Forum RPG
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A la lueur des souvenirs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maeko Mori
Ange de la Nature
avatar

Nombre de messages : 12
Age : 26
Localisation : Dans une forêt lugubre...
Présentation : Moi
Points : 16
Réputation : 0
Date d'inscription : 28/03/2013

MessageSujet: A la lueur des souvenirs   Jeu 28 Mar - 20:57

La nuit tombait au bord de la rivière, tout était calme, endormi dans la pénombre, on pouvait seulement entendre le ruissellement de l'eau. Mais Maeko Mori songeait. Elle essayait de se rappeler ses parents, se forçant à se souvenir du sourire apaisant de sa mère ou de son père jouant avec elle mais rien ne lui venait à l'esprit. Cependant, pour la première fois depuis des mois, elle ferma les yeux et s'endormi.


Mme Mori entra dans sa chambre pour lui souhaiter bonne nuit. En l'embrassant le front, elle lui murmura :

" Garde le et ne t'en sépare jamais. Il te protègera ou que tu sois."

Maeko se réveilla en sursaut, serrant très fort dans sa main le quelque chose que sa mère lui avait donné dans son songe lorsqu'elle était petite fille. C'était sa fameuse pierre, son talisman, qui l'avait accompagné pendant tout ce temps, le souvenir de sa vie d'avant. Elle le remit autour de son coup, fermant la chaîne avec précaution. Elle savait à présent d'où venait ce fameux caillou qu'elle avait toujours eu avec elle. Se rappelant le bonheur qu'elle ressenti l'espace d'un instant en revoyant sa mère, elle se mit à fondre en larme. De retour dans ses pensées, elle ne se rendit pas compte que son bout de caillou magnifiquement taillé scintillait comme un rubis..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubis Kohajira
Déesse de la Souffrance et de la Mort
avatar

Nombre de messages : 267
Age : 26
Emploi/loisirs : divers
Humeur : ça peut aller
Points : 299
Réputation : 0
Date d'inscription : 01/09/2009

MessageSujet: Re: A la lueur des souvenirs   Lun 1 Avr - 0:50

Une balade à cheval de nuit, quoi de plus agréable ? Rubis galopait dans les prairies sur le dos de Pagaille sa splendide jument noire, d'ailleurs celle-ci étant un peu fatiguée sa cavalière la mit au pas la laissant un peu souffler, elle lui caressa l’encolure et lui souffla :

"Tu es épuisée ma belle, on va essayer de trouver un endroit pour se désaltérer un peu..."

La jument répondit par un hennissement et souffla dans ses naseaux ce qui correspondait à une affirmation en langage cheval enfin je crois... Bientôt elles arrivèrent au niveau d'une rivière, ravie Pagaille baissa la tête et se mit à boire abondamment tandis que Rubis regardait autour d'elle aux alentours mais elle n'y voyait pas grand-chose, elle créa donc une boule de feu destinée à l'aider à y voir plus clair puis le paysage un peu plus distinct elle remarqua une jeune fille aux longs cheveux noirs, la déesse portait une tenue d'équitation normale, bottes noires en cuir, pantalon moulant en jean, et tee-shirt à manches longues vert émeraude, elle avait son casque (dit aussi bombe) d'équitation enfoncé sur le crâne. Elle appela la jeune inconnue :

"Bonsoir !Tu es perdue ? T'inquiète pas je ne te veux pas de mal, le feu m'aide juste à y voir plus clair, tu es nouvelle ? Si tu as nulle part où aller je peux t'emmener dans un endroit où tu pourras t'installer si tu veux !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeko Mori
Ange de la Nature
avatar

Nombre de messages : 12
Age : 26
Localisation : Dans une forêt lugubre...
Présentation : Moi
Points : 16
Réputation : 0
Date d'inscription : 28/03/2013

MessageSujet: Re: A la lueur des souvenirs   Mar 2 Avr - 0:04

La lumière réveilla Maeko de ses pensées, l'obligeant à se tourner vers celui ou celle qui l'avait créée. Elle vit une jeune femme debout, une étrange boule de feu dans la main qui lui posait des questions. Se sortant doucement de son songe, Maeko se leva pour aller à sa rencontre, tout en se rappelant ce qu'elle le lui avait dit. Elle allait rester sur ses gardes.

* Nouvelle ? Mais je ne suis pas nouvelle... Peut être cette fille dit ça parce qu'elle ne m'a jamais vu auparavant. En même temps, je ne sors jamais de la forêt, je vais à la rivière prendre mon bain et ramener de l'eau et c'est cet endroit qui est le plus près de la ville. Il est rare que je croise quelqu'un car je me cache aussitôt que j'entends les bruits des gens. Il est donc normal qu'elle me considère comme une personne arrivant à Tomodachi. Elle à l'air plutôt gentil et serviable mais pourtant, qui est cette fille aux cheveux roux ? Que me veut-elle ? Elle ne s'est pas présentée à moi. Et son cheval, quelle magnifique bête est-ce... Un pur-sang il semblerait. Mais quel est ce mal que je ressens ?*

"Euh ... je ... non ... je ne suis pas nouvelle dans cette ville... il se trouve que j'habite ici...", elle balbutiait, toute timide.

*Si jamais je m'en allais avec elle et s'il arrivait quelque chose ici, je m'en voudrais toute ma vie*

Cependant, la jeune fille regardait Maeko en la dévisageant du regard avec incrédulité, de toute évidence elle s'attendait à plus de chose comme réponse, alors Maeko ajouta d'un ton formel :

"Non, il est hors de question que je quitte ces lieux, hors de question que je parte avec une inconnue. Hors de question que je laisse mes amis seuls. Là c'est ma sécurité. De plus, je ne sais absolument pas qui vous êtes."

Elle ne savait pas s'il elle avait était pertinente, mais elle savait ce qu'elle voulait. La rivière éclairée par la boule de la jeune rouquine, était d'une splendeur à couper le souffle, mêlant le chant des hiboux à l'eau qui coule. Deux secondes plus tard, Maeko vit le halo de lumière s'éloigner d'elle, à présent elle était presque de retour dans le noir. La rousse avait compris. Cependant, étant donné son ressenti, elle ne pouvait pas la laisser partir, pas comme ça :

"Mademoiselle ! Je n'ai pas pu m'empêcher de constater par les énergies de ton cheval qu'il souffre. Les plantes qui ont été mises à l'entrée de la clairière sont là pour repousser l'ennemi. Elles provoquent en un tout premier temps la folie pour celui qui touche la fleur puis peut engendrer la mort. Ca ne m'étonne pas qu'avec la nuit tu n'as rien repéré. Si tu me donne ton nom je pourrai m'occuper de ton animal et le guérir pour que tu rentre chez toi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo
Hollow-Mibu
avatar

Nombre de messages : 748
Age : 28
Localisation : HIc?
Emploi/loisirs : HIC?
Humeur : Hic?
Points : 840
Réputation : 44
Date d'inscription : 09/11/2008

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: A la lueur des souvenirs   Mar 2 Avr - 15:43

Le samouraï et le seigneur du mal (Soruka) étant de sortie cette nuit, les caisses d'or des Hébis se vidaient a vue d'oeuil et Kyo, aussi incroyable que cela puisse paraître, avait eut une idée pour remédier à cette situation.
C'est pour cette raison, qu'il avait proposé a son collègue de se faire une petite balade, pour lui faire par de ses trouvailles, le Mibu savait parfaitement que le seigneur du mal retravaillerais son plan avec une main de maître.

Ainsi donc les deux Hébis quittèrent leur manoir en plein milieux de la nuit et commencèrent leur balade, il traversèrent le bosquet qui entourait leurs donjon, et suivirent un petit cours d'eau qui prenait sa source quelque mètres plus haut.
Tout était calme dans la plaine, la lune éclairait cette étendu de verdure d'un pâle halo apaisant , on entendais que les bruissement de l'herbe sous les pas des deux démons.

"Bon Soruka, je voulais m'entretenir avec toi car j'ai peu être une solution pour faire face a notre trésorerie qui se case la gueule..."

le samouraï baissa un peu le regard se sentant légérement coupable de cette situation

"...et je ne nie pas que c'est légèrement de ma faute...m'enfin voila, je pensais a..."

Une lumière au loin vint distraire le hébi.

"...je pensais à...mais...MAIS c'est quoi cette putain de boule de feu la haut???"

pestât-il en montrant la source de lumière du doigt.

"Bon visiblement on est pas seul, je croit qu'on ne pourras pas s'entretenir tranquillement ce soir, en attendant allons voir qui à lancer cette boule."

Quelques minutes et quelques mètres plus loin, les deux Hébis arrivèrent sur les lieux.L'auteur du sortilège n'était autre que Rubis ou peu être la personne qui était en sa compagnie, c'était une jolie jeune femme que Kyo n'avait jamais vu auparavant, il avait l'air en pleine conversation, malheureusement il étaient un peu trop loin pour entendre ce qu'il disait,d'ailleurs les deux Hébis avaient pris soin de camoufler leur énergie et leur présence.
Kyo se tournât vers son collègue et lui murmura.

"Psst.. on fait quoi? on les observe ou on vas a leur rencontre? tu as déjà vu la fille qui accompagne la Hunter?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubis Kohajira
Déesse de la Souffrance et de la Mort
avatar

Nombre de messages : 267
Age : 26
Emploi/loisirs : divers
Humeur : ça peut aller
Points : 299
Réputation : 0
Date d'inscription : 01/09/2009

MessageSujet: Re: A la lueur des souvenirs   Jeu 4 Avr - 12:27

Rubis caressa sa jument et mit pied à terre suites aux dires de la jeune fille elle l'examina et remarqua qu'effectivement l'animal était au plus mal. Elle tenta de la rassurer en passant ses mains sur son encolure puis dans sa crinière la bête souffla dans ses naseaux comme fatiguée. Malgré tout Rubis ressentait la désagréable sensation d'être observée, pourtant elle n'avait repéré aucune aura aux alentours ni la moindre trace de présence. La jolie déesse resta silencieuse quelques minutes, elle n'était pas folle quelqu'un guettait le moindre de leurs faits et gestes mais cet individu n'était pas stupide, il avait pris le soin de camoufler toute trace de sa présence... Elle regarda autour d'elle méfiante, ne voyant personne à part Maeko elle resta tout de même sur ses gardes. Elle se tourna vers son interlocutrice, elle lui proposait de soigner sa jument à condition qu'elle se présente, elle lui répondit avec un sourire amical :

- Je m'appelle Rubis et elle c'est ma jument elle se nomme Pagaille. Tu as l'air proche de la nature dis-moi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeko Mori
Ange de la Nature
avatar

Nombre de messages : 12
Age : 26
Localisation : Dans une forêt lugubre...
Présentation : Moi
Points : 16
Réputation : 0
Date d'inscription : 28/03/2013

MessageSujet: Re: A la lueur des souvenirs   Jeu 4 Avr - 17:59



"Enchantée Rubis, moi je m'appelle Maeko. J'ai ... j'ai passé toute ma vie ici..." dit-elle en baissant les yeux, fixant le sol. Elle ne voulait pas rentrer dans les détails et lui raconter sa vie d'avant. De toute façon, elle ne s'en rappelait plus. Alors à quoi bon.



Maeko ajouta avec un ton amical: "Je vais soigner Pagaille!"


Elle se dirigea d'un air sur vers l'animal, le caressant avec délicatesse. C'est lorsqu'elle ferma les yeux pour se concentrer sur ce qu'elle allait faire que se mit à jaillir une étrange lumière couleur dorée, autour d'elle mais aussi autour du cheval. Puis elle s'éleva dans les airs, à moins d'un mètre du sol, ses mains toujours dirigées vers Pagaille. S'il on constatait sa bouche, on pouvait observer qu'elle murmurait quelque chose, sans doute une incantation, ou des remèdes pour soigner cet animal. L'étrange guérison provoquait au cheval des hennissements et des mouvements brusques de son arrière-train, au point que Rubis commençait à s'inquiéter au sujet de son animal de compagnie. Mais elle se rassurait au fond elle en se disant que Maeko était la mieux placée pour savoir ce qu'il fallait faire. Deux secondes après, l'ange de la forêt redescendit à terre, ses bras s'abaissèrent, le halo se dissipât dans la nuit, et elle ouvrit les yeux, révélant une couleur rouge intense.

Elle s'efforça un moment de continuer à regarder ailleurs, autrement dit, elle regardait tout, sauf Rubis et Pagaille. Elle éprouvait comme un cumul de ce qui c'était passé, comme si elle avait aspiré le mal de la bête. Elle se mit dos à Rubis et recracha une sorte de poussière noirâtre dans les airs. Elle attendit un moment puis d'un mouvement vif, elle se tourna et leva la tête en direction de la jeune fille aux cheveux roux et lui dit avec un sourire radieux :
"Ton animal est guérit!! "

Ruby avait bien vu les yeux rouge intenses de Maeko après le traitement curatif, et pourtant lorsqu'elle avait relevé la tête, ils n'étaient plus rouge mais verdoyant.

*Comment est-ce possible ?* pensait Rubis.

"Merci! mais...tes yeux ? " lui demanda t-elle sceptique.

*Il fallait à tout pris que je lui réponde pour ne pas la brusquer.*

Elle la rassura gentillement :
"Ce n'est rien du tout, ne t'inquiète pas, mes yeux ont l'habitude de changer de couleur en fonction de mes émotions, et quand j'ai soigné ton animal, j'ai du aller au plus profond de moi pour trouver le remède. Lorsque je donne tout mon corps pour guérir quelqu'un, ou changer les choses, ils deviennent rouge, quelques fois violet et même noir. Mais ceci n'est pas très intéressant. Ce qui compte c'est que ta jument est sauvée !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soruka
Le Seigneur du Mal
avatar

Nombre de messages : 183
Points : 190
Réputation : 7
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: A la lueur des souvenirs   Mar 9 Avr - 19:38

Soruka n'allait pouvoir se concerter sur ses recherches ce soir. Kyo semblait vouloir lui parler, et pour ce faire, les deux hommes étaient en train de marcher dans la nature, s'éloignant de plus en plus du manoir. Au moins il ne fut pas contraints de rejoindre son ami dans un bar complètement éméché.
Ainsi le Samouraï voulait s'entretenir avec lui vis a vis de la trésorerie des Hébis. Ce détail eut le mérite de surprendre le Seigneur du mal qui était d'habitude le seul à s'en soucier... Enfin il était vrai que les dépenses engendré par le Mibu était la cause numéros une de ce déficit... Mais à ce compte là il faudrait également se soucier de la prestigieuse cave à vin de Soruka qui avait prit un sérieux coup.


"A quoi penses tu ?"

Le démon s'était toujours débrouillé pour tenir la baraque, par des moyens pas très propres, mais il avait plusieurs façons efficace de conserver une telle richesse, cependant il était très curieux de voir ce qu'avait en tête Kyo. Si il avait une autre façon, c'était intéressant de l'entendre ! Plus ils auraient de quoi remplir les caisses, mieux ça sera pour les Hebi.
Mais alors que son ami s'apprêtait à lui dire à quoi il pensait, il fut interrompu par la vision d'une boule de feu.
Ayant tourné son regard vers cette dernière Soruka comprit que cette petite discussion allait être remise à plus tard. A peine Kyo avait il finit sa phrase que le Seigneur du mal s'était mit en route.


"Allons y !"

A présent qu'ils étaient à une certaine distance de façon à ne pas se faire repérer, les deux Hebis étaient en train d'observer les personnes qui étaient à l'origine de cette lumière. Le Démon reconnut Rubis, mais il ne connaissait nullement la deuxième personne qui était en train de discuter avec la Hunter.
Lorsque Kyo lui demanda quel était la suite des événements, Soruka tandis une deuxième paire de jumelles high tech issu de sa création.


"On matte pardi ! A poil les gonzesses !!!"

...
...
... La vrai version.

Lorsque Kyo lui demanda quel était la suite des événements, Soruka ne tarda pas à y répondre.


"On a pas de raison de se battre, Yosama était déjà venu une fois dans notre manoir, donc si il est pas trop bête, les Hunters connaissent déjà notre repaire... On pourrai se contenter d'aller à leurs rencontre, et voir qui est cette jeune femme qui m'est autant inconnue qu'à toi !"

Si ça avait été un Devil, il aurai été plus dérangeant que ceux ci localise le repaire des Hebi. Mais les Hunters n'ayant aucune raison de prendre d'assaut la manoir de Soruka, ce n'était pour le moment pas dérangeant... Au pire des cas le Démon avait déjà réfléchit à une solution concernant ce détail.
Ainsi Kyo et lui s’avancèrent alors vers les deux jeunes femmes.


"Bien le bonsoir à vous ! Ce n'est pas courant de croiser du monde ici si tardivement ! Ce cheval est à vous Miss Rubis ?"

Remarquant qu'il ne s'était pas présenté à la jeune femme, il se tourna alors vers elle.

"Allons... Ou sont donc mes bonnes manières ? Enchanté je m'appel Soruka. Et voici mon ami, Kyo !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubis Kohajira
Déesse de la Souffrance et de la Mort
avatar

Nombre de messages : 267
Age : 26
Emploi/loisirs : divers
Humeur : ça peut aller
Points : 299
Réputation : 0
Date d'inscription : 01/09/2009

MessageSujet: Re: A la lueur des souvenirs   Jeu 16 Mai - 21:35

Rubis observa l'amie de la nature utiliser ses pouvoirs sur sa jument, qui semblait aller mieux de minutes en minutes au fur et à mesure que la lumière dorée qui émanait de la brune entourait son immense corps. La bête jusque-là pas au meilleur de sa forme avait retrouvé vigueur et santé, la déesse la caressa heureuse tandis que Pagaille soufflait dans ses naseaux. Lorsque sa maîtresse s'éloigna la jument noire frotta sa tête contre celle de sa sauveuse en guise de remerciement, mais le temps des connaissances fut vite révolu puisque les intrus qu'avaient repérés la rousse sortirent de leur cachette pour les saluer... Des Hébi comme s'en doutait la déesse des sentiments et de la mort, elle vit alors Kyô précédé de Soruka arriver, Rubis se tourna vers Maeko souriante :

"Merci d'avoir sauvé ma jument Maeko tu as un don extraordinaire !"

Elle regarda alors Soruka qui venait de lui demander si Pagaille était bien à elle, la déesse posa une main sur sa hanche gardant un mince sourire aux lèvres, même si elle savait que les Hébi étaient neutres elle restait un peu méfiante à leur écart, Maeko avait un pouvoir en rapport avec la nature et pouvait guérir les animaux, voilà un potentiel qui pourrait les intéresser, elle savait que si il était question que la nouvelle arrivante rejoigne leurs rangs il était question qu'elle le décide de son plein gré mais quand même... Rubis n'était pas stupide elle savait que si elle montrait sa méfiance vis-à-vis des Hébi ils le remarqueraient tôt ou tard !Elle n'était pas la déesse des sentiments et de la mort pour rien et avait bien sentit que Maeko attirait la curiosité de Soruka, dans quel but ? Elle n'en savait rien, après-tout ça ne la regardait pas mais elle prit quand même la décision de le garder à l’œil... Ce qu'elle appréciait chez Soruka c'était sa bonne éducation et ses manières qui n'étaient jamais déplacées, sur ce point rien à dire. Elle plongea son regard dans le sien et lui répondit tout simplement avec un sourire aux lèvres et une pointe de sympathie dans le ton qu'elle prenait :

"Oui Pagaille est bien ma jument, Maeko m'a été d'une grande aide."

Dit-elle en maintenant la boule de feu au-dessus de sa main pour éclairer la nuit noire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeko Mori
Ange de la Nature
avatar

Nombre de messages : 12
Age : 26
Localisation : Dans une forêt lugubre...
Présentation : Moi
Points : 16
Réputation : 0
Date d'inscription : 28/03/2013

MessageSujet: Re: A la lueur des souvenirs   Mer 22 Mai - 0:54

La tête de Pagaille se frottait à Maeko, sans doute en signe de reconnaissance, ce qui n'empêcha pas de provoquer un sourire jovial sur le visage de la jeune brune. Il y eu un silence très bref puisque deux hommes débarquèrent d'entre les arbres pour venir vers les deux jeunes femmes. Maeko sursauta et éprouva le temps d'une seconde de la peur, oui la peur, non seulement pour les personnes inconnues, mais aussi pour tous les êtres humains puisque les seuls individus qu'elle avait l'habitude de côtoyer étaient des animaux, elle n'avait donc discuté avec aucun vivant avant Rubis. Le sentiment qu'elle ressentait à l'égard des ces inconnus lui fit faire un pas en arrière. Qui étaient-ils ? Que recherchaient-ils ? Peut être était-elle trop exigeante et avait trop de questions sans réponse pour le moment.

L'homme en costard parla en premier : "Bien le bonsoir à vous ! Ce n'est pas courant de croiser du monde ici si tardivement ! Ce cheval est à vous Miss Rubis ?"

Il lui semblait que Rubis avait répondu mais elle n'en était pas sure, elle se concentrait sur l'attitude des deux hommes, sans rien entendre, les images et les paroles comme figées. C'est seulement lorsqu'ils la fixèrent tous les trois avec des yeux ronds qu'elle se mit a comprendre qu'il lui avait sans doute posé une question.

*Mince, que m'a t'il dit ? Il me semble avoir entendu « Soruka » non ? Finalement ce n'est pas un mot donc c'est son nom ? Mais s'il se présente c'est surement le début d'un échange entre personnes... Comment appelle-t-on ça ? Un dialogue je crois... Alors il faudrait que je me présente aussi ! Oui c'est ça, je dois leur dire mon nom !*

"Bonjour, je suis enchantée, moi je m'appelle Maeko, Maeko Mori plus précisément..."

*Peut être qu'il faut que je leur dise autre chose non ? Mince, bouge-toi, réfléchi, j'ai l'air sacrément abruti de cette façon ! Ah euh, oui je sais !*

"Rubis avait un souci avec Pagaille alors nous avons fait en sorte qu'elle aille mieux, je pense qu'à présent elle est de nouveau en superbe forme !" dit-elle en souriant jusqu'aux oreilles.

*Bon ben, j'ai essayé de dire un truc, peut être que j'en fait trop... Surtout qu'il n'y a pas eu réellement de silence entre nous... Quelle idiote je suis... J'ai vraiment des progrès à faire ! Et puis j'ai l'impression d'être une bête sauvage... enfin s'ils me regardent comme cela c'est surement parce qu'ils ne m'ont jamais vus auparavant ! Roh mais faut que j'arrête avec mes craintes et mes questions ! Pourtant c'est étrange parce qu'avec Rubis je n'ai pas eu l'air autant embarrassée... A moins que ce soit du au fait que ce soit une fille... C'est surement ça.*

Elle observait silencieusement ce Soruka et ce ... c'était comment déjà ? Elle n'avait pas entendu le nom du samouraï aux cheveux bleuté et donc se sentait affreusement nulle de rien avoir écouté à cause de ses satanées peurs.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo
Hollow-Mibu
avatar

Nombre de messages : 748
Age : 28
Localisation : HIc?
Emploi/loisirs : HIC?
Humeur : Hic?
Points : 840
Réputation : 44
Date d'inscription : 09/11/2008

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: A la lueur des souvenirs   Mer 16 Oct - 16:11

*Cette femme, elle a l'air si sauvage et si pur en même temps, on croirais que c'est la premiére fois qu'elle cotoie d'autre personnes, mais pourtant elle s'exprime très bien.....on dirais qu'elle sors tout droit des bois....*

Kyo dévisageait la jeune femme de haut en bas de ses grands yeux rouges, ce qui devait sans doute la gênée mais le samouraï ne se rendait pas compte.
quelque chose en lui l'empéchait de détourner son regard de la jeune femme...

*....elle....elle est si belle....*

le temps semblait s'être arrété autour de lui, tout allait au ralenti, comme si une bulle c'était installé autour de lui et de la jeune brune et qui rien ne pourrait le déranger!

Si ce n'est Soruka qui avait remarqué l'attitude pour le moin étrange du samouraï, le seigneur du mal asséna un coup de coude discret dans les côte de son collégue comme pour lui dire "hé gros reveille-toi faut dire bonjour aux dames" .

Le Mibu sortit de ses songes laissant échappé un "Oups désolé" , d'un pas peu assurer il s'avança vers la jeune femme qui venait de se présenter... il lui pris la main pour la serrer

*sa peau est si douce*

"bon....bon..bonjour...enfin bon..bonsoir je veux dire!! comme l'as dit ...mon..mon ami je m'apelle Kyo, et.. et je suis très heureux de faire votre connaisance Maeko vous étes très bell....enfin gentille je veut dire..."

*Putain mais qu'est ce qui m'arrive???*

En effet le samouraï ne contrôlais plus ses mots, ni même sa voix qui semblait toute tremblotante.

*Ressaisit toi, respire, péte un coup, tu ne vas pas te déstabiliser pour une jolie fille sortie de je ne sais où*

" Et vous venez d'où Maeko?? je ne vous ai jamais vu avant à Tomodachi?? "

*Et c'est bien dommage*

pensât-il.love 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeko Mori
Ange de la Nature
avatar

Nombre de messages : 12
Age : 26
Localisation : Dans une forêt lugubre...
Présentation : Moi
Points : 16
Réputation : 0
Date d'inscription : 28/03/2013

MessageSujet: Re: A la lueur des souvenirs   Ven 17 Jan - 11:43

Kyo avait pris la main de Maeko sans qu'elle ne s'en rende compte, c'était sans doute une façon de se présenter à quelqu'un mais jamais dans sa vie elle avait eu à faire ce genre de chose. De la même manière qu'on lui avait prit sa main, on la lui rendit avec douceur.

*Mais que me veut-il ? Pourquoi est-il si étrange avec moi ? Et il me semble qu'il balbutie, que dois-je penser ?*

Maeko mit les mains sur ses joues. *Oh mais je rougis* pensa-t-elle.

Elle sortit de ses pensées et regarda Kyo qui se trouvait en total interrogation puisqu'il lui avait posé une question.

*A Tomodachi avait-il dis ? Mais qu'est ce que c'est ça ? Un nom bizarre en tout cas. Ou ça doit être l'endroit où nous sommes. Étrange car je ne sais même pas à quel endroit je me trouve. La forêt mais peut être qu'il n'y a pas que de la forêt en fin de compte...*

Elle lui répondit :

"Euh et bien j'ai toujours vécue ici, je n'y suis jamais sortie, j'ai eu l'habitude de vivre comme ça. Et vous êtes les seules personnes que j'ai vues et à qui j'ai parlé depuis que je suis née, sans compter les animaux. Alors je ne sais pas comment s'appelle cet endroit. To...tomodachi vous dites ?"

Une chaleur émanait de son cou, elle se rendit compte que son pendentif brillait de milles feux, et ce n'était pas la première fois. En effet, à chaque fois qu'il scintillait, c'était annonceur de présage. Elle posa la main dessus, essayant de le cacher aux autres.

*J'espère que quoi qu'il arrive, ces personnes dont je viens de faire la connaissance sont avec moi.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo
Hollow-Mibu
avatar

Nombre de messages : 748
Age : 28
Localisation : HIc?
Emploi/loisirs : HIC?
Humeur : Hic?
Points : 840
Réputation : 44
Date d'inscription : 09/11/2008

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: A la lueur des souvenirs   Ven 17 Jan - 19:43

Le samouraï était stupéfait, cette femme n'était jamais sortis de la forêt???? elle n'avais jamais cotoyée d'autres êtres humains??? et malgrès cela elle s'exprimait le plus clairement du monde.
Kyo remarquât que Maeko rougissait au moment il tena la main, en même temps cela n'avait rien d'étonnant si personne ne l'avais jamais toucher auparavant.

"Vous n'étes jamais sortis de la forêt??? vous avez donc beaucoup à apprendre....à vrai dire je ne sais même pas par ou commencer.....peut-être par répondre a votre question, oui l'endroit ou nous nous trouvons actuellement, s'apelle Tomodachi, enfin Tomodachi c'est une ville plus précisement, vous voyez l'amas de lumiére au loin? ou on distingue de grande tour rectangulaire??? c'est ça une ville, je suposse que vous n'en avez jamais vu?"

le Mibu était déconcerté, cette fille avait l'air si pur, alors que dirait-elle en voyant une ville, la sociéte humaine, la folie des hommes, elle risquait de tomber de haut.

"Mais dites moi, c'est peut-être indiscret mais vous n'avez jamais connue vos parents??"

*Ca se trouve elle est comme moi sortie de nulle part!*

C'est alors que Kyo ne pût s'empecher de voir que Maeko tenais fermement son collier entre les mains comme pour le camoufler, en observant un peu plus attentivement, le samouraï remarqua que celui-ci était en train de briller!

"Et votre collier.....c'est...c'est normal qu'il brille comme ça?"

y'a pas a dire, cette fille sorti de nulle part intriguait fortement le Hébi.

"Excusez-moi je vous bombarde de question cela doit-être désagréable"

terminât Kyo embarrassé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeko Mori
Ange de la Nature
avatar

Nombre de messages : 12
Age : 26
Localisation : Dans une forêt lugubre...
Présentation : Moi
Points : 16
Réputation : 0
Date d'inscription : 28/03/2013

MessageSujet: Re: A la lueur des souvenirs   Dim 19 Jan - 21:18

Le samouraï s'interrogeait à son sujet, mais il avait quelque chose de rassurant qu'elle ne savait exprimer.

"Vous n'étes jamais sortis de la forêt??? vous avez donc beaucoup à apprendre....à vrai dire je ne sais même pas par ou commencer.....peut-être par répondre a votre question, oui l'endroit ou nous nous trouvons actuellement, s'apelle Tomodachi, enfin Tomodachi c'est une ville plus précisement, vous voyez l'amas de lumiére au loin? ou on distingue de grande tour rectangulaire??? c'est ça une ville, je suposse que vous n'en avez jamais vu?"

Elle lui répondit :

"Et bien non, vous avez vu juste, je ne suis pas sortie d'ici, enfin... peut être quand j'étais petite mais je ne m'en souviens plus."

La déception se lit sur son regard. Tout de même, elle enchaîna :

"Tomodachi doit être une grande ville! Je vois bien la lumière, et cette tour... oh comme elle est immense!"

Son regard, qui c'était une minute avant assombrit, devint illuminé. Elle était submergée par la grandeur, et par l'inconnu.


Puis la question sur ses parents arriva, et tout en masquant sa tristesse, elle essaya de garder un brin d'espoir sur son visage et elle lui dit :

"Mes parents sont partis lorsque j'étais petite, hélas je n'ai que des bribes de souvenirs."


Les yeux du hébi attérirent sur son pendentif, et c'est avec interrogation qu'il lui demanda s'il était normal qu'il brillait. Elle eut un petit moment de reflexion avant de lui répondre afin de chercher ses mots :

"Oui c'est normal, lui et moi nous communiquons ensemble à vrai dire. Mais s'il scintille c'est parce qu'il va surement ce passer quelque chose."


En effet, Kyo l'avait bombardé de questions, mais étant donné qu'elle se sentait bien en compagnie de ces personnes, elle avait au fur et à mesure des conversations éprouvé aucuns gênes avec eux, et répondait à leurs interrogations sans craintes ni peurs. Tout de même, elle se sentait un peu anormal par le fait qu'elle n'avait jamais parlé à quelqu'un, c'était sans doute pour eux pas commun de rencontrer une personne comme Maeko et d'être les seules personnes qu'elle rencontre depuis qu'elle existe sur terre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo
Hollow-Mibu
avatar

Nombre de messages : 748
Age : 28
Localisation : HIc?
Emploi/loisirs : HIC?
Humeur : Hic?
Points : 840
Réputation : 44
Date d'inscription : 09/11/2008

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: A la lueur des souvenirs   Lun 20 Jan - 19:04

Kyo le voyait bien ses questions avait un peu chamboullé la jeune femme, il manquait un peu de tact mais cela n'avait pas tellement géner Maeko, à vrai dire quelqu'un ayant vécu toute sa vie dans les bois devait être assez "robuste", quoique cette femme était pleine de grâce et de légéreté, rien à voir avec des clichés comme Tarzan ou Jane!

En tout cas elle expliqua n'être vraiment jamais sortie des bois, et n'avoir que des brides de souvenir de son passée.
Quand à son collier, apparament à chaque fois que celui-ci se mit a briller, il se passe quelque chose.....c'était vraiment très vague pour le Mibu!

"Cela à dut être dur pour vous de grandir toute seule en tout cas vous vous en êtes très bien sortie!!"

repondit le mibu rassurant.

"Si vous voulez nous pouvons continuer notre conversation autour d'un verre, nous ne logons pas loin!"

Son regard se tournât vers Soruka.

"Si cela ne te pose pas de probléme, cette femme est totalement étrangére à Tomodachi, on ne risque rien a l'enmener au manoir!! et pis j'ai envie d'en apprendre plus sur elle!!"

Il reprit donc sa conversation avec la jeune femme.

"Vous communiquer avec votre collier!! c'est étonnant cela veut dire que c'est un objet magique?? mais il se passe quel genre de chose?? des choses positive ou négative??"








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeko Mori
Ange de la Nature
avatar

Nombre de messages : 12
Age : 26
Localisation : Dans une forêt lugubre...
Présentation : Moi
Points : 16
Réputation : 0
Date d'inscription : 28/03/2013

MessageSujet: Re: A la lueur des souvenirs   Jeu 23 Jan - 0:06

Kyo avait un regard compatissant, il devait sans doute se questionner sur son passé, en tout cas c'était une explication de la venue de toutes ces questions. Tandis que Soruka et Ruby continuaient à la regarder avec incrédulité, elle avait répondu au samouraï et celui-ci l'avait d'une certaine manière consolé rien qu'avec une petite phrase toute gentille :

"Cela à dut être dur pour vous de grandir toute seule en tout cas vous vous en êtes très bien sortie!!"

*Mais pourquoi cet homme ne me juge-t-il pas ? De toute manière, je ne vais pas m'en plaindre, il est plutôt gentil avec moi ! Est-il comme cela avec tout le monde ? * pensa-t-elle.

Puis lorsqu'il lui demanda si elle voulait continuer cette conversation ailleurs elle devint étrange. Surement parce qu'elle s'interrogeait sur sa raison de vouloir partir d'ici et parce que ses craintes resurgirent.

*Pourquoi veut-il qu'on parte ? Il doit s'en doute en avoir marre d'être ici ! Mais que dois-je faire ? Aller chez eux n'est pas trop risqué ? Apparemment il parle à Soruka, peut être pour lui demander quelque chose ! D'ailleurs peut être que lui et Ruby ne veulent pas partir... j'avoue que ça m'éviterai de prendre une décision !*

Maeko répondit calmement :

"Et bien je ne sais pas si c'est une bonne idée, je veux dire par là qu'aller chez vous signifie partir d'ici et je ne sais pas si c'est dangereux ou si je ne risque rien... Pensez vous que je risque ma vie si je passe l'orée du bois ? la forêt m'a toujours protégé et j'ai peur de ne pas être assez solide s'il nous arrive quelque chose... Quoi qu'il ens oit, cette ville que vous appelez Tomodachi est grande, peut être trop vaste d'ailleurs, mais elle est attirante. Habitez-vous dans la ville en elle-même ? Ou êtes-vous éloignés ?"

Maeko était sceptique. Devrait-elle sortir d'ici ou non ? Elle ne savait que prendre comme décision, c'est pourquoi les réponses aux questions qu'elle avait posées à Kyo allaient devenir déterminantes pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soruka
Le Seigneur du Mal
avatar

Nombre de messages : 183
Points : 190
Réputation : 7
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: A la lueur des souvenirs   Dim 26 Jan - 20:08

Soruka était resté plus qu'attentif à la conversation entre Kyo et Maeko, de ce fait il en avait apprit beaucoup sur la jeune femme. En effet ça n'a pas du être facile pour elle, cependant le Hebi ne put s'empêcher de trouver cette histoire jolie, pensant que cela pouvait faire un joli compte à raconter aux enfants.
Ce qu'il avait également noté, fut l'attitude de Kyo... Il n'y avait aucun doute pour le Seigneur du mal, son ami le Samouraï semblait être d'une certaine façon attiré par Maeko. Pour avoir ressentit ça lui même un jour, Soruka savait ce que cela pouvait faire de tomber sous le charme d'une belle jeune femme. A cet instant il ne pu s'empêcher de penser alors à Anita. La seule femme qu'il avait connu, et la seule femme qu'il ait pu aimer au cour de sa vie.
Réalisant qu'il était en train de se laisser aller à la nostalgie, le Hebi se ressaisit alors. D'autant que Kyo venait de lui demander la permission pour se rendre au Manoir.
Était il sérieux ?... De toute évidence, que Maeko se rende au repère des Hebi n'était nullement un soucis, dans la mesure ou elle ne faisait apparemment pas parti d'une faction. Mais il y avait Rubis... Et c'était une Hunter... Que Yosama ait pu voir un jour le manoir, cela ne devait pourtant pas en devenir une habitude.
Il devait réfléchir. Soruka ne voulait pas jouer les rabats joie. Kyo semblait s'intéresser à la jeune femme, et le Démon ne voulait pas noircir cette belle rencontre.


"Le Manoir peut être une solution envisageable en effet !... Cependant, si vous n'avez jamais vu la ville de Tomodachi, alors je pense que l’occasion est parfaite pour une première visite ! Normalement il n'y a aucun risque qu'il vous arrive quoi que ce soit, mais si jamais, vous n'êtes plus seule. Nous irons en ville ensemble, comme ça si ça ne va pas, on vous ramènera aussitôt dans cette forêt qui vous est si cher !"

Dans le fond cette proposition était une esquive pour repousser la visite du manoir. Mais elle restait pour le moins fondée ! Il était vrai qu'étant accompagnée, Maeko n'aurait meilleure occasion de visiter cette ville qui, de part son éclairage semblait attiser la curiosité de la jeune femme.
De plus, pendant cette visite, le Samouraï aurai une bien meilleure opportunité de se rendre au manoir avec Maeko, sans qu'un éventuel membre d'une autre faction soit présent.


"Enfin, tout cela n'est qu'une supposition, après, libre à vous de choisir ce qui vous convient le mieux !"

Ajouta alors Soruka dans un petit sourire, à l'intention de Maeko.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo
Hollow-Mibu
avatar

Nombre de messages : 748
Age : 28
Localisation : HIc?
Emploi/loisirs : HIC?
Humeur : Hic?
Points : 840
Réputation : 44
Date d'inscription : 09/11/2008

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: A la lueur des souvenirs   Mar 28 Jan - 11:51

Kyo fût soulager de voir que cela ne posait aucun probléme à son collégue qu'il aille au manoir, mais il avait omis la présence de Ruby, c'est vrai que même si les Hébis ne son en guerre avec aucune des autres factions, leur présence au QG n'était forcément la bienvenue.
Soruka détourna habillement la proposition en proposant une petite visite de la ville a Maeko.

"En effet Soruka cela est une excellent idée, d'autant que vous ne risquez absolument rien avec nous"

dit-il dans un grand sourire

"Après c'est à vous de prendre la décision, si vous vous sentez prête a vous écarter des bois, je sais que vous vous y senter en sécurité, mais je vous jure qu'avec nous il ne vous arrivera rien, si quelqu'un vous veux du mal il devras me passer sur le corps pour vous atteindre!!
c'est le moment ou jamais Maeko, sortez de votre solitude et ouvrez vous au monde!! si vous vous senter prête, c'est avec joie que je vous accompagnerais!!"


Mais quelque chose turlupinais toujours le Mibu, Soruka l'avait peut-être remarqué mais elle était toujours restée vague quand a son collier, cette femme possédais des pouvoirs, il n'en avait pas l'ombre d'un doute, patienté était la meilleur des solutions pour voir ce qu'elle cachait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A la lueur des souvenirs   

Revenir en haut Aller en bas
 
A la lueur des souvenirs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lueur d'espoir!
» [TERMINE] Quand plus aucun souvenirs vous reviens... [Pv Sacha Farmer]
» Les souvenirs...
» Michel Martelly: Une lueur d'espoir pour les déclassés
» Les Limbes des souvenirs.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tomodachi :: Ville de Tomodachi :: La plaine-
Sauter vers: