Forum RPG
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Retouvailles (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hisako
Combattante pacifiste
avatar

Nombre de messages : 14
Humeur : Pensive
Liens de parenté : Soeur aînée de Kyousuke
Présentation : Chroniques d'une vampire
Points : 21
Réputation : 1
Date d'inscription : 03/02/2012

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Retouvailles (Terminé)   Mer 5 Sep - 7:15

[Ce RP fait suite à L'aide vient parfois d'où on ne l'attend pas]

La nuit avait jeté son manteau d'ombre sur la ville et cela marquait le début de la chasse. Une chasse à laquelle la demoiselle n'allait pas prendre car elle s'était déjà nourri la veille. Non, cette fois-ci elle traquerait non pas une proie mais un autre chasseur. Kyousuke. Elle le suivait depuis plusieurs jours, épiant chacun de ses mouvements à l'aide de ses sens surnaturels. Sa petite entrevue avec Yosama l'avait convaincue d'aller de l'avant. Il avait mis fin à ses hésitations et, grâce à lui, la vampire avait trouvé la force d'aller aborder son frère mais avant d'en arriver là, elle se devait de déterminer à quel point il avait changé. Pour cela, quoi de mieux que de le prendre en filature sans qu'il ne le sache ? Oh oui, il risquait d'avoir une belle surprise, lui qui ne se doutait pas une seconde être ainsi espionné. Après tout, Hisako demeurait une assassin, entraînée pour ne faire qu'un avec les ombres jusqu'à ce que sa lame s'enfonce dans le corps de sa victime.
Elle n'aimait pas tuer, prendre des vies ne l'enchantait guère. Cependant, l'Immortelle n'était pas naïve au point de croire que le monde était rose et que tout pouvait se résoudre par la discussion ; elle avait déjà fauché d'innombrables âmes et ce, en dépit de son opinion. Elle savait que quelquefois, le meurtre était le seul moyen de résoudre un conflit, plus encore lorsque l'on se trouvait dans une situation similaire à la sienne. Chargée de maintenir l'équilibre de la paix entre humains et vampire tout en veillant à ce que l'existence de ceux-ci ne soit pas révélée au grand jour, elle n'avait pas le luxe d'attendre. Lorsqu'elle se retrouvait confrontée à un choix, il lui fallait prendre une décision au plus vite car les conséquences pouvaient être bien plus terrible que quiconque puisse l'imaginer...

Le jeune homme avait visiblement affiné ses dons pour la chasse, à en juger qu'il ne se fit repérer par aucun des humains dont il passa non loin. Un instant de nostalgie s'empara de la demoiselle, alors qu'elle se souvenait de l'époque où son cadet était encore trop jeune et malhabile pour se nourrir seul sans éveiller les soupçons, combien de fois n'avait-elle pas dû aller lui cueillir un humain pour qu'il puisse étancher sa soif de sang ? Il fallait admettre qu'en ce moment, elle était assez fière des progrès de son jeune frère, elle qui ne l'avait pas vu depuis bien longtemps. Sans attendre, elle s'élança à sa suite en prenant soin de toujours camoufler sa présence. Pas une seconde Kyousuke ne se douterait être suivi. Le traqueur traqué, ironique, non ?
Elle sauta de toit en toit, avec autant de grâce et de légèreté que si elle dansait. Ses pas ne faisaient aucun bruit et en contrebas, personne ne leva la tête avec la suspicion que quelqu'un venait de passer. Ses pas ne faisaient pas de bruit et à cet instant, elle pouvait s'approcher d'un humain jusqu'à pouvoir le toucher sans que celui-ci ne soupçonne même une présence étrangère. Ainsi, bon nombre de gens s'étaient retrouvés avec une paire de crocs dans le cou après avoir été assommés sans avoir eu le temps de s'en rendre compte. L'attaque surprise parfaite, mêlant à la fois discrétion, force et précision.
Hisako s'arrêta sur le toit d'une bâtisse dans laquelle l'autre vampire avait pénétré par une fenêtre laissée ouverte. Elle le suivait, oui, mais elle n'avait pas encore décidé si ce soir serait le grand soir, si elle allait révéler sa présence à son frère. Jusque maintenant, la buveuse de sang s'était contentée d'analyser ses faits et gestes, histoire de voir comment il se comportait ici, en dehors de la surveillance de sa famille et surtout dans cette ville où tout était permis, aussi s'apprêtait-elle juste à voir le sort qu'il réservait à sa petite victime. Malgré tout, le destin allait obliger l'Immortelle à agir ce soir : l'étincelle de vie d'un des occupants de la maison disparut subitement après qu'un cri se fut fait entendre. Sans attendre, elle se laissa glisser le long de la façade jusqu'à la fenêtre par laquelle Kyousuke s'était infiltré dans le bâtiment.

La demoiselle atterrit face à lui, sans doute s'apprêtait-il à s'enfuir après que sa victime ait alerté tout le monde. Il fut surprit de voir quelqu'un lui barrer la route, il ne reconnut d’ailleurs pas sa sœur dans le feu de l'action, tant et si bien qu'il frappa aussitôt pour se débarrasser de son adversaire. La vampire n'éprouva aucune difficulté à arrêter ce coup plutôt simple.


    « Tu oserais t'en prendre à ta chère sœur, Kyousuke ? » demanda-t-elle tout en lui faisant une clé de bras.


La surprise passa sur les traits du garçon quand il comprit à qui appartenait cette voix. Il eut tout juste le temps de se libérer et de murmurer le prénom de l'intruse avant que la porte ne s'ouvre violemment, laissant apparaître une homme et une femme d'un certain âge. Ni une ni deux, Hisako écarta son cadet et se jeta sur ces deux personnes. Cela ne lui prit qu'un quart de seconde : elle posa un index sur leur front et ils se figèrent à l'instant même avant de s'écrouler, inconscients. Il était facile de faire plonger les humains dans le coma, elle savait faire cela depuis des années sans leur infliger le moindre mal. Une technique bien pratique pour la chasse.
La lumière s'alluma quand elle pressa l'interrupteur, révélant la scène à tous. Dans le lit, le corps sans vie une jeune fille ayant tout au plus une dizaine d'années, celle-ci ayant visiblement eu les cervicales brisées. Les deux personnes inconscientes étaient probablement ses parents, alertés par le cri de leur fille avant que Kyousuke n'ait un geste malheureux.

    « Hisako ? Qu'est-ce que tu fais ici ? »
    « Toi qu'est-ce que tu fais !? » répondit-elle presque avec colère, « Pourquoi est-ce que tu l'as tuée ? »

Le visage du vampire ne trahissait aucune expression, c'était presque comme s'il n'éprouvait pas de remords quant à ses actes. Il n'avait jamais été un sentimental mais elle ne se souvenait pas de lui comme quelqu'un d'aussi indifférent. Jusqu'à quel point avait-il changé ?

    « Elle s'est réveillé et j'y ai sans doute été un peu fort quand j'ai voulu la faire taire »
    « Un peu fort ? Elle en est morte ! Tu l'as tuée, Kyou', c'était une gosse, bon sang, juste une enfant ! »


Son frère n'avait pas l'air de culpabiliser le moins du monde, il jeta à peine un œil au cadavre sans que la moindre trace de compassion ne passe sur son visage. Il avait l'air si... habitué. La peur noua l'estomac de la vampire. Non pas qu'elle craignait pour sa vie – elle se savait capable de l'étaler – ce dont elle avait peur, c'était de la chute de son frère, d'à quel point il avait mal tourné... Et s'il était trop tard pour le raisonner ? Elle frissonna rien qu'en y pensant ; choisir entre ses responsabilités et son cadet lui était difficile.

    « J'imagine que mère t'envoie pour savoir ce que je deviens ? »


Il avait changé de sujet, comme si le meurtre de la gamine n'était qu'un détail sans importance et cela énerva Hisako. Il se conduisait comme un imbécile et sa liberté paraissait lui être montée à la tête. Brusquement, elle s'approcha du jeune homme, l'empoigna par la chemise et le plaqua sans douceur contre le mur. Ce dernier s'effrita tant elle avait mis de la force dans son geste. La colère était peinte sur ses traits quand elle l'engueula :

    « Pourquoi !? Qu'est-ce qui ne tourne pas rond chez toi ? »
    « Rien. Ce que tu as vu aujourd'hui n'est qu'un cas isolé, je ne tue pas mes proies à chaque fois »
    « Ne me mens pas ! Tu sais ce qui arrivera si jamais mère l'apprends. »


Kyousuke serait arrêté sans sommations et probablement enfermé pour de longues années. Son statut de Sang-Pur lui accordait une certaine forme d'immunité dans le sens où ce serait un crime de le tuer – elle ne le voulait de toute façon pas. Peu importe, cela la briserait de de devoir s'en prendre à son cadet...

    « Trahirais-tu ton propre frère ? » demanda-t-il froidement.
    « Non, je ne dirais rien. S'il faut en arriver là, je t'arrêterai moi-même... »


Elle s'interrompit sans le lâcher pour autant. Hisako paraissait intriguée par ce qu'elle venait de découvrir. Elle ressentait comme une présence étrangère sur le vampire, quelque chose qui n'avait rien à faire sur lui. Sans attendre, elle le força à se retourner et le colla à nouveau face au mur. Le garçon ne se débattit heureusement pas, il avait beau faire la grande gueule, il savait qu'il ne pouvait sans doute pas s'opposer à sa propre sœur. Peut-être avait-il changé, oui, mais il gardait encore la notion de respect envers ses aînés.

    « Qu'est-ce ? Un sceau ? » demanda-t-elle en soulevant un pan de sa chemise, révélant un tatouage dans le dos du Nosferatu.


Hisako était loin d'être bête, aussi ne lui fallut-il pas plus de quelques secondes pour faire le lien entre le serpent et les Hébis. Elle avait rencontré Yosama il y a peu et ce dernier lui avait parlé un peu de cette mystérieuse faction. Certes, elle n'en avait pas appris beaucoup car ils semblaient doués pour garder leur petits secrets mais sur le peu d'information qu'elle avait su grappillé, elle se souvenait clairement qu'un sceau visant à les empêcher de se trahir l'un l'autre avait été mentionné.
Elle devinait la puissance de la marque reptilienne juste en posant l'index dessus et si elle ne saisissait encore pas toute la complexité du sceau – il lui faudrait l'étudier plus en profondeur pour cela – il n'empêchait qu'elle comprenait la façon dont il fonctionnait. Un sceau ne pouvait interdire à deux personnes de se faire du mal mais il était cependant capable de les stopper, en tuant le porteur du sceau qui aurait transgressé ce « pacte » de non-agression, par exemple.


    « Mais t'es devenu complètement con, ma parole !? Mère te laisse être indépendant et voilà qu'en quelques mois, je te retrouve en train d'assassiner des gamines et affublé d'un sceau qui pourrait te tuer à tout instant »
    « Les choses changent, Hisako, les gens aussi » répondit-il sur un ton on ne peut plus neutre.
    « Et si jamais les événements faisaient en sorte que tes amis se retournent contre toi, ou que tu doives t'en prendre à eux »


Il garda le silence, incapable de trouver une réponse satisfaisante, prenant juste la peine de se libérer des mains de sa sœur avant de reprendre :


    « Ça n'arrivera pas. Puis, je n'ai pas le souvenir d'avoir transgressé les règles imposées par mère. Il m'est arrivé de tuer des humains lorsque je chassais mais peux-tu toi-même prétendre qu'un accident n'est jamais arrivé alors que tu te nourrissait ? »


Cette fois-ci, ce fut elle qui se fit couper le sifflet. Il était vrai qu'elle n'était pas parfaite... Les humains étaient fragiles, il suffisait parfois d'un geste un peu trop brusque ou d'un état d'inanition avancé pour que la proie meure sans que cela ne soit voulu. Hisako portait la culpabilité de plusieurs meurtres dans ce genre-là et elle faisait tout pour que cela ne se reproduise plus.

    « Notre faction ne prend pas part au combat des Gardiens ou des Devils, nous nous opposons juste à leur guerre inutile tout en conservant une certaine neutralité. N'est-ce pas la le credo de la société vampirique, ne pas prendre le parti de l'oppresseur et si possible ne pas se mêler aux guerres humaines ? J'ai rejoins les Hébis parce que survivre seul dans cette ville est impossible pour quelqu'un doté de pouvoir »
    « Soit, mais je t'aurais à l’œil, Kyou'. La guerre ronge cette ville jusqu'au plus profond d'elle-même et les Devils sont une menace pour les habitants de cette ville. Je vais rejoindre Yosama et m'opposer à la menace qu'ils représentent »


Les deux vampires étaient fort différents das leur caractère, en témoigne leur décision. Là où Kyousuke préférait la neutralité à l'aide des humains, Hisako s'alliait sans hésiter aux Gardiens. Elle ne pouvait lui en vouloir, il avait son caractère et elle l'aimait ainsi.

    « Je crains que cela ne nous oblige à nous battre un jour »
    dit-elle enfin, « mais ce n'est pas comme si tu étais capable de quelque chose contre moi »


Un sourire taquin se dessina sur le visage de la demoiselle alors qu'elle recula vers la fenêtre.

    « Au revoir, cher frère, j'espère que nous n'aurons pas à en venir aux mains... Et fais en sorte qu'un incident comme celui de ce soir ne se reproduise plus, s'il te plaît »


Il hocha la tête sans grande conviction mais cela suffit à la rassurer. Elle s'élança ensuite par la fenêtre, avec pour dernière vue son frère plantant ses crocs dans le cou de la gamine. Pauvre enfant, elle ne méritait pas cela...
Hisako ne savait que penser de ses retrouvailles avec le jeune homme. Tant de choses avaient changées mais pour l'instant, elle décida de faire confiance à son petit frère, elle prendrait des décisions en fonction de la façon dont les choses évolueraient.


[Désengagée]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Retouvailles (Terminé)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tomodachi :: Ville de Tomodachi :: Centre Ville-
Sauter vers: