Forum RPG
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mais, y a pas de montagnes ici ?!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Andrew Darkscales
Falnis Hybrid
avatar

Nombre de messages : 44
Présentation : Drew
Points : 50
Réputation : 0
Date d'inscription : 12/10/2014

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Mais, y a pas de montagnes ici ?!   Mer 29 Oct - 0:30

Where’re the mountains?!love me some wind - status: in progress - feat. anybody
Drew en avait marre.

Marcher, voler, camper, chasser, tout était du pareil au même. Il n'aurait jamais dû écouter son père et fuir. Où qu'il aille, les dragons seraient toujours chassés. Que ce soit pour leurs prétendus trésors ou leur corps. Il était considéré comme quoi ? Un tigre qu'ils pouvaient dépecer pour sa fourrure ? Un éléphant à qui on pouvait voler ses défenses ? Un prince à qui il fallait voler la fortune ?

Et quand bien même, il arriverait à passer inaperçu, quel était l'intérêt de rester en vie sans la seule personne qui l'aimait et pour qui il comptait vraiment.

Alors, oui, Andrew en avait marre. Mais en respect pour le sacrifice qu'avait fait son père, il continuait et cherchait toujours un lieu où il pourrait se trouver un abri sûr.

Dans ce qu'il s'imaginait de sa vie parfaite, il trouverait une ville posée au pied d'une montagne. Il y aurait une jolie grotte très profonde dans son flanc. Il y établirait son nid. Parce les dragons vivaient dans des nids douillets dans les entrailles d'une montagne, c'était là où son père avait trouvé son œuf. Il lui avait raconté combien l'endroit avait été accueillant et chaleureux. Il lui avait dit aussi que c'était dans le nid de couvertures qu'il était venu au monde, reconnaissant son père depuis son œuf. Il avait alors éclot pour le rencontrer.

C'était un souvenir précieux auquel il s'accrochait de toutes ses forces pour continuer à avancer alors même qu'il se savait traqué. Bien sûr tous les bons souvenirs avec son père étaient des trésors à ses yeux. Mais l'amour sur le visage de son père quand il lui avait raconté sa naissance avait fait qu'il avait surpassé tous les autres dans son cœur.

La vision de la silhouette d'une ville perturba ses pensées distraites et il fit à nouveau attention l'environnement autour de lui. L'adolescent suivait en effet une grande route sur laquelle il n'avait pas rencontré beaucoup de voitures encore. Son bonnet sur la tête, ses affaires sur le dos, il traînait un peu des pieds, fatigué par sa journée complète de marche.

Il espérait vraiment que sa prochaine escale serait enfin la dernière, parce qu'il ne pouvait plus continuer à vivre ainsi en vagabond. Il voulait pouvoir côtoyer des humains sans son éternelle crainte d'être découvert. Il voulait pouvoir enfin se poser et se reposer.

Observant le paysage devant ses yeux, une soudaine pensée lui traversa l'esprit.

"Mais... Il n'y a pas de montagne ici ! Pourquoi il n'y a jamais de montagne ?! Chais pas moi, même une petite colline, je suis preneur ! Merde alors je demande pourtant pas grand chose ! Juste un tout petit minuscule relief montagneux." se lamenta-t-il en continuant d'avancer en direction des remparts qui entouraient la cité.


Dernière édition par Andrew Darkscales le Jeu 13 Nov - 13:12, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nakana
Tomodachien(ne)
avatar

Nombre de messages : 310
Age : 21
Présentation : Nakana
Points : 328
Réputation : 11
Date d'inscription : 28/12/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Mais, y a pas de montagnes ici ?!   Jeu 30 Oct - 13:52

Le choc des lames retentit dans la plaine pour la dernière fois de l’après-midi. Celle qui avait remporté tous les duels envoya voler son adversaire, qui tournoya plusieurs fois dans les airs avant d’aller se planter dans le sol quelques mètres plus loin.
Dépité, Luka regarda son épée lui échapper des mains encore une fois, sans faire attention que la jeune femme comptait aller jusqu’au bout du combat. Elle n’eut qu’à le projeter sans effort au sol avant de pointer son arme vers lui, en signe de victoire. Ils restèrent ainsi un instant, comme pour laisser retomber leurs efforts acharnés.


« Bon… On arrête là pour aujourd’hui ? »

« J’ai plus la motivation, désolé… Non mais regardez-moi ce sourire satisfait ! »

Nakana libéra son ami de la menace de sa pointe aiguisée, lui permettant de se relever pour aller récupérer sa propre lame.
L’entraînement auquel ils avaient prévu de s’adonner deux semaines auparavant, ils l’avaient enfin accompli en cette fraîche journée d’automne dans la plaine qui avoisinait la ville, où ils pouvaient combattre à leur guise sans déranger personne. Nakana avait eu le dessus sur lui du début à la fin, et, comme ils séjournaient pour une durée indéterminée dans une grande ville de combattants, le contrebandier commençait sérieusement à penser qu’elle devait se trouver un adversaire à sa hauteur pour s’exercer. Et pourtant, le nombre de duels qu’il avait remporté contre elle depuis qu’ils maniaient l’épée avait beau se compter sur les doigts d’une main, elle prenait toujours autant de plaisir et de fierté à la victoire… Enfin, c’était Nakana !
Le soleil commençait déjà à décliner. Leurs épées rengainées, les deux amis prirent la route qui menait à l’entrée principale de Tomodachi. A l’exception des quelques voitures qui faisaient vibrer le silence du goudron à leur passage, des cyclistes encore plus rares et des promeneurs relativement discrets, ils avaient l’impression que face à eux s’ouvrait un petit infini baignant dans l’orange du ciel au crépuscule.


« Aaaaah, soupira d’épuisement Luka. Là, tout de suite, j’irais bien manger un morceau, ou m’enfiler quelques verres au bar en face du parc. Ça te dit ?... Attends, pourquoi je pose cette question, moi ?! »

« … Tu crois qu’il a des choses intéressantes dans son sac ? »

« Dis, tu pourrais écouter quand je te cause !... Euh, tu parles du gars qui marche devant nous, là ? »

Effectivement, quelques mètres plus loin, une silhouette à l’allure de voyageur, qui avançait lentement dans la même direction qu’eux, venait redessiner l’horizon de la ville. Forcément, quand le regard de la contrebandière était tombé sur le sac qui se balançait doucement dans le dos du marcheur, il ne lui avait pas fallu deux secondes pour imaginer comment ils pourraient s’amuser un peu avec lui.

« N’y songe même pas ! On a assez de notre butin de la semaine dernière pour tenir au moins un mois… Naka, attends ! »

Trop tard ; elle s’était déjà élancée à la poursuite de sa cible, poignard en main. Une fois arrivée à sa hauteur, elle se mit en travers de son chemin et arrêta tout mouvement du jeune homme en collant le tranchant de l'arme contre sa gorge. Les yeux profondément plongés dans les siens, elle menaça :

« Ton argent ou la mort ! »

« On dit pas ‘Des bonbons ou un sort’ ? »

« Mais Luka… C’est le principe ! »

« Ahaha, tu te crois drôle… », ironisa le pirate, qui venait tout juste de rattraper son amie. Essuyant au passage son regard noir, il la força à baisser son arme à une distance qu’il estima suffisamment rassurante pour l’inconnu et s’excusa aussitôt : « Désolé pour ce qui vient de se passer. T’inquiète, tu n’as pas à craindre pour ta vie… N’est-ce pas, Naka ? »

Silence de l’intéressée, qui se contenta de rengainer son poignard à contrecœur. Luka était vraiment trop gentil… La déception de son amie fit sourire le pirate, mais il n’avait certainement pas l’intention de la laisser voler les gens à tort et à travers quand ils n’en avaient pas besoin. Contrairement à elle, il ne prenait pas le sujet à la rigolade. Reportant son attention vers le jeune homme, qui devait avoir leur âge, il proposa de bon cœur :

« Si tu acceptes qu’on se fasse pardonner… On retournait justement en ville boire un coup ! Ça te dit de venir avec nous ?... Oh, à moins que tu ne préfères manger quelque chose ? »

« Luka ! »

« Et je t’assure que personne, pas même Naka, ne t’égorgera ! »


Dernière édition par Nakana le Ven 31 Oct - 12:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Darkscales
Falnis Hybrid
avatar

Nombre de messages : 44
Présentation : Drew
Points : 50
Réputation : 0
Date d'inscription : 12/10/2014

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Mais, y a pas de montagnes ici ?!   Ven 31 Oct - 4:20

Tout à ses pensées qu'il était, Andrew ne remarqua pas le mouvement qui arriva soudainement sur lui, avant de se faire surprendre une lame sous la gorge. S'il était normalement sur ses gardes pour éviter de se faire attaquer par des chasseurs, sa longue marche l'avait épuisé et avait amenuisé sa concentration. Aussi, lorsque la fille le menaça pour obtenir son argent, il se demanda comment elle l'avait repéré. Son apparence était tout à fait humaine, rien ne dépassait, ses yeux était - il l'espérait - bien ambres et non dorés... Il ne voyait pas ce qui aurait pu le trahir et le différencier d'un autre humain quelconque.

C'est quand un homme qui semblait la connaître arriva et intervint à son tour qu'il compris qu'il n'avait pas fait de faux pas - normalement, en tout cas. Il se força à ne pas exprimer la vague de soulagement qui l'avait envahi.


"Vous-vous êtes des cha..." se sentant commencer à se mettre en mauvaise posture, il transforma in extremis la fin de sa phrase. "-chasseurs de trésor ?" termina-t-il en déglutissant tant bien que mal discrètement.

Ordonnant à ses muscles de se détendre, il attrapa les bretelles de son lourd sac de randonné usé, mettant sa main à portée de la batte de baseball en métal si jamais il avait à devoir se défendre brusquement.

Déjà plus à l'aise et rassuré par la distance réconfortante avec son arme de protection, Drew sentit presque ses oreilles se relever intérieurement attirées par les mots "boire" et "manger".


"Il y a de l'eau douce dans le coin ? On peut chasser aussi ?! C'est génial ! Ça fait tellement longtemps que je marche que je n'ai plus d'eau dans ma gourde, et je n'ai plus rencontré de proies dont je puisse me sustenter depuis un long moment, je suis à cours de provisions !" expliqua-t-il avec un largue sourire, content de savoir qu'il pourrait peut-être manger, et avec de la compagnie - normalement non agressive - en plus !

Ça lui faisait un tel changement depuis la Fuite, songea-t-il le cœur lourd.
Where’re the mountains?!love me some wind - status: in progress


Dernière édition par Andrew Darkscales le Jeu 13 Nov - 13:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nakana
Tomodachien(ne)
avatar

Nombre de messages : 310
Age : 21
Présentation : Nakana
Points : 328
Réputation : 11
Date d'inscription : 28/12/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Mais, y a pas de montagnes ici ?!   Dim 2 Nov - 2:10

Face à la première question du garçon qui leur faisait face, comme pour se concerter discrètement, les deux amis échangèrent un bref regard. Ils ne s’attendaient pas vraiment à s’entendre demander s’ils étaient des chasseurs de trésors. Une autre façon de désigner les pirates, née de l’imaginaire qui s’était bâti autour des plus grandes légendes de la contrebande en mer. La méfiance devait primer. Après tout, même si les patrouilles s’étaient raréfiées ces derniers temps à Tomodachi pour privilégier l’extension du secteur d’enquête, Luka était toujours considéré comme un ennemi public en fuite, et ce type avait très bien pu tomber sur des avis de recherche, ou même seulement entendre parler de cette affaire. Et même s’il en ignorait tout, rares étaient ceux qui toléraient la présence de hors-la-loi dans les rues qu’ils voulaient pouvoir traverser en toute sécurité et n’en avertissaient pas la police locale.
Nakana devait prendre les devants, empêcher son ami de les cramer d’office par un mensonge maladroit et pas crédible pour deux sous, et à sa propre façon :


« Exactement. »

Son ton, à la fois si sérieux et empreint d’un mépris indescriptible, comme si elle s’adressait à un idiot fini, donnait l’impression qu’elle se foutait ouvertement du type en face d’elle. Trop fière, elle n’aimait pas nier ses origines, mais avait pourtant intérêt à ne pas les révéler ; trouver un compromis entre ces deux contradictions, là était tout l’art de la jeune femme.
L’inconnu semblait sur la défensive. Quoi de plus normal, après s’être fait brutalement attaqué alors qu’il marchait tranquillement sur une route lisse et calme ? Cependant, la proposition de Luka l’avait enthousiasmé, à la grande joie de ce dernier – mais là encore, nouvelle surprise.


« Euh, attends… Tu veux chasser ? », s’étonna le pirate. Il sembla réfléchir quelques secondes, se tourna vers son amie pour chercher à confirmer ses paroles : « Je me rappelle pas avoir trouvé la forêt particulièrement dense en gibier, la dernière fois qu’on y est allés… »

Les seules occasions de leur jeunesse où ils avaient pu s’adonner à la chasse, c’étaient lors de courtes escales dans les îles sauvages ou les pans suffisamment reculés des continents, afin de remplir la cale du navire d’autre chose que de poisson séché, de rhum et de biscuits moisis. Ces fois-là, Nakana, qui n’aimait pas la viande comme à peu près les trois-quarts des aliments de la planète, faisait la tête et restait jouer sur la plage, et Luka n’arrivait jamais à grand-chose faute de trouver un animal suffisamment peu mignon à ses yeux pour pouvoir le tuer – il les aimait tous ! (Le reste de l’équipage, heureusement, était plus sérieux quand il s’agissait de réunir des provisions de bon goût.) En somme, aucun d’entre eux n’était emballé à l’idée de la chasse que leur suggérait le garçon, aussi Luka répondit-il sans se départir de son sourire :

«  Allons simplement manger en ville ce soir, d’accord ? Mais promis, une fois qu’on y sera, je te montrerai comment te rendre dans la forêt, elle n’est pas très loin de Tomodachi !... On y va ? »

Tous trois se remirent alors en route. Sur le chemin, alors qu’il essayait tant bien que mal de redonner le sourire à son amie, le contrebandier se rappela qu’ils ne s’étaient pas présentés :

« Oh excuse-moi, j’ai failli oublier ! Je m’appelle Luka, et cette petite chose-là, taquina-t-il en ébouriffant les cheveux de la jeune femme qui s’écarta aussitôt, c’est Nakana. Ma meilleure amie. Et toi ? »

Ils ne tardèrent pas à arriver aux portes de la cité. De l’entrée, ils marchèrent à travers les rues animées par les sorties du soir jusqu’au centre-ville. Il faisait presque nuit à présent. Les lumières jaunes de l’éclairage public et celles multicolores des enseignes de bars amplifiaient les rires des amoureux et des bandes d’amis qui, en venant se réunir ne serait-ce que le temps d’une soirée autour d’une table ou simplement sous les étoiles, donnaient vie à la nuit de Tomodachi. Luka adorait cette ambiance des villes qui ne dorment jamais. Dans un grand sourire, il se tourna vers le garçon que sa longue marche avait, semblait-il, affamé et assoiffé et lui demanda :

« Alors, tu veux manger quoi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Darkscales
Falnis Hybrid
avatar

Nombre de messages : 44
Présentation : Drew
Points : 50
Réputation : 0
Date d'inscription : 12/10/2014

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Mais, y a pas de montagnes ici ?!   Dim 2 Nov - 20:36

Quand la jeune femme confirma qu'ils étaient des chasseurs de trésors Andrew était partagé entre un large soulagement et rester sur ses gardes. Vu la façon dont elle lui avait parlé, elle n'avait pas du tout soupçonné sa nature et encore moins ce que les autres humains en pensaient. Clairement, son apparence laissait penser qu'il n'avait pas le moindre or ou autre métal précieux sur lui - qui était la plus grande des vérités, mais les Hommes croyaient souvent que les dragons les manipulaient à croire qu'ils n'en avaient pas ou qu'ils les cachaient précieusement dans des lieux secrets.

Quand l'homme qui lui avait proposé d'aller manger s'étonna de sa réponse, le Falnis pris un air perplexe.


"Ben oui ? Tu te nourris comment toi ? Quand j'ai faim, je chasse moi, c'est dans la nature des choses, nous sommes des prédateurs, et on doit bien se nourrir aussi pour survivre. Tous les êtres vivants le font ! On allait régulièrement chasser avec mon père..." s'enthousiasma-t-il avant de rajouter plus bassement, l'air affligé. "avant..."

Il lui expliqua ensuite que la forêt ne semblait pas être excessivement nourricière dans le coin. Drew afficha alors un air déçu.

"Ah bon ? Mais comment vous faites pour manger ici alors ?"

La réponse à cette question lui fut offerte très rapidement après sa remarque.

"Oooh ! Vous allez en ville ! Mais vous devez être riches alors ! Ça fait longtemps que je ne suis pas rentré sans une ville ! On habitait en ville avec mon père, mais comme je ne pouvais pas sortir en ville seul, on y allait pas souvent. On a été manger dans un restaurant quelques fois ! Mais comme mon père était tout seul pour s'occuper de moi, il ne pouvait pas travailler beaucoup, et du coup, on était pas riche. C'est trop cool que vous puissiez allez en ville !" fit-il très enjoué par l'idée de les accompagner en ville.

En plus l'avantage à les suivre était qu'il se fondrait facilement dans la masse, et les chasseurs cherchaient un dragon solitaire, pas accompagné d'humains. Quand il lui proposa de lui montrer le chemin vers la forêt ensuite, il acquiesça énergiquement de la tête.

Alors qu'il les suivait, déjà plus rassuré par la tournure des choses, l'homme eut soudainement l'idée de les présenter tous deux, lui et son amie. Souhaitant rendre la pareille à ses deux compagnons de route, il leur offrit également son prénom.


"Moi c'est Andrew." répondit-il avec un sourire large montrant une grande rangée de dents blanches.

Alors qu'ils avaient pénétré dans la ville, Andrew ne put que regarder avec émerveillement la ville briller de lumière avec tous ses restaurants et autres boutiques encore ouvertes à cette heure. Appréciant la ballade, il resta simplement silencieux tout en les suivant à la trace. Une question importante fut alors posée : que voulait-il manger ?


"De la viande ! Mais des légumes aussi ! Ça fait trop longtemps que j'en ai pas goûté !!!" claqua-t-il les yeux brillants du tac-au-tac, presque en train de saliver d'avance.
Where’re the mountains?!love me some wind - status: in progress


Dernière édition par Andrew Darkscales le Jeu 13 Nov - 13:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nakana
Tomodachien(ne)
avatar

Nombre de messages : 310
Age : 21
Présentation : Nakana
Points : 328
Réputation : 11
Date d'inscription : 28/12/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Mais, y a pas de montagnes ici ?!   Ven 7 Nov - 2:00

Ce type parlait beaucoup trop, au goût de Nakana, et surtout beaucoup trop de lui. Tout simplement, il la gonflait déjà. Luka avait de ces initiatives, parfois ! Son ami lisait son énervement dans les yeux, elle le savait, et il s’entêtait malgré tout dans sa volonté de « se faire pardonner ». Se faire pardonner quoi, au juste ? Allez, y avait pas mort d’homme à menacer un voyageur de lui trancher la gorge ! Seulement menacer ! C’était de la rigolade. Mais non, il avait fallu qu’il l’invite à passer la soirée avec eux, et comme si ça ne suffisait pas, le dénommé Andrew – ah oui, parce qu’en plus il portait un nom que la contrebandière jugeait particulièrement immonde – se lança dans un discours biologique sur l’instinct de chasse – qui lui était totalement étranger alors qu’elle figurait bien dans la case « êtres vivants » des choses du monde, jusqu’à preuve du contraire – suivi par une estimation à deux balles de leur soi-disant richesse – s’il savait que les deux pirates se trouvaient financièrement plus bas qu’au ras-du-sol, il l’aurait fermée sur-le-champ, mais son cerveau bloquait apparemment un peu trop pour comprendre qu’une fille de son âge qui l’avait attaqué pour son argent le faisait théoriquement par besoin, ce qui était en grande partie vrai dans notre cas – qui s’accompagna d’une complainte du pauvre – là, Nakana crut vraiment qu’elle allait l’étrangler à mains nues.

Pourtant elle avait réussi à conserver en silence son sang-froid jusqu’ici. Voilà déjà un exploit en soi ! Quant à savoir combien de temps elle allait tenir ensuite, c’était… autre chose.
Evidemment, Luka aurait dû se douter de ce dont Andrew avait envie. Ils marchèrent encore un peu, puis se décidèrent à entrer dans un pub irlandais au coin d’une rue ; c’était un endroit chaleureux où l’on pouvait manger de bonnes choses pour pas cher, et surtout le haut-lieu incontesté de la boisson.
Comme il était toujours un peu tôt, le pub ne faisait pas encore salle comble. Ils s’installèrent à une table un peu isolée des autres, sauf Nakana qui resta debout avec l’intention d’aller passer commande au bar dès qu’Andrew aurait choisi son dîner.


« Encore désolé pour tout à l’heure, s’excusa une nouvelle fois Luka en accompagnant d’un regard empli de tendresse son amie s’éloigner. C’est gentil d’avoir accepté de venir avec nous ! »

A ces mots, il se tourna vers Andrew. En toute sincérité, il lui était reconnaissant de leur accorder sa confiance même après avoir expérimenté le sens propre de l’expression « avoir le couteau sous la gorge ».

« Tu as dû avoir un peu peur… Tu sais, elle en a l’air, mais elle est pas méchante, Naka, au fond. J’espère de tout cœur qu’elle acceptera de te montrer ses qualités, elles en valent la peine ! »

« Les qualités de qui ? »

La jeune femme était déjà de retour, un verre rempli dans chaque main et un troisième au creux de son coude.

« Ah ! euh, eh bien… Les qualités de la cuisine d’ici, bien sûr ! J’en parlais justement à Andrew ! »

Nakana s’assit près de son ami sans prêter plus d’attention à ce qu’ils s’étaient dit et distribua les verres. Pour changer rapidement de sujet, Luka demanda avec enthousiasme :

« Et donc, dis-nous ! Où est-ce que tu te rends comme ça ? »

Après tout, ils avaient rencontré Andrew alors qu’il arrivait au bout d’une longue journée de marche, donc forcément il avait des choses passionnantes à leur raconter !
Quelques minutes plus tard, un serveur apporta son plat à Andrew, qui avait seul demandé à manger. Luka l’examina un instant, perplexe. Une assiette certes très jolie et plein de couleurs, mais…


« Euh, Naka… Ça n’a rien à voir avec ce qu’il a demandé… »

« Ils en ont plus », répliqua sèchement la contrebandière, absolument fière de son coup – mais effectivement, ils n’avaient plus la viande nécessaire, lui avait dit le barman, c'était juste un coup de chance béni.

« D’accord ! Et t’as pas trouvé moins… végétarien qu’une salade ?! »

« Non, j’ai choisi au hasard sur la carte… Ben quoi, t’as bien dit que t’aimais les légumes, non ?! »

Le pirate considéra son amie, blasé, avant de laisser tomber son front contre la table. Vraiment, elle le désespérait… Quant à Andrew, vu le regard plus sombre que noir que lui lançait la jeune femme, il avait tout intérêt à manger sa salade avec le même entrain qu’il avait mis à leur décrire ses envies de chasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Darkscales
Falnis Hybrid
avatar

Nombre de messages : 44
Présentation : Drew
Points : 50
Réputation : 0
Date d'inscription : 12/10/2014

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Mais, y a pas de montagnes ici ?!   Mar 11 Nov - 14:23

Andrew ne se fit pas prier pour les suivre dans ce qui ressemblait à un croisement entre un bar et un restaurant. Il n'en avait encore jamais visité de pareil et rien que le décor en lui-même l'intriguait. Il semblait que l'endroit ait adopté un style bien particulier qui apparaissait attirer les clients. Il n'était pas encore l'heure où tout le monde choisissait de manger, et pourtant la salle était déjà bien remplie. Luka - puisque tel était son nom - les dirigea vers une table au fond de la pièce. L'hybride n'en était pas mécontent. S'il aimait bien être entouré, il n'aimait pas être étouffé. Il n'avait pas côtoyé encore suffisamment d'humains à qui il pouvait faire confiance pour accepter de leur offrir son dos sans s'inquiéter.

Nakana prit alors d'elle-même la décision d'aller commander pour eux auprès du barman. Alors qu'elle s'en allait, son compagnon entama la conversation avec lui. Il lui fit à nouveau des excuses avant d'enchaîner sur le fait qu'il avait dû avoir peur et que son amie n'était pas méchante.


"Oh ! Je... Bah..." bafouilla-t-il en esquivant un peu la question.

Il n'avait pas trop envie d'admettre qu'il avait effectivement eu peu, mais pas pour les raisons que le jeune homme soupçonnait. S'il avait répondu qu'il n'avait pas eu peur il se serait surement dit qu'Andrew cachait quelque chose, mais s'il avait avoué avoir eu peur, alors Luka aurait probablement pensé qu'il les avait suivis par crainte... Aussi n'avait-il pas su quoi répondre.

Drew aurait alors aimé avoir le temps d'expliquer qu'il trouvait Nakana plutôt gentille, malgré ses airs bougons et cassants, mais elle était revenue avant qu'il n'ait le temps de le dire et Luka alors alors fait bifurquer la conversation vers une autre direction.


*Je lui dirai à un autre moment alors.* pensa-t-il en haussant une épaule.

Sentant que Luka voulait recommencer à discuter avec lui, Andrew retourna son attention sur lui avec un sourire engageant et intrigué. Il semblait s'intéresser à son voyage.


"Oh ! Ben, je ne vais pas exactement à un endroit particulier, je cherche une montagne, en fait ! Mais je n'en ai pas encore trouvé une seule de viable. Mais, bon, je ne désespère pas d'en trouver peut-être une un jour. Ce serait génial, pour peu qu'elle soit pleine de gibier." expliqua-t-il avant que son plat ne lui soit apporté.

Quand l'assiette fut posée devant lui, il ne put que la regarder. La présentation était superbe et riche en couleur, tellement loin de ce qui avait composé ses repas durant les deux dernières années de sa vie. Il ne s'arracha à son observation que lorsque Nakana lui rappela qu'il avait proclamé aimer les légumes, et c'était le cas ! Il releva le regard vers la jeune femme et lui offrit un large sourire avant de la complimenter.

"Ah, mais c'est génial ! Tu as super bien choisi ! Ça me donne super faim rien qu'à le regarder ! Attend..." lui fit-il avant de commencer à fouiller dans son sac.

Il dérangea le contenu de son sac pendant quelques minutes avant d'enfin trouver ce qu'il cherchait. Il s'en saisit, faisant en sorte que le contenu de sa main ne soit pas immédiatement visible. Reposant son bagage fermé au sol il tendit la main vers Nakana, avant de la tourner et l'ouvrir. Dans le creux de sa paume se trouvait une pierre brisée au centre de laquelle brillait une formation de cristaux colorés.


"J'te la donne en remerciement pour le repas, c'est un trésor j'espère qu'il te fera plaisir."
Where’re the mountains?!love me some wind - status: in progress
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nakana
Tomodachien(ne)
avatar

Nombre de messages : 310
Age : 21
Présentation : Nakana
Points : 328
Réputation : 11
Date d'inscription : 28/12/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Mais, y a pas de montagnes ici ?!   Dim 23 Nov - 2:26

En entendant Andrew témoigner sa gratitude pour l’assiette dépourvue de tout morceau de quelque chose ressemblant à de la viande qui venait d’être posée devant lui, Luka releva instantanément la tête, les yeux ronds. La contrebandière venait d’obtenir une réaction tout à fait opposée à celle qu’elle avait voulu susciter dans le but de mettre le jeune homme mal à l’aise, ou, encore mieux, de se débarrasser de lui. Lorsqu’Andrew se plongea dans son sac, les pirates se regardèrent, comme pour se demander l’un l’autre ce qu’il allait leur en sortir. Luka trouvait ça drôle de voir son amie déstabilisée ; ça arrivait rarement, mais pour si peu de chose !
Le garçon reposa alors son sac, avant de leur révéler ce qu’il cachait au creux de sa main. Ce n’était qu’une pierre, une pierre incomplète. Mais la perte de son intégrité avait découvert au sein de la roche une agglomération de cristaux dont les couleurs retraçaient les plus beaux états du ciel.


« Elle est magnifique… », murmura Luka, qui s’était penché sur la pierre, les yeux brillants.

Nakana n’en pensait pas moins. Elle était effectivement sublime,. Mais quoi, il s’imaginait réellement qu’elle en avait quelque chose à faire de son cadeau inutile, que, juste parce qu’il l’avait appelée trésor, elle allait accepter une babiole qu’il lui offrait, lui ?
Encore plus vexée, elle répondit après quelques instants d’un silence hésitant :


« Garde-le ton caillou, j’en veux pas. »

Luka se tourna brusquement vers la pirate. Ses yeux l’accusaient, et en même temps, on pouvait sentir que son sourire avait envie d’éclater en rire.

« J’en étais sûr ! C’est même pas la peine avec toi ! »

« Mais qu’est-ce que j’en ai à foutre de ce truc ? Surtout venant de ça », répliqua la jeune femme en désignant Andrew de la tête.

« Oh, fais attention à ce tu dis, tu veux ?... Pff, laisse tomber ! »

Bien habitué à l’entêtement inébranlable de son amie, le contrebandier abandonna et se laissa retomber contre sa chaise. Il sortit de sa poche le carnet qu’il avait toujours sur lui, espérant y trouver une page que son crayon n’avait pas déjà noircie de vagues croquis ou d’idées surgies par surprise.

« Excuse-la, Andrew, elle est irrécupérable, taquina-t-il en commençant à griffonner quelques traits au verso d’un essai de partition musicale. Mais en général, c’est pour ça qu’on l’aime bien. »

Nakana se refusa à répondre. Elle se contenta de boire en silence, de simplement laisser cette gorgée de rhum s’écouler lentement dans son œsophage, la détendre. Luka n’était pas sympa, parfois… Il savait bien qu’elle détestait entendre ainsi parler d’elle.
Quand il eut fini, il arracha la page et la tendit à Andrew, expliquant :


« Alors voilà, pour te rendre en forêt ! Tu vois, c’est pas très loin en suivant le chemin que je t’ai indiqué, à peine un quart d’heure depuis les derniers immeubles. Bon, comme tu as l’air habitué à chasser, tu devrais pas avoir de mal à débusquer un peu plus de proies que nous haha. Si tu trouves cette forêt suffisamment nourricière, tu pourrais rester ici au lieu de continuer à chercher la montagne, non ? »

La contrebandière avait remarqué que le sens de l’orientation particulièrement difficile de Luka lui avait fait indiquer l’exact opposé de la direction à prendre pour trouver la forêt, mais bien évidemment, elle n’en dit pas un mot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Darkscales
Falnis Hybrid
avatar

Nombre de messages : 44
Présentation : Drew
Points : 50
Réputation : 0
Date d'inscription : 12/10/2014

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Mais, y a pas de montagnes ici ?!   Lun 8 Déc - 18:33

Andrew sourit, plutôt content de son choix de cadeau. La remarque qu'en fit Luka ne fit que rajouter à sa satisfaction de vouloir leur offrir cette pierre. Il l'avait toujours trouvée magnifique, et il était presque persuadé qu'un joaillier pourrait probablement en faire de superbes bijoux pour peu qu'on la lui vendrait. Cependant, jusqu'ici, il n'avait encore jamais voulu s'en séparer, et encore moins contre de l'argent. Certes, il n'était pas bien riche, mais il ne voulait pas se séparer de ses trésors de cette manière. Et quoi que les humain en pensent, ce n'était par parce que c'était un Falnis, mais simplement parce qu'ils trouvaient ces pierres superbes.

Cependant, sa bonne humeur déchanta assez vite. Nakana semblait détester son cadeau. Il ne savait pas ce qu'il avait fait pour l'offenser en la lui présentant, il ne comprenait assez mal les humains la plupart du temps, mais apparemment son présent l'avait froissée. Malgré tout, Luka semblait plutôt amusé par la situation et ce n'est pas ce qui atteignit si brutalement Drew qu'il retira aussitôt la main comme si on l'avait brûlé.

Nakana avait dit "ça". Est-ce qu'elle avait tout compris depuis le début et n'attendait qu'une chose de l'attaquer ou de vendre sa peau à un quelconque braconnier ? N'étant pas entièrement sûr que ce soit le cas, l'adolescent choisit de faire profil bas de son mieux. Il rangea sa pierre d'une main plutôt tremblante qu'il chercha à contrôler aussitôt. Histoire de se distraire, il baissa les yeux sur son assiette et commença à manger en se concentrant uniquement sur les légumes qu'il poignardait de sa fourchette avant de les enfourner dans sa bouche.

La gorge soudainement très sèche, il s'empara de la boisson que lui avait apporté la jeune femme. Dès lors que sa main entra en contact avec le verre, de la condensation apparut aussitôt sur sa surface. Il s'empressa de tout avaler d'un coup avant que le contenu ne devienne tiède, voire pire, chaud. Il reposa sèchement le verre sur la table en espérant que son manège soit passé inaperçu. Il reporta alors son attentions sur son plat se concentrant à faire le vide dans sa tête avant de servir de chauffage interne au pub et à se calmer et à manger.

Quand Luka lui offrit un dessin, il se sentait déjà moins paniqué et plus frais. Il observa pendant quelques instants la carte que l'humain lui avait esquissée, avant de lui sourire amicalement.


"C'est extrêmement généreux de ta part que de m'offrir ce chemin Luka. J'irai voir ce que donne cette forêt tout à l'heure probablement. J'ai besoin de refaire mes provisions de viandes et c'est le seul moyen d'y parvenir, sinon je vais finir par mourir de faim." finit-il avec un léger rire d'autodérision.

HS : désolée pour l'attente, j'ai été occupée dernièrement.
Where’re the mountains?!love me some wind - status: in progress
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nakana
Tomodachien(ne)
avatar

Nombre de messages : 310
Age : 21
Présentation : Nakana
Points : 328
Réputation : 11
Date d'inscription : 28/12/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Mais, y a pas de montagnes ici ?!   Sam 13 Déc - 2:37

[HRP : Oh, t'inquiète, de mon côté je suis en pleine période d'examens haha.]

Ce sentiment de satisfaction à voir Andrew s’écraser sans un mot devant son refus… Jouissif. Pendant que le crayon de Luka glissait rapidement sur le papier dans un son lisse et fluide, la contrebandière continuait de fixer discrètement le garçon, qui avait baissé les yeux vers son assiette comme pour se cacher de quelque chose. A vrai dire, il l’intriguait. Elle avait remarqué ses yeux ambres - une couleur rare, mais pas autant que la pointe qui dessinait ses oreilles, si différemment de leur forme commune. Depuis qu'elle était à Tomodachi, elle avait compris qu'elle pouvait s'attendre à rencontrer tout et n'importe quoi, alors… pourquoi pas lui ? Et puis, sur la route en quête d’une montagne où chasser… Pas fréquent. Lui offrir un cadeau de remerciement alors qu’elle se montrait détestable ? Encore moins ! Et d’ailleurs, il avait l’air un peu trop perturbé qu’elle ne l’ait pas acceptée, sa pierre. Enfin, nerveux, paniqué lorsqu’il saisit son verre et le vida d’une traite avant de se replonger dans la verdure de sa salade. Plus étonnant encore, il sembla à Nakana qu’elle avait vu de la condensation se former sur la paroi de ce verre au contact de la main d’Andrew. C’était possible, ça ? Elle avait beau ne disposer que de la part calculatrice d’un esprit scientifique, elle savait qu’il fallait nécessairement qu’une surface très froide rencontre une surface très chaude pour que cela se produise… non ? L’alcool était frais… Mais pourquoi la température de cette main serait-elle si élevée ?
Luka, lui, il n’avait fait attention à rien de tout ceci. Ravi que sa superbe carte pût se rendre utile au garçon, la rapidité à laquelle ce dernier voulait s’en servir l’étonna cependant :


« Waouh, tu as vraiment besoin à ce point de manger de la viande ? Oh… Je suis désolé, après toutes ces heures de marche, tu aurais dû te rassasier et te reposer… Eh, ça va ? Tu fais une drôle de tête. »

Le pirate venait seulement de remarquer qu’Andrew avait l’air un peu mal à l’aise. Un instant, il espéra ne rien avoir dit de blessant. Le pauvre. Et l’attitude de sa meilleure amie, froide, distante, n’était pas pour l’aider, loin de là. Tout ça parce qu’il l’avait obligée à avorter son attaque tout à l’heure. Ah, cette fille…

« Mais t’es sûr que tu veux y aller maintenant ?, reprit-il en regardant vaguement à travers la fenêtre. La nuit est déjà tombée, et il fera tout sombre… D’ailleurs, tu as un toit sous lequel dormir ? Parce que sinon, tu pourrais venir passer la nuit chez nous ! »

« Non », coupa court la jeune femme. Luka abusait un peu, là.

« Hein ? Mais on peut pas le laisser dehors, il va faire un froid de gueux pendant la nuit ! »

« Tiens, c’est justement là que les gueux trouvent leur place. »

« Eh Naka, la ferme !, s’énerva légèrement le contrebandier. Andrew, l'écoute pas, si t’as nulle part où aller, tu viens chez nous, c’est tout ! »

« Pas question. Va t’faire voir, sérieux… », répliqua la jeune femme à son ami, en colère face au peu de cas que faisait Luka de son avis alors que, bon, ils partageaient la même chambre. Tout ça parce qu'elle avait voulu attaquer ce type paumé tout à l'heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Darkscales
Falnis Hybrid
avatar

Nombre de messages : 44
Présentation : Drew
Points : 50
Réputation : 0
Date d'inscription : 12/10/2014

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Mais, y a pas de montagnes ici ?!   Lun 15 Déc - 18:10

"Non, enfin si, eenfin, j'veux dire... En fait la chasse est ma seule source de nourriture. Et comme j'ai pas pu chasser sur le chemin, je n'ai plus grand chose comme réserve de viande séchée. Surtout que ça prendre du temps à faire sécher justement. Et faut éviter que des animaux affamé ne me les vole en plus... Donc j'avoue que je préfère ne pas avoir à le faire souvent... Et si je devais manger un gros gibier complet tous les jours, je n'arriverai plus à marcher droit..." conclut-il avec un léger rire.

Laissant le temps à Luka de digérer ce qu'il venait de lui dire, il en rofita pour achever avec une grande rapidité, due à la faim cette fois, son assiette. Il fallait qu'il chasse rapidement, parce que son estomac n'avait probablement pas être rassasié tout de suite. Il avait dû écarter de plus en plus ses repas pour être certain de tenir le plus longtemps possible en espérant trouver un lieu propice à la chasse. Il fallait sérieusement qu'il trouve de la nourriture vraiment consistante à emporter pour la route.

Le jeune homme s'alarma du fait qu'il faisait désormais entièrement nuit à l'extérieur, et que la température chutait très vite dès la disparition du soleil de ce côté de la planète.


"Oui, effectivement, je ne risque pas de trouver de gibier en pleine nuit, mais au moins, je pourrais trouver la forêt et un lieu pour poser mon camp momentanément. J'ai une épaisse fourrure de renard pour me tenir chaud, ça va aller, j'ai l'habitude de passer mes nuits dehors, ne t'inquiètes pas."

Au moins Andrew était plutôt rassuré, Nakana ne semblait pas avoir compris qu'il était différent, mais seulement avoir pris offense du cadeau qu'il avait souhaité lui faire. Probablement que pour elle, c'était quelque chose que l'on ne faisait pas, et le Falnis n'allait pas se courroucer pour si peu. Aussi, lui fit-il un large sourire avant de se lever pour les quitter poliment. Il baissa la tête observant son assiette vide, son sourire devenant plus discret avant de les remercier plus formellement de leur hospitalité.

"Merci encore Luka de m'avoi invité à vous accompagner ici et m'avoir offert de quoi me sustenter. Et merci à toi Nakana d'avoir parfaitement choisir pour moi de quoi manger et boire, c'était vraiment excellent ! J'espère que je vous reverrai à un moment. Et aussi, merci pour la carte qui va m'être très précieuse."

Il emporta alors son sac avec un dernier signe de la main avant de sortir du pub. Carte dessinée en main, il l'observa à la lumière d'un lampadaire pour connaître la première direction à prendre. Heureusement, la lune était haut et éclairait suffisamment le paysage pour qu'il puisse s'aventurer à chercher la forêt locale.

HS : Bon courage pour tes exams !
Where’re the mountains?!love me some wind - status: in progress
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nakana
Tomodachien(ne)
avatar

Nombre de messages : 310
Age : 21
Présentation : Nakana
Points : 328
Réputation : 11
Date d'inscription : 28/12/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Mais, y a pas de montagnes ici ?!   Ven 19 Déc - 20:25

Chaque fois qu’il parlait de lui, Andrew devenait plus étonnant aux yeux des deux amis. Pas vraiment étonnant, non… Différent. Combien de jeunes de leur âge vivaient encore en chassant aujourd’hui ? Quelque part, il était bien tombé en rencontrant des contrebandiers qui jusqu’à leurs dix-sept ans avaient vécu à la lisière du monde moderne : ils ne le jugeraient pas pour ça.
Malgré les inquiétudes de Luka, le garçon souhaitait réellement se lancer dans son expédition le plus tôt possible et rester dehors pour la nuit. Ce n’était pas pour plaire au pirate, mais il ne pouvait pas l’obliger à attendre l’aube.
Le grand sourire qu’Andrew adressa à Nakana ne désamorça pas le regard noir de cette dernière, bien au contraire. N’avait-il toujours pas compris qu’elle ne l’aimait pas ? Ayant fini de manger, Andrew se leva pour prendre congé d’eux. Enfin. Quoique toujours dans la plus mielleuse des niaiseries. Insupportable, ce type.


« A bientôt, Andrew », répondit seul Luka avec bienveillance, accompagnant la parole d’un signe de la main.

Puis le jeune homme quitta rapidement le pub, disparaissant aussitôt au milieu des dizaines de visages dont vivait la rue ce soir.


« Il est parti vite…, murmura Luka, faisant lentement tournoyer le rhum restant dans son verre. J’espère qu’il trouvera. »

« Y a pas de risque. »

« Hein ?! »

« Luka… Où est la forêt ? »

« Ben, par là », fit le jeune homme en pointant du doigt ce qu’il croyait être la bonne direction, sans toutefois comprendre où son amie voulait en venir.[i]

« Ouep. »

« Et ?[i], insista-t-il, confus, quand son amie haussa les épaules.
… Oh merde ! »

Réalisant que, dans sa distraction, il avait indiqué sur sa carte un chemin complètement opposé à celui qu’Andrew devait suivre, il se leva précipitamment et sortit du pub en courant pour le rattraper. Au milieu de la foule, difficile de le retrouver… Il tâcha cependant de suivre exactement l’itinéraire qu’il avait dessiné. En principe, Andrew n’avait pas eu le temps de prendre beaucoup de distance.
En effet, le contrebandier l’aperçut peu de temps après.


« Andrew ! Andrew !, appela-t-il avant de s’arrêter auprès de lui, légèrement essoufflé. Je suis désolé, ce n’est pas du tout le bon chemin ! J’ai confondu. Excuse-moi… Mais tant qu’on est là, laisse-nous t’accompagner ! »

Nakana arrivait à ce moment-là. Tout à l’heure, souriant de la réaction du pirate ami face à son erreur, elle avait décidé de rejoindre tranquillement les garçons sur le chemin. Elle avait beau ne pas apprécier Andrew à première vue, celui-ci l’intriguait, et elle ne reculait jamais devant une intrigue, même celle d’une tête à claques comme lui. Et la voilà, avec sa nonchalance habituelle.

« T’aurais pu y penser plus tôt, quand même… », feignit-elle de reprocher à Luka, en sachant très bien ce qu’il allait lui répondre

« T’aurais surtout pu le dire plus tôt, ma vieille ! »

[HRP : Merci ! Enfin terminés haha.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Darkscales
Falnis Hybrid
avatar

Nombre de messages : 44
Présentation : Drew
Points : 50
Réputation : 0
Date d'inscription : 12/10/2014

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Mais, y a pas de montagnes ici ?!   Dim 18 Jan - 21:04

Alors qu'ils suivait la carte griffonée par Luka, il fut surpris d'entendre la voix du jeune homme en question l'appostropher de loin. Intrigué, Andrew se retrouna pour voir s'il ne rêvait pas et qu'il était bien en train de le rejoindre. Étonnament, il n'était pas le seul à avoir courru pour le rattraper, puis que Nakana était dans son sillage.

Suppris mais pas pas désarçonné pour autant, le falnis leur offrit un sourire intrigué attendant qu'ils expliquent ce pourquoi ils le cherchaient.

"Ah !" lâcha-t-il simplement. "Okay, pas de problème, mais... Vous n'allez pas avoir trop froid ? C'est pas tout près si ? J'ai pas trop la notion des distances sur ton dessin, vu qu'il n'y a pas d'échelle, mais ça n'a pas l'aitr tout proche. Et il fait froid. Je n'ai pas de peaux en plus pour vous tenir chaud... Ça ira ?"

Tour à tour, il les scruta avant de demander à Nakana qui pouvait être la plus succeptible de refuser :

"Tu es sûre que tu ne préfèrerais pas rentrer au chaud chez toi Nakana ?"

HS : Vraiment désolée du temps que j'aurais mis à répondre. J'avoue que j'étais vraimant pas inspirée, pendant les fêtes j'étais occupée et du coup je t'avais un peu zappée. Et en plus c'est très court... Vraiment pardon -_-
Where’re the mountains?!love me some wind - status: in progress
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nakana
Tomodachien(ne)
avatar

Nombre de messages : 310
Age : 21
Présentation : Nakana
Points : 328
Réputation : 11
Date d'inscription : 28/12/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Mais, y a pas de montagnes ici ?!   Lun 26 Jan - 1:56

Content de savoir qu’Andrew acceptait sa demande de l’accompagner, le pirate tourna le regard vers son amie. Serait-elle d’accord pour venir avec eux ? Il allait lui poser la question, quand le chasseur manifesta son inquiétude quant au froid qui s’était bien installé depuis la tombée de la nuit. Le pirate le rassura en riant :

« T’en fais pas pour nous ! C’est un peu loin, c’est vrai, mais on en a connu des bien pires ! »

Cependant, comme lui, Andrew n’arrivait pas à saisir la volonté de Nakana et, le malheureux, il voulut savoir si elle ne préférait pas rentrer. Plutôt que de s’aventurer. La contrebandière demeura quelques instants silencieuse, fixant de ses yeux dérangeants le voyageur aux oreilles pointues.

« Pour qui tu me prends ?... », finit-elle par demander juste assez fort pour qu’Andrew puisse l’entendre.

Elle lui empoigna alors le bras avec force et le tira vers elle jusqu’à ce que leurs visages se touchent presque. Sur le même ton étrangement calme qui contrastait avec les flammes de son regard, elle ajouta seulement :


« Chez moi, comme tu dis, il a toujours fait un peu froid. »

Elle le repoussa brutalement et aussitôt reprit la route dans l’autre sens, sans se retourner ni sans un geste pour Luka, ordonnant simplement :

« On y va. »

Le jeune homme se tourna vers Andrew dans un sourire compatissant. Leur compagnon de ce soir n’avait pas l’air d’avoir tout compris, et quoi de plus normal face à ce merveilleux mystère qu’était Nakana pour un étranger. Ou pour un ami. Luka lui-même, parfois, avait l’impression que des milliers de pensées séparaient les leurs de façon impénétrable, quand bien même il avait fallu une tempête pour éloigner leurs corps d’autant de kilomètres.

« Haha, je vais t’expliquer… Mais mettons-nous en route, histoire de pas la perdre ! »

Après quelques pas, effectivement, Luka se lança dans les explications promises : qu’ils avaient vécu en mer où, à l’exception des régions équatoriales, il ne faisait pas particulièrement chaud sur un bateau ; que la température de l’appartement qu’ils habitaient actuellement à Tomodachi ne dépassait en hiver que très légèrement celle de l’extérieur, faute d’électricité ; et surtout que Nakana, de ce qu’elle lui avait dit, n’aimait pas cette expression « chez moi » parce qu’elle n’estimait pas en avoir besoin, du moment qu’elle se sentait bien à peu près partout et que, de toute façon, un « chez moi » c’est fixe et qu’elle, elle ne l’avait jamais été. Même si Luka était bien conscient que ce qui avait vexé son amie, c’était moins les maladresses d’Andrew auxquelles elle avait répliqué que le sentiment d’avoir été sous-estimée, il se limita à éclairer le chasseur là-dessus, ce qui, en soi, avait déjà impliqué de baisser la voix pour que la jeune femme ne l’entende pas. Andrew saurait très bien déduire le reste tout seul.
Finalement, une fois arrivés au terme du bon chemin, la forêt s’ouvrit à eux. Enfin, s’ouvrit… C’était un bien grand mot pour ne pas dire que l’obscurité de la nuit noircissait la végétation dense de laquelle même le plein jour n’aidait pas à se dépêtrer. Quelle idée, au fait, de venir ici, à cette heure, en hiver… Andrew avait décidément des choses à leur montrer : ceci, Nakana en était persuadée. Il avait souvent agi trop bizarrement depuis le début de leur rencontre pour que ce ne soit dû qu’à sa méfiance envers eux.


« On y est !, souffla doucement Luka au moment où les feuilles au-dessus de leurs têtes bruissèrent dans le vent frais. Tout compte fait, c’est bien que tu ne sois pas venu tout seul, on sait pas trop sur quoi on peut tomber, là-dedans. »

Il se rappelait de leur dernière venue ici et des créatures plus ou moins ressemblantes à des animaux connus qu’ils avaient rencontrées. Recroiser le chemin d’un ou d’une meute de Caragorns ne lui ferait certainement pas plaisir. Un éclair de malice passa dans les yeux du pirate lorsqu’il réalisa qu’ils n’avaient pas encore décrit à Andrew ce qui faisait la particularité fascinante de la région.

« Je veux dire, on pourrait tomber sur des choses qu’on ne pensait dépendre que de notre imagination… Dis-moi, Andrew, est-ce que tu sais que Tomodachi est une ville un peu… magique ? »

[Mais pas de problème !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Darkscales
Falnis Hybrid
avatar

Nombre de messages : 44
Présentation : Drew
Points : 50
Réputation : 0
Date d'inscription : 12/10/2014

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Mais, y a pas de montagnes ici ?!   Mar 3 Fév - 18:20

La réponse que lui fourni Luka le fit sourire doucement. En effet, le jeune homme semblait vouloir principalement l'aider de son mieux et son hospitalité réchauffait le cœur pourtant déjà ardent - physiologie draconique - d'Andrew. Cependant Nakana ne semblait pas être aussi enchantée de les accompagner. Elle lui posa une question qui le rendit très confus.

"Mais je ne t'emporte pour personne ? Regarde je ne te tiens même pas ? En plus la seule personne à qui je pourrais t'apporter c'est Luka, et il est là ???"

Quelques secondes plus tard, elle l'empoignait par le col pour rapprocher leurs visages, sans doute pour être sûre qu'il l'entende. Elle le relâcha aussitôt sa phrase achevée.

"C'est Luka qui a dit qu'il faisait extrêmement froid ici selon vos critères. M'enfin, tu sais, même à distance normale je t'aurais entendue. J'ai de bonnes oreilles." rajouta-t-il en souriant.

Ceci étant dit, Luka lui jeta un regard qu'il aurait décrit comme compatissant, même si Drew n'en comprenait pas la raison. Surement se disait-il lui aussi qu'il avait un peu de mal à entendre. La troupe se mit alors aussi en route vers la forêt à une cadence tranquille. Lui qui avait l'habitude de toujours devoir se hâter avait la très agréable impression de pouvoir enfin flâner tranquillement en bonne compagnie.

Tandis qu'ils avançaient, le jeune homme lui expliqua rapidement qu'ils ne faisaient pas chaud chez eux et qu'ils semblaient être des nomades; ce qui ne l'étonnait pas de la part de chasseurs de trésor. Alors qu'ils acquiesçait distraitement de la tête de temps à autres, il tentait simultanément d'imagine ce que donnait la vie sur un bateau, lui qui n'en avait jamais vu en vrai dans sa vie.

Renfonçant son bonnet sur ses oreilles par automatisme, il fut détourné de ses pensées par la voix de son compagnon de route masculin. Ils étaient apparemment arrivés à la fameuse forêt. Bien qu'il n'ait pas vraiment fait attention au trajet, il supposait que s'il grimpait en haut d'u grand arbre il pourrait apercevoir la ville et connaître sa position par rapport à la forêt. La remarque qui lui avait été faite attira soudainement son attention.


"Ah bon ? Comment ça ?" s'enquit le Falnis.

La réponse qui lui fut fournie lui fit briller les yeux ceux d'un enfant.


"C'est vrai ?! Alors tu crois qu'on pourrait rencontrer des dinosaures ? Ou des fées ? Ou des yétis ? Ou encore des licornes ? Ou des minotaures et des pégases ? Ou une hydre ? Ou même des phénix ?" lista-t-il soudainement surexcité.
Where’re the mountains?!love me some wind - status: in progress
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nakana
Tomodachien(ne)
avatar

Nombre de messages : 310
Age : 21
Présentation : Nakana
Points : 328
Réputation : 11
Date d'inscription : 28/12/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Mais, y a pas de montagnes ici ?!   Lun 9 Fév - 14:52

« Ou des sirènes ! », renchérit Luka en riant face à l’enthousiasme d’Andrew, qui ne croyait pas si bien dire en énumérant toutes les créatures soi-disant fantastiques qui survolaient son esprit.

« Ou des dragons. »

Prêtant un semblant d’intérêt à la conversation, Nakana venait de se tourner vers eux tout en continuant à avancer à reculons.

« C’est vrai, tu les adores ! Tu te rappelles de ce livre qu’on avait sur les dragons ? Tu lisais pratiquement que ça ! »

La contrebandière sourit légèrement à l’évocation de ce souvenir. Jamais vraiment elle n’avait beaucoup aimé lire. La cause, c’était qu’elle n’y arrivait pas bien, faute d’un apprentissage correct – ou de rester concentrée et docile quand on avait essayé de l’y entraîner –, et que ce n’était donc qu’au prix de quelques efforts qu’elle pouvait sans trop buter tirer une histoire de l’enchaînement des lettres. Et puis, un jour de leurs sept ans où l’équipage avait abordé et pillé un bateau de commerce, on leur en avait rapporté ce grand livre, presque une encyclopédie, rempli d’autant de couleurs que de texte. Pour chaque race, une description détaillée accompagnait le dessin, comme si quelqu’un qui avait réellement étudié chacune de ces créatures avait pu fournir autant de précisions les concernant, leur aspect, leurs habitudes, leur vie, leur histoire, leur puissance. Nakana s’était demandé si c’était vraiment le cas ou si toutes ces informations sortaient de l’imagination débordante du farfelu qui avait publié ce livre. Des photos auraient remplacé les dessins, si les dragons avaient réellement existé… Pourtant, on aurait dit que les bêtes étaient sur le point de sortir de leurs pages et de mettre feu au navire, tant elles semblaient réelles. Le soir-même, alors que Luka s’était endormi en l’aidant à déchiffrer les mots difficiles, Nakana était restée toute la nuit éveillée à la lumière d’une bougie, avec dans les mains le seul livre qui l’avait jamais fascinée jusqu’à ce qu’elle le perde.

« Enfin, c’est pas improbable de croiser une de ces bêtes, après tout ce sur quoi on est tombés dans cette ville !... Eh, Andrew, tu veux pas chasser ce soir, n’est-ce pas ? On n’a qu’à s’arrêter là, j’aime bien ici, décida Luka en remarquant qu’ils s’étaient raisonnablement éloignés de l’orée sans toutefois s’être enfoncés dans les profondeurs de la forêt. « Qu’est-ce qu’on a pas rencontré… Un fantôme, un revenant… »

Le pirate avait commencé à rassembler du bois et les souvenirs de son expérience pour se rappeler comment on faisait un feu. Il ne voulait pas se rendre à l’évidence douloureuse qu’un an emprisonné sans contact avec la nature avait réussi à lui faire perdre des années d’expérience.

« Des clébards géants plus proches du monstre que du meilleur ami de l’homme… Un minotaure, des gargouilles… »

Voyant que son ami hésitait quant à la bonne façon de s’y prendre pour qu’ils aient du feu avant que la lune ne tombe, Nakana s’assit en tailleur à même le sol pour le remplacer.

« C’était pas vraiment à Tomodachi. »

« Non, mais bon… Presque. Il y a eu les sirènes, aussi. Quoi d’autre ? »

Un court silence s’installa, qu’animaient seulement le bruit des branches inutiles pour l’instant que Nakana mettait de côté et l’entrechoquement des pierres qu’elle disposait en cercle autour du tas de bois :

« J’ai déjà vu un dragon. Une sorte de. »

« Quoi, c’est vrai ?! C’était quand, avant qu’on se retrouve ? Et tu me dis même pas ?! », fit Luka, carrément choqué par cette annonce.

« C’était pas un vrai dragon, répondit simplement la jeune femme en sortant un briquet de sa poche pour allumer le foyer, l’air de rien – même si elle savait parfaitement s’y prendre de ses mains, pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ? – Il n’avait que la gueule d’enflammée. »

Pas même le cœur. Quelques instants, Nakana plongea son regard dans les flammes qui petit à petit gagnaient tout le réseau de branches, tandis que l’auréole de lumière et de chaleur qui en naissait s’étendait autour d’eux. Même à Luka, la pirate avait passé sous silence le détail de ses confrontations avec Adel, s’arrangeant toujours pour répondre par le minimum aux questions de son ami que les marques de griffures et de brûlures sur sa peau inquiétaient. Elle ne voulait pas en parler. Ça ressemblait à une défaite, parce que le Devil était parti à deux reprises certain d’avoir l’avantage sur elle, mais ça n’en était pas une, justement parce qu’il était parti, lâche, à chaque fois. Et avant chaque fuite, il avait pris sa forme d’homme-dragon. Ainsi surpuissant, il avait manqué de peu la tuer. Après leur première rencontre, elle aurait pu succomber au venin de ses griffes ; lorsqu’il était venu la trouver de nouveau, elle n’avait pas totalement pu esquiver son attaque de flammes. Mais ce type n’était pas un dragon. C’était un homme qui avait pris l’apparence et la force d’un dragon, mais il avait toujours la lâcheté d’un homme, donc ce n’était pas un dragon. C’était aussi simple que ça pour Nakana.
Elle se détacha petit à petit du spectacle des flammes. Quoi qu’il en soit, ces réflexions, elle les garderait pour elle, elle ne les exposerait pas à Luka, justement parce qu’il était son meilleur ami et qu’elle savait très bien qu’il se ferait un sang d’encre pour elle s’il apprenait ces mésaventures, et certainement pas à Andrew pour les raisons que tout le monde a comprises sauf lui, de toute façon elle ne savait pas trop comment parler à un mec qui envisageait sérieusement au pied de la lettre l’expression « prendre quelqu’un / quelque chose pour quelqu’un / quelque chose d’autre ».
Luka avait compris que la jeune femme n’en dirait pas plus et avait aussi laissé ses yeux dériver vers les ondulations du feu. Pendant quelques secondes, les crépitements du foyer et les feuilles bruissant dans le vent tinrent la seule conversation qui brisait le silence humain. Et soudainement, Luka tourna la tête vers Andrew, passant sans transition d’un regard perdu dans sa rêverie mélancolique au léger sourire amusé qui accompagna cette marque d’autodérision :


« Tu dois vraiment nous prendre pour deux tarés finis. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Darkscales
Falnis Hybrid
avatar

Nombre de messages : 44
Présentation : Drew
Points : 50
Réputation : 0
Date d'inscription : 12/10/2014

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Mais, y a pas de montagnes ici ?!   Mer 4 Mar - 20:45

Andrew hocha énergiquement de la tête quand Luka compléta sa liste par les sirènes. Ceci dit, il fut décontenancé quand Nakana rajouta la part des dragons. Les dragons n'étaient pas des créatures imaginaires, toute monde savait ça ?!

"Mais les dragons existent. Ce ne sont pas des créatures fantastiques..." intervint-il les sourcils froncés et la tête penchée sur le côté en signe de confusion.

Il les laissa alors discuter l'un avec l'autre sans les interrompre, écoutant tranquillement ce qu'ils racontaient. À nouveau il fut interpellé par une des remarques de Nakana.


"Tu as rencontré un homme qui avait la gueule enflammée ?! Et il ne se brûlait pas ?!"

Drew avait l'impression d'halluciner avec ce que lui racontaient les deux humains. Tandis qu'il les avait observé choisir leur camps pour s'installer devant un feu que Nakana avait majoritairement créé. Le Falnis scruta tout autour de lui pour trouver un arbre qu'il jugeait assez résistant pour supporter sont poids quand il allait grimper dedans y accrocher son sac assez haut pour qu'il soit hors de portée des animaux affamés de la forêt.

Une fois l'arbre en question repéré, l'adolescent s'accrocha à l'un des branches d'un bond agile avant de faire remonter ses jambes au même niveau que ses mains dans le même mouvement. Il escalada un peu plus haut d'une manière plus féline qu'humaine. Il attacha alors solidement son sac avant de se laisser presque tomber au sol nonchalamment. Une fois stabilisé, il dépoussiéra ses genoux pour venir s'asseoir à côté du jeune homme qui lui demanda s'il les trouvait bizarres.


"Pas du tout, ça ne me serait même pas venu à l'esprit."

Il laissa planer le silence quelque instants ressassant ce qu'avait dit Nakana.

"Il n'y a plus de dragons chez vous non plus ? C'est pour ça que vous n'en avez jamais vu un ?" fit-il, n'arrivant plus à contenir sa curiosité.

Il avait toujours espérer rencontrer un autre membre de sa race un jour. Peut-être pas un autre Falnis, il se supposait le dernier de cette race, mais juste un autre dragon ?
Where’re the mountains?!love me some wind - status: in progress
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nakana
Tomodachien(ne)
avatar

Nombre de messages : 310
Age : 21
Présentation : Nakana
Points : 328
Réputation : 11
Date d'inscription : 28/12/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Mais, y a pas de montagnes ici ?!   Lun 9 Mar - 12:41

Tiens, fallait croire que Nakana avait bien fait de parler de dragons… Ces bêtes semblaient  attirer tout particulièrement l’attention d’Andrew. Les choses allaient peut-être enfin prendre une tournure ne serait-ce qu’un tout petit peu trépidante. Euh non, attendez… ça restait Andrew. Luka, lui, ne fut pas tant surpris de la curiosité dont témoignait le chasseur pour les dragons – franchement, qui se dirait « oh, des dragons ! J’en ai vu passer trois aujourd’hui, on parle d’autre chose ? » –, mais il sentit l’enthousiasme dans sa voix, et, du coup, se demanda si Andrew aimait les dragons autant que la contrebandière. Ouf, un point commun entre eux deux, ça tiendrait du miracle !
Et quand Andrew lui assura qu’il ne les trouvait absolument pas fous, sans qu’il ne sache pourquoi, le pirate ne put réprimer un petit rire. C’était presque décevant comme réponse, après tout ce qu’il s’était passé ce soir. D’avoir l’air de quelqu’un de tout à fait normal. Enfin, ils étaient à Tomodachi, et Andrew lui-même se démarquait de la plupart des gens d’ici même s’il n’avait pas vraiment l’air de le remarquer. Et de toute façon ça n’existait pas la normalité, tout le monde était bizarre et il y avait juste des gens qui se ressemblaient par leur proximité dans l’espace et le temps et d’autres qui ressortaient un peu sur la toile de fond de leur époque. On s’en fout.
Le chasseur remit alors sur le tapis la question des dragons. Décidément.


« Hahaha, mais dis-moi, ça te captive vraiment. Vous vous êtes bien trouvés, Naka et toi ! », remarqua-t-il pour taquiner son amie.

« Même pas en rêve. »

Luka lança un sourire espiègle à la jeune femme, puis, reprenant un peu plus sérieusement :

« On n’a que les légendes pour se faire une idée. Après, t’y crois ou t’y crois pas. Partout où on a été, de mémoire d’homme, personne ne nous a raconté se souvenir de dragons qui aient vécu là un jour. Mais tu as l’air convaincu ! Ils ont existé, là où tu habitais ? »

« Il n’y a jamais eu de vrais dragons. »

A ces paroles, Nakana se laissa légèrement basculer en arrière. Paumes contre terre, ses bras tendus supportaient le poids de son dos. Elle regarda Andrew droit dans les yeux : il n’avait pas intérêt à lui mentir.

« Pourquoi ça t’intéresse tant ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Darkscales
Falnis Hybrid
avatar

Nombre de messages : 44
Présentation : Drew
Points : 50
Réputation : 0
Date d'inscription : 12/10/2014

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Mais, y a pas de montagnes ici ?!   Mar 10 Mar - 0:11

La remarque que lui offrit Luka pour toute réponse lui fit monter un sourire joyeux sur le visage. Il avait enfin trouvé un point commun avec l'humaine qui semblait définitivement vouloir le bouder. Peut-être que s'il creusait avec elle la question, il pourrait la compter parmi ses premiers amis humains ! Le premier paraissait être son compagnon qui l'avait apparemment "adopté" sans lui demander son avis - si sa volonté de l'accompagner ici et discuter avec lui de manière chaleureuse et égale pouvait être un indicateur.

Aussitôt, Nakana s'empressa de rejeter l'éventualité taquine qu'avait évoquée Luka. Mais Andy ne comptait pas se laisser démonter pour autant. Le sujet semblait réellement passionner la jeune femme et il pourrait probablement lui apporter des informations de tout premier ordre tant qu'il ne brisait pas sa couverture d'humanité. Au pire il pouvait éventuellement passer pour un taré des dragons qui collectait les informations les plus fiables possible -
Duh!* En même temps quand on était soit-même un dragon comment fournir de mauvaises informations ?! Après, donner des information étranges et discutables - de son point de vue évidemment, tout était bizarre quand ce n'était pas la vérité à son propre sujet - pouvait potentiellement assurer aussi qu'il ne se vende pas seul, songea-t-il soudainement.

Pendant que l'esprit d'Andrew l'avait orienté sur la fausse identité qu'il comptait adopter, Luka avait relancé la conversation en répondant à sa question et en lui posant une nouvelle. Suite à quoi, son amie avait renchéri en affirmant à nouveau que les dragons étaient imaginaires. Le Falnis fronça momentanément les sourcils d'une manière presque offusquée. Elle était en train de nier son existence même sans s'en rendre compte. Bien sûr que les dragons existaient, sinon, il ne serait pas né, mais ça, il ne pouvait pas le lui dire tel quel...


"Je t'assure que les dragons sont des créatures on ne peut plus réelles ! Ils ont juste disparu de certains pays... Dans celui d'où je viens, ils ont tous été finalement décimés durant la vie de mon arrière père. Et l'arrière grand-père de mon père en a même vu quand il était enfant ! En même temps, je peux comprendre qu'ils n'aiment pas qu'on les trouvent, vu que les... Les gens les chassent juste pour la gloire pour pour la richesse... Et moi, je voudrais en voir enfin un de mon vivant comme mon arrière arrière grand-père !" conclut-il sans trop avoir a déformer la réalité, une mélancolie certaine affichée sur son visage.

Ce qu'il venait de dire était entièrement vrai, mais il avait simplement omis d'expliquer ses véritables motivations. Le mensonge par omission n'était pas vraiment un mensonge après tout, juste un oubli bien arrangeant.


*Expression anglaise signifiant "sans dec' ?!" ou "sans blague ?!"
Where’re the mountains?!love me some wind - status: in progress
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nakana
Tomodachien(ne)
avatar

Nombre de messages : 310
Age : 21
Présentation : Nakana
Points : 328
Réputation : 11
Date d'inscription : 28/12/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Mais, y a pas de montagnes ici ?!   Sam 4 Avr - 16:12

Les yeux plongés dans ceux d’Andrew, la jeune femme écouta sans l’interrompre ce qu’il avait à dire, bien qu’un sourire doucement narquois se dessinât petit à petit sur ses lèvres tandis qu’elle réduisait lentement en miettes une feuille morte qu’elle venait de ramasser. Le plaidoyer du garçon ne lui faisait ni chaud ni froid, et il était bien naïf de croire pouvoir persuader un esprit empiriste comme celui de Nakana à coup d’on-dits et de vagues héritages légendaires. Luka, lui, commençait à trouver Andrew non plus seulement intéressant ou intriguant, mais carrément fascinant. Sans tout à fait pouvoir dire pourquoi, il aurait mis sa main à couper que le chasseur disait la vérité lorsqu’il affirmait que si, les dragons avaient un jour existé, et existé à tel point que sa famille passée avait pu les observer. Peut-être était-ce à cause de la certitude de son ton, ou la sincérité de son regard. En tous cas, en la regardant, il ne comprenait pas qu’après avoir vécu déjà toutes sortes d’aventures surréalistes à Tomodachi, son amie refusait d’accorder ne serait-ce qu’une once de crédit aux dires d’Andrew.

« S’il me fallait la richesse ou la gloire d’avoir tué un dragon pour vivre, je n’hésiterais pas une seconde. Pour certains, c’est aussi vital que leur survie. »

Entre ses doigts, les craquements de la feuille brune cessèrent pour de bon.

« Tu les plains ? Pourtant, t’es aussi un chasseur. Dis-moi, pourquoi les dragons auraient plus le droit à la vie que les bêtes que tu tues ? »

C’était de ces moments où la pirate se laissait aller à accepter la discussion. Pour Luka, ça ne la rendait pas forcément plus ouverte – elle restait toujours campée sur ses opinions comme dans son propre corps – mais au moins, elle donnait à voir, pendant un infime moment, ce qu’elle avait dans la tête.

« C’est comme tu dis, nous sommes des prédateurs. »

Elle jeta quelques-unes des branches qu’elle avait posées près d’elle au feu affaibli.

« Mais les dragons, j’y crois pas. »

« Moi j’y crois. »

Nakana tourna le regard vers son ami. Elle savait que, même s’il la connaissait mieux que personne, il ne la comprenait pas. Toujours pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Darkscales
Falnis Hybrid
avatar

Nombre de messages : 44
Présentation : Drew
Points : 50
Réputation : 0
Date d'inscription : 12/10/2014

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Mais, y a pas de montagnes ici ?!   Dim 10 Mai - 13:56

La majorité des gens pensaient que les dragons avaient le sang froid. C'était étrange, Drew ne savait pas d'où ça sortait, mais beaucoup de personnes le pensaient. Il était possible que certains dragon l'aient, mais ce n'était pas une majorité. Sans doute que cela avait été déduit du fait qu'on les avait surnommés les "lézards géants"...

Quoi qu'il en fût, c'était en grande partie faux.

Le jeunes dragons, comme les chatons ne savaient pas réguler leur température interne correctement. Ainsi, leur fragile équilibre corporel était souvent déréglé. Ce n'était pas un danger tant que le déséquilibre restait dans les limites normales. Ce problème se réglait doucement avec la maturité du corps. C'était durant cette période que la glande gazéique se développait le plus et refroidissait drastiquement le corps des dragons.

Cet organe si insignifiant fût-il au premier abord était essentiel à ce peuple. En effet, c'était elle qui produisait le gaz hautement inflammable qui produisait le feu des dragons. Ce dernier s'enflammait à la plus petite hausse de température et c'était pour cela que cette glande se maintenait à une température extrêmement basse. Aussi, lorsqu'un jeune dragon était sujet à des changements d'humeur subits sa température corporelle s'élevait brusquement.

C'était malheureusement ce phénomène naturel qui venait agacer Andrew en ce moment précis...

Nakana continuait à s'acharner à nier l'existence des dragons. Mais ce n'était pas son seul problème elle insinuait en plus qu'Andy tuait juste pour le sport, ce qui était tout sauf le cas. Il ne tuait que de temps à autre, et ce pour sa simple survie. Il ne faisait pas souffrir les proies qu'il chassait et surtout, ne les laissait pas agonir après avoir pris juste une dent ou autre partie de leur corps juste pour s'en venter. Jamais il n'avait tué par plaisir et jamais il ne le ferait.

C'était bien une caractéristique des humains qu'il n'avait jamais comprise.


"Je ne tues jamais par plaisir. Je ne tue qu'un des membres du groupe et je n'ai jamais décimé le reste par simple esprit de compétition. Ces barbares n'ont jamais compté laisser un seul dragon en vie. Ils les ont tué pour la gloire et pour la haine, jamais pour survivre. Je ne dis pas qu'on a plus le droit de vivre que ceux qu'on chasse, mais c'est dans le cycle de la nature que de devoir tuer quelques individus pour vivre. Tous les animaux le font sans état d'âme. Mais eux ne tuent pas pour s'attirer richesse et gloire."

Andrew était tellement énervé contre les Chasseurs qu'ils ne remarqua même pas l'étrange frisson qui le parcourut soudainement. Sa respiration se condensait devant lui sans même s'il n'en prenne note. Il avait reporté son attention sur le feu qui semblait doucement mourir.

Quand Luka rajouta qu'il le croyait, un léger sourire se dessina sur les lèvres du Falnis qui leva les yeux dans sa direction.


"Merci."

Il chercha alors des yeux du bois ou des brindilles à balancer dans le feu à portée de main. Aussitôt repéré, il s'en saisit. Il fut alors stupéfait de voir le bois surchauffer dans sa paume. Priant qu'il ne s'enflamme pas avant de toucher les flammes du feu de camps, il le jeta d'un geste brusque comme s'il l'avait brûlé.

*Oh c'est pas vrai, il ne manquait plus que ça... Calme-toi Andrew... Pense à quelque chose de joyeux ou de calme... Voler dans le ciel. Ouais c'est bien ça et ça me manque. Voler au dessus des montagnes...* se força-t-il à penser avant que la situation ne dégénère plus encore. *C'est encore rattrapable, c'est encore explicable... Tu fais une très grosse fièvre ? Nan ça passera jamais... Il faut que je me calme.*

HS : Désolée pour l'attente. Et, non, je ne t'ai pas oubliée, je l'ai juste vu un peu tard...
Where’re the mountains?!love me some wind - status: in progress


Dernière édition par Andrew Darkscales le Dim 10 Mai - 22:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adel
The Nightmare
avatar

Nombre de messages : 113
Age : 29
Localisation : Dans le gouffre des Ténébres
Points : 121
Réputation : 2
Date d'inscription : 15/07/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Mais, y a pas de montagnes ici ?!   Dim 10 Mai - 15:24

Le trio pouvait à présent entendre quelqu'un applaudir. Non loin d'eux se trouvaient une quatrième personne, qui était rester en retrait, écoutant la conversation.

" Super tirade ! Franchement, je dois avouer que votre discours est plein de bon sens... "

Sur ces mots il s'approcha alors du groupe, laissant apparaître son visage. Ce n'allait pas être Luka et encore moins Andrew qui allait pouvoir reconnaître l'individu, par contre, Nakana elle, allait vite reconnaître Adel, le chef des Devils, qui avait déjà faillit la tuer deux fois...

" Plein de bon sens... Ou pas... J'ai cru que je venais de tomber sur quelqu'un d'intéressant mais au final me voila déçu... Alors selon toi les animaux ne tue pas pour la gloire ? Sans état d'âme ? Dis moi l'ami, comment peut tu avancer ça ? Comment peut tu savoir que le guépard ne prends pas de plaisir à rattraper ses proies ? Comment peut tu savoir que le Lion ne ressens pas de plaisir lorsque sa mâchoire broie le nuque d'une antilope ? Comment peut tu penser qu'un animal ne ressente rien ? Qui te dit qu'un loup n'est pas triste à chaque fois qu'il tue un être vivant pour se nourrir ? Tu as déjà étais dans leurs tête ? Tu as déjà peut être lu dans leurs esprit ? "

Adel continua d'avancer mains dans les poches en soumettant une tonne d'interrogation à cet Andrew.

" Non vraiment dis moi ça m'intéresse, en tant que Zoomorphe je suis vraiment intrigué par ton point de vue ? Selon toi qu'est ce qui différencie L'être Humain des animaux ?... Personnellement j'aurai pensé que lorsque un prédateur réussissait sa chasse, il y trouvait de la gloire, pour moi une Lionne qui nourrit ses petits est d'ailleurs fière et couvert de gloire. Non la différence c'est que la gloire n'est pas la même que la notre. Mais ils sont comme nous... Ils se battent pour des choses parfois futiles et remplit d'avarice, il faut être honnête, mais si je te l'accorde nous avons une longueur d'avance dans ce vice là. "

Le Devil resta alors silencieux l'espace d'un instant, tournant la tête vers Nakana, son sourire narquois s'afficha d'avantage.

" Tiens Nakana, ça faisait un bail, toujours en vie à ce que je vois. Excellente chose..."

Puis dans un petit rire il détourna son attention pour la porter de nouveau à Andrew. Il avait remarqué la façon dont celui ci venait de jeter son bâton.

" Quelques chose ne va pas ? Je vous sens plutôt nerveux... Dommage, j'aurai pourtant bien voulut continuer à vous écouter parler de Dragon. "

Ca faisait un petit moment qu'Adel, et le reste des Devils, étaient restés calme. Mais pour le Zoomorphe, Tomodachi avait suffisamment profiter de son répit. Sa faction allait bientôt reprendre la lutte. La ville était si ennuyante quand il ne s'y passait rien.
Mais sa rencontre avec les Pirates et Andrew n'était pas du tout calculé, il était tombé dessus par hasard, et qui sait ce qui pourrait se passer...
En fonction de l'évolution du débat, il pourrait parfaitement y avoir trois morts cette nuit à Tomodachi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nakana
Tomodachien(ne)
avatar

Nombre de messages : 310
Age : 21
Présentation : Nakana
Points : 328
Réputation : 11
Date d'inscription : 28/12/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Mais, y a pas de montagnes ici ?!   Mer 13 Mai - 14:05

Son sourire en coin ne quitta pas la jeune femme du début à la fin de la réponse d’Andrew. Bien sûr, malgré ses paroles ambigües, jamais elle n’avait insinué que le chasseur tuait par plaisir, et d’ailleurs elle n’en avait rien à faire. Simplement, à ses yeux, l’instinct de survie, peut-être plus important que l’instinct de gloire ou de haine, n’en était pas plus fort. Des milliers acceptaient de risquer leur vie pour la grandeur de leur nom ou de leurs sentiments – que lui fallait-il de plus pour le comprendre ? Quoi qu’il en fût, puisque il avait l’air de prendre le sujet très à cœur, c’était drôle de le provoquer sur ce terrain-là. Cependant quelque chose dans son discours l’intriguait beaucoup : pourquoi, là où elle avait parlé de dragons, lui avait évoqué son droit à la vie ?
Derrière ses airs je-m’en-foutistes, quelques autres curiosités éveillèrent son attention. L’attitude d’Andrew, mal à l’aise. La fumée qui émanait de ses lèvres comme s’il faisait dix degrés en dessous de zéro. Sa phobie des brindilles de bois. Tout était beaucoup trop bizarre.


« Andrew… ça va ? », demanda Luka, s’inquiétant de ce qu’il avait aussi observé chez le chasseur.

En soigneur expérimenté, il allait se lever pour prendre la température du jeune homme, quand des applaudissements vinrent surprendre leur débat animé. Tous tournèrent la tête dans leur direction.


« Super tirade ! Franchement, je dois avouer que votre discours est plein de bon sens... »

Au son de cette voix, une lueur d’appréhension passa furtivement dans le regard de Nakana, si infime que seul le contrebandier put la remarquer ; et si Nakana s’inquiétait ne fût-ce qu’un tout petit peu de quelque chose, le moment venait de sérieusement flipper.
Le mystérieux individu à qui appartenait la voix apparut alors à la lumière du foyer. La première chose qui attira le regard de Luka fut sa chevelure blonde qui prenait des reflets dorés dans l’agitation des flammes. Il n’avait pas l’air terrifiant, à première vue. Surtout qu’il s’était lancé dans une looooongue réponse, qui devait contredire Andrew. Nakana songea qu’à ce rythme-là, vu le débit d’arguments dont ils étaient tous les deux capables, ils en auraient pour toute la nuit. Mais elle savait pertinemment qu’Adel n’avait pas l’intention faire durer le discours, et que celui des mains ne tarderait pas à remplacer la parole.


« Tiens Nakana, ça faisait un bail, toujours en vie à ce que je vois. Excellente chose... »

A la façon dont elle le regardait en silence, il devait comprendre que le plaisir était loin, très loin d’être partagé. Non seulement elle le haïssait, mais ses réflexes de fuite dès que les choses commençaient à chauffer pour lui en faisaient, pour elle, un bien piètre adversaire, aussi puissant était-il. Certes, elle voulait le revoir, elle voulait sa vengeance – et il fallait qu’elle l’ait. Après tout, la dernière fois qu’elle l’avait vu, il enserrait sa gorge afin de l’immobiliser, et il s’en était fallu d’une demi-seconde pour qu’il ne lui tranche pas le cœur. Problème, cette fois-ci, si elle avait retrouvé son épée qui lui permettait de se battre de tout son art, une faiblesse de taille se dressait de son côté : Luka. Leur duo constituait une véritable force. Or Adel avait appris à la jeune femme ce qu’il voulait d’elle, et elle avait failli mourir pour avoir déjà refusé. Et si le Devil osait poser ses sales pattes sur son ami… Non. Il ne savait pas que Luka était son ami. Il n’aurait rien ce soir que la souffrance qu’elle brûlait de lui infliger.
La haine dont les yeux de la pirate irradiaient n’échappa pas à Luka, qui commençait à avoir une idée sur l’identité de cette charmante personne. Une fois, une seule, Nakana avait mentionné le nom d’Adel. Il se rappelait de la gêne mêlée à l’animosité de sa voix, de sa volonté d’abréger la conversation au plus vite à ce moment-là. Il ne l’avait jamais vue comme ça. C’était peut-être lui, Adel… Tant qu’il ne pouvait en être sûr, il ne prenait pas encore l’envie au jeune homme de lui défoncer la gueule pour tout ce qu’il avait fait endurer à Nakana. Il valait mieux, au contraire, rester calme. Ne rien provoquer. Et comme il avait clairement manifesté son intérêt pour le sujet :


« Tu veux venir t’asseoir avec nous ? », proposa Luka dans un sourire engageant.

Pendant ce temps, Nakana luttait pour contenir ses pulsions. Seule, si elle n'avait eu à craindre que pour elle-même, elle aurait sauté toutes ces étapes de courtoisie inutile. Puisqu'on devait en arriver au même résultat…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Darkscales
Falnis Hybrid
avatar

Nombre de messages : 44
Présentation : Drew
Points : 50
Réputation : 0
Date d'inscription : 12/10/2014

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Mais, y a pas de montagnes ici ?!   Jeu 14 Mai - 15:51

Le son de soudains applaudissements fit sursauter Andrew qui ne pensait pas voir surgir une nouvelle personne de nulle part en pleine forêt. Il tourna la tête vers le bruit pour apercevoir un homme blond se découper dans le noir à la lueur de leur feu.

Le nouvel arrivant commença alors à l'assaillir de questions sur son précédent argumentaire au sujet de la chasse. Ce fut la distraction suffisante qui permit au jeune homme de reprendre en main ses émotions et diminuer la vague de chaleur qui avait pris son corps d'assaut.

Après l'avoir soigneusement écouté, sa tête penchée sur le côté et les sourcils froncé, il se décida à y répondre avec son calme plus habituel et un sourire embarrassé.


"Quand j'ai dit "sans état d'âme" ça ne veut pas dire que je pense qu'ils n'ont pas de sentiments. Je voulais dire que s'ils ont à chasser pour survivre, ils le font. Leur instinct de survie est plus important pour eux que la survie de l'autre espèce dont ils doivent se nourrir. Parce que c'est leur survie avant tout même si ça peut paraître égoïste."

Il fit une pause de quelques secondes pour respirer et mieux s'asseoir.

"Le problème étant que certains Hommes chassent sans la nécessité de leur survie, juste par plaisir quitte à mettre en danger une race animale ou la faire disparaître totalement ! Un peu comme les dodos. C'était pourtant tout sauf un danger les dodos ! Ils ont disparu juste parce qu'ils avait bon goût ! Quel genre d'excuse débile c'est ?!" s'insurgea Andy.

Alors qu'il avait fini d'exposer ses arguments, Luka intervint peu de temps après pour proposer à l'homme de s'installer avec eux.


"Oui, c'est une bonne idée ! J'aime beaucoup discuter. Viens t'asseoir avec nous !" lui fit-il d'un ton plus enjoué.

Il lui fit signe de s'approcher du feu avec un grand sourire accueillant.
Where’re the mountains?!love me some wind - status: in progress
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adel
The Nightmare
avatar

Nombre de messages : 113
Age : 29
Localisation : Dans le gouffre des Ténébres
Points : 121
Réputation : 2
Date d'inscription : 15/07/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Mais, y a pas de montagnes ici ?!   Ven 15 Mai - 12:43

Adel s'y attendait, et ce détail l'amusa grandement. Nakana n'avait bien évidemment pas oubliée leurs deux affrontements, de ce fait elle haïssait en toute logique le Devil, comment cela pouvait il en être autrement après tout.
Après tout à deux reprises il aurait déjà pu en finir d'elle. Cependant la jeune femme a jusqu'à présent eut la chance d'avoir des gentils chiens-chiens à sa botte pour la protéger, ça c'était lamentable !

Puis la troisième personne qu'Adel ne connaissait pas répondit à son tour sur ce petit débat improvisé sur les animaux et les humains.
Écoutant ce qu'avait à dire le jeune homme, le Devil répondit alors.


" Oui je suppose que là dessus nous sommes d'accord. "

Mais la suite des événements allait grandement amuser le Zoomorphe. Luka et Andrew qu'il ne connaissait absolument pas venaient de proposer gentiment à Adel de se joindre à eux. Suite à cette proposition le Devil jeta un regard à Nakana accompagné d'un large sourire.

" Je ne peu refuser une pareille proposition, c'est avec plaisir que j'accepte de me joindre à vous, c'est vraiment aimable de votre part !! "

A la base Adel était juste partie en balade en forêt. Lui qui avait été élevé par des loups, il adorait quitter la ville pour revenir dans un lieu qui lui rappela cette époque. La rencontre avec le trio n'était que pur hasard, mais il n'allait pas boudé son plaisir, il savait pertinemment que Nakana était en train de bouillir de rage.
Il prit alors place autour du feu.


" Ahh, assis en pleine forêt autour d'un bon feu ! Ça c'est génial !!! N'est ce pas... Naka' ? "

Puis il se tourna alors vers les deux personnes dont il ne connaissait pas l'identité.

" Au faite pardonnez mon impolitesse, je me rends compte que je ne me suis toujours pas présenté. On m'appel Adel ! et vous ? "

Après avoir donné son nom, le chef des Devils s'attendait à ce que l'ambiance change... Si ils avaient eut la gentillesse de l'inviter, ils allaient peut être réaliser de qui il s'agissait réellement à présent. Enfin surtout pour Luka, Adel avait remarqué que celui ci s’inquiétait énormément pour Nakana... Il devait surement être proche d'une façon ou d'une autre. De toute évidence Adel n'allait pas tarder à avoir sa réponse... Si ce type avait proposé gentiment au Devil de se joindre à eux, il ne tarderai surement pas à changer d'avis si il apprenait que ce même Adel avait manqué de tuer Nakana par deux reprisent.
Continuant de s'amuser de la situation, Adel reprit alors.


" En tout cas ça fais plaisir de rencontrer d'autre personne en communion avec la nature !! J'adore venir ici, en temps normal j'y viens seul et je me ressource, je me recentre sur pas mal de chose, à chaque fois ces moments de solitude en pleine nature m'aide... Cela dit, je dois admettre que profiter de ces petits moment en compagnie d'autre personne est tout aussi intéressant. Merci encore pour votre invitation ! "

A ces mots, le Zoomorphe offrit un joli sourire au groupe. Aaaaah, la soirée s'annonçait bonne !
Puis Adel se tourna alors vers Andrew.


" Au faite, pardonne moi si je me suis emporté tout à l'heure, mais c'est que je suis moi même très sensible à la nature, et j'ai moi même de gros problème avec les humains, là dessus on se ressemble. Après j'ai la capacité d'être un Zoomorphe, je peu me changer en tout un tas d'animaux, voila pourquoi je me sens plus proche d'eux et que je me suis permis de ramener ma science.... J'ai d'ailleurs entendu que tu parlais de dragon... Pareil je ne sais pas si ça t'intéressas, mais j'ai également la faculté de devenir un Homme-Dragon. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mais, y a pas de montagnes ici ?!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mais, y a pas de montagnes ici ?!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Aristide : « Sélection mais pas d’élections ! »
» Haitiinfos: Il n'est pas neutre mais il essaye d'être objectif
» Ah non, mais c'est quoi, ça?!?! (pv Saria J. Drakoya) [Abandonné ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tomodachi :: Ville de Tomodachi :: Entrée de la ville-
Sauter vers: