Forum RPG
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une visite à l'aquarium

Aller en bas 
AuteurMessage
Nakana
Tomodachien(ne)
avatar

Nombre de messages : 344
Age : 22
Présentation : Nakana
Points : 364
Réputation : 11
Date d'inscription : 28/12/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Une visite à l'aquarium   Jeu 12 Juil - 12:28

« Buuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuut !!! »

[Tut tuuuuuuuuuuuuuuuuuut ! What a Face ]

Des cris de joie s'élevèrent du terrain de football improvisé au cœur de l'impasse. De l'autre côté des immeubles gris, on devinait le soleil couchant qui colorait le ciel en rose. Les êtres se changeaient peu à peu en silhouettes, la douceur de la journée en un vent frais qui, doucement, filait sous les vêtements trop abîmés mais trop rares pour être jetés, faisant frissonner les corps sales et chétifs qu'ils étaient censés protéger. A moins que ceux-ci, brûlants de sueur, encore tremblants des efforts intenses dans lesquels ils s'étaient jetés, ne soient trop pris par l'ivresse de la victoire pour déjà y réagir.

« T'es trop forte Nakana ! On a gagné !!!! Ouaaaaaais !!!!!!!!!!!! »

Dans un soupir, Luka se releva. Ils avaient pourtant mené le score, au début de la partie !… Un léger sourire se dessina sur ses lèvres face au spectacle de son amie submergée par tous ses petits coéquipiers qui sautillaient autour d'elle, les yeux brillants de fierté. Elle était si touchante, à n'avoir pas trop l'air de savoir où se mettre parmi tous ces gosses qui laissaient éclater leur joie en la félicitant. Il quitta ses buts pour aller à la rencontre de la jeune femme, non sans échanger un regard désolé avec ses camarades dépités. Ceux-ci se rassemblèrent petit à petit autour des caisses en bois qui traînaient sur le côté, très vite rejoints par les vainqueurs avec lesquels ils ne cessèrent d'abord de se lancer des piques, puis, comme si toute déception s'était envolée avec le vent dont ils prenaient lentement conscience, ils se remirent à discuter ensemble de leur journée et de toutes ces choses futiles dont seuls les enfants voient l'importance. Les contrebandiers les observaient d'un œil attendri. Ils commençaient à bien les connaître, les gamins du voisinage. Il n'y avait sans doute qu'eux pour faire participer Nakana – presque de plein gré – à un jeu d'équipe.

« A charge de revanche, ma vieille ! », lança le jeune homme d'un regard de défi.

« Oh, tu peux toujours espérer », répliqua la pirate qui ne doutait pas de l'issue du prochain match.

Alors qu'ils s'approchaient des enfants sans cesser de se taquiner, ceux-ci embrayèrent sur un tout autre sujet qui attira l'attention de leurs aînés.


« Eh vous savez, ma grande sœur elle est allée à l'aquarium avec sa classe ! »

Tous exprimèrent leur surprise et leur admiration, demandant en pagaille comment c'était à l'intérieur, et quels poissons elle avait vus, et si elle avait pu nager avec eux, et pêcher, et si ça se mangeait et si c'était comme à la plage – comme si la petite Jane avait évoqué une chose à laquelle seuls quelques rares élus parmi eux pourraient jamais avoir accès. Après tout, à peine la moitié de ceux ici présents étaient scolarisés… mais ce n'était pas cela qui avait éveillé la curiosité des deux enfants de la mer.

« Il y a un aquarium à Tomodachi ?, s'enquit Luka en s'asseyant sur l'une des caisses en bois.

« Ouiii, près du port !!! »

« Avec plein plein plein de poissons ! »

« Même des super rares qui viennent de l'autre bout de la terre ! »

« Moi j'ai entendu dire qu'ils avaient même des pingouins !!! »

« Oooooooooooh ! »

« Mais oui, ma sœur les a vus ! Elle a trop rigolé à cause de comment ils marchent !! »

« Sérieux ?! Wouaaah j'aimerais trop y aller un jour ! »

« Tu parles, trouve-toi à bouffer déjà ! »

« Même qu'il paraît que c'est comme chez toi Luka ! »

« … Comme chez moi ? »

« Mais oui, comme à la mer ! »

« Je crois pas avoir déjà vu des ping… »

« Luka, parle-nous encore de la mer ! »

« Et des pirates ! »

« Oh oui, s'il te plaît ! »

Le jeune homme, intrigué par la question de l'aquarium, aurait voulu s'y attarder encore un peu, mais il ne se fit pas prier face à tant d'enthousiasme. Nakana s'éclipsa discrètement tandis qu'il entamait le récit de l'une de leurs nombreuses aventures, captivant son auditoire dès les premiers mots – et voilà, ils étaient déjà en train de voguer sur l'océan… Quand Luka prenait sa voix de conteur, elle était bien la dernière personne dont il pouvait avoir besoin.


Quelques histoires et une bonne douche plus tard, le contrebandier rejoint son amie sur le toit du squat, guidé par le son du saxophone qui s'élevait dans le calme de la nuit tombée. La jeune femme cessa de jouer aussitôt qu'il apparut.


« J'aimerais bien aller à l'aquarium », lui confia-t-il en s'installant près d'elle.

Le vent du nord qui faisait trembler ses cheveux mouillés paraissait glacé.


« Tu veux aller voir des poissons ? »

Forcément, dit comme ça, c'était une bien curieuse envie… Ils n'avaient vu que ça toute leur vie, des poissons.

« Non, enfin… Je veux voir comment c'est fait dedans, et pourquoi les gens de la terre y vont… Et puis il y a des pingouins. »

« Qu'est-ce tu veux que j'en aie à foutre… »

« J'veux y aller avec toi, Naka ! »

La pirate, qui l'avait bien compris, haussa les épaules et se releva pour regagner leur chambre par la fenêtre, suivie quelques instants plus tard par Luka. Tandis qu'elle rangeait soigneusement son instrument à la lueur de la bougie qu'elle venait d'allumer (l'électricité avait lâché), il tenta encore de la convaincre.

« Et puis… Ça fait longtemps qu'on a pas plongé ensemble. Ça sera pas exactement pareil, sans doute… Mais un peu quand même. Avec toutes ces belles choses, et toutes ces créatures fascinantes, comme dans nos souvenirs. J'veux dire… J'peux y aller tout seul aussi, bien sûr… Mais ça sera pas la même ch… »

Nakana venait de plaquer la main sur la bouche de son ami pour le faire taire. D'un air malicieux, elle proposa :

« Bon. On a qu'à y aller demain ? »

Luka était si heureux qu'il la serra fort contre son cœur.


« Oh putain c'est cher !!! »

Les deux amis s'étaient rendus à l'aquarium le lendemain, comme convenu. Mais le panneau des tarifs à l'entrée venait de porter un coup au moral de Luka. Pas étonnant qu'aucun des enfants du quartier n'y ait jamais été…

« Ça, c'est pas un problème », affirma la contrebandière.

Elle réajusta d'un coup sec les bretelles de son étui à saxophone et pénétra avec confiance dans l'enceinte de l'imposant bâtiment. Alors qu'ils se dirigeaient vers la billetterie, elle intima au jeune homme :


« J'te laisse t'occuper de lui. »

« Lui », c'était le type qui somnolait derrière le comptoir. On était jeudi après-midi et il n'y avait pas grand monde, après tout… Il devait s'ennuyer ferme. Peut-être qu'ils avaient une chance de passer discrètem…

« Hep hep hep les jeunes ! C'est ici les billets ! »

Et merde. Drôlement bien réveillé, le gars…

« Ah désolé ! On avait pas vu… Bah du coup deux entrées, s'il vous plaît. »

« Deux entrées…, répéta le guichetier en commençant à pianoter sur son écran, quand soudain… IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIH DES CAFARDS !!!!!!!!!!!!!!!!!! AU SECOURS !!!!!!!!! NETTOYAGE !!!!!!!!!! SÉCURITÉ !!!!!!!!!! »

Luka, stupéfait de voir son interlocuteur bondir sur sa chaise et hurler comme un demeuré, tourna aussitôt la tête vers la pirate. Il n'y avait aucun doute, à voir son sourire en coin, qu'elle était très contente de son coup. Ils profitèrent de la confusion semée par les trois pauvres bestioles qu'elle avait libérées sur le comptoir pour se faufiler discrètement au sein de l'aquarium.
A peine avaient-ils franchi l'entrée que leurs yeux s'illuminèrent devant le spectacle qui s'offrit à eux. Des poissons, il y en avait des dizaines, peut-être des centaines ? de toutes les formes, de toutes les couleurs, et de ceux qu'ils connaissaient bien, et de ceux qu'ils n'avaient encore jamais vu faute d'avoir navigué dans les régions d'où ils provenaient. Et mieux, ce n'était que le début !… Les reflets de l'eau qui remplissait les bassins dansaient dans toute la pièce, créant une atmosphère bleutée absolument fabuleuse, comme un voyage sous les vagues… Comme dans les souvenirs des pirates.
Luka accourut vers le bassin le plus proche pour y regarder de plus près : des girelles paons, des labres vermiculés, des poissons anges, des demoiselles…! Ce n'étaient même pas les poissons en eux-mêmes qui faisaient briller ses yeux, c'étaient toutes les émotions qui y étaient attachées et qui réémergeaient à présent, la sensation enivrante de l'apnée, ces instants partagés sous l'eau avec Nakana et leurs amis de quelques jours sur les côtes, toutes ces belles choses qu'ils avaient vues, vécues et gardées pour eux, bien au chaud dans leur cœur… Et puis si, même les poissons, après tout ! Ces êtres insouciants qui vivaient simplement en dansant perpétuellement dans l'onde…


« C'est trop bien… Merci d'être venue, Naka. »

Le jeune homme détacha son regard de la vitre pour le tourner vers son amie, qu'il pensait juste à côté de lui. Mais elle se tenait un peu plus en retrait, le poing collé contre la poitrine, et, bien qu'elle s'efforçait de conserver des traits sereins, il devina qu'elle n'allait pas tout à fait bien.

« Naka… ça va ? »

Ce ne pouvait quand même pas être sa claustrophobie… Ils venaient à peine d'entrer et l'endroit était extraordinairement spacieux.

« Ça va, t'inquiète pas. »

« Euh… t'es sûre ? »

« Mais oui ! Allez viens, on va voir par là. »

Et sans lui laisser le temps de poser davantage de questions, elle commença à avancer parmi les bassins suivants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysis
Illusion Vivante
avatar

Nombre de messages : 279
Localisation : ''J'suis à Tomodachi ! J'suis à Tomodachi !''
Présentation : cliquez ici...Raté !
Points : 303
Réputation : 13
Date d'inscription : 16/03/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Une visite à l'aquarium   Jeu 12 Juil - 20:10

Lysis adorait sincèrement son travail. Enfin, plus précisément, elle adorait l’aquarium et cela lui plaisait vraiment d’y travailler ! C’était tout simplement le boulot parfait pour elle : elle était en permanence entourée de centaines d’animaux ! Et puis, les autres employés étaient tous si gentil avec elle… Entre les vétérinaires qui tentaient tant bien que mal de la former, les guides qui avaient chaque jour de nouvelles anecdotes et le personnel d'entretien qui l'apprécient énormément, elle avait vraiment eu une chance de dingue. Au fond, le seul problème, c’était quand des étudiants venaient se trouver un petit job d’été où ils comptaient juste se la couler douce et être payés à rien faire…

La fillette était en train de guider une mère et son fils à travers le bâtiment quand son bipeur lui rappela que lesdits employés à temps partiel pouvaient être une plaie parfois. Soupire de la Hunter. A priori, celui à qui on avait confié la caisse avait paniqué et demandait une aide urgente.


Je suis désolée, mais je ne peux pas vous guider davantage…s’excusa la petite après de la mère,Mais pour assister au show des otaries, à partir d’ici, vous continuez tout droit jusqu’à arriver dans la salle des poissons sud américain. De là, vous serrez à droite et vous devrez pouvoir les voir assez rapidement !

La dame avait remercié l’enfant pour ses explications avant de prendre la main de son fils qui avait lancé un “merci” bruyant avant de suivre sa mère. Dommage que l’illusionniste n’ait pas pu les guider exactement jusqu’à l’endroit qu’ils cherchaient… En plus, elle aurait peut-être même pu demander à Jenny, la responsable des animaux de la zone, si le petit aurait pu caresser un des mammifère marin…

Sans plus tarder, Lysis s’était alors dirigée vers l’entrée principale jusqu’à observer l’étudiant hurlant après la sécurité pour un vulgaire cafard… S’approchant, Lysis attrapa un gobelet vide qui traînait et un ticket d’entrée de l’aquarium et coinça sans le moindre souci le responsable de toute cette agitation entre le récipient et le petit morceau de carton l’empêchant de sortir.


HIIIII ! Encore un !!!!

Mais essaye pas de l’écraser !

Tout en repoussant l’étudiant, la fillette emprisonna la seconde créature de la même façon que la première avant de se tourner vers l’adolescent encore à moitié effrayé.


Si t’écrase une maman cafard, elle lâche ses oeufs.

J’vais l’dire à mon père !

Ce gars était vraiment un cas désespéré, il valait mieux ne pas discuter davantage avec lui… Faisant quelques pas, la Hunter relâcha ses deux petits prisonniers à quelques mètres de l’entrée, dans un buisson. Là, au moins, ils ne feraient plus peur à l’idiot se chargeant de la caisse et il n’aurait donc plus à biper tout le monde en oubliant son boulot.

Nouveau bip qui arriva rapidement : le pingouin qui était tombé malade la semaine précédente semblait aller beaucoup mieux et pouvait donc être ramené auprès des autres. On faisait toujours appel à Lysis pour déplacer les animaux pouvant marcher d’une quelconque façon sur le sol. Au fond, avec ses illusions, la petite avait rapidement proposé au patron des lieux de s’en charger, évitant ainsi les cages de transport et permettant même à certains enfants d’approcher les animaux ! D’une certaine façon, c’était l’exclusivité de l’aquarium.

A peine quelques minutes plus tard, l’enfant était suivie par un petit pingouin qui marchait tranquillement. Sans même faire attention à l'environnement qui l’entourait il avait l’impression de suivre un poisson alors que la fillette ne lui tendait même pas ceux qu’elle avait emporté au cas où.

A une salle de sa destination, la petite vit néanmoins quelqu’un qu’elle ne pensait pas revoir avant un bon moment. Luka. Et Nakana, bien sûr, mais Lysis n’avait rien contre elle ! Le temps des excuses était-il donc venu ? D’une certaine façon, c’était tellement plus facile avec Yukimura : au moins, ils avaient été amis avant, mais avec ce n’était pas le cas ici. Quand Iris était arrivée du monde des êtres célestes, elle n’avait presque pas parlé avec elle, ainsi, elle n’avait connu “la personne merveilleuse” que représentait le pirate que quand elle-même détestait la jeune femme… Dans tous les cas, elle ignorait quelle pourrait être sa réaction… Mais elle devait le faire.

Prenant une grande bouffée d’air, la fillette approcha de sa “cible”, silencieusement. Elle devait l’appeler sans le brusquer, c’était une priorité. Il suffisait d’un petit “Monsieur Luka ?” après tout… Quand un cri retentit. Le pingouin. Il n’avait de toute évidence pas apprécié le fait de rester statique trop longtemps. Évidemment, il avait attiré l’attention sur elle : pour une apparition discrète, c’était raté !


Ah… Heu… Je…

Ne pas paniquer. Bien respirer. Faire les choses dans l’ordre avant tout.

Bonjour Madame Nakana !

L’intéressée n’avait-elle pas dit de ne pas employer le “Madame” d’ailleurs ? Mince, elle se ratait encore plus… Tant pis. Continuer. En souriant surtout.


Bonjour Monsieur Luka !

Mais qu’est-ce qu’elle pouvait avoir l’air ridicule parfois... Soupire de l’enfant. Pourquoi les choses avaient-elles besoin d’être si compliquées ? Ou plutôt : pourquoi avait-elle ce don de les compliquer encore plus à chaque fois ? C’en était désespérant… Un nouveau cri de l’animal la sortit de ses pensées. Se lancer, c’était une bonne chose.


Vous venez visiter l’aquarium ?

En même temps : s’ils étaient présent, la réponse coulait de source… La fillette avait penché la tête suite à sa question stupide. Juste quelques mots, ce n’était pourtant pas compliqué… Elle leva les yeux, fixant à présent Luka, sans ciller.

Monsieur Luka… Je… Je suis désolée… Pour… Pour avoir été vraiment méchante la dernière fois… Je… J’aurai pas dû… Vous n’y êtes pour rien… Au fond, j’ai juste été vraiment stupide…

Tout en parlant, elle avait penché instinctivement la tête, fuyant un potentiel regard accusateur. Trouver un moyen de se racheter aurait été pas mal… Mais cela ne devait pas partir comme la fois où elle l’avait fait avec Yukimura… Se mordant la lèvre inférieure, elle hésita un instant avant de proposer :


Je… Vous voulez que je vous fasse visiter… ? Enfin, je dois reconduire le pingouin à son bassin mais après…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nakana
Tomodachien(ne)
avatar

Nombre de messages : 344
Age : 22
Présentation : Nakana
Points : 364
Réputation : 11
Date d'inscription : 28/12/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Une visite à l'aquarium   Sam 14 Juil - 4:58

Les deux pirates étaient en train de s'attarder devant les rochers des anguilles quand un cri surprenant les fit se retourner. Ils furent stupéfaits de faire face à Lysis. Elle était suivie par une sorte d'oiseau blanc et noir à la stature relativement droite, sans doute l'auteur du cri, et portait la tenue qu'arboraient tous les employés de l'aquarium qu'ils avaient croisés depuis l'entrée… elle en faisait donc partie ?
La jeune fille semblait vouloir leur dire quelque chose, Luka le redoutait. Mais, étrangement, elle n'avait plus cette attitude hostile qu'elle avait conservée envers lui tout au long de leur première rencontre. Elle les salua laborieusement, comme si ces simples mots lui avaient demandé d'extraordinaires efforts. Bien loin de l' « assassin » qu'il était à ses yeux à peine deux semaines plus tôt, elle l'avait appelé « monsieur Luka ». Les contrebandiers échangèrent un regard : que se passait-il ? Et où voulait-elle en venir ?…
Des excuses. Elle fit des excuses à Luka. Le jeune homme ne les avait pas vues venir. Nakana non plus, d'ailleurs. Comment en était-elle venue à lui pardonner, comme ça, presque du jour au lendemain ? La pirate avait vu son ami encaisser sans broncher la dureté de ses mots, prendre sur lui pour ne pas laisser éclater sa sensibilité au vu de tous, souffrir en silence son sentiment écrasant de culpabilité. Les paroles de Lysis avaient creusé des blessures qui avaient alors à peine commencé à cicatriser. Et tout ça, toutes ces accusations sans filtre, toute cette peine cruellement remuée… par stupidité ? Et pour venir quémander le pardon quelques jours après ?


« Lysistrata… »

Luka s'avança vers l'illusionniste et posa un genou à terre pour descendre à sa hauteur – même si, lui même n'étant pas très grand, il dut légèrement lever les yeux pour la regarder dans les siens.

« Ne t'excuse pas, je t'en prie… Tu n'as jamais été en tort. S'il y a quelqu'un ici qui doit demander pardon pour tout ça, c'est moi… Même si je sais que c'est foutu, et que ça pourra jamais rien changer à tout le mal que j'ai causé. »

La voix du jeune homme avait vacillé sur ces derniers mots, et son triste sourire s'effaça peu à peu. A son tour, il baissa le regard.

« Je suis désolé de te l'avoir arraché. Je suis tellement, tellement désolé... »

L'amertume dans ces mots était immense. Mais cela, Lysis semblait l'avoir déjà compris, et elle se montrait prête à tourner la page. A cette pensée, le contrebandier releva humblement les yeux vers elle. Même s'il la connaissait peu, il l'aimait déjà bien. Lorsqu'ils étaient partis à la recherche de Yuko, il n'avait pas personnellement eu besoin de sa gentillesse pour voir à quel point ce devait être quelqu'un de bien. Et en lui laissant une seconde chance, en venant s'excuser d'elle-même sans qu'elle n'ait de comptes à rendre à personne, elle venait d'en donner une preuve supplémentaire.
En les invitant à une visite guidée, elle nomma enfin la bête qui l'attendait sagement en retrait, non sans parfois exprimer son impatience.


« Mais oui ! »

Luka se releva d'un coup et s'approcha de l'animal, devant lequel il s'accroupit pour l'observer de plus près, sans oser le toucher.

« C'est ça un pingouin !… C'est marrant, je les imaginais beaucoup plus…  grands ! T'as vu ça Naka ? Il est adorable !... J'ai hâte de raconter ça aux enfants ! »

Il sortit de sa poche le petit carnet qu'il avait toujours sur lui et entreprit de croquer l'oiseau d'un rapide coup de crayon, tout en poursuivant la discussion :

« Lysistrata, t'es sûre que ça te dérange pas de nous accompagner ? Parce que ce serait avec plai– »

« Non pas besoin merci. »

Nakana avait expédié son refus d'une traite, assez sèchement pour que son ami sente la suite arriver.

« Elle bosse ici ! On pouvait pas rêver meilleure guide ! »

« Precisamente! Piensas que va a cortarse un pelo pa' buchonearnos si se entera de que sembramos cizaña a la boletería pa' entrar sin pagar?! » [« Justement ! Tu crois qu'elle va se gêner de nous dénoncer si elle apprend qu'on a foutu la merde au guichet pour entrer sans payer ?! »]

N'ayant pas la patience de prendre Luka à part pour lui détailler les raisons évidentes de son désaccord, la contrebandière venait de s'exprimer en espagnol le plus naturellement du monde. Grâce aux quelques membres de leur équipage qui venaient de toute l'Amérique latine et à leurs nombreuses escales dans les villes portuaires du continent, cette langue faisait partie de celles dans lesquelles les pirates ne se débrouillaient pas trop mal ; en tous cas largement assez pour pouvoir le parler familièrement et vite, de sorte qu'à Tomodachi du moins, il y avait peu de chances qu'ils tombent sur quelqu'un qui puisse comprendre ce qu'ils se disaient.
A vrai dire, Luka n'aimait pas faire ça : les gens n'étaient pas bêtes, Lysistrata n'était pas bête et il était évident qu'ils ne se mettaient pas soudainement à discuter dans une autre langue pour le plaisir de la diversité.


« Pero porque lo sabría?! Y encima te apuesto a que no es el típo de chica que sapea a la gente, y sé que aún estás más convencida que yo de eso! Nomás no tienes ganas de vértelas con ella! Y todavía no quieres decirme porque. » [« Mais pourquoi elle le saurait ?! Et puis j'te parie c'est pas le genre de fille à balancer, et je sais que t'en es convaincue encore plus que moi ! T'as juste pas envie d'avoir affaire à elle ! Et tu veux toujours pas me dire pourquoi. »]

Nakana se contenta de fusiller son ami du regard, mais elle ne répondit rien et détourna la tête. Le jeune homme soupira et se rapprocha de son amie. Elle avait quel âge déjà ? Ah oui…

« Naka… Personne ici déteste personne… Autant raccommoder nos liens, non ? »

La contrebandière jeta un coup d’œil vers Luka, puis attarda quelques instants son regard sur Lysis. Il avait raison, elle ne la détestait pas… mais toute la peine qu'elle leur avait faite, à eux deux ! Comment pouvait-elle ne pas lui en vouloir ?…

« Vous me saoulez putain… », soupira-t-elle, résignée.

Luka sourit et se tourna vers leur guide :


« Ça, ça veut dire oui !… Ah au fait, Lysistrata, tu peux me tutoyer, c'est mieux ! Et s'il te plaît, m'appelle pas monsieur… Ça me va pas du tout ! »

« Tu parles, le temps qu'elle s'en souvienne t'auras déjà trois fois l'âge de te faire appeler monsieur. »


Dernière édition par Nakana le Dim 15 Juil - 9:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysis
Illusion Vivante
avatar

Nombre de messages : 279
Localisation : ''J'suis à Tomodachi ! J'suis à Tomodachi !''
Présentation : cliquez ici...Raté !
Points : 303
Réputation : 13
Date d'inscription : 16/03/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Une visite à l'aquarium   Sam 14 Juil - 14:01

En entendant Luka s’excuser, Lysis se sentit mal à l’aise. Très mal à l’aise. Elle ne ressentait même pas la joie qu’il lui pardonne comme cela avait pu être le cas avec Yukimura, non… Parce que le pirate, lui, mentionna Yosama. Lui, il se pensait vraiment coupable. Lui, il était en plus toujours persuadé de la mort de leur ami… Et ça, c’était sans doute le pire. Il s’en voulait pour quelque chose qui, au fond, n’avait jamais eu lieu. Il s’excusait d’avoir fauté alors qu’au fond, les responsables étaient Yosama et elle. L’être céleste pour avoir caché sa mort, et elle pour avoir enfoncé davantage la culpabilité chez Luka… Sans doute Nakana et lui penseraient que l’expression de la petite pouvait être suite à la mention du guerrier, ainsi, elle ne chercha même pas à se cacher derrière une illusion. Cacher les choses au final ne faisait qu’empirer la situation, empirant à chaque fois.

D’une certaine façon, la fillette avait envie de les traîner jusqu’au manoir, de leur montrer Yosama, de leur dire “Regardez, il est vivant, il va bien !”... Mais ce n’était pas à elle de le faire. Sans que son ami ait eu besoin de lui demander, elle s’était d’elle-même dit qu’elle ne révélerait rien, qu’elle suivrait le plan initial et que ce serait lui qui annoncerait son retour. Au fond, c’était certainement la meilleure façon que chacun puisse lui pardonner… Et il était important que tous puissent lui accorder ce pardon afin qu’il comprenne lui aussi qu’il pouvait compter sur les autres. Tout comme l’enfant avait admis compter pour eux.

L’illusionniste vit alors Luka s’intéresser au pingouin, ce qui lui arracha un petit sourire. D’ailleurs, l’animal commençait à se lasser de suivre un poisson invisible, ainsi, Lysis sortit un poisson du petit sac qu’elle avait tandis que les deux pirates s’étaient mis à parler une langue étrange. Gardant la nourriture en main, elle se demanda l’espace d’un instant pourquoi ils agissaient de pareille façon… Peut-être avaient-ils simplement envie de parler une autre langue ? Ou mieux : pour prouver que Luka lui pardonnait, Nakana avait sans doute fait en sorte de faire écouter à la petite cette langue ! Dans tous les cas, c’était une belle découverte pour elle. En plus, le garçon demandait même à ce qu’elle le tutoie et cesse de l’appeler “monsieur”... Souhaitait-il devenir son ami ? A cette simple réflexion, le sourire de Lysis s’agrandit.


Alors, tu m’appelles Lysis, d’accord ? Il y a personne qui dit mon nom en entier !

Ayant néanmoins noté l’intérêt de l’adolescent pour le pingouin, la petite lui prit la main dans laquelle elle mit le poisson, sans même prévenir.


Tu peux le donner au pingouin ! Tu verras, c’est trop marrant ! Tu as l’air de bien les aimer alors ça peut être une bonne idée, non ?

Elle fit alors signe d’attendre un instant tandis que le pingouin semblait s’impatienter.

Tiens-le par la queue pour ne pas que le pingouin te fasse mal avec son bec sans le faire exprès… Je vais compter jusqu’à trois et à trois il faudra lui donner, je remettrai son illusion après. Prêt ? 1… 2… 3 !

Aussitôt compté, Lysis fit cesser le mirage qu’elle appliqua au pingouin qui se mit alors à trottiner doucement vers Luka en poussant de petit cri jusqu’à ce qu’il reçoive sa pitance. Une fois fait, la petite remit en place l’illusion tout en demandant aux pirates :

La langue que vous parliez, c’est une langue secrète des pirates ? C’est pas trop dangereux de la parler comme ça ? Ou alors c’est pas grave si je le sais… ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nakana
Tomodachien(ne)
avatar

Nombre de messages : 344
Age : 22
Présentation : Nakana
Points : 364
Réputation : 11
Date d'inscription : 28/12/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Une visite à l'aquarium   Dim 15 Juil - 16:33

Lysistrata ne pouvait pas imaginer à quel point elle faisait plaisir à Luka en lui demandant d'employer son surnom. La seule autre personne qu'il avait entendue l'appeler par son nom complet était Iris, et évidemment, il s'était bien douté de la raison pour laquelle l'illusionniste en avait décidé ainsi… L'être céleste, elle aussi, allait donc avoir le bonheur d'apprendre à son retour à Tomodachi qu'elle lui avait pardonné ? C'était, en tous cas, le plus beau signe de réconciliation que la Hunter pouvait donner.

« C'est entendu ! », confirma le jeune homme dans un grand sourire.

Lysis, donc, posa alors un poisson dans sa main afin qu'il en nourrisse le pingouin.


« Euh… d'accord ! », s'exclama-t-il en s'accroupissant de nouveau.

Son geste l'avait un peu surpris, mais il était sincèrement touché qu'elle lui fasse confiance au point de le laisser faire. Elle lui donna également quelques consignes. Rien de bien inhabituel pour le pirate, mais comme c'était la première fois qu'il approchait un pingouin… au moins, il savait à quoi s'en tenir. Ne pas se laisser mordre la main par étourderie… Ça devrait aller. Il fut plus étonné par l'évocation que fit Lysis de son illusion. Il avait pensé jusque là qu'elle ne les utilisait que dans des situations de combat. Décidément, cette fille était pleine de ressources !
Luka tendit le poisson vers l'animal qui trottina vers lui avec enthousiasme – en tous cas, ce devait être de l'enthousiasme !


« C'est vrai que c'est marrant comment ils marchent ! », remarqua-t-il dans un petit rire tandis que l'oiseau engloutissait son mets, avant de se relever.

Lysis les interrogea alors sur la langue qu'ils avaient parlée un peu plus tôt entre eux. Les résidents du manoir Omura avaient dû lui dire qu'ils étaient des pirates… et apparemment, ça avait suffi à faire décoller son imagination d'enfant !
Le jeune homme prit tout à coup une mine catastrophée. L'occasion était trop belle


« Merde Naka, je t'avais dit qu'on pouvait pas la parler devant les gens de la terre ! Suffit d'un peu de perspicacité et voilà – notre secret découvert ! On nous jettera à l'eau le jour où on reprendra la mer ! »

« Y a pas le choix… Va falloir s'en débarrasser », déclara la contrebandière en fixant Lysis d'un air très sérieux.

Ils laissèrent planer la tension encore quelques instants, puis Luka éclata de rire.


« Mais non Lysis, t'inquiète, on te taquine !, la rassura-t-il en posant la main sur son épaule. Une langue secrète, ç'aurait été la classe ! Mais c'était juste de l'espagnol… C'est une langue qu'on parle presque partout du Mexique jusqu'à la pointe sud de l'Amérique, et aussi bien sûr en Espagne ! Disons que… euh... ça sort un peu comme un réflexe parfois. Je t'apprendrai quelques mots si tu veux ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysis
Illusion Vivante
avatar

Nombre de messages : 279
Localisation : ''J'suis à Tomodachi ! J'suis à Tomodachi !''
Présentation : cliquez ici...Raté !
Points : 303
Réputation : 13
Date d'inscription : 16/03/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Une visite à l'aquarium   Mer 18 Juil - 3:18

En entendant Luka expliquer que Nakana et lui avaient fait un erreur, la petite ne put cacher la frayeur sur son visage. Pire encore : elle risquait de leur causer la mort et seul la sienne ne pourrait empêcher ce tragique accident… Et bon sang, elle tenait à la vie elle aussi ! Et puis si elle était tuée, Yosama et Namashi seraient triste… Hanyuu considérerait qu’elle avait échoué et qui savait les conséquences que cela pourrait entraîner… Et qu’en serait-il de Shinji ? Déjà qu’il avait perdu la mère de Ryuho, il devait en plus perdre sa soeur ! Non, de toute évidence, Lysis ne pouvait se permettre de mourir, même pour aider les pirates… Mais alors que pourrait-elle faire ?

Alors que la panique s’empara d’elle, elle entendit un éclat de rire de l’adolescent qui la fit sortir de ses pensées. Il blaguait… Rapidement, la surprise s’afficha sur le visage de l’enfant. Tout aussi vite, elle fut remplacée par un air faussement vexé s’exprimant par un léger gonflement des joues et les yeux levés vers les blagueurs. Néanmoins, un grand sourire apparut sans plus tarder sur son visage. D’une certaine façon, elle était heureuse qu’ils blaguent avec elle car cela signifiait bien que la rancoeur de son comportement était mise de côté, en admettant qu’elle existe !

A présent, il ne restait qu’Iris à qui elle devait toujours présenter ses excuses, mais au vu des propos de Yosama et Namashi, il était fort probable qu’elle réagisse de la même façon que Yukimura ou Luka… La fillette se sentit instantanément rassurée… Elle avait vraiment une chance de dingue de vivre entourée de tant de personnes qui avaient une telle bonté de lui pardonner si simplement…

Ne perdant pas son sourire, l’illusionniste fit signe aux pirates de la suivre en reprenant sa route, le pingouin les suivant sans même protester.


L'enclos des pingouins n’est pas très loin… Il y en a pleiiiiins ! Vous verrez !

En effet, la salle suivante menait directement vers l’enclos des pingouins. Sans tarder, l’enfant se dirigea vers une porte réservée au personnel, expliquant simplement :

Suivez-moi. Vu que vous êtes avec moi, ça ne pose pas de problème !

Après quelques pas à l’intérieur, elle poussa une nouvelle porte et tous se retrouvèrent à l’intérieur de l’enclos des pingouins. Suivant un poisson invisible, celui qui les accompagnait entra sans plus tarder. Après quelques pas à l’intérieur, Lysis fit cesser l’illusion. Tout d’abord un peu désorienté, le volatile qui les avait suivi retrouva bien vite les pieds sur terre et ne tarda pas à rejoindre ses confrères qui ne faisaient même pas attention à l’intrusion des trois humains.

C’est toujours génial de ramener un animal. Ils ont toujours l’air tellement contents de retrouver leurs amis !

Évidemment, la vision de la petite du monde animal était très proche de celle des humains. Mais les vétérinaires lui ayant affirmé que leurs protégés avaient aussi des rapports sociaux, le raccourcis avait été très rapide à faire. Se retournant vers ses amis, elle demanda sans plus tarder :

Il y a un poisson ou un autre animal de la mer que vous voulez voir en premier ? Je peux vous y emmener sans problème ! Ou sinon je peux aussi vous montrer les plus marrant et les plus jolis ! Même s'ils sont tous très joli au fond...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nakana
Tomodachien(ne)
avatar

Nombre de messages : 344
Age : 22
Présentation : Nakana
Points : 364
Réputation : 11
Date d'inscription : 28/12/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Une visite à l'aquarium   Sam 21 Juil - 15:13

Heureusement que Lysis n'en voulut pas longtemps aux pirates pour leur blague ! C'était un sujet délicat, et puis elle semblait vraiment avoir eu peur. Mais Luka fut soulagé de voir qu'elle ne leur en tenait pas rigueur.
Au fond, ce n'était pas elle qui lui donnait matière à s'inquiéter… Tandis qu'ils suivaient la jeune fille sur le chemin de l'enclos des pingouins, il ne put s'empêcher d'observer son amie du coin de l’œil. Ce n'était pas évident de le voir, mais il la sentait dangereusement tendue, davantage encore que lorsqu'ils étaient entrés, et il commençait à deviner pourquoi. La proximité de l'eau salée, la concentration spectaculaire d'animaux marins enfermés… Il allait ouvrir la bouche pour lui redemander si ça allait, si elle ne préférait pas se reposer, quitte à partir, quand elle lui jeta un regard noir avant même qu'il n'ait pu émettre un son. Pas devant Lysis. Elle refusait déjà d'en parler calmement avec lui. Alors pas devant Lysis. Elle se savait capable de tenir jusqu'au bout.
Quelques instants plus tard, ils pénétrèrent dans l'enclos à la suite de l'illusionniste. Il fallait admettre que la situation était un peu cocasse : ils étaient entrés comme des voleurs, et les voilà guidés dans un espace réservé aux travailleurs de l'aquarium par l'une d'entre eux. Si cela importait peu à Nakana, le jeune homme espérait sincèrement que la Hunter ne se doute de rien : et si elle se sentait trompée, ou carrément trahie ? Tout ce qu'ils auraient réussi à reconstruire entre eux cet après-midi tomberait à l'eau, et Luka avait beau ne pas se sentir le moins du monde désolé d'être là sans en avoir payé le droit, il ne supporterait pas de la blesser une nouvelle fois.
La lumière qui réapparut lorsque Lysis poussa la seconde porte le tira de ses pensées.


« Waouh ! », s'exclama le contrebandier, qui ne se retint pas d'exprimer son admiration face à la troupe de pingouins qui occupait l'enclos.

La jeune fille, pleine d'enthousiasme, semblait véritablement tenir aux animaux dont elle s'occupait. Si tous ceux qui travaillaient ici étaient comme elle, les bêtes devaient être heureuses, sans aucun doute.
Elle leur demanda alors leur avis sur la suite de la visite.


« Tous jolis ? Ahaha, ça se voit que vous avez pas de poissons des abysses ! En tous cas moi j'te suis Lysis !… Ah mais dis, est-ce qu'il y a des requins par hasard ? Ils sont pas aussi agressifs que les gens de la terre le disent, mais on évite quand même de trop s'approcher d'eux en mer… En tous cas t'es pas à l'aise à côté ! »

Il se rappelait plus particulièrement de celui qui accompagnait Calypso lorsqu'elle l'avait sauvé de la noyade, le jour du naufrage… Il en était resté pétrifié.

« Et toi Naka ? »

« Quoi moi, déjà que j'voulais pas venir… », répondit la jeune femme en haussant les épaules, apparemment désintéressée.

Luka la fixa un instant, un sourire aussi tendre qu'amusé aux lèvres, avant de rappeler (non pas qu'elle aurait pu oublier, il le faisait plus à l'attention de Lysis) :


« Tu aimais bien les raies. Et les tortues. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysis
Illusion Vivante
avatar

Nombre de messages : 279
Localisation : ''J'suis à Tomodachi ! J'suis à Tomodachi !''
Présentation : cliquez ici...Raté !
Points : 303
Réputation : 13
Date d'inscription : 16/03/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Une visite à l'aquarium   Sam 28 Juil - 17:14

Lysis ne put s’empêcher de rester pensive suite aux animaux des abysses. Il était vrai qu’il y en avait très peu à l’aquarium et ce pour des raisons évidentes. D’ailleurs, la seule salle où ils étaient ne pouvait être qu’ouverte au visiteurs qu’à quelques heures précises et en suivant des directives très sévères afin de garder l’obscurité dans les lieux. D’une certaine façon, même eux, la petite les trouvait jolis. Pas de la même façon que les autres poissons, mais ils avaient vraiment un truc indescriptible qui les rendait adorable… Mais chacun devait avoir sa propre définition de qui était ou non beau. Après tout, même les rats qu’Hanyuu exécrait étaient mignon aux yeux de la fillette.

Ainsi donc ils devaient aller voir les requins, les raies et les tortues… Opinant, l’illusionniste fit signe aux pirates de la suite, réfléchissant déjà au meilleur parcours afin de voir les trois espèces le plus efficacement. Tout en verrouillant la porte, elle lança à Luka un :


J’espère que tu n’auras pas peur des requins alors ! Parce qu’ici, tu vas bien les voir !

Rangeant les clefs mènant à l'enclos des pingouins, elle leur offrit un grand sourire avant de se mettre à sautiller vers leur prochaine destination.

Les raies, elles sont juste après les requins. En plus on peut même les toucher et elles sont toutes douces et toutes gentilles !

Arrivant face à une sorte de rideau noir, l’enfant cessa de sautiller en se retournant vers ses deux amis.

Par contre, les requins, ils sont sensibles au bruit alors même s’ils entendent pas grand chose avec les vitres, il faut pas faire trop de bruit, d’accord ?

Évidemment, elle était la membre de leur petit groupe la plus bruyante, et il aurait été cent fois plus logique que les pirates aient à lui faire cette remarque plutôt que l’inverse… Silencieuse, elle passa alors la première le rideau, se retournant immédiatement pour assister à la réaction de Nakana, et surtout, de Luka.

L’espace réservé aux requins était une sorte de long couloir où la lumière semblait tamisée par rapport au reste de l’aquarium. La particularité du couloir fut néanmoins qu’il était entouré de verre, aussi bien les parroies sur les côtés que le sol et le plafond. Au final, l’endroit donnait l’impression de se balader sous l’océan, surtout que les requins passaient ainsi librement autour des visiteurs. Bien entendu, d’autres poissons étaient également visible, mais aussi certaines plantes marines. On pouvait même voir des étoiles de mer qui s’étaient posées contre les vitres à certains endroits. De l’entrée, on ne pouvait voir la sortie du tunnel, laissant entrevoir à quel point celui-ci pouvait être immense. De plus, la fin du chemin étant aussi recouvert d’un rideau aussi opaque que celui de l’entrée, il était tout simplement impossible d’en apercevoir la lumière présente dans le reste de l’aquarium.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nakana
Tomodachien(ne)
avatar

Nombre de messages : 344
Age : 22
Présentation : Nakana
Points : 364
Réputation : 11
Date d'inscription : 28/12/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Une visite à l'aquarium   Lun 30 Juil - 3:41

Laissant les drôles d'oiseaux derrière eux, leur guide les conduisit avec assurance sur le chemin des requins. Le jeune homme ne put s'empêcher de rire à sa mise en garde.

« Hé dis donc, tu me prends pour qui ? J'ai déjà affronté des tas de requins à mains nues !………………… Bon d'accord, peut-être pas haha. Mais tu vas voir, c'est pas ces petits poiscailles de rien du tout qui vont me faire peur ! »

Bon, certes, il appréhendait peut-être un petit peu de se confronter de si près aux dents de la mer. Après tout, quand on tombait sur eux dans leur élément, même en sachant qu'ils attaquaient peu, on craignait pour sa vie – mais il ne fallait surtout pas le leur faire sentir ! Rester calme. Mais attentif. Et serein. Ne pas les quitter des yeux. Ralentir sa respiration. Refréner les battements de son cœur. Déguerpir si on avait la possibilité de se hisser immédiatement hors de leur portée, et vite. Sinon, feindre d'être une menace en frappant la tête, ou les branchies. Et surtout, autant que possible, s'éviter d'avoir à appliquer ces principes en ne s'approchant pas intentionnellement. Jamais. Le jour où Nakana, sous le coup de la colère, avait plongé par défi dans des eaux infestées, refusant de tenir compte des avertissements de la partie sobre de l'équipage, elle avait passé un quart d'heure terrible à son retour. Tous avaient estimé qu'elle s'en était sortie par un miracle. Avec le recul, si la protection des sirènes comptait comme tel, ils n'étaient peut-être pas si loin de la vérité, en fin de compte… Mais la pirate avait toujours eu une espèce de don.
Ils s'arrêtèrent alors devant un épais rideau noir, le temps que Lysis leur recommande de ne pas faire de bruit.


« Merci, on est au courant », répliqua sèchement la contrebandière, agacée de se voir donner des consignes par une gosse qui n'avait sans doute jamais vu de requins que derrière une vitrine.

Ils avaient à peine franchi le rideau qu'ils s'arrêtèrent net. Un instant, ils se demandèrent s'ils ne devaient pas retenir leur respiration, comme d'habitude lorsqu'ils nageaient sous l'eau. Mais non, un air respirable, doux et chaud emplissait le couloir tamisé d'un bout à l'autre. C'était tout autour d'eux que la vie sous-marine prenait son cours. Luka, le souffle coupé malgré tout, demeurait bouche bée devant la vision qui s'étirait devant eux. C'était comme si l'humanité, un jour, avait trouvé le moyen de se ménager un passage-sanctuaire dépourvu de tout danger, un ruban d'air libre, de son monde à elle, à travers l'une des plus belles régions de ce rêve qu'étaient pour elle les fonds marins. Comme si, ce jour-là, elle n'avait même plus eu à craindre les requins.
Le jeune homme baissa les yeux. Un doute. Est-ce que le verre se briserait ?… Il fit un premier pas. Cette impression de marcher sur l'eau… Mais sans en ressentir aucune des sensations sur la peau. Dedans, mais hors d'elle en même temps. En tous cas, ça avait l'air solide. Il risqua un deuxième pas. Un requin s'approchait. Il s'immobilisa. Mais sans même se préoccuper de lui, la bête fila rapidement sous ses pieds, à seulement quelques centimètres. Aucun danger.


« C'est magnifique… », souffla Luka en se joignant à l'illusionniste, sans pouvoir détacher les yeux des poissons qui virevoltaient autour d'eux.

Il ne savait même pas où donner de la tête en avançant. Le paysage mouvant qui les entourait l'étourdissait, en même temps que son calme l'apaisait. L'extraordinaire proximité avec les requins, totalement désintéressés, ne fut bientôt plus une menace pour lui. C'était vrai, les sensations manquaient… Mais la beauté de l'océan se suffisait à elle-même, et Luka prenait conscience du bonheur que c'était d'en être familier. Les émotions des souvenirs continuaient d'affleurer, de plus en plus tendres, de plus en plus fortes.


« Lysis, c'est vraiment magnfique… », murmura-t-il les larmes aux yeux.

Nakana, qui avançait légèrement en retrait, partageait cet avis. Pourtant, contrairement à son ami, elle ne pouvait oublier qu'il ne s'agissait que d'un aquarium, et qu'il y avait des parois en verre, des murs étanches de l'autre côté du bassin, et, entre les deux, une distance courte et finie. Ça n'avait rien à voir avec la mer. Au fond, à quoi ça servait, un aquarium, pour les gens de la terre ? Et peu importe sa fonction, est-ce qu'elle valait vraiment d'enfermer tous ces animaux dans un bocal, aussi impressionnant soit-il, comme on enferme un oiseau en cage – tous ces animaux qui, libres, parcouraient des centaines voire des milliers de kilomètres à travers l'océan ? En dépit de la bonne volonté de Lysis, quand bien même tous les employés traitaient les bêtes, comme elle, avec patience et tendresse, la pirate ne pouvait pas croire qu'ici elles étaient heureuses.
Un requin taureau qui s'approchait à sa droite attira son regard. Elle s'arrêta pour l'observer, et, comme par instinct, posa doucement la main contre le verre. Le squale, qui avait cessé de nager à quelques centimètres de la vitre, semblait la fixer d'un œil serein. L'espace d'un instant, subjuguée par ce fabuleux contact, elle oublia tout le reste. Et puis, la très légère aura bleue tant redoutée commença à entourer la main de la jeune femme, en même temps que celle-ci sentit le verre se fêler sous sa paume. Surprise, elle retira brusquement sa main. Trop brusquement. Laissant apparaître une série de dents menaçantes, le requin attaqua aussitôt ; mais la paroi de verre, à laquelle il se heurta violemment, protégea Nakana sans vaciller.
Luka se retourna aussitôt qu'il entendit le bruit sourd provoqué par le choc. La contrebandière, qui avait reculé de quelques pas par réflexe, ne quittait pas la bête des yeux, tandis que celle-ci, ayant repris ses esprits, rejoignait déjà ses congénères.


« Ça va ?... C'était quoi ça ? »

Elle avait failli céder. Les efforts déchirants qu'elle faisait pour lutter contre cette foutue énergie magique qui s'excitait en elle depuis qu'ils étaient entrés, ils étaient à deux doigts de s'envoler. Ç’aurait pu être une catastrophe. Heureusement, heureusement bon sang, le verre était trop épais pour qu'une minuscule fêlure ait de graves conséquences sur sa solidité. Si elle avait réagi trop tard...

« Rien. J'ai dû le provoquer sans faire exprès… », répondit la pirate d'un air absent, les yeux toujours rivés sur le requin.

Vite, reprendre le contrôle. Reformer les défenses. C'était dur, c'était si dur… Mais hors de question d'en laisser paraître quoi que ce soit. La jeune femme, sous le coup de la tension, serra les doigts autour de la sangle de son étui à saxophone. Du calme... Puis, enfin, elle détacha le regard de la vitre et le porta vers celui de son ami, prête à poursuivre la visite. Apparemment sereine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysis
Illusion Vivante
avatar

Nombre de messages : 279
Localisation : ''J'suis à Tomodachi ! J'suis à Tomodachi !''
Présentation : cliquez ici...Raté !
Points : 303
Réputation : 13
Date d'inscription : 16/03/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Une visite à l'aquarium   Mar 31 Juil - 17:25

Lysis n’avait pu masquer un immense sourire à la réaction de Luka, d’ailleurs, même Nakana n’avait pas semblé rester de marbre face au spectacle, et ça, c’était la preuve qu’elle avait réussi. Sur l’avant avec le jeune homme, la fillette observa à son tour les animaux. Bien que travaillant là et s’occupant souvent d’eux, elle ne pouvait s’empêcher d’être impressionnée à chaque fois, sans doute ne s’y ferait-elle jamais d’ailleurs. D’un certaine façon, elle envia même les pirates d’avoir pu être si près de l’océan sur leur bateau - elle n'imaginait pas une seule seconde qu’ils aient déjà pu nager avec des requins !

Après un long silence, elle ne put s’empêcher de lancer à son ami un :


Ça a vraiment l’air de te plaire ! On voit que tu aimes vraiment bien les requins !

Mais à peine la phrase fut-elle prononcée que la petite sentit une étrange sensation. Un danger. Sans doute. Ne pas inquiéter Luka et Nakana. Surtout pas. Elle eut un bref regard vers l’arrière : une lumière bleue. D’où venait-elle donc ? Restant sur ses gardes, elle fit comme si de rien n’était jusqu’à entendre le choc, là, comme le pirate, elle se tourna d’un coup vers la jeune femme. Elle n’avait rien, mais la vitre semblait touchée. La lumière bleue ? Sans aucun doute.

Rapidement, l’illusionniste se dirigea vers le verre ébréché, sortant de sa poche ce qui semblait être un vieux portable mais qui était en réalité un bipeur. D’une main, elle écrivit rapidement un message au personnel afin de les prévenir de la vitre touchée, le lieu ne risquait rien, mais le moindre potentiel souci devait être signalé immédiatement, telles étaient les consignes. Posant l’autre main là où avait été celle de Nakana, elle ressentit une sensation étrange, sans pouvoir exactement l’expliquer. L’espace d’un instant, elle hésita à combler la légère fissure avec de la glace, mais elle se ravisa. Seuls Namashi et Yosama étaient au courant de sa maîtrise de l’élément aqueux et elle ignorait si elle pouvait l’utiliser ici, parce que mettre quiconque au courant la priverait d’une opportunité de surprendre un adversaire. Surtout qu’elle ne le maîtrisait que très actuellement, trop pour que de la glace survive longtemps à la chaleur de la pièce.

Poussant un soupire, l’enfant retourna auprès de ses amis, se tournant rapidement vers Nakana, demandant d’une voix hésitante :


Tu… Tu ne t’ais pas fais mal au moins ? Parce que si c’est le cas, ça pourrait être un problème avec les raies… Mais je peux te soigner si besoin !

Néanmoins, le simple fait que la jeune femme avait attrapé une sangle de cette même main semblait en soi répondre à la question, et même Lysis avait pu le comprendre !

Poursuivant leur chemin, ils arrivèrent à un nouveau rideau semblable à celui de l’entrée, montrant que le tunnel des requins étaient terminés. Le passant, ils arrivèrent à une pièce immense dont les murs semblaient être couverts d’aquarium, comme la plupart des lieux du bâtiments. Au centre se trouvait un immense bassin surélevé autour duquel étaient placés des petits bancs. Sans plus tarder, la petite se dirigea vers celui-ci, un grand sourire aux lèvres.


Les raies elles sont ici ! Enfin, pas toutes, mais les petites si !

Elle se mit alors à doucement tapoter sur l’eau, ce qui les fit remonter à la surface et passer contre sa paume. Lysis était habituée à chaque jour aller saluer toutes les raies une par une : comme chaque membre du personnel responsable des animaux, elle reconnaissait évidemment chacune d’elle sans jamais les confondre, et pourtant, elle semblait à première vue tellement semblable.

Tu peux les toucher aussi, Nakana, mais évite juste de sauter dans le bassin… Un jour, j’ai un ami qui l’a fait et c’était pas une bonne idée du tout !

Elle avait bien évidemment fait en sorte de taire le nom dudit ami, ignorant dans tous les cas si elle devait dire Juan ou mentionner Yosama. De toute façon, les pirates étaient encore pris dans le mensonge et la fillette voulait s’éloigner le plus possible de ce qui avait pu lui faire tant de mal par le passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nakana
Tomodachien(ne)
avatar

Nombre de messages : 344
Age : 22
Présentation : Nakana
Points : 364
Réputation : 11
Date d'inscription : 28/12/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Une visite à l'aquarium   Dim 5 Aoû - 19:13

Lysis avait remarqué la brèche. La contrebandière s'effaça. Si elle se doutait de quelque chose… Luka s'approcha doucement. Était-ce vraiment le requin qui avait causé cette petite fêlure ? Il n'en était pas sûr, et cela ne faisait que l'inquiéter davantage. Il n'avait pas pensé, en demandant à son amie de l'accompagner, qu'elle aurait à supporter ce poids. Sans doute qu'elle non plus, d'ailleurs.

« On peut partir, Naka, murmura-t-il de telle sorte que seule la jeune femme puisse l'entendre. Tu n'as pas à subir ça. »

Elle secoua la tête de gauche à droite, les yeux baissés, maudissant en silence son laisser-aller, ces artifices de mauvais contes, Calypso et toutes les sirènes du monde. Et cette putain de ville où il n'y avait rien de plus normal que ces saloperies, et où ce devait être à elle de s'y plier pour ne pas littéralement imploser. Eh bien ? Jamais. Elle étoufferait cette puissance avant que celle-ci ne l'étouffe, elle défierait les lois élémentaires si elle le devait, elle le paierait cher s'il le fallait, mais elle ne s'y plierait jamais. Se tirer là, tout de suite, comme un aveu de faiblesse ? A d'autres, oui !
La Hunter lui demanda si elle s'était blessée mais, par bonheur, ne lui posa aucune question sur l'origine de la casse.


« Ça ira », répondit posément la pirate en soutenant son regard.

Ils quittèrent alors les requins pour rendre visite aux raies, regroupées dans un bassin au centre d'une nouvelle pièce ceinte d'aquariums.


« Elles sont aussi jolies qu'à la mer », s'exclama Luka en se penchant au bord du bassin.

Cela faisait longtemps que Nakana n'avait pas vu de raies et, son idiot d'ami n'avait pas tort, elle les aimait beaucoup. Autrefois, quand ils en apercevaient au cours de leurs plongées, elle les observait nager de loin, aussi fluidement que si elles étaient des incarnations de l'onde elle-même, puis, en dépit des craintes du garçon, elle n'hésitait pas à s'approcher, juste un peu, rien que pour se laisser bercer quelques instants sous leur aile… Au fond, Luka avait ses raisons d'avoir peur, surtout des grandes. Parfois, c'étaient des mètres et des mètres d'envergure prolongés par une queue empoisonnée qui, dans le silence de l'océan, en imposaient drôlement. Des monstres pacifiques. C'était triste à penser mais, ici, peu importe leur taille, leur majesté semblait toute relative… Pourtant, elles n'en étaient pas moins belles.
Lysis invita alors la contrebandière à les toucher, en la prévenant toutefois qu'il ne serait pas judicieux de les rejoindre dans l'eau.


« Hahaha, t'en serais tellement capable ! », ricana le jeune homme, songeant qu'un peu de rigolade pourrait adoucir le mal-être de son amie.

« Pendant que tu restes là à pleurnicher que c'est trop dangereux ? Carrément. »

« Eh ! n'exagère pas, j'ai plus aussi peur qu'avant. »

« Mon œil ouais. »

« On parie ? », lança le pirate sans réfléchir, pas sérieux pour un sou, en caressant une raie qui passait contre sa paume à la surface de l'eau.

Il jeta un coup d’œil derrière lui pour guetter la réaction de Nakana, et il eut un coup de pression en la voyant retirer sa deuxième chaussure avant de se préparer à plonger la tête la première dans le bassin. Paniqué, il lui saisit de justesse la cheville. Sa chair était chaude, son pouls bien trop rapide.


« C'était pour rire ! Fais pas de conneries Naka… »

Leurs regards se fixèrent l'un dans l'autre. Lysis l'ignorait, mais c'étaient pas les raies, le problème. Luka s'inquiétait trop pour son amie pour la laisser risquer quoi que ce soit. Et même elle, qu'est-ce qui lui prenait de jouer à ça dans l'état où elle semblait se trouver actuellement ?

« Tu vois que tu flippes toujours », marmonna la jeune femme en dégageant sa jambe.

Elle reprit son saxophone qu'elle avait posé au sol, ramassa ses chaussures et partit s'installer sur le banc le plus proche pour renouer ses lacets. De toute façon, elle ferait mieux de ne pas les toucher, les raies.
Luka se tourna vers l'illusionniste en soupirant. Elle qui se montrait si gentille avec eux…


« Désolé… C'est toujours un peu compliqué avec elle. »

Son regard se porta vers les raies, imperturbables. Elles, au moins…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysis
Illusion Vivante
avatar

Nombre de messages : 279
Localisation : ''J'suis à Tomodachi ! J'suis à Tomodachi !''
Présentation : cliquez ici...Raté !
Points : 303
Réputation : 13
Date d'inscription : 16/03/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Une visite à l'aquarium   Mer 8 Aoû - 22:35

Lysis resta muette à l’échange entre les pirates, à les voir comme ça, il était clair qu’ils se connaissaient depuis tellement longtemps qu’ils avaient dû jusqu’à oublier le moment de leur rencontre. D’une certaine façon, la petite les enviait. Bien entendu, elle s’était aussi fait des amis dans cette ville, mais elle savait parfaitement qu’elle n’aurait jamais quelqu’un comme ce qu’ils représentaient l’un pour l’autre. Elle hésitait presque à les laisser à les entendre ainsi, comme si elle était de trop… C’était une impression assez étrange car, même avec les Hunters, elle n’avait jamais vécu ça.

A bien y réfléchir, Yosama et Namashi se connaissaient depuis tellement longtemps qu’ils devaient en être de même pour eux… Alors l’explication ne collait pas, non, il y avait définitivement quelque chose d’autre…

Pensive, elle regarda Nakana s’éloigner tandis que l’adolescent s’adressa à elle. “Compliqué” ? L’enfant regarda en direction de la jeune femme qui s’éloignait déjà. A bien y réfléchir, le problème était presque évident…


C’est de ma faute. Enfin… De la faute que je ne sais pas bien utiliser les illusions…

Sans même prévenir, Lysis désactiva son blocage sur Luka. Évidemment, toutes les autres personnes présentes la voyaient telle qu’elle était vraiment, mais le pirate, lui, voyait la personne qui était la plus chère à ses yeux.

Quand je ne fais rien, mon pouvoir, il fait ça. Tout seul. Il lit dans l’esprit des gens qui est la personne qui leur est le plus cher et il fait en sorte que je la devienne… En fait, c’est comme si je devais toujours utiliser mon pouvoir pour l’arrêter…

L’instant suivant, elle remit son blocage en place, comme si rien ne s’était passé.

Il y a des fois où je sais moins utiliser mon blocage… Quand je suis blessée par exemple, quand j’ai peur… Quand il neige…

Sa voix avait perdu en intensité en prononçant ces derniers mots. Elle détestait sincèrement l’hiver, mais par dessus tout, elle ne supportait pas la neige. Sans doute ce point faisait-il même partie des raisons de choisir un mois de printemps pour son anniversaire ? La petite se pinça les lèvres avant de reprendre :


Quand j’ai rencontré Nakana, il neigeait…

Elle ne jugeait pas avoir besoin d’ajouter quoique ce soit, avec ce qu’elle avait dit précédemment, Luka comprendrait sans doute où était le problème. Laissant machinalement sa main glisser dans l’eau et toucher les raies à sa portée, elle baissa les yeux. Elle voulait sincèrement que Nakana ne lui en veuille pas trop pour ce que son pouvoir avait fait… Non. Pour ce que sa faiblesse avait provoqué plutôt. Au fond, c’était entièrement sa faute et elle devait tout simplement l’assumer… Comme elle avait réussi à assumer qu’il en était de même pour sa haine ridicule envers Yukimura, Luka ou Iris. Ce n’était pas lu fait de Yosama, comme ici ce n’était pas du fait de son pouvoir… Si seulement elle s’était plus entraînée à l’époque, elle n’avait pas faibli… Mais encore actuellement, la neige restait sa faiblesse et elle ignorait si elle saurait maintenir son blocage…

Poussant un léger soupire, la petite murmura un :


“ J’aimerai bien qu’un jour, elle ne me déteste plus…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nakana
Tomodachien(ne)
avatar

Nombre de messages : 344
Age : 22
Présentation : Nakana
Points : 364
Réputation : 11
Date d'inscription : 28/12/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Une visite à l'aquarium   Jeu 16 Aoû - 11:02

L'attitude de Nakana, la faute à Lysis ? Le jeune homme redressa la tête vers cette dernière, intrigué. Qu'est-ce que l'illusionniste pouvait bien avoir à faire là-dedans ?
La voir prendre soudainement l'apparence de la contrebandière n'épargna pas un léger sursaut de surprise à Luka qui, immédiatement, comme pour être absolument certain de ce que ses yeux venaient de voir, se tourna vers le banc où son amie s'était assise quelques instants plus tôt. Elle était toujours là, nouant les lacets de sa deuxième chaussure, et le regard, lorsqu'elle croisa le sien, aussi tranchant qu'à l'accoutumée.
Le pirate ramena alors son attention vers la Hunter, qui revint très vite – Dieu merci, c'était bien trop perturbant – à sa propre apparence. La personne la plus chère à ses yeux… Ça va, il était fiable son truc !

Cependant, en lui suggérant ce qu'il s'était passé entre elle et Nakana, un jour de l'hiver dernier ー il l'apprenait enfin ! ー, elle sembla dépitée… Sans qu'il ne sache trop pourquoi, la vision de la neige qui tombe, la première de sa vie, derrière les épais barreaux de sa cellule, lui revint en mémoire. Ce devait bien être son dixième mois de prison. Il avait tant pleuré ce soir-là, à moitié étouffé par l'oreiller dur dans lequel il avait enfoui son visage pour que son compagnon de cellule, couché sur le lit d'en dessous, ne se réveille pas en l'entendant sangloter. Il avait pleuré toutes les larmes de son corps, parce qu'il avait découvert que la neige était belle, et qu'il aurait voulu voir à quoi ressemblait la Terre en blanc au-delà de la cour intérieure sur laquelle donnait la fenêtre pour tout horizon à son existence. Parce qu'aussi, du bout des doigts, il avait effleuré les cristaux gelés, et qu'à ce moment de sa vie où la chaleur humaine n'avait plus de sens pour lui que comme un souvenir doux-amer, l'univers figé sous une chape immaculée, il avait trouvé cela vraiment terrible. Et, le cœur brisé, il avait pleuré pour tous ceux qu'il aimait mais qui n'étaient plus, et pour sa compagne de toujours, là quelque part dans le monde, qui, éprise de liberté, aurait choisi de crever sous ce déluge de glace plutôt que de se retrouver enfermée comme lui, fût-ce telle une reine dans le plus magnifique des palais. Peut-être, ce soir-là, dans le froid étranger de l'hiver terrestre, avaient-ils pleuré ensemble leur amitié.

Lorsque Lysis émit son souhait de retrouver grâce aux yeux de la contrebandière, l'incrédulité fit place à un doux sourire sur le visage du jeune homme.


"Je comprends..."

La tension, les regards échangés tantôt entendus, tantôt fuyants, l'embarras de la pirate, la persévérance de Lysis vis-à-vis d'elle… Tout cela paraissait plus clair à présent. Si Nakana avait effectivement réagi comme elle l'avait fait le jour où ils s'étaient véritablement retrouvés, l'illusionniste avait dû en baver.

"Quand on est partis à la recherche de Yuko, il m'a bien semblé que vous vous connaissiez d'avant. J'ai posé la question à Naka, évidemment, mais elle n'a rien voulu me dire... J'imagine que ça a dû être éprouvant pour toi aussi, n'est-ce pas ? Tu sais, elle a sûrement compris que c'était pas ta faute plus vite que tu ne le penses."

Luka tourna son regard, parti à la dérive dans l'aquarium d'en face, vers la jeune fille. C'était étrange, tout de même, ce dont les circonstances d'une rencontre pouvaient décider... Il était pourtant persuadé que Nakana pouvait s'entendre avec Lysis. Celle-ci se montrait impliquée, forte, futée (souvent), patiente... et au fond, la contrebandière n'avait rien dit de mal sur elle ー "je l'aime pas, c'est tout" : c'était ainsi qu'elle avait mis fin aux questions de Luka au sujet de la distance qu'il avait ressenti entre elles, et ils n'en avaient plus reparlé.

"Crois-moi, elle te déteste pas. Elle réagirait pas comme ça. Elle serait même pas venue avec nous. Pour sûr, elle doit t'en vouloir encore un peu... mais je te promets, ça durera pas toute la v..."

"Vous étiez pas obligés d'en parler."

Luka hoqueta de surprise. Il n'avait pas senti son amie s'approcher.

"C'est ma faute ! C'est moi qui lui ai demandé."

Il était sur le point de s'excuser, mais Nakana, sans même relever le mensonge, abandonna :

"Enfin, je suppose que c'est fait maintenant..."

Et elle se posa près de lui, au bord du bassin. Bizarrement, bien que mécontente, elle ne semblait pas vraiment en colère. Ça demandait de l'énergie, de s'énerver, et elle, toute son énergie était tournée vers la canalisation de son pouvoir et l'élaboration d'un masque serein. Dans un soupir, elle lâcha, les yeux dans le vague :

"Luka a raison, j'ai rien contre toi ー si ce n'est un peu de rancune."

Et la manière dont Lysis avait traité le pirate lors de leur rencontre dans la forêt lui restait presque autant en travers de la gorge que les larmes qu'elle avait versées à cause d'elle. D'ailleurs, elle doutait toujours de la raison pour laquelle l'illusionniste avait pardonné si facilement à celui qu'elle avait vite eu fait d'appeler "assassin". De quoi avait-elle pris conscience en l'espace de si peu de temps ? Ou, si le changement ne venait pas d'elle... que s'était-il passé ?
Toujours était-il qu'inexplicablement, malgré sa rancoeur, ou peut-être pour les qualités qu'elle lui trouvait, la Hunter n'était pas quelqu'un à qui elle vouait sa haine.


"Lysis, j'ai quelque chose à te demander, commença la contrebandière en tournant le regard vers elle. Je sais pas si un jour on sera amenées à s'opposer, mais... mais tant que ce sera pas le cas, et même si tu penses à bien... je veux plus que tu te serves de tes illusions sur moi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysis
Illusion Vivante
avatar

Nombre de messages : 279
Localisation : ''J'suis à Tomodachi ! J'suis à Tomodachi !''
Présentation : cliquez ici...Raté !
Points : 303
Réputation : 13
Date d'inscription : 16/03/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Une visite à l'aquarium   Sam 8 Sep - 22:24

Lysis ne put empêcher la surprise de s’afficher d’un coup sur son visage à entendre que Nakana ne la détestait pas. Pire, cette dernière vint elle-même lui affirmer qu’il ne s’agissait que de rancune ! Silencieuse, la petite avait penché la tête, comme prise en faute. Fichu pouvoir. Autant il avait pu l’aider à de nombreuses reprises, autant il pouvait être une plaie incroyable parfois… Certains y réagissaient plutôt bien, certains avaient appris à l’ignorer quand il se déclenchait, et puis il y avait tous ceux, comme la pirate, à qui il avait fait du mal. Il ne devait plus jamais causer de souffrance. La fillette était devenue beaucoup plus forte qu’Epsilon, elle n’avait plus qu’à le prouver à chacun à présent.

Prenant une grande bouffée d’air, l’enfant laissa échapper un petit sourire à ses amis,et ce n’était pas les paroles de l’adolescente qui allait le faire disparaître, loin de là.


Nakana, je ne veux pas faire de mal. A personne.

En prononçant ses mots, elle l’avait fixée droit dans les yeux. Elle ignorait si son amie la croirait ou non, mais elle l’espérait de tout cœur, parce que ces simples mots représentaient tout ce en quoi elle aspirait.

Tu sais, empêcher l’illusion sur moi, c’est comme si c’était un pouvoir déjà… Même que je savais pas la retirer sur moi avant !

A cette simple pensée, elle perdit un bref instant son sourire pour ce qui aurait pu être pris comme une grimace. Ce n’était pas contre Nakana, et encore moins contre Luka, mais elle détestait l’époque où elle ignorait quelle était son apparence. D’une certaine façon, c’était comme si elle n’existait pas, comme si elle n’avait pas le droit d’exister, et ce pour elle-même. Chassant rapidement cette époque de son esprit, elle retrouva son expression précédente. C’était comme ça qu’elle devait vivre à présent : en souriant. Elle ne devait pas le feinter, mais elle devait le conserver !

Mais maintenant, je suis plus forte ! Maintenant, je peux garder le blocage ! Maintenant, je contrôle mes illusions ! Et même quand il y a un souci, que je sais moins le garder… Je le garde quand même. Parce que je ne veux faire de mal à personne. Et en plus, les gens que j’aime le plus au monde, je sais qu’ils auraient mal de me voir sans mon blocage. Ça me fait une raison de plus de le garder de toutes mes forces !

Marquant une pause, elle se tourna tour à tour vers ses deux amis, lançant le plus spontanément du monde :

Je sais que quand on perd quelqu’un, le fait de le voir ne rend pas heureux. Parce que mes illusions, ce sont des illusions, elles sont pas vraies, c’est que du semblant. Et pour ça, je n’utiliserait jamais mes illusions pour essayer de rendre quelqu’un heureux. Mes illusions, elles me servent contre ceux qui veulent du mal aux autres et c’est tout. Alors pourquoi je les utiliserai sur vous ?

Tout en prononçant ses mots, elle réalisa qu’elle l’avait utilisé sur Luka un peu plus tôt, elle balança alors rapidement les mains devant elle vers l’intérieur et l’extérieur rapidement, en signe de négation.


Non mais ça comptait pas ici parce que je montrais juste à Luka parce que juste expliquer c’est bizarre de comprendre vraiment tout bien alors voilà ! Mais du coup maintenant je le fais plus, comme je le fais pas pour Nakana !

Comme souvent quand elle paniquait, elle s’était mise à parler à une vitesse folle, appreurée du moindre mot qu’elle pouvait prononcer, et surtout, des conséquences qu’il pourrait avoir. Tout en parlant, elle avait mécaniquement agité la tête et ses yeux avaient dû voir la moitié de la pièce tant elle n’osait poser son regard sur le moindre élément.

Lysis ferma les yeux. Une seconde. Deux seconde. Elle s’était calmée. Elle les rouvrit, guettant d’éventuelle réaction des pirates. Un soupire. Juste de quoi terminer une bonne fois pour toute ce bref instant de panique. D’une petite voix, elle se permit d’ajouter un :

De toute façon, Nakana, tu es mon amie. Enfin, pour moi, tu es une amie. Les illusions, c’est un peu comme mentir sur la réalité. Et on ne ment pas à ses amis.

La leçon de Namashi avait porté ses fruits pour l’enfant. Certes, elle cachait le fait que Yosama était bel et bien vivant, mais elle ne le faisait qu’en évitant le sujet. Et parce qu’elle n’avait pas à en parler. Son ami le ferait lui-même quand il en aurait l’occasion, l’illusionniste en était persuadée.


Et toi aussi Luka ! C’est pareil !ajouta-t-elle alors au second adolescent afin de s’assurer qu’il ne se sente pas mis de côté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nakana
Tomodachien(ne)
avatar

Nombre de messages : 344
Age : 22
Présentation : Nakana
Points : 364
Réputation : 11
Date d'inscription : 28/12/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Une visite à l'aquarium   Dim 16 Sep - 15:28

Nakana n'était pas sûre de devoir attendre une réponse positive de la part de l'illusionniste ; mais celle-ci avait pleinement conscience de l'enjeu de ses pouvoirs et de leurs potentielles conséquences. Cette fille, au fond, elle avait des tripes, surtout quand il s'agissait de se faire sa propre introspection, des tripes et du cœur. C'était incroyable, cette aisance à confronter, à admettre et à mettre à nu les aspects les plus sensibles de soi-même. Alors qu'ils se connaissaient si peu… C'était quel genre de naïveté, ça encore ? Qu'avaient-ils fait pour gagner cette espèce de confiance quasiment spontanée, absolument inacceptable là d'où ils venaient ? Enfin, c'était ce à quoi Luka avait toujours aspiré, des relations humaines où la méfiance n'était pas d'emblée de mise. La jeune femme, elle, ne s'imaginait certainement pas rendre la pareille à Lysis.
La panique de cette dernière fit sourire le contrebandier, qui posa la main sur son épaule dès qu'elle fut un peu calmée.


« T'inquiète, va », la rassura-t-il doucement.

Nakana étouffa un ricanement en entendant la Hunter lui parler d'amitié. Pas toi, Lysis, pas toi, ne t'abaisse pas à ce simplisme… Quoi, et pour Luka aussi ? Luka à qui, pas plus tard que la dernière fois qu'ils avaient eu affaire l'un à l'autre, elle en voulait mortellement ? Mille sabords, mais qu'est-ce que les gens de la terre avaient tous à prostituer ainsi leurs sentiments ? A quoi l'amitié se résumait-elle donc pour eux, s'ils étaient prêts à la jeter le cœur grand ouvert au moindre clampin avec lequel ils ne se mettaient pas complètement sur la gueule ?
Oui, Luka faisait preuve de cette même naïveté contre laquelle elle avait souvent essayé de le mettre en garde : c'était sa manière à lui de se dresser par dessus la froideur et la distance qui régissaient les rapports humains en mer, et il avait toujours ressenti le besoin vital des escales – qu'importait qu'elles durent à peine le temps de se remettre du mal de terre, si elles lui laissaient l'occasion de faire connaissance avec les gens du coin, de discuter, de danser, de se battre, de s'amuser et d'aimer au-delà du bastingage qui encerclait leur existence sur les flots. Il prenait le risque de se mettre à nu pour se libérer, et, elle le savait, chaque personne dont il se rapprochait lors de leur séjour prolongé à Tomodachi lui était infiniment précieuse. Bien sûr, il avait plus que tout aimé les compagnons avec lesquels il avait vécu au quotidien pendant dix-sept ans ; mais, pour la première fois de leur vie, l'arrivée ne prédisait pas d'emblée le départ, et les rencontres n'étaient pas déjà des séparations. Ça, ce sentiment indescriptible qu'avait le jeune homme d'enfin disposer de la société au point de risquer sa peau pour s'en enivrer, c'était quelque chose que les gens de la terre ne comprendraient jamais. Ils n'avaient pas d'excuse à leur bêtise.
La contrebandière ne dit rien de toutes ces pensées. En se relevant, elle déclara simplement :


« Retiens bien ça, Lysis : tu peux pas faire confiance à des pirates. Jamais. »

Il y avait une chose que la gamine devait se mettre dans le crâne. Certes, même si elle ne lui pardonnerait pas de l'avoir fait croire à des chimères, elle consentait à mettre sa rancœur de côté. Elle respectait sa façon d'être. Non, elle ne la haïssait pas ; mais en aucun cas, en aucun cas cela ne voulait dire qu'elle l'aimait bien.
Sans attendre qu'on la suive, elle commença alors à avancer vers la salle suivante. Luka resta un moment silencieux. C'était quelque chose que Nakana disait souvent, même à lui, quand ils n'étaient pas sérieux… Et il répliquait toujours de la même manière :


« A des pirates, non, sans doute… Mais à des amis, si. »

Et il sourit à la jeune fille. Qu'elle se rassure.

« Ne t'en fais pas pour elle, Lysis. Je suis sûr que ça viendra un jour… Allez, on y va ? », suggéra-t-il en se redressant à son tour.

Nakana avait eu du mal à ne pas vaciller en s'éloignant. Sa tête commençait à tourner, ses membres à trembler, et elle avait des haut-le-cœurs à en pâlir sous le coup de la douleur. Son cœur semblait résonner avec celui de chaque animal qui peuplait l'aquarium, et le rythme affolé de son pouls se répercutait dans tout son corps. Elle crut aussi que sa vue se brouillait d'elle-même, jusqu'à ce qu'elle sentit les larmes perler au coin de ses paupières. Pas de vrais pleurs, non, mais comme si l'énergie commençait à poindre au dehors. Sa peau, elle aussi, en était toute humide. Elle s'arrêta, s'essuya les yeux du revers de la main, puis les ferma. Du calme. Elle ne devait plus se concentrer que sur elle-même, à présent. Elle ne pouvait plus se défaire de cette dangereuse tension qui lui tenaillait les entrailles. Si elle lâchait, c'était fini. Mais ce n'était pas grave, elle tiendrait.
Lorsque Lysis et Luka la rejoignirent, elle avait retrouvé une expression à peu près sereine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une visite à l'aquarium   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une visite à l'aquarium
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Visite de l'aquarium feat Shido Rioko [TERMINE]
» Visite au musée archéologique du Val d''Oise.
» visite chez le gynéco
» salle de visite médicale n°3 infirmière Noeliana
» Que pensez-vous de la visite du President Iranien à Columbia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tomodachi :: Ville de Tomodachi :: Centre Ville-
Sauter vers: