant arrivé à Tomodachi depuis un jour déjà. William Pyl avait fait la rencontre d'un type assez étrange mais plutôt sympa. Même si il empestait l'alcool à plusieurs mètres. Il est déjà 10 heures et faut avouer qu'il est plutôt content de son retour. Après de très longues années, il était heureux de revoir sa famille. A peine après les avoir revu il avait insisté pour les aider le temps pour lui de trouver un travail. Le voila donc avec une liste de course dans la poche direction: le supermarché.

* Mais où il est ce foutu supermarché ? Quelle idée de faire une si grande ville ? *

Il tourna au coin d'une rue mais sachant éperdument qu'il s'était perdu, il demanda le chemin du supermarché à une personne. Celle-ci était incapable de lui répondre, il demanda alors à une autre personne qui réussit à lui donner le bon chemin.

"D'accord merci !"

* Cette fois c'est la bonne ! *

William partit donc en direction de la grande surface. Puis il fit ses courses assez rapidement et rentra sans remarquer qu'il était suivi depuis quelques temps déjà. Après ça, il sorta de nouveau.

* J'irais bien me boire un petit café moi ! *

William s'assit sur la terrasse d'un café et c'est à ce moment là qu'il découvrit qu'on l'avait suivi et surtout QUI l'avait suivi. C'était une femme avec un regard assez sombre. Se sachant découverte, elle décida d'entrer en contact avec lui.


Dernière édition par William Pyl le Mer 2 Mai - 20:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miyoko
Necessitudo Duodecim
avatar

Nombre de messages : 101
Présentation : Tu clique sur présentation, je suis sur le dessus...Si nan si t'es vraiment flemmard clique ici ou ici...En fait c'est juste le même lien XD
Points : 109
Réputation : 4
Date d'inscription : 15/07/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Quand le passé nous rattrape [Terminé]   Dim 19 Jan - 19:31

Avançant rapidement à travers la ville, Miyoko avait entendu un type demander à quelqu'un où était le supermarché... Encore un nouveau complètement paumé ! Comment diable les habitants faisaient-ils pour ne pas en avoir marre après un moment ? Ou pour réclamer une bonne fois pour tout un panneau pour les guider ? Une ville de ce genre devait bien avoir un minimum de moyen pour s'offrir ça ! À moins que le maire préfère tout mettre dans sa poche ? Au fond, cette idée n'était pas complètement à exclure non plus... Et puis, ayant côtoyé des hauts placés au gouvernement, elle avait pu se rendre compte que la plupart des gens de ce type étaient comme ça... Ses nombreuses prises d'information à la mairie lui avait d'ailleurs confirmé que le maire était du genre à tenir à son petit confort au point de ne mettre que de ridicules caméras pour les archives alors que lui-même en avait de beaucoup plus performantes...

Dans tous les cas, le perdu finit par passer dans la rue perpendiculaire à la sienne et là, elle ne put masquer sa surprise. Lui ? Ici ? Impossible ! Que diable ferait un membre de cette unité de l'armée ici ?! Ce genre de personne étaient généralement gardée à tout prix, voir même menacée quand elles voulaient partir... Et là, il venait dans une ville où la magie était au centre de tout ?! Quel plan préparaient-ils pour l'envoyer ? Elle réfléchit un instant, se rappelant alors qu'il était partit avant son arrivée, donc, le fait qu'il soit envoyé ici était à exclure... Ou alors était-ce un genre d'espion ?
Pour toute réponse, la Devil décida de le suivre, au moins, s'il planifiait quelque chose, elle le saurait !

Lorsqu'il s'arrêta pour prendre un café, là, elle remarqua qu'elle était repérée, pas depuis longtemps sans doute... Quelle carte jouer ? Il ignorait probablement depuis quand il était suivi, donc, mentir était très simple... Elle s'approcha rapidement, sans même chercher davantage à ce cacher.


« Excusez-moi de vous avoir suivi... Je me demandais juste si vous alliez pouvoir me guider vers le supermarché, j'ai cru remarquer que vous aviez un sac qui en vient... »

Comme pour augmenter la comédie qu'elle faisait – et qui était loin d'être mauvaise – elle avait activé la cinquième heure de son cadran, une légère illusion augmenter ainsi sa couverture, la faisant alors paraître pour quelqu'un de gentil, innocent et un peu trop timide.

« Vous devez être vraiment doué pour avoir repéré que je vous suivais ! Aurais-je un héros en face de moi ? »

Évidemment, ce serait mentir que de dire qu'elle avait pris au hasard ce nom pour le qualifier, elle voulait simplement voir sa réaction à l'évocation de ce mot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Pyl
Je ne suis pas un héros...
avatar

Nombre de messages : 51
Points : 64
Réputation : 3
Date d'inscription : 07/12/2013

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Quand le passé nous rattrape [Terminé]   Dim 19 Jan - 20:37

Une fois ses doutes confirmés, il avait bel et bien été suivi. Mais il se croyait trop méfiant. C'était juste une femme qui voulais le chemin du supermarché.

« Excusez-moi de vous avoir suivi... Je me demandais juste si vous alliez pouvoir me guider vers le supermarché, j'ai cru remarquer que vous aviez un sac qui en vient... »


"oui bien sur ! c'est marrant vous m'auriez demandé une heure plus tôt, j'aurais pas pû vous aider ! Alors il vous suffit de continuer 3 rues tout droit, ensuite vous tournez à gauch... Ou à droite... Ben c'est malin ça ! Je sais plus. Bon attendez là je vais règler l'addition et je vous y accompagne. Il me faut re-parcourir les rues pour m'en rappeler."

William rentra dans l'établissement pour payer sa note et ressortit aussitôt. Sans trop savoir pourquoi, William restait méfiant vis-à-vis de cette femme qui lui paraissait un peu trop sympathique. Même si elle était quand même plus "normale" que Kyo. Au moins elle ne sentait pas l'alcool à 2 km. Sur le chemin du supermarché, les deux personnes continuèrent à bavarder.

« Vous devez être vraiment doué pour avoir repéré que je vous suivais ! Aurais-je un héros en face de moi ? »

Ça faisait plus de 13 ans qu'il n'avais pas entendu le mot "héros". Ne sachant pas quoi faire, ni quoi dire à ce moment là. Il me contenta de contourner la question. Il lui fallait savoir de quel sens du mot "héros" elle parlait.

* Je me montre peut-être un peu trop méfiant mais sait-on jamais.*

"Je vous demande pardon ? Je suis désolé mais je crains de ne pas avoir compris la question. De quoi vous voulez parler en disant "héros" ? Vous voulez dire super-héro ou un truc comme ça non ?"

Elle paraissait vraiment sympathique mais cette question fut très étrange.

*Et si elle connaissait toute la vérité sur moi ? Comment pourrait-elle savoir ? Est-ce qu'elle en fait parti ? Est-ce une espionne ? (notez que chacun crois que l'autre est un espion ^^ )*

Si jamais elle sait, William savait qu'il n'aurait pas d'autre choix que de fuir. Encore... Et il s'interdisait d'utiliser son pouvoir. Il s'était fait cette promesse de ne plus jamais l'utiliser...


Dernière édition par William Pyl le Sam 28 Avr - 21:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miyoko
Necessitudo Duodecim
avatar

Nombre de messages : 101
Présentation : Tu clique sur présentation, je suis sur le dessus...Si nan si t'es vraiment flemmard clique ici ou ici...En fait c'est juste le même lien XD
Points : 109
Réputation : 4
Date d'inscription : 15/07/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Quand le passé nous rattrape [Terminé]   Lun 27 Jan - 23:47

Miyoko se mit à sourire en entendant la question de l'inconnu, de toute évidence, il ne parlerait pas facilement...

« Oh, non, pas vraiment un super-héros, enfin, je n'imagine pas des hommes en collant vêtus de capes en tout cas ! »

Tout en marchant, elle fit mine de regarder le chemin qu'ils empruntaient avant d'expliquer :

« Vous savez, cette ville n'est pas vraiment normale, les gens qui y vivent non plus... Des héros, on peut en voir tellement ici... Enfin... Peut être pas le même genre de héros auxquels on s'attendrait... »

Elle marqua une pause avant de demander :

« Vous avez une définition propre à vous de ce terme, peut être ? Pour moi, les personnes ayant certaines aptitudes peuvent être vues comme des héros. »

[HRP : Désolée pour ce post de merde, j'avais vraiment pas d'autres idées...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Pyl
Je ne suis pas un héros...
avatar

Nombre de messages : 51
Points : 64
Réputation : 3
Date d'inscription : 07/12/2013

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Quand le passé nous rattrape [Terminé]   Mar 28 Jan - 22:23

"Mouais... J'avoue que la cape et les collant ça fait très cliché et surtout jamais j'en porterais !"

*Merde ! Qu'est-ce que je viens de dire ! Je lui ai presque avoué que javais des pouvoirs ! Faut que je me rattrape !*

"Si jamais j'avais des pouvoirs évidemment !"

*ouf*

Les deux comparses continuaient d'avancer et on étaient presque arrivés. Au fur et à mesure, la conversation virait à l'interrogatoire.William commençait à se demander si elle n'avait pas de pouvoirs. Au fond de lui, il se donnais les pourcentages de chance qu'elle soit une civile ou pas. Si elle n'est pas civile, ça risque de compliquer les choses...

"Pour moi un héros n'est pas forcément quelqu'un avec des aptitudes. je pense que tout le monde peut devenir un héros. Il suffit juste de se démarquer des autres par son courage par exemple."

*Chose que je n'ai pas puisque je cache mon passé et que je fuis. P'tin voila que je me parle tout seul maintenant... C'est de pire en pire. Vivement que je retrouve une vie de citadin... Bref pour en revenir à elle je crois que je connais un moyen de savoir si elle est une civile ou non !*

"J'ai entendu dire que des gens avaient des sortes de... pouvoirs. C'est plutôt invraisemblable non ? Vous avez dajà vu des gens utiliser des pouvoirs, ou même si vous en connaissez..."

*Voyons voir comment vous allez vous en sortir...*


Dernière édition par William Pyl le Sam 28 Avr - 21:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miyoko
Necessitudo Duodecim
avatar

Nombre de messages : 101
Présentation : Tu clique sur présentation, je suis sur le dessus...Si nan si t'es vraiment flemmard clique ici ou ici...En fait c'est juste le même lien XD
Points : 109
Réputation : 4
Date d'inscription : 15/07/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Quand le passé nous rattrape [Terminé]   Mer 13 Aoû - 21:40

Entendant la question de l'inconnue, Miyoko ne put retenir un petit rire amusé. Cet homme tentait de la cerner, tout comme elle le faisait, cela promettait un jeu assez marrant au final !

« Des pouvoirs ? Vous voulez dire comme le pouvoir de ne jamais retrouver le chemin du supermarché en vivant dans cette ville depuis un certain temps ? »

Elle rit à nouveau de sa « blague » avant de continuer par un :

« Oh, vous savez, ici, on voit de tout, alors, des gens ayant des pouvoirs, pourquoi pas ! Pour ma part, je n'en ai encore jamais vu de mes propres yeux... Mais j'ai entendu dire que cette ville était souvent attaquées par des gens en possédant... »

Réfléchissant un moment, elle évoqua la possibilité suivante :

« Pensez-vous qu'il pourrait s'agir de personnes qui veulent tuer ceux de cette ville ayant des pouvoirs ? Parce que j'ai entendu que leurs échecs venaient de gens se faisant notamment appeler « Hunter »... »

Elle retrouva rapidement un petit sourire, demandant :

« Mais dans tous les cas, ces personnes qui tenteraient de tuer ceux défendant notre belle ville n'auraient aucune raison de venir nous attaquer, pas vrai ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Pyl
Je ne suis pas un héros...
avatar

Nombre de messages : 51
Points : 64
Réputation : 3
Date d'inscription : 07/12/2013

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Quand le passé nous rattrape [Terminé]   Jeu 14 Aoû - 21:56

*Elle pose beaucoup de questions... Un peu trop même... Est-ce que cette ville est déjà la proie des "brigades de nettoyage" et des héros ?*

"Des hunters ?"

*Très intéressant !*

"Et vous dites qu'ils protègent la ville contre ces... gens qui l'attaquent ?"

*Ce sont probablement les "héros" qui passent à la phase supérieure. Je devrais prévenir ces gens, mais si je lui demande, elle saura que je suis impliqué.*

"Vous savez, j'ai beaucoup voyagé et j'ai vu que ces gens attaquent aussi les humains sans aucun pouvoirs."

Cette fois, il était primordial pour William de savoir.

* Si elle pose autant de questions c'est qu'elle veut récolter des informations sur moi. Cette fois c'est mon tour !*

"J'ai l'impression que vous ne me dites pas tout ce que vous savez... Vous m'avez parlé de personnes qui défendent cette ville. Vous en connaissez ? Et avez-vous déjà été témoin d'une attaque du même genre ?"

*Si elle ne me dit rien, ça voudra dire que oui, elle connais des "Hunters" et elle a déjà été témoin d'une telle scène.*


Dernière édition par William Pyl le Mer 2 Mai - 18:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miyoko
Necessitudo Duodecim
avatar

Nombre de messages : 101
Présentation : Tu clique sur présentation, je suis sur le dessus...Si nan si t'es vraiment flemmard clique ici ou ici...En fait c'est juste le même lien XD
Points : 109
Réputation : 4
Date d'inscription : 15/07/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Quand le passé nous rattrape [Terminé]   Sam 28 Avr - 19:01

Miyoko pencha la tête sur le droite, poing contre le menton, semblant perdue dans ses pensées, laissant un même Et bien…s’échapper. Comédie, évidemment. Mais le pouvoir d’Epsilon l’aidait à ce que son expression soit innocente au possible.

La dernière attaque ayant eu lieu s’est faite sans qu’aucun habitant ne puisse s’en rendre compte d’après les rumeurs… De ce fait, je crains de ne pas être d’une grande aide pour vous fournir d’information…

Elle semblait sincèrement désolée et avait, à priori inconsciemment, penché la tête, comme cherchant à s’excuser.


Quant aux Hunters, la ville entière en a déjà entendu parler et nombreuses sont les personnes à pouvoir vous en citer au moins quelques uns. Ce sont un peu des stars locales, vous savez...

Nier qu'elle connaissait au moins vite-fait les protecteur de la ville était inutile et elle le savait. Au fond, tout le monde en ces lieux les connaissait, du grand guerrier au petit boulanger de quartier... De toute façon, avec les faits connus de tous qu'elle pouvait dévoiler sans problème, elle avait clairement un avantage au niveau de cet interrogatoire et elle le savait. Prenant un air inquiet, elle reprit rapidement :

Mais vous m’avez dit avoir voyagé et rencontré des personnes telles que celles voulant s’en prendre à cette ville… Pourriez-vous m’en dire plus ? Après tout, s’ils venaient à arriver dans un endroit comme celui-ci, il faudrait y être préparés ! Enfin, j’ose espérer que vous ne faites pas partie de ces gens-là…

Plus vite elle faisait en sorte de faire tomber sa couverture et plus vite elle serait débarrassée de cet ennemi à son plan, du moins, c'est ainsi qu'elle le voyait.

[HRP : Désolée pour ce post un peu naze, mais j'ai du mal à me replonger direct dans un post de Miyoko... Mais merci d'être revenu du coup pour que je puisse re-poster avec elle T_T Elle me manquait trop ma Miyo' T_T <3]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Pyl
Je ne suis pas un héros...
avatar

Nombre de messages : 51
Points : 64
Réputation : 3
Date d'inscription : 07/12/2013

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Quand le passé nous rattrape [Terminé]   Sam 28 Avr - 21:44

* Donc les Hunters, qui protègent cette ville sont plutôt connus dans le coin ? Étrange... En général, les héros s'en prennent plutôt à des villages ou seuls quelques personnes ont des pouvoirs. mais là, si ils se retrouvent face à une bande organisée, ils vont plutôt jouer sur la prudence. Et ils essaieront d’abord d'en apprendre plus sur cette ville.

BON SANG ! Même après tout ce temps, j'agis toujours comme eux ! *

Après avoir entendu parler des célébrités locales, William se lança dans un intense réflexion. Il est fort probable que quelques héros enquêtent déjà sur cette ville. Mais il ne remarqua pas que ses mouvements et ses expressions trahissaient tout ce qu'il avait pu dire auparavant.

“ Mais vous m’avez dit avoir voyagé et rencontré des personnes telles que celles voulant s’en prendre à cette ville… Pourriez-vous m’en dire plus ? Après tout, s’ils venaient à arriver dans un endroit comme celui-ci, il faudrait y être préparés ! Enfin, j’ose espérer que vous ne faites pas partie de ces gens-là… “

La dernière phrase de la jeune femme fit l'effet d'un choc dans l'esprit de William. Cette fois c'est sûr, cette femme n'est pas ce qu'elle parait être. Elle est bien trop curieuse pour une simple inconnue. Jusqu'à maintenant, William ne s'en était pas rendu compte mais l'aura de cette femme était très étrange. Il ne correspondait pas du tout à l'expression faciale qu'elle affichait en discutant avec lui.

* Bordel. Pourquoi je n'ai pas remarqué ça plus tôt ! Calmes-toi Will. On est bientôt arrivés au supermarché. Après ça, on se séparera, tu dois tenir jusque là !*

"Oh ! J'ai dis ça moi ?... En fait je... je parlais plutôt de bandits... et de voleurs... Vous savez... Dans la campagne, on croise pas mal de gens comme ça... Et euh... Ben c'est pas vraiment agréable pour les honnêtes gens."

Le supermarché n'était plus très loin. Ils n'avaient plus qu'à tourner au prochain coin de rue et c'était bon, mais William, plutôt désarçonné par les paroles de Miyoko commençait a bégayer et à hésiter.

* J'en ai trop dis ? Non c'est impossible. L'objectif n'est plus très loin. Tu dois te ressaisir Will ! Plus vite on est arrivés, plus vite c'en sera fini de cet interrogatoire. *

"Et... et la police dans tout ça ? On est dans une grande ville non ? Je veux dire... Si quelques malfrats mal intentionnés veulent faire du mal dans cette ville, la police agira surement en conséquence."

* Comme si la police pouvait faire quelque chose contre eux. Et comment savoir si cette femme et moi sommes bien dans "le même camp". *




[En vrai ça fait plaisir de revenir et de revoir de l'activité. Du coup, j'ai édité tous mes posts avec ce personnages et j'ai tout remis à la troisième personne. En relisant, je me suis rendu compte que ça faisait dégueulasse à la première personne x) ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miyoko
Necessitudo Duodecim
avatar

Nombre de messages : 101
Présentation : Tu clique sur présentation, je suis sur le dessus...Si nan si t'es vraiment flemmard clique ici ou ici...En fait c'est juste le même lien XD
Points : 109
Réputation : 4
Date d'inscription : 15/07/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Quand le passé nous rattrape [Terminé]   Dim 29 Avr - 14:13

Il se perdait. Il s’embrouillait. Il bafouillait. Et indirectement il avouait. Miyoko avait remporté une victoire et elle le savait. Elle ignorait toujours les raisons de la venue de cet homme à Tomodachi, mais il n’arriverait plus à nier si bien que ça son appartenance aux héros. Seulement, le temps passait si vite… Ils étaient presque au supermarché…  Dans une rue ils y seraient… La jeune femme n’avait qu’une seule solution en tête : une illusion. Elle lança celle-ci sur la perception de la rue pour sa pauvre victime. Il ne verrait pas le supermarché même en arrivant au bout de la rue, ce qui fait qu’ils devraient rebrousser chemin pour le voir. Elle n’était pas Epsilon, elle ne pouvait faire durer éternellement ses illusions en changeant radicalement la réalité, mais au moins, ça, elle pouvait le faire.

Mais pourtant, vous m’aviez dit avoir croisé des personnes possédant des pouvoirs lors de vos voyages… En aucune circonstance nous n’avons parlé de simples brigands…

Elle semblait réfléchir quelques instant, sa réflexion devait couler de sources, tout en ne sortant pas de nulle part. Sur cette seule phrase allait se jouer l’entièreté de la conversation.

Vous semblez incertain quant à vos réponses… Ou peut-être serais-ce parce que vous-même seriez liés à ces personnes possédant des pouvoirs ?

Elle semblait presque effrayée par cette réflexion, elle fit même un mouvement de recul. Elle devait avoir l’air d’une civile tout à fait normale. Elle devait avoir l’air d’une simple jeune femme qui vivait dans une ville qu’elle sentait menacée. Rien de plus.

Pour… Pourquoi êtes-vous venu ici ?

Elle serra un poing tremblant. Elle ne pouvait plus compter sur une illusion pour se donner l’air encore plus faible car elle l’utilisait déjà pour rendre cette rue interminable. Elle avait toujours été une bonne comédienne et elle devait le prouver une fois de plus.

Ne… Ne me dites pas que vous êtes venu ici pour… Pour attaquer Tomodachi ? Que… Que ce soit maintenant ou dans un futur plus ou moins proche…

Elle saurait ses intentions rapidement, elle en était persuadée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Pyl
Je ne suis pas un héros...
avatar

Nombre de messages : 51
Points : 64
Réputation : 3
Date d'inscription : 07/12/2013

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Quand le passé nous rattrape [Terminé]   Dim 29 Avr - 18:34

Au cours de sa conversation avec Miyoko, William avait perdu son calme, mais une fois que son interlocutrice avait posé LA question, tout se chamboula dans son esprit.Il s'arrêta de marcher.

“ Pour… Pourquoi êtes-vous venu ici ? “

Visiblement tous les deux étaient déstabilisés et avaient peur de ce que pourrait faire l'autre. D'un simple jeu d'interrogatoire, ils étaient passé à une véritable confrontation. Will reprit son sang froid quasi instantanément en voyant son "adversaire" paniquer. Il garda le silence après la question de Miyoko et se mit à la regarder droit dans les yeux. Avec une flamme dans les yeux. Son regard avait changé.

“ Ne… Ne me dites pas que vous êtes venu ici pour… Pour attaquer Tomodachi ? Que… Que ce soit maintenant ou dans un futur plus ou moins proche… “

" Vous savez, je pense que quand on s'est rencontré, et que vous m'avez demandé si j'étais un héros, vous n'avez pas choisi ce mot au hasard. Je me trompe ? "

William garda ses mains dans les poche pour montrer qu'il n'attaquerait pas en premier, mais surtout parce qu'il cache un couteau pliable dans la doublure de la poche et qu'il préférait l'avoir en mains si il devait y avoir un combat. Toutes ces années passées à fuir, lui avaient appris à devenir méfiant et à garder au moins une arme sur lui juste "au cas où..."

"Maintenant je suis sûr que vous me connaissez, moi et mon passé. Alors pour vous répondre, non ! Je ne suis plus des leurs."

Il s'approcha de Miyoko suffisamment près pour que sa lame soit à portée.

"Maintenant je vais vous retourner la question. Est-ce que VOUS en faîtes partie ? Enfin je vous pose la question mais j'ai déjà ma réponse."

Il fit un pas de plus vers elle avec une lueur de défi dans les yeux, histoire de montrer qu'il était prêt à tout pour obtenir des réponses.

"Si vous connaissez mon passé, c'est que vous avez du lire mon dossier et seul un héros peut accéder aux dossier d'un autre héros. Maintenant dites-moi tout ce que vous savez sur eux."

Will attendait impatiemment sa réponse, il savait qu'au moindre faux-pas il devra agir et il savait surtout que si cette femme était bel et bien un ennemi, il y en aurait d'autres... Il avait fait tomber les masques et jouait maintenant cartes sur table. Il savait que son adversaire serait obligée de faire de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miyoko
Necessitudo Duodecim
avatar

Nombre de messages : 101
Présentation : Tu clique sur présentation, je suis sur le dessus...Si nan si t'es vraiment flemmard clique ici ou ici...En fait c'est juste le même lien XD
Points : 109
Réputation : 4
Date d'inscription : 15/07/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Quand le passé nous rattrape [Terminé]   Dim 29 Avr - 18:57

Au moment même où la panique quitta les yeux de son interlocuteur, Miyoko eut l’air sûr d’elle, incroyablement sûr d’elle même ! Elle savait exactement ce qu’elle voulait. Et puis son air de défi… Il la craignait. Pas de la même façon qu’on avait peur des actes directs de quelqu’un, mais il savait qu’elle pouvait le vendre aux héros si elle le souhaitait. Lorsqu’il la fixa droit dans les yeux, elle se contenta de répondre d’un petit sourire en coin : il ne pouvait pas la manipuler comme elle l’avait fait précédemment, elle le savait. Il voulait se mettre dans une position de force, mais il était dans celle de la proie. Surtout qu’il ignorait de quoi elle était capable, sans doute ignorait-il même qu’une illusion lui avait été lancée. Comme il était naïf.

Alors, Jack, on a peur ?

Cette réplique était totalement inutile. Miyoko voulait simplement faire comprendre à son interlocuteur qu’elle avait autant d’information sur lui qu’elle le souhaitait. Sa couverture pouvait voler en éclat en un instant si elle le voulait, sans compter qu’il pourrait être vendu si jamais elle le décidait.

Les seuls héros en ces lieux sont les Hunters, ne te l’ai-je pas déjà dis ?

Elle utilisa volontairement le tutoiement, cherchant à montrer qu’elle était en position de force par rapport à précédemment où elle ne l’était pas.

Et vu ta question, j’en conclu que tu n’as pas repris contact avec eux depuis ton départ. Dans pareil cas, cela veut donc dire qu’ils te cherchent toujours à l’heure actuelle…

Elle croisa alors les bras, le plus simplement du monde. Elle n’avait à priori aucun moyen d’attaquer et ne se privait pas de le faire comprendre à son adversaire. Même pas besoin d’illusion pour augmenter cette impression qu’il aurait !

Vu que j’ai les cartes en main à présent, peut-être devrais-tu répondre à ma question et me dire la raison de ta venue en ces lieux. Si tu évites de me faire perdre davantage de temps, je pourrai même me montrer généreuse et t’offrir une réponse à toi aussi. Alors ?

Tout en parlant, son sourire s’était agrandit, néanmoins, seule de la gentillesse en ressortait… À l’opposé de ses yeux qui étaient incroyablement vide de la moindre émotion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Pyl
Je ne suis pas un héros...
avatar

Nombre de messages : 51
Points : 64
Réputation : 3
Date d'inscription : 07/12/2013

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Quand le passé nous rattrape [Terminé]   Dim 29 Avr - 20:35

Jack... Elle l'avait appelé Jack. Comment pouvait-elle connaitre son vrai nom si ce n'est en fouillant dans son dossier ? William avait donc raison. Elle était bien des leurs. Cela confirmait ses craintes.

* Ils m'ont devancé. Ils sont déjà ici. Et elle... *

Lui qui croyait être en position de force, il était dominé sur tous les terrains. Mais il lui restait encore une chance...

"Non. Pas question. Si vous me connaissez, vous savez que j'ai intégré la brigade militaire des héros, et donc que j'ai reçu une formation appropriée."

Il savait très bien qu'il n'avait aucune chance si il devrait y avoir un combat. Il était trop rouillé et refusait de réutiliser son pouvoir depuis le jour où il a quitté les héros. Mais il savait aussi que sa présence à Tomodachi pouvait inquiéter ses ennemis.

"Je refuse de vous donner la moindre information. J'en ai déjà assez dit, c'est a vous de me parler. Mademoiselle l'illusionniste."

* C'était pourtant flagrant, mon corps se souvient exactement des rues qu'il a emprunté et pourtant je n'ai jamais mis les pieds dans une rue comme celle-là. *

"Je dois avouer que l'illusion est parfaite. Si je n'avais pas déjà parcouru ces rues, je me serais fait avoir comme un débutant. Mais figurez-vous que je ne suis pas un débutant... Mais un vétéran. Si je vous élimine ici et maintenant, je n'aurais pas de réponses, mais au moins les héros sauront qu'ils ne sont pas les bienvenus ici et la guerre sera déclarée."

Son poing se serra autour du manche de son couteau. Il n'avait qu'à appuyer sur un bouton pour faire sortir la lame et attaquer d'un geste vif. Droit sur la gorge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miyoko
Necessitudo Duodecim
avatar

Nombre de messages : 101
Présentation : Tu clique sur présentation, je suis sur le dessus...Si nan si t'es vraiment flemmard clique ici ou ici...En fait c'est juste le même lien XD
Points : 109
Réputation : 4
Date d'inscription : 15/07/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Quand le passé nous rattrape [Terminé]   Lun 30 Avr - 0:51

Il la menaçait… Et le pire était qu’il y croyait. Miyoko eut un petit rire, dans sa main tendue… Sa main tendue ? N’avait-elle pas les bras croisé l’instant d’avant ?! Dans tous les cas, en cet instant même, elle était tendue et, au cœur de sa paume se trouvait un petit cadran solaire. Si on faisait attention à ce dernier, on pouvait voir l’aiguille sur le neuvième chiffre. Son adversaire l’avait-il remarqué ?  Il n’en eut de toute façon pas le temps qu’après unThêta, la jeune femme atterrit dans son dos, comme téléportée. Nouveau rire, ses lèvres étaient proches de l’oreille du héros.

Alors comme ça, tu pensais avoir une chance face à moi ?

Elle s’éloigna d’un bond, le sourire aux lèvres.

Un vétéran, peut-être, mais toujours un débutant sur certains points… Par ailleurs…

Son sourire disparut, elle avait l’air incroyablement sûr d’elle tout en déclarant :

Tu n’es vraiment pas futé… Comme je l’ai déjà dit à plusieurs reprises : les seuls héros en ces lieux sont les Hunters.

Évidemment, l’illusion avec la rue avait complètement disparu depuis que Miyoko avait son cher cadran en main, mais nul doute que “Jack” avait mieux à faire que de s’occuper de ce détail en l’instant présent. Pliant son avant-bras gauche, elle posa son coude droit avant de poser sa tête contre la main de la même main, lançant nonchalamment :

Alors ? Mon information ! J’attends moi et, comme je l’ai dis, tu n’auras rien sans information !

Reprenant une pose plus défensive, elle retrouva son sourire amusé tout en terminant sur un :

Et je te saurai gré de ne plus me comparer à la bande d’incapable avec laquelle tu as traîné à l’avenir. J’ai en horreur les petits soldats au garde à vous !

Observant la lame fermée, elle ajouta néanmoins un :

Et les petits canifs, évite, ça te rend juste parfaitement ridicule. Dans cette ville, il n’y a guère que dans les bas quartiers où les gens s’abaissent à ce genre de truc… Et c’est aussi probablement le seul endroit où ça pourrait être utile d’ailleurs…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Pyl
Je ne suis pas un héros...
avatar

Nombre de messages : 51
Points : 64
Réputation : 3
Date d'inscription : 07/12/2013

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Quand le passé nous rattrape [Terminé]   Lun 30 Avr - 18:34

"Que... ?!"

William n'avait rien vu venir. Alors même qu'il allait lancer son attaque, Miyoko se retrouva subitement derrière lui.

* De la téléportation ? *

Pour la première fois depuis le début de leur conversation, il comprit qu'il n'avait pas l'avantage sur la situation. Qu'il ne l'a jamais eu. sortit alors son couteau de sa poche, en déplia rapidement la lame et fit un quart de tour sur lui-même tout en faisant un large mouvement avec son bras dans le but de blesser son adversaire, mais elle recula d'un bond. Beaucoup trop rapide pour Will. Il rétracta alors sa lame.

13 ans. Ça faisait 13 ans qu'il n'avait pas eu à se battre. Ses mouvements étaient trop lents. Il le savait et Miyoko aussi. Le regard qu'elle lui lançait, c'était le même qu'il se lançait à lui même en regardant son reflet dans la glace. Un regard méprisant. Même si il n'avait aucune chance, il savait qu'il n'avait pas d'autre choix que de combattre. Miyoko, de son côté, continuait de le narguer en le traitant presque d'imbécile. Cherchait-elle à lui faire faire une erreur en le mettant en colère ? Quoi qu'il en soit, il se prépara à faire son prochain mouvement, quand les paroles de son adversaire bouleversèrent tout.


Et je te saurai gré de ne plus me comparer à la bande d’incapable avec laquelle tu as traîné à l’avenir. J’ai en horreur les petits soldats au garde à vous !

Cette fois il avait enfin compris. Un flash se fit enfin dans son esprit. Il ne prêta pas attention à ses paroles suivantes. L'homme stoppa net son intention de combattre et se mit à sourire et même à pousser un petit rire.

"Attendez... Alors vous n'êtes pas des leurs ? Si vraiment vous n'êtes pas des leurs, nous n'avons aucune raison de nous battre."

Will rangea alors son couteau dans sa poche. Et toujours le sourire aux lèvres, il reprit son calme.

"Vous voulez savoir ce que je fais ici ? C'est simple. Je viens pour nuire à leur plan."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miyoko
Necessitudo Duodecim
avatar

Nombre de messages : 101
Présentation : Tu clique sur présentation, je suis sur le dessus...Si nan si t'es vraiment flemmard clique ici ou ici...En fait c'est juste le même lien XD
Points : 109
Réputation : 4
Date d'inscription : 15/07/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Quand le passé nous rattrape [Terminé]   Lun 30 Avr - 20:20

Sans plus tarder, Miyoko rangea son cadran, l’air intriguée. Ce type était-il vraiment opposé aux héros ? Si tel était bien le cas, il représentait un potentiel allié. Néanmoins, elle ne comptait pas non plus parler de ses intentions à elle, loin de là. Elle était quoiqu’il en soit en position de force. D’une certaine façon, par cette parole de “Jack”, elle avait gagné. Le mieux à faire ainsi était de garder cet avantage, tout en lui faisant croire, comme précédemment, qu’il avait toutes les cartes en main. Elle n’attaquait plus, n’était-ce pas ce qu’il voulait ?

Leur nuire, dis-tu…

Montrer le doute, montrer qu’il était maître de la situation, toujours. Et sans la moindre illusion, il devait en être persuadé : seules ses propres capacités étaient utilisées ici. Dans tous les cas, si besoin était, elle était toujours sur le neuvième chiffre, elle pouvait à nouveau faire cesser le temps. Uniquement si nécessaire. Il avait dû croire à de la téléportation, il avait compris les illusions, il ne devait rien savoir de plus.

Et dis-moi, c’est en venant à Tomodachi et en évitant toute utilisation du moindre pouvoir à première vue que tu comptes nuire à une groupe armé jusqu’aux dents dont chaque membre possède divers pouvoirs ?

Elle eut d’un coup un air complètement interrogatif, elle devait en savoir plus.


Tu comptes t’y prendre comment ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Pyl
Je ne suis pas un héros...
avatar

Nombre de messages : 51
Points : 64
Réputation : 3
Date d'inscription : 07/12/2013

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Quand le passé nous rattrape [Terminé]   Lun 30 Avr - 21:55

Will afficha un petit sourire lors de la question de Miyoko.

"En à peine quelques secondes de combat, vous avez deviné que je n'utiliserai pas mon pouvoir. Mais voulez-vous savoir pourquoi je ne l'ai pas activé ?"

Il savait maintenant qu'il avait été manipulé en beauté depuis le début. Et il devait rester prudent désormais. Mais il devait aussi tirer quelques informations.

"Tout simplement parce que je n'ai pas jugé utile de le faire. Surtout dans un combat impliquant tant de témoins. Votre illusion ne fait plus effet depuis votre téléportation."

Le plus normalement du monde, Will qui avait mis les mains dans les poches de son blouson, décida de changer de poche et de les mettre dans celles de son jean. Il n'y avait plus de raison de se méfier d'un éventuel combat. La scène d'action fut rapide, mais au moins elle était passée.

"Vous connaissez mon nom. Donc vous avez forcément à un moment ou à un autre fait vous aussi parti de l'organisation."

C'était la première fois que Will parlait des héros sous ce nom là. Mais maintenant qu'il n'y avait plus d'illusion, il devait éviter de prononcer le nom de héros à tout bout de champs. Les murs ont des oreilles.

"Vous avez donc très probablement lu mon dossier, et vous savez de quoi je suis capable. Tout ce que vous devez savoir, est que ma présence ici a pour seul but de préparer une défense en cas d'attaque."

* Ça devrait suffire à la convaincre. Je ne peux pas lui dire que je n'arrive plus à réactiver mon pouvoir depuis que je l'ai renier, ni mon véritable plan pour défendre la ville. *

"Maintenant que je vous ai répondu, j'attends aussi quelques réponses de votre part. Je les ai quitté il y a 13 ans. Et les choses changent avec tant d'années. J'ai besoin d'information sur les principales pontes ainsi que ceux qui pourraient s'avérer quelque peu dangereux.


Dernière édition par William Pyl le Lun 30 Avr - 23:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miyoko
Necessitudo Duodecim
avatar

Nombre de messages : 101
Présentation : Tu clique sur présentation, je suis sur le dessus...Si nan si t'es vraiment flemmard clique ici ou ici...En fait c'est juste le même lien XD
Points : 109
Réputation : 4
Date d'inscription : 15/07/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Quand le passé nous rattrape [Terminé]   Lun 30 Avr - 22:32

Excuse. Les passants auraient fui en voyant plus de pouvoirs à l’oeuvre, comme à chaque attaque de la ville ; Miyoko le savait. Il mentait. Ou en tout cas il omettait quelque chose. Sa non-utilisation de pouvoir devait avoir une autre raison. Bridage personnel ? Manque d’entraînement depuis son départ ? Peur indirecte ? Peu importait au fond, le fait était là : il ne pouvait tout simplement pas l’utiliser.

Sa façon de mentionner que la jeune femme avait fait partie des héros l’agaçait par ailleurs, mais elle ne le montra pas. S’il y croyait, au moins, il ne se doutait pas qu’elle était encore plus haut que cela. Au plus elle gardait de secret, au mieux elle pouvait agir. Le seul problème était dans le fait qu’il évitait de dire comment il comptait défendre Tomodachi. Et puis ce mot. “Défendre”. Les héros étaient-ils directement contre la ville à l’époque ? Quand elle y était, ils semblaient avant tout observer de loin, sans oser s’y attaquer. Mais après tout, un retour de cette organisation dans la ville restait possible. Leurs pouvoirs augmentaient de jour en jour, ils le savaient tous les deux. Et surtout : Jack avait peur. Il craignait les héros. Il n’avait donc plus été en bon terme avec eux depuis un moment, depuis son départ sans doute, il n’était pas un ennemi…. A première vue.


Les Hunters sont actuellement de taille à lutter contre eux.

Une réponse simple qui répondait à sa question indirectement tout en mettant en doute ses paroles. Si les Hunters étaient de taille contre les héros, ils ne représentaient pas un danger pour la ville. Et en même temps, cela voudrait dire que la préparation de défense était ridicule. Jack le comprendrait-il ? Cela restait à voir. Dans tous les cas, la jeune femme reprit :

Nous avons un ennemi commun il me semble. Il serait plus juste que l’on s’allie dans la défense de cette ville, ne penses-tu pas ?

Question indirecte, à nouveau. Elle voulait savoir quel moyen il comptait utiliser contre eux et elle n’abandonnerait pas. Elle ne pouvait se permettre d’avoir une inconnue dans son plan parfaitement préparé. Pas encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Pyl
Je ne suis pas un héros...
avatar

Nombre de messages : 51
Points : 64
Réputation : 3
Date d'inscription : 07/12/2013

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Quand le passé nous rattrape [Terminé]   Lun 30 Avr - 23:28

"Une alliance hein ? C'est d'accord. Seulement, j'exige deux conditions."

Sortant une main de sa poche il fit le signe "2" en brandissant son poing devant lui avec l'index et le majeur levés. Comme si ses paroles ne suffisaient pas.

"La première, c'est que vous me prouviez que vous n'êtes plus des leurs. Depuis notre rencontre, vous jouez au jeu du bluff avec moi et rien de me prouve que c'est un autre de vos bluffs."

Il baissa un doigt, ne laissant plus que l'index dressé.

"La deuxième condition, si vous arrivez à respecter la première, est que chacun d'entre nous, partage tout ce qu'il sait à l'autre sans rien cacher. Si on est dans le même camp, on devrait pouvoir se faire confiance. J'imagine que vous comprenez."

Son bras retomba et il remit la mains dans la poche de son jean.

"Quoi qu'il en soit, je ne vous en direz pas plus tant que vous n'aurez pas respecté la première condition. Je vous en ai dit juste assez pour que vous sachiez que je vais combattre contre l'organisation et que vous puissiez me faire confiance si nous somme vraiment dans le même camp, mais je vous en ai assez dit pour vous faire peur si jamais vous m'avez menti et que vous êtes des leurs..."

* Elle a besoin de mes informations autant que moi, j'ai besoin des siennes. Si elle a proposé une alliance, c'est qu'elle aussi doit avoir un plan. Elle a réussi à me manipuler, elle est intelligente. Elle ne prendra pas le risque de me laisser partir au risque de chambouler ses plans. *

Will tourna les talons et regarda Miyoko par dessus son épaule, en tournant la tête.

"Je vous laisse réfléchir à ma proposition. Vous avez jusqu'à ce soir pour me donner une réponse. Si d'ici ce soir, je n'ai aucun signe de votre part, je prendrai ça comme un refus à ma première condition, et alors je me verrai obligé de refuser cette fameuse alliance que vous me proposez."

Il commença alors à marche en regardant droit devant lui.

"Si vous êtes d'accord, on se retrouve au café ou vous m'avez rencontré. A ce soir, j'espère..."

Toujours le dos tourné à la jeune femme, il fit un signe de la main comme pour signaler un au revoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miyoko
Necessitudo Duodecim
avatar

Nombre de messages : 101
Présentation : Tu clique sur présentation, je suis sur le dessus...Si nan si t'es vraiment flemmard clique ici ou ici...En fait c'est juste le même lien XD
Points : 109
Réputation : 4
Date d'inscription : 15/07/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Quand le passé nous rattrape [Terminé]   Mar 1 Mai - 0:03

La nuit était tombée quand Miyoko se rendit au point de rendez-vous que lui avait donné Jack. Rapidement, elle s’était installée à une table et avait commandé deux cafés. Il ne fallut pas plus de temps que cela pour que celui qui lui avait dit de se rendre en ce lieu ne se présente. Elle avait un air sûr d’elle, bien que son regard restait aussi vide que pendant la journée, et un petit sourire amusé. Elle ignorait toujours si elle aurait encore l’avantage comme au précédent entrevue, mais le tout l’amusait sincèrement. Le cadran dans sa poche indiquait le chiffre neuf en cas de besoin, comme souvent. Et puis peu de monde était présent, ainsi, la conversation resterait confidentielle. C’était tout simplement parfait.

Tu n’utilises plus le même nom je présume, alors aurais-je l’honneur de connaître celui que tu utilises actuellement ? “

Elle entrait directement dans le vif du sujet, elle ne passerait pas par quatre chemins et elle le montrait dès la première seconde. Attendre était une perte de temps, elle le savait parfaitement. Sans plus tarder, elle sortit ce qui semblait être une clef usb de sa poche, elle la posa sur la table, mais laissa sa main dessus pour empêcher son interlocuteur de la prendre. De son autre main, elle sortit un portable sur lequel elle pianota un moment avant de le présenter à son “allié”. Il pouvait y voir un rapport de recherche au nom d’un certain Jack Daniels. Le document comportait diverses informations sur son passé parmi les héros, mais également sur son départ. Il était recherché. Activement. Et sur ce document était noté l’état de cette recherche. Ils ne l’avaient toujours pas retrouvé, mais ils avaient bien cherché. A peine l’homme eut-il le temps de lire que le téléphone s’éteignit.

Le document a été effacé. Simple mesure de sécurité.

Elle libéra ensuite la clef usb qu’elle fit glisser jusqu’à son interlocuteur.

Son contenu se trouve là-dessus. Le mot de passe est ton nom et prénom entier suivi du nombre d’année où tu y es resté. Bien entendu, il reste un ultime élément que je te donnerai après avoir obtenu plus de réponses. Rien de difficile à pirater cependant.

Autrement dit : lui seul pourrait y avoir accès. Elle ignorait si celui lui suffirait, néanmoins, elle ajouta :

Tu y trouveras également ma fiche.

Évidemment, la fiche de Miyoko n’était pas complète. A l’emplacement de ses pouvoirs étaient simplement noté un “ utilisation d’atomes “, sans plus. De même que son but était masqué avec toutes mentions de son grand-père. Il était simplement noté qu’elle avait travaillé avec cet homme dans divers domaines et que cela l’avait propulsée à son poste. Sa position au gouvernement était également cachée, après tout, ils parlaient des héros, en quoi avait-elle besoin de préciser ce détail ?

Et donc, cette défense ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Pyl
Je ne suis pas un héros...
avatar

Nombre de messages : 51
Points : 64
Réputation : 3
Date d'inscription : 07/12/2013

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Quand le passé nous rattrape [Terminé]   Mar 1 Mai - 0:46

Le soir était tombé. William avait donné rendez-vous au café sans préciser d'heure. Ainsi, fut-il surprit de voir que Miyoko était arrivée avant lui. Cette femme était décidément très surprenante. Il s'assit en face d'elle, et lui demanda quel nom d'emprunt il avait choisi.

"J'ai choisi William. William Pyl. Assez ironique n'est-ce pas ?"

Fier de sa petite blague, il vit un léger sourire en coin et regarda son interlocutrice en espérant qu'elle en fasse de même, mais il fut déçu de ne voir aucune réaction. Sans plus tarder, elle lui présenta un portable sur lequel figurait un dossier. Dossier sur lequel figurait une photo de lui alors qu'il avait 19 ans et son véritable nom. C'est donc ainsi qu'elle l'avait su... Puis le portable se coupa avant même qu'il puisse voire autre chose.

C'est alors qu'elle lui montra la clé usb en indiquant ce qu'il y avait dessus. Voila qui suffisait amplement pour prouver qu'il pouvait lui faire confiance. Will se doutait bien que tous les deux étaient dans le même camp, mais il voulait avoir des informations supplémentaires, et l'un de ses objectifs était de mettre la main sur son propre dossier afin de savoir ce que ses ennemis connaissaient de lui.


"On peut dire que vous allez droit au but vous... Avant tout, je vous prie de bien vouloir m'excuser. je ne vous ai pas raconté la véritable raison de ma présence ici, ni la raison pour laquelle je n'ai pas utilisé mon pouvoir ce matin."

Contrairement à Miyoko, William était totalement incapable de cacher la moindre émotion. On pouvait donc y lire à cet instant un mélange de regret et de frustration.

"J'ai été totalement incapable de vous tenir tête. En vérité, depuis que j'ai... depuis que j'ai déserté, j'ai renié mon pouvoir et je me suis promis de ne plus jamais l'utiliser. Mais après sept années de fuite, les héros, ainsi que tous ceux qui y étaient liés de près ou de loin devenaient de plus en plus forts et faisaient des opérations de plus en plus grandes. J'ai alors compris que je devrais détruire l'organisation. Et lorsque j'ai réessayé de maîtriser l'eau, j'en était incapable."

A ce moment là il regardait le creux de sa main comme si il espérait qu'en en parlant, son pouvoir se débloquerait. Mais tout ce qu'il voyait c'était sa main, impuissante, qui tremblait.

"La personne qui m'a appris à maîtriser mon pouvoir habite dans cette ville. J'espérais qu'elle pourrait m'aider à comprendre pourquoi je ne peux plus rien faire."

William n'avait jamais parlé de ce qui le rongeait à personne auparavant. Mais, même le fait d'en parler ne soulageait pas sa conscience. Pour éviter de se morfondre dans un lieu public, et devant une "inconnue" il décida d'attaquer le sujet qui intéressait réellement Miyoko.

"Je m'excuse aussi de vous avoir trompé en parlant d'un plan de défense. En réalité, je sais que si l'organisation s'en prend à Tomodachi en utilisant la force, ils n'ont aucune chance. Ils le savent aussi. C'est pourquoi nous ne devons pas leur laisser l'occasion de faire quoi que ce soit. En réalité, ce plan de défense est un plan d'attaque."

Toute la tristesse qui l'avait gagné en racontant son histoire s'était évaporée lorsqu'il parla de son plan. Il espérait enfin capter l'attention de Miyoko.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miyoko
Necessitudo Duodecim
avatar

Nombre de messages : 101
Présentation : Tu clique sur présentation, je suis sur le dessus...Si nan si t'es vraiment flemmard clique ici ou ici...En fait c'est juste le même lien XD
Points : 109
Réputation : 4
Date d'inscription : 15/07/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Quand le passé nous rattrape [Terminé]   Mar 1 Mai - 1:17

Ce type était émotif. Beaucoup trop émotif. Chaque pensée se lisait sur son visage. Et il avait tout lancé comme ça, d’un coup. C’était presque trop facile. Miyoko ne réagissait que très peu - un hochement de tête par-ci, un Je voispar là. Ainsi donc cet homme était sans pouvoir, autrement dit, sans intérêt direct… Mais il tentait de le récupérer, et ça, c’était un élément à prendre en compte. Bien entendu, la jeune femme avait lu tous les rapports de ses missions avant l'entretien actuel histoire d’être bien au courant et rien dans ses propos ne l’étonna… Enfin sauf la fin. Il voulait attaquer et non plus se défendre ? Il voulait se débarrasser des héros ?! Avec son seul pouvoir plus mort que vif ?! C’était de la folie ! Elle-même n’oserait peut être pas se frotter à eux seule. Il était soit fou, soit stupide… Dans les deux cas, il était utilisable. Il suffisait de savoir manipuler son pion nouvellement acquis.

Tu veux donc attaquer les… Les attaquer.

Elle s’était retenue de mentionner les héros volontairement… Et volontairement également, elle avait fait comme si elle était prête à les mentionner. Toujours laisser croire à son interlocuteur qu’il avait le pouvoir. Surtout quand il était au plus loin de l’avoir. Il la savait capable de le manipuler, mais il pouvait aisément deviner être plus âgé, et donc expérimenté, qu’elle. Cela devait lui servir.

Et tu comptais, seul et sans défense, t’attaquer à eux ?

Elle se répétait, encore une fois. Faire comprendre que l’idée était presque impossible. Ou en tout cas, montrer un réel intérêt pour ce que son adversaire mental lui disait. Elle fonçait dans le panneau tout en sachant pertinemment ce qu’elle faisait, tout en l’évitant sans le moindre problème.


Et comment comptes-tu t’y prendre ?

Une simple question, presque naïve. Rien n’était moins sûr que le fait qu’il y réponde, après tout, elle n’attendait pas nécessairement de réponse non plus.

Tu n’avais pas l’air de connaître les Hunters pourtant… Encore un mensonge, n’est-ce pas ?

Elle montrait sa faiblesse d’une certaine façon, ou du moins, la faiblesse qu’elle créait. Qui pouvait arriver dans cette ville sans connaître les Hunters, sérieusement ? Au moins sous leur ancien nom, chacun les connaissaient ! Ces gens-là étaient les héros - les vrais cette fois ! - locaux, ils étaient admirés et respectés plus que n’importe qui ! Sans compter que les héros - les faux ce coup-ci - eux-même n’osaient attaquer cette ville à cause d’eux.

Ou alors… Tu comptes peut-être leur demander de l’aide ? Directement ou non…

Une seule question demeurait réellement, la seule qu’elle ne posa pas : pourquoi diable faisait-il cela ? Voulait-il juste aider la veuve et l’orphelin ou avait-il un but caché ? Surtout que rien ne l’aurait fait entrer chez les héros s’ils était resté à Tomodachi… Mais il était parti à l’origine et il s’agissait là du noeud du problème.

Elle sembla alors surprise, même ses yeux semblaient réagir à cette expression qu’elle montrait. Elle posa sa main contre sa bouche qui s’était entrouverte. Prise en faute.


Je ne me suis pas présentée… Miyoko Tanashi.

Elle inclina rapidement la tête à la suite de cette réflexion. Le mettre en confiance était primordiale. Trop de question sans rien livrer aurait mené à sa perte. Il devait lui manger dans la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Pyl
Je ne suis pas un héros...
avatar

Nombre de messages : 51
Points : 64
Réputation : 3
Date d'inscription : 07/12/2013

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Quand le passé nous rattrape [Terminé]   Mar 1 Mai - 11:45

Un plan d'attaque. Voilà qui avait attisé la curiosité de Miyoko. Elle lui posa tout un tas de questions sans même lui laisser le temps de répondre entre temps. Puis de façon soudaine, elle lui donna son nom.

Suite à la révélation de son nom, l'homme eut un petit effet de surprise. C'est vrai qu'il ne connaissait même pas le nom de son interlocutrice. Cela le déstabilisa quelque peu à tel point qu'il oublia les questions qu'elle lui avait posé précédemment.


"Je euh..."

Alors qu'il regardait le fond de sa tasse de café, espérant peut-être trouver la réponse qu'il devait donner ensuite, il releva la tête vers elle avec un sourire

"Enchanté."

Comme pour faire une transition, il but une gorgée et repris la parole.

"Où en étions nous... ? Ah oui. Vous me demandiez comment je compte faire tout seul. Mais... Qui vous a dit que j'était seul ?"

Il fixa Miyo du regard, espérant à nouveau une réaction venant d'elle, mais il fut à nouveau déçu. Qu'avait-il bien pu lui arriver pour qu'en toute circonstances elle n'affiche plus aucune émotion ?

"Lorsque je suis parti, j'ai embarqué quelques volontaires avec moi. Mais j'ai pris soin d'effacer leur dossier et d'endosser la responsabilité. De cette façon, j'étais le seul à être traqué. Et ces six dernières années, j'ai repris contact avec eux, et ils m'ont tout de suite suivi. Pour l'instant ils se limitent à de la surveillance et la dernière personne que je dois contacter est aussi à Tomodachi."

Sans savoir pourquoi, il se sentait plus à l'aise, comme si il pouvait tout dire sans en être inquiété.

"Le but est de s'attaquer à toutes les filiales de l'organisation en même temps : armée, gouvernement et les autres. Et de s'en prendre aux membre les plus éminents. Les officiers généraux et tous les chefs sans exception. Si l'organisation n'a plus ses têtes pensantes, elle n'est plus rien."

Buvant la dernière gorgée de café avec que celui-ci ne soit froid, il termina son plan.

"Voilà. Je vous ai tout dit. Vous savez tout. J'ai rempli ma part du marché c'est à votre tour maintenant. Est-ce que vous comptez m'aider ? Mon plan a beaucoup plus de chances de fonctionner si vous me donner les informations dont j'ai besoin. Alors ?"


Dernière édition par William Pyl le Mar 1 Mai - 23:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miyoko
Necessitudo Duodecim
avatar

Nombre de messages : 101
Présentation : Tu clique sur présentation, je suis sur le dessus...Si nan si t'es vraiment flemmard clique ici ou ici...En fait c'est juste le même lien XD
Points : 109
Réputation : 4
Date d'inscription : 15/07/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Quand le passé nous rattrape [Terminé]   Mar 1 Mai - 18:14

Sa naïveté était presque touchante ! Manque de bol, Miyoko n’était pas ce type de personne qui était touchée par tout et n’importe quoi, ainsi, elle ne réagit pour ainsi dire pas. Comme à chaque fois en somme. Il était donc accompagné de compagnons ayant fuit en même temps que lui… Était-il stupide au point de penser que la disparition d’une poignée d’homme était passée inaperçue ? Évidemment, ces types étaient connus d’autres, même sans être nécessairement proches. Après, les héros eux-même n’arrivaient pas à rassembler assez d’information sur eux pour pouvoir les trouver tous, il était vrai… Mais l’enquête était loin d’être bouclée et certains sujets avaient déjà été repéré depuis un bon moment. Après, nul doute que sans sa position au gouvernement - et ses nombreux piratages ayant suivi -, elle n’aurait jamais pu obtenir une telle information.

Son plan final était également criant de naïveté. Il voulait avec une poignée d’anciens soldats s’attaquer aux têtes des héros… Le nombre exacte de dirigeant était relativement peu connu de la plupart des gens. Sans parler des cas existant dans d’autres pays avec qui les autorités étaient en contact et qui, du coup, pouvaient venir en renfort… Non, c’était tout simplement trop naïf.

As-tu ne serais-ce qu’une idée du nombre de personne que tu devras arrêter pour commencer ton plan et ce uniquement au Japon ? As-tu ne serais-ce qu’une idée de leurs forces ?

Elle marqua une pause afin de laisser son “allié” réfléchir à la question, tout en semblant elle-même cogiter.


Tu sais, j’ai entendu parler de plusieurs personnes par le passé avoir tenté le même type d’offensive que toi… Et aucune n’a réussi. Pourtant, chaque attaque envers le héros avait été planifiée différemment.

Elle avait l’air pensive, comme souvent lors de cette conversation. Elle avait réussi à gagner la confiance de son interlocuteur et il lui demandait à présent de l’aide. Accepter trop vite serait de toute façon suspect.

Je ne suis pas contre de t’aider, après tout, notre ennemi est commun comme je te l’ai dis… Mais je ne suis pas le genre de personne qui fonce vers un suicide. Il faudrait une centaine de personnes avec le type de capacité que ta section disposait. Minimum. C’était encore plus flagrant à mon départ, mais les têtes des forces ont plus qu’un vulgaire pouvoir élémentaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Pyl
Je ne suis pas un héros...
avatar

Nombre de messages : 51
Points : 64
Réputation : 3
Date d'inscription : 07/12/2013

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Quand le passé nous rattrape [Terminé]   Mar 1 Mai - 23:06

"Oui, oui, oui ! Je sais bien tout ça !"

Il était tout-à-fait normal de douter du plan de Will. Celui-ci étant très bancal et hasardeux, mais l'homme était prêt à tout risquer pour le mettre en place.

"Ecoutez. J'ai déjà entendu parler de ces attaques qui avaient échouées, mais il se trouve que l'ennemi qui est en face de nous est lâche ! j'ai remarqué qu'à chaque attaque, tous les grand dirigeants de l'organisation se réunissaient dans un bunker secret pour se mettre à l'abris. Une forteresse imprenable. Et ils n'en sortaient que lorsque le problème était réglé."

Le cœur de William battait la chamade. Dans son esprit, il voyait exactement ce qu'il décrivait. les chefs qui se planquaient derrière des portes et des murs blindés pendant que leurs chiens de garde se battaient au front et mourraient pour les protéger.

"Je ne veux pas seulement les arrêter. Je veux les écraser. On va les coincer et les obliger à avouer leurs crimes devant le monde entier. En s'attaquant à la filiale du Japon, on fera perdre toute crédibilité à l'ordre des héros. Ensuite, ça sera à leur tour d'être traqués, jugés et condamnés."

Pendant qu'il parlait, l'homme avait le poing serré, il le serrait tellement que si ses ongles étaient longs, ceux-ci s'enfonceraient dans sa chair.

"J'ai passé trop de temps à fuir. Trop de temps pendant lequel ils continuaient d'accomplir leurs méfaits alors que je me cachait. J'en ai marre. Marre de fuir, marre de devoir détourner le regard, marre de... De vivre avec ce poids sur la conscience. Alors même si je dois y laisser la vie, je le ferais. Et au moins, je partirai en défendant une cause qui est juste.

Je sais que c'est un plan risqué. Vous le savez aussi. Mais même si no chance de réussites sont, faibles. c'est mieux que ne rien faire. Je veux agir avant que ce soit eux qui agissent. J'ai de la famille dans cette ville. Des amis. Vous avez aussi des proches ici non ? C'est pour eux que je me bats. Alors je vous en prie. Partageons nos informations."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand le passé nous rattrape [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand le passé nous rattrape [Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Loreena&Gideon ▬ L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe. ♥ [END]
» Quand le destin nous guide sur le droit chemin [PV Brent]
» Quand l'ennui nous pousse à faire de drôles de choses... [ LIBRE ]
» Quand la vie nous fatigue, à quoi bon s'accrocher ? Certains diront que je suis une lâche mais non, c'est faux.
» Le passé nous revient toujours quand on dors... [pv Seth Cooper]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tomodachi :: Ville de Tomodachi :: Centre Ville-
Sauter vers: