Forum RPG
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une petite balade, il faudrait pas, mais qu'est-ce que ça fait au final ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Haruki
Maîtresse des Morts
avatar

Nombre de messages : 1002
Age : 23
Localisation : Au coeur d'un cimetière
Présentation : Cliquer ici
Points : 1110
Réputation : 23
Date d'inscription : 20/10/2009

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Une petite balade, il faudrait pas, mais qu'est-ce que ça fait au final ?   Mer 18 Juil - 2:49

[HRPG : Ce topic se passe après l'EC, Haruki en est à la fin de sa grossesse... Pis si un illustre inconnu d'Haruki pouvait ne pas passer, ça m'arrangerait aussi xD Pis laissez Zen répondre en premier aussi Surprised]

Le printemps ! Quelle belle saison ! Il fait beau, il commence à faire chaud, y a pleins d'animaux trop mignons dehors... Alors non, rester enfermé, c'est hors de question ! Il devait être au alentour de neuf heure du matin, la nécromancienne était réveillée depuis peu suite à une douleur ventrale. Comme à son habitude, elle avait rapidement calmé ça par magie blanche, sans plus d'inquiétude ! Elle se doutait bien que celui qu'elle appelait "le petit être" ne tarderait pas à arriver et, à vrai dire, cela commençait à lui faire un peu peur, elle avait en même temps l'impression de perdre sa liberté, elle savait aussi que tout ne serait pas simple par après, c'était couru d'avance... Ainsi, elle avait décidé de filer en douce !

Zen était encore endormi, il ne risquait donc pas de l'interdire de sortir, surtout qu'elle savait qu'elle n'aurait sans doute plus l'occasion avant un moment. Ignorant où étaient Soruka et Kyo, elle préféra ne pas approcher de la ville, savait-on jamais : ils y étaient peut être. Mais à peine eut-elle fait quelques dizaines de mètres qu'elle sentit à nouveau un douleur ventrale, plus forte cette fois. Elle se convainc alors de s’asseoir à l'ombre d'un arbre, calmant à nouveau la douleur tant bien que mal.


" Même plus moyen de sortir marcher un peu... En plus ça fait de moins en moins effet... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zen
Rain of Tears
avatar

Nombre de messages : 239
Age : 24
Localisation : Au fond du gouffre
Humeur : Indifférent
Points : 266
Réputation : 19
Date d'inscription : 17/11/2009

MessageSujet: Re: Une petite balade, il faudrait pas, mais qu'est-ce que ça fait au final ?   Mer 18 Juil - 4:04

Zen ne se doutait pas que sa petite amie venait de se faire la malle en douce ! Dormant paisiblement, il voulait aujourd'hui s'accordait une petite grasse matinée, mais c'est que le temps devenait de plus en plus beau, et que les températures augmentaient elles aussi, c'est pourquoi, l'ex-militaire qui aimait dormir à bonne température commençât à être gêné par cette hausse au seins de sa chambre. Il tournait alors dans tous les sens pour profiter de la fraîcheur de son oreiller, avant de prendre l'autre côté qui avait eut le temps de 'refroidir'.
C'est pourquoi, pendant ces périodes il n'avait pas pour habitude de dormir collé à Haruki ! Si l'hiver, l'idée de s'endormir dans ses bras ne le dérangeait pas, il en était différent pour le printemps et l'été, c'est ce qui avait permit à la jeune femme de voir sortir du lit sans avoir à se dégager d'une éventuelle étreinte de la part de son amoureux !

Seulement lorsque celui ci se réveillât à cause de la chaleur, il constatât vite que sa douce n'était plus à ses côtés, ce qui eut le mérite de l'agacer, étant donné que depuis qu'elle est enceinte, et surtout après plusieurs mois ou elle pouvait accoucher d'un mot à un autre il se montrait, au risque d'agacer la jeune femme, sur protecteur vis a vis d'elle !
A la vue de cette disparition, il se levât alors aussitôt pensant que celle ci était déjà levée. Il enfila alors rapidement un simple t-shirt noir et un jean, et descendit à la cuisine afin de prendre un café pour se réveiller, et espérer y croiser la mère de son futur enfant en train d'y déjeuner ! Seulement il n'y trouvât que son café... C'est alors armé d'une tasse remplit qu'il se mit à la chercher dans tous le manoir, mais en vain...


**Bon sang ! Ou a t'elle bien pu filer ???**

Il se posait la question, mais dans le fond, il se doutait que celle ci pouvait à tout moment se permettre d'aller sortir prendre l'air, sans lui en parler, oppressée par tous ces évènements... Bien qu'il se montra trop protecteur et qu'il rouspétât lorsque celle ci filait à l'anglaise, il ne pouvait pas non plus lui en vouloir, c'était un brusque changement qui allait s’opérer dans leurs vies, et c'est normal qu'elle est ces envies de prendre l'air... De se changer les idées ! D'autant que ça avait été loin d'être toujours facile pour eux ces derniers temps !!
Il finit alors son café d'une traite, et à présent bien réveillé, se concentrât pour localiser sa chérie, ce qui ne lui prit pas plus de dix secondes. Ayant trouvé la position de celle ci, il décidât de la rejoindre aussitôt... Après tout elle pouvait accoucher d'un moment à un autre, alors l’inquiétude le poussât sans réfléchir la moindre seconde à la rejoindre.
Lorsqu'il arrivât au prêt de celle ci, après avoir maintenue une certaine rapidité dans sa course, il vit celle ci, assit à l'ombre d'un arbre, ses mains plaquées contre son ventre.
Il accourut alors au niveau de sa petite amie.


"Chérie !! Tout vas bien ????"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruki
Maîtresse des Morts
avatar

Nombre de messages : 1002
Age : 23
Localisation : Au coeur d'un cimetière
Présentation : Cliquer ici
Points : 1110
Réputation : 23
Date d'inscription : 20/10/2009

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Une petite balade, il faudrait pas, mais qu'est-ce que ça fait au final ?   Mer 18 Juil - 12:12

Alors qu'elle était en train de calmer, en vain, la douleur, elle ne sentit même pas l'âme de Zen qui arrivait, en l'entendant, elle ne peut alors s'empêcher de sursauter, ce qui, au passage, n'était pas la meilleure chose à faire à neuf mois de grossesse, évidemment. Ce simple geste lui donna à nouveau mal au ventre, ça n'arrêterait donc jamais ? Ainsi, retour à l'étape un : faire partir ce fichu mal de ventre ! C'est seulement quelques minutes plus tard qu'elle se souvint que Zen lui avait posé une question, absorbée sur sa magie blanche, elle se contenta d'un petit hochement de tête un peu hésitant. A nouveau, la magie blanche n'eut que peu d'effet, ce qui l'inquiéta d'ailleurs d'avantage que le fait d'être enceinte. Ainsi, elle ferma les yeux, se concentrant sur les âmes de ses morts un à un, elle les sentait tous comme à son habitude. Elle fit alors apparaître une carte dans sa main qu'elle lança sur la branche d'un arbre face à elle : la branche fut parfaitement sectionnée. Si elle avait un lien impeccable avec ses morts et qu'elle pouvait utiliser ses cartes, pourquoi ne pouvait-elle donc pas utiliser sa magie blanche ? Le pire : elle sentait sa magie blanche autour de sa main, mais elle semblait juste inefficace pour la douleur.

" Ma magie blanche ne marche plus très bien... C'est bizarre... Ca m'avait jamais fait ça avant... "

Dire qu'elle en parlait comme si elle avait toujours eu cette magie blanche alors que cela ne faisait que peu de temps que c'était le cas ! Enfin, ça faisait déjà un petit temps quand elle y repensait : le jour où Zen et elle sont sortis ensemble, elle avait réussi à l'utiliser pour le soigner. Mais pourquoi cette magie blanche était sans effet ? Certes, à la base, ça devait d'avantage être pour soigner des blessures que pour servir d'anti-douleur, mais tout de même ! Jusqu'à présent, ça avait toujours marché à merveille, au point qu'elle pouvait se battre sans le moindre soucis ! Se souvenant que son amoureux avait la fâcheuse tendance à s'inquiéter très rapidement depuis que la jeune femme était enceinte, elle se décida à sourire, bien que son humeur n'était pas vraiment à sourire, juste pour le rassurer. Elle était une Hebi, elle ne devait donc pas se laisser abattre par la douleur. Que dirait Kyo ou Soruka en la voyant dans un tel état ? Ils diraient certainement qu'elle n'avait pas du tout sa place dans leur faction pour montrer un tel signe de faiblesse, ainsi, elle devait se montrer forte, autant que possible, voir même plus que possible ! Elle hocha alors à nouveau la tête, plus déterminée cette fois avant de lâcher un :

" Tout vas bien. "

D'une voix assez faible, laissant transparaître la douleur sans qu'elle ne le veuille. Non, elle n'était absolument pas convainquante, et elle le savait parfaitement. Caressant doucement son ventre, comme pour demander muettement au petit être de se calmer, de cesser de lui faire mal, elle poursuivit :

" Nous allons bien... "

Certes, elle n'était pas beaucoup plus convainquante, mais elle tentait vraiment de le paraître ! Ainsi, elle se releva d'un bond, ce qui eut l'effet de l'étourdir quelques instant. Manquant de tomber, elle se rattrappa de justesse contre son bien aimé. Elle se sentit alors misérable, indigne de ce qu'elle représentait. Dépendre des autres, voici quelque chose qu'elle ne supportait pas, elle qui avait toujours été habituée à se débrouiller seule, or, là, elle dépendait de Zen. Si jamais il se déroulait à cet instant une bataille, elle serait incapable de faire quoique ce soit : d'aider les Hebis, de protéger Zen, de protéger efficacement le petit être... même se protéger elle-même, elle en serait incapable. Dans son esprit, c'était clair, elle était à présent un poids pour tous. Se ravisant, elle recula de quelques pas, comme par réflexe, dégoûtée de ce qu'elle était mais son état ne lui permit pas de faire plus, une nouvelle douleur ventrale fit surface, la faisant tomber à genoux. Même tenir debout, elle n'en était plus capable. De rage, elle frappa violemment son poing contre le tronc de l'arbre, réussissant uniquement à se blesser. La tête penchée, elle se mit à pleurer à son insu, plus de rage que de tristesse.

" Qu'est-ce que j'suis dev'nue... J'suis ridicule... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zen
Rain of Tears
avatar

Nombre de messages : 239
Age : 24
Localisation : Au fond du gouffre
Humeur : Indifférent
Points : 266
Réputation : 19
Date d'inscription : 17/11/2009

MessageSujet: Re: Une petite balade, il faudrait pas, mais qu'est-ce que ça fait au final ?   Mer 18 Juil - 23:57

Bien, il semblerait que pour une fois Zen avait eut raison de s’inquiéter! Celle qu'il aimait, assit sous cet arbre, ne semblât pas aller bien, et c'est pourquoi il avait d'ailleurs posé cette question, bien qu'elle mit un certain temps avant d'y répondre, répondant à l'aide d'un simple petit mouvement de la tête, elle semblait si préoccupée que cela ne fit qu'attiser l’inquiétude de l'ex-militaire. Puis elle eut alors une réaction plus que surprenante, elle venait de faire apparaître une carte, la lançant alors de façon à sectionné la branche de l'arbre le plus prêt face à eux. Si le jeune homme se demandait ce qui était en train de se passer, il allait très vite avoir une explication !
Apparemment sa compagne avait un soucis avec sa magie blanche, Zen n'eut pas de mal à faire le rapprochement, comprenant de lui même qu'avec cela, elle avait voulut s'assurer que ses autres pouvoirs fonctionnaient correctement, et la réussite de ce lancé de carte tranchante confirma bien le fait que seul sa magie blanche semble être en 'panne' !
Zen s'accroupit alors au prêt d'elle, posant sa main sur l'épaule de sa bien aimée.


"Ne t'en fais pas, ça n'a rien a voir avec l'efficacité de ta magie, si je venais à me couper je suis persuadé que c'est autre chose, quelques choses qui ne peut être calmé par la magie, comme le fait que tu vas mettre au monde notre enfant ! Tu sais que ça ne devrait plus tarder à arriver maintenant, alors je suppose que c'est normal que tu ressentes une telle douleur et que tu n'arrive à la calmer ! Aussi dur que ça soit, et c'est surement facile pour moi de dire ça car je ne porte pas notre enfant, mais sache que je suis là !!"

Sur ces mots Zen saisit alors la main d'Haruki, plongeant son regard dans le sien. M'enfin il avait beau dire ça pour soutenir celle qu'il aimait, mais c'est vrai que c'était étonnant qu'aujourd'hui elle ne puisse calmer la douleur par sa magie blanche, alors qu'elle l'avait fait les autres jours. Pourquoi maintenant ? Qu'est ce que ça pouvait bien signifier ?
Elle se mit alors à lui sourire, mais ce sourire paraissait tellement faux, Zen comprit vite qu'elle voulait se montrer rassurante, c'est pourquoi il ne dit rien de plus se contentant de lui rendre à son tour un léger sourire, mais l’inquiétude se lisait tout autant sur son visage, donc il n'était pas bien difficile de comprendre que lui même n'avait pas un sourire sincère. Puis elle en vint à déclarer qu'elle allait bien, qu'ils allaient bien, elle et l'enfant, mais à nouveau le Hebi ne pu croire ses dires.
Seulement avant qu'il ne puisse rajouter quoi que ce soit, Haruki tentât de se relever, afin sans doute de reprendre sa balade comme si de rien n'était, mais cet effort semblât l'avoir étourdit elle tombât dans les bras de Zen qui l'avait rattrapé. Mais à nouveau elle eut une autre réaction étrange, celle de reculer par réflexe, ce qui entraîna sa chute, Zen n'avait eut le temps de réagir qu'elle s'était mise à taper son poing contre l'arbre, avant de déclarer être ridicule. Du coup le nouveau samouraï avait comprit pourquoi elle avait reculer à l'instant, et il comprenait aussitôt ce à quoi elle était en train de penser, et il n'allait pas la laisser penser ces absurdités bien longtemps, il se penchât de nouveau au prêt d'elle, relevant délicatement le visage de la mère de son enfant, déclarant alors.


"Ne pense pas à ça ! Ne pense surtout pas que tu es un fardeau ou je ne sais quoi encore !! Haruki tu es enceinte ! Tu portes un enfant ! Ramène moi n'importe qu'elle guerrière de Tomodachi, si elle est enceinte, elle sera bien évidement affaiblit et ne pourra pas gambader dans la nature, surtout quand on sait que l'accouchement peut surgir à tout instant !!! ..."

D'ailleurs de reparler de l'accouchement l'interpellât.

"Haruki... Ta magie blanche ? Et si ça arrivait ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruki
Maîtresse des Morts
avatar

Nombre de messages : 1002
Age : 23
Localisation : Au coeur d'un cimetière
Présentation : Cliquer ici
Points : 1110
Réputation : 23
Date d'inscription : 20/10/2009

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Une petite balade, il faudrait pas, mais qu'est-ce que ça fait au final ?   Jeu 19 Juil - 1:45

La nécromancienne fut presque étonnée de voir à quelle vitesse Zen avait pu comprendre ses pensées, il avait ce don de pouvoir lire en elle comme dans un livre ouvert, à y réfléchir, il avait toujours été capable de faire ça, ce dont personne d'autre n'était capable à sa connaissance, sauf peut être sa mère quand elle était petite... Dans tous les cas, il avait su trouver les mots pour la rassurer, comme souvent d'ailleurs, ce qui eut le mérite de la faire sourire, mais pour de bon cette fois. Après tout, en y réfléchissant bien, les Hebis avaient déjà voulu qu'elle reste en dehors d'une mission à un moment, en grande partie à cause de son état, ils devaient donc comprendre. Surtout qu'elle avait la garantie qu'ils lui faisaient confiance, elle ne devait donc rien craindre. Son sourire s'élargissant, elle hocha à nouveau la tête, sûr d'elle cette fois, faisant ainsi comprendre à son bien aimé qu'il avait raison, mais aussi pour le remercier. L'esprit apaisé, Haruki ferma les yeux, comme pour se détendre, se calmer. Elle se remit dos à l'arbre, puis Zen eut l'impression de subit une illumination qui réglait en un instant le fait qu'elle ne pouvait utiliser sa magie blanche.

" Que... Mais... J'aurais dû... "

"Le sentir" acheva-t-elle mentalement avant de plisser les yeux. Quelle idiote elle faisait ! Croire qu'elle pourrait le sentir au moins avant sa naissance ! Et, évidemment, avec l'âme de son enfant, impossible de déterminer la date de la naissance, l'âme grandissant énormément chaque jour. Elle ferma alors les yeux, comptant mentalement : neuf mois tout pile. Ca faisait neuf mois jour pour jour qu'elle avait ressentit l'âme de son enfant pour la première fois.

" Neuf... Mois... Déjà... "

A cet instant, un perroquet bleu et blanc vint se placer face à eux, déposant une lourde enveloppe sur les jambes de la jeune femme.

" Ils m'ont pas oublié on dirait... "

Sous le regard interrogateur de Zen, elle expliqua rapidement :

" Dans mon village, près de la mairie, il y a une grande volière avec autant d'oiseau que d'habitant adultes, à l'âge adulte, chaque personne en reçoit une... Je n'en ai jamais reçu, mais mes parents en avaient un chacun... Suite à la mort de mes parents, j'en ai tué un, sans réelle raison d'ailleurs... Et voici le second, le ara de mon père, Mizu... Ces oiseaux servent surtout pour le courrier... "

Haruki se douta bien que, dans la tête du Hebi, ça devait ressembler à un mélange d'interrogation et d’incompréhension, mais pour la nécromancienne, tout semblait si clair, même le contenu de l'enveloppe, elle le connaissait. Absente, elle fixait l'enveloppe sans oser l'ouvrir.

Ce fut bien cinq minutes plus tard qu'elle osa enfin l'ouvrir, doucement, comme si elle voulait retarder l'échéance.

Elle retourna tout d'abord l'enveloppe, le destinataire semblait être "ἰῶτα βῆτα κεραῖα", ces symboles, bien qu'inconnu de la jeune femme, la firent trembler instantanément. Décachetant l'enveloppe, elle découvrit tout d'abord un petite papier avec une unique phrase "Tu sais ce qu'il te reste à faire". Il lui fallut plusieurs minutes pour réussir à lire ces simples mots, ce qui laissait tout le loisir à Zen de les lire s'il le voulait. Une fois cela fait, elle ouvrit faiblement l'enveloppe, juste assez grande pour découvrir le brillant d'une lame qui n'était nulle autre qu'une dague. A cette simple vue, elle poussa un cri et lança l'enveloppe ainsi que le papier au loin, se ruant dans les bras de Zen tremblotante, elle ne put s'empêcher de continuer de fixer l'enveloppe et son contenu, la dague étant légèrement sortie de son contenant suite au lancé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zen
Rain of Tears
avatar

Nombre de messages : 239
Age : 24
Localisation : Au fond du gouffre
Humeur : Indifférent
Points : 266
Réputation : 19
Date d'inscription : 17/11/2009

MessageSujet: Re: Une petite balade, il faudrait pas, mais qu'est-ce que ça fait au final ?   Jeu 19 Juil - 15:24

Zen fut satisfait de voir le sourire qu'avait affiché celle qu'il aimait, celui ci était sincère, et celui ci avait eut le mérite de rassurer réellement le Hebi ! Lui qui était plutôt du genre associable, il n'y avait vraiment qu'avec elle qui pouvait en arriver à comprendre aussi bien les sentiments et de trouver les mots justes !
Seulement ça allait être de courte de durée, l'hypothèse qu'avait émit Zen surprit alors à son tour la jeune femme, qui commençât une phrase mais qui ne la termina pas, elle devait réfléchir à tout ceci, et au fait que ça faisait, d'après ses dires, neufs mois jour pour jour...
Mais l'ex-militaire n'eut vraiment le temps de réagir à ce propos qu'un perroquet bleu et blanc interrompit alors leurs discussion, ce détail n'avait pas l'air de surprendre la jeune femme plus que ça, pourtant quand Zen le vit déposer le courrier, il était tombé des nues à la vu de ce facteur si particulier, et même les explications d'Haruki ne suffisait pas pour balayer la surprise quand à cette évènement !

Le fait qu'elle observait l'enveloppe sans vraiment oser l'ouvrir pendant prêt de cinq minutes ne rassurât pas le samouraï... Que pouvait elle bien craindre à ce point ?
Enfin elle prit l'initiative d'ouvrir la lettre, le jeune homme avait aperçu en coup de vent le destinataire mais n'y comprenait rien, par contre il eut tous le loisir de lire la lettre, tellement Haruki, tremblotante, avait mit le temps à lire cette simple phrase.... Déjà rien que là, Zen senti la colère l'envahir.. La façon dont on parlait à sa femme, il n'avait pas apprécié ! "Tu sais ce qu'il te reste à faire" tous le mystère qui émanait de cette lettre, plus cette phrase qui était comme une directive donné à sa femme, c'était vraiment pas à son gout, et il voulut en faire part à sa compagne, lui expliquant clairement que qui que ce soit, il devait parler mieux à sa bien aimée !
Mais ce n'était pas tout, il y avait encore quelques choses dans l'enveloppe, une chose qu'Haruki sortit alors, un dague, légère et fine mais qui avait l'air dés plus tranchantes.
A la vue de celle ci, Haruki la jeta et prit refuge dans les bras du jeune homme, qui lui, en avait trop vu, une boule de haine au ventre ne pouvant plus se contenir !


"Haruki, c'est quoi cette histoire ??? Dis moi tout! Qui t'as envoyé cette lettre ? Qu'est ce qu'il entends dans sa phrase, et pourquoi, bordel de merde y a t'il joint une dague ?? Réponds moi, qu'est ce qui t'effraie à ce point ? Réponds moi et je te promet que je me chargerai de balayer tes peurs, je me farcirai avec grands plaisir l'auteur de cette lettre !!!"

Remarquant que sous la haine, il s'était montré un peu trop brusque, il déposât un baisé sur la tête de la jeune femme, et reprit d'une voix plus calme et douce.

"Racontes moi tout chérie, je suis là pour toi ! Si tu as des soucis, dis moi le, et je me chargerai de t'aider à les résoudre, tu peu me faire confiance !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruki
Maîtresse des Morts
avatar

Nombre de messages : 1002
Age : 23
Localisation : Au coeur d'un cimetière
Présentation : Cliquer ici
Points : 1110
Réputation : 23
Date d'inscription : 20/10/2009

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Une petite balade, il faudrait pas, mais qu'est-ce que ça fait au final ?   Jeu 19 Juil - 15:57

" Hinamizawa. "

Avait simplement répondu la jeune femme. Ce nom, Zen le connaissait, il s'agissait du nom du village d'Haruki mais, curieusement, il n'évoqua rien de plus pour lui car les seules choses qu'il savait, c'était qu'elle en avait été bannie, la nécromancienne évitant toujours le sujet lorsque c'était possible. Elle qui parlait souvent de ses parents et tout ce qui les concernait avait toujours plus ou moins habillement fuit le sujet du traitement que ceux de son village natal lui avaient infligés pendant des années, s'arrêtant à des phrases tout simple comme "ils me rejetaient" ou "ils ne m'acceptaient pas", sans doute pas peur de réaction de quiconque en racontant la vérité. Serait-elle capable de tout raconter maintenant à Zen ? Au fond, elle savait que si elle ne racontait pas tout aujourd'hui, elle ignorait si l'occasion se représenterait, voir même si elle aurait à nouveau l'occasion de vivre par la suite. D'un coup, elle se mit à tout maudire : son village, sa famille, Zen, le petit être... Se remettant à pleurer, elle semblait à bout, son bien aimé l'avait sans doute sentie tenter de se détacher de lui par peur, par honte, mais l'effort semblait vain et il ne semblait pas vraiment d'accord sur la point de la lâcher. Elle leva alors les yeux vers lui, absente, perdue, ce même regard qu'il lui avait vu plusieurs fois, notamment quand il avait réussi à la faire changer, mais aussi quand un agent de l'Eternalis Corp l'avait traitée de monstre, et encore récemment, quand elle avait supplié les Hebis de lui retirer sa marque.

" Tu n'es pas un humain, toi... Pas vrai ? "

Elle semblait presque chercher Zen en disant ça, chercher réconfort dans ses yeux, chercher son aide.

" Les humains... Sont ridiculement stupides... Ils ne comprennent rien... Ils ne cherchent pas à comprendre... "

En regardant bien, Zen put apercevoir une lueur dorée dans les yeux d'Haruki, apparaissant de temps à autres, cette même lueur qui apparaissait de temps à autres, notamment le jour où elle suffoquait sur place, sans raison apparente.

" J'veux pas... "

La lueur disparut alors quelques instants, redonnant sa teinte originelle aux yeux de la nécromancienne qui semblait toujours autant désespérée.

" Ils veulent... Tout arrêter... La fin... Mais... Ca sera jamais la fin... J'veux pas... "

S'agrippant au t-shirt de son bien aimé, comme s'il s'agissait du dernier lien entre sa vie et sa mort auquel elle s'accrochait désespérément. Elle fixa alors la dague, murmurant faiblement au point que Zen eut du mal à l'entendre :

" C'est la dague du temple... Un briseur d'âme... Le seul moyen de tuer quelqu'un qui... "

Elle ravala sa salive avant d'achever d'un coup, comme pour faire passer plus vite les mots :

" Le seul moyen de tuer quelqu'un qui peut remettre les âmes dans leurs corps... "

N'osant pas dire "le seul moyen de me tuer à coup sûr", elle était certaine que, Zen l'ayant déjà vu "morte", il comprendrait directement de quoi elle parlait.

" Aide... Moi... "

Elle s'agrippa d'avantage au Hebi, hurlant :


" J'VEUX PAS MOURIR ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zen
Rain of Tears
avatar

Nombre de messages : 239
Age : 24
Localisation : Au fond du gouffre
Humeur : Indifférent
Points : 266
Réputation : 19
Date d'inscription : 17/11/2009

MessageSujet: Re: Une petite balade, il faudrait pas, mais qu'est-ce que ça fait au final ?   Jeu 19 Juil - 16:26

Tout était si étrange, ce perroquet, cette lettre, cette dague, la réaction d'Haruki, il en venait lui même à avoir des craintes, tout ceci était tellement inquiétant ! Elle semblât vouloir lui raconter de quoi tout cela s'agissait, mais d'un autre côté elle restait vague, cité le nom de son village... La lettre viendrait donc d'un des habitants de son village natale ?.. Elle semblait tellement si désemparé, que cela fit de la peine au jeune homme, qui pour une fois ne savais pas trop bien quoi dire.
Puis elle lui balança alors qu'il n'était pas humain, il ne pouvait le nier, il était à la base un humain, mais avec ces gênes de Shadow, c'est transformation, il n'avait plus rien d'humain. Enfin il comprenait ce que voulait dire la jeune femme, l'être humain est remplit de vice, et n'use pas beaucoup de ses qualités humaines, faisant passer avant tout ses intérêts personnels, ça il était du même avis, ils ne comprennent rien !

La lueur doré dans les yeux d'Haruki interpellât alors l'Ex-militaire, mais qui n'en dit rien, laissant continuer la jeune femme, expliquant qu'ils voulaient tout arrêter, mais arrêter quoi ?... Puis elle expliquât alors le but de cette dague du temple, elle qui était la seul lame en mesure de tuer une certaine personne, mais elle ne finit pas à nouveau sa phrase, prit par l'angoisse, elle s'agrippa encore un peu plus au t-shirt de son petit ami... Elle semblait tellement désespérée qu'il en vint alors à redouter la fin de sa phrase ... Et effectivement il avait de quoi, puisqu'elle reprit sa phrase en rajoutant que cette dague servait à tuer quelqu'un qui peut remettre les âmes dans leurs corps... Autrement dit ça correspondait bien évidement au pouvoir de sa douce... Alors quelqu'un voulait qu'elle mette fin à ses jours, quelqu'un voulait la mort d'Haruki, ce qui signifiait mettre fin à leurs union ? Mais également mettre fin au jours de leurs enfants, alors que ceux ci n'avaient même pas encore commencés... Non ! Il ne l'accepterai pas ! Il ne laisserai personne mettre fin à la vies des deux personnes qu'il aimait le plus au monde, il se levât alors, après avoir caressé délicatement la joue de sa compagne.
Une fois debout il saisit alors la dague et l'observa un petit moment... Pour finalement lâcher un soupir, et aussi surprenant que cela puisse paraître, il jeta alors de toutes ses forces la dague, afin qu'elle vole le plus loin possible, afin qu'elle disparaisse du champ de vision de celle qu'il aimait, afin qu'elle ne soit plus triste à bloquer son regard sur celle ci.


"Je ne laisserai jamais personne faire ça !!! Il est évident que je vais t'aider !!! Tu ne mourras pas !! Tu m'entends Haruki, TU NE MOURRAS PAS !!!!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruki
Maîtresse des Morts
avatar

Nombre de messages : 1002
Age : 23
Localisation : Au coeur d'un cimetière
Présentation : Cliquer ici
Points : 1110
Réputation : 23
Date d'inscription : 20/10/2009

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Une petite balade, il faudrait pas, mais qu'est-ce que ça fait au final ?   Jeu 19 Juil - 20:11

Zen l'avait silencieusement écoutée jusqu'au bout avant de se lever, la jeune femme sentit son coeur se serrer, ignorant ce qu'il allait faire. Elle le vit alors prendre la dague et l'observer, ignorant s'il avait pu comprendre quoique ce soit, non, c'était même impossible qu'il ait compris : elle ne lui avait pas expliquer les raisons qui faisaient que ceux de son village voulaient la tuer. Elle ferma alors les yeux, attendant la suite, ignorant de quoi son amoureux était capable...
Et ce fut alors la libération, elle l'entendit dire ce qu'elle espérait au fond qu'il lui dise : il ne la laisserait pas ! A ce moment, une pensée lui traversa l'esprit : l'aider ? Après mure réflexion, il ne pourrait rien pour l'aider, que du contraire, elle savait que c'était elle le danger et qu'il était impossible de la protéger d'elle-même. Elle fixa alors son ventre, lieu où se trouvait le petit être, songeuse. Que représentait la parole d'un monstre ? Rien ! Surtout celle d'Iota Bêta Keréa ! D'une petite voix, elle commença :

" S'il m'arrive quelque chose... "

S'attendant à ce que Zen lui dise qu'il ne lui arrivera rien, elle ajouta rapidement, d'un air beaucoup moins inquiet et plus naturel :


" Pas forcément mourir, je te rassures ! "

Puis, reprenant son air précédent, elle ajouta :

" Mais juste... S'il m'arrivait quelque chose... "

Fixant Zen droit dans les yeux d'un regard mélancolique, mais aussi déterminé, elle termina :

" Je veux que, si ça arrive, tu fuis ! Je veux que, si ça arrive, tu prennes le petit être avec toi et que tu fuis aussi loin que tu le peux ! Et que... "

Elle pencha la tête, hésitante.

" Et que tu ne cherches pas à me retrouver dans pareils cas... "

Ramenant son regard droit dans les yeux de son bien-aimé, elle dit d'une voix ferme :

" Promets-le moi ! "

Puis, ses douleurs ventrales revinrent, la forçant à se préoccuper plus de la naissance du petit être que des soucis liés à son village.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zen
Rain of Tears
avatar

Nombre de messages : 239
Age : 24
Localisation : Au fond du gouffre
Humeur : Indifférent
Points : 266
Réputation : 19
Date d'inscription : 17/11/2009

MessageSujet: Re: Une petite balade, il faudrait pas, mais qu'est-ce que ça fait au final ?   Ven 20 Juil - 0:30

Bien, il semblerai que son actes et ses paroles, ait rassuré un minimum Haruki, c'était déjà ça, mais cette histoire était dés plus louches, et Zen, craignait vraiment le pire, surtout lorsqu'elle lui dit alors de lui promettre de l'abandonner avec le petit, et de partir loin, si il lui arrivait quelques choses... Voila une promesse qu'il ne pourrai certainement pas faire, abandonner celle qu'il aimait ?... C'était pas vraiment dans sa façon d'agir, il était plutôt du genre à se battre jusqu'au bout pour ses proches !! Alors la demande que venait de lui faire la jeune femme allait clairement à l'encontre de la raison d'être du samouraî... Lui faire cette promesse revenait clairement à lui mentir... Et ça, Zen ne s'en sentait pas capable du tout !

"Je ne peu te promettre qu'une chose, si il t'arrives quoi que ce soit, je te promet de protéger jusqu'à la fin de mes jours notre enfant, je mettrai tous en oeuvre pour qu'il vive... Mais... Je ne pourrai clairement pas t'abandonner, pardonne moi, je n'ai pas envie de te mentir, et tu sais toi même que je serai incapable de t'abandonner, alors ne tente pas de me faire promettre des choses que je pourrai jamais tenir !"

Mais un détail perturba l'ex-militaire... Qu'avait elle bien pu imaginer ? Puisqu'elle ne parlait pas de mourir qu'est ce qu'il pourrait bien lui arriver pour qu'elle en vienne à vouloir faire promettre ce genre de chose à Zen... Sa curiosité était trop forte pour qu'il n'aborde pas ce sujet.

"Mais... Cette promesse que tu veux me faire tenir, c'est pour quelle raison ? Si ce n'est la mort, alors de quoi parle tu ?... Est ce que tu sais quelques choses que tu ne veux me dire ?... Quelques chose qui va t'arriver ?... Haruki, cette affaire à l'air de plus en plus grave et me fais de plus en plus peur, alors si il y a des détails que tu n'as pas encore abordé avec moi... C'est le moment je t'en supplie !"

Mais a peine eut elle le temps de répondre à ses interrogations qu'à nouveau ses douleurs semblèrent revenir, ce détail n'avait pas échappé à Zen qui réagit alors aussitôt.

"Haruki ça va ???"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruki
Maîtresse des Morts
avatar

Nombre de messages : 1002
Age : 23
Localisation : Au coeur d'un cimetière
Présentation : Cliquer ici
Points : 1110
Réputation : 23
Date d'inscription : 20/10/2009

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Une petite balade, il faudrait pas, mais qu'est-ce que ça fait au final ?   Ven 20 Juil - 1:23

Non, elle n'allait pas vraiment bien, la douleur était forte, très forte, sans vraiment qu'elle ne puisse l'expliquer, elle avait l'impression d'être comme arrachée de l'intérieur. D'un autre côté, elle n'aimait pas vraiment laisser Zen dans ce flou, elle lui fit alors signe d'approcher d'elle et de se mettre à sa hauteur.

" Observe bien, je ne saurais pas te le montrer à nouveau... Et je ne peux pas garantir que tu comprendras, mais je ne pourrais pas t'en dire plus... "

Ainsi, la jeune femme fixa droit dans les yeux l'homme qu'elle aimait, lui montrant ses souvenirs...

~ Souvenir 1 ~

Zen put alors voir une fillette qu'il connaissait bien, Haruki, elle semblait avoir quatre ans environ. Elle se trouvait dans un petit village rural de maisonnettes en bois, il put rapidement se douter qu'il s'agissait d'Hinamizawa, surtout que le village semblait très fidèle aux peu de descriptions que lui avait donné Haruki par le passé. La fillette pénétra alors dans une maison puis couru d'une pièce à l'autre en hurlant :

" MAMAAAAAN ? "

Ladite mère arriva rapidement auprès de sa fille et la prit dans ses bras lui demanda joyeusement :

" Tu n'étais pas avec Rika ? "

" Si, mais on nous a crié dessus parce qu'on était trop près du marrais... "

Sa mère sembla alors apeurée.

" Haruki... N'y va plus jamais ! "

" Pourquoi ? "

L'air hésitant, la mère d'Haruki commença alors :

" Il y a longtemps, très longtemps, des monstres sont sortis de ce marais, ils étaient douze : Alpha, Bêta, Gamma, Delta, Epsilon, Sigma, Dzêta, Êta, Thêta, Iota, Iota Alpha Keréa et Iota Bêta Keréa. Ils avaient décimés tous les villages autour d'Hinamizawa, seul notre village survivait, avec Okinomiya également. A chaque fois que les villageois en tuaient, la douzième les ramenait à la vie, mais c'était aussi le plus jeune des monstres, ainsi, avec l'aide d'une déesse, les villageois réussirent à lui faire trahir les siens. Ainsi, tous moururent, sauf le douzième. Leurs âmes furent emprisonnées dans un cadran gardé au temple et le douzième pu vivre parmi les humains à condition de ne jamais avoir de descendance. Par la suite, tous les monstres se sont réincarnés, mais tant que le cadran était gardé et que le douzième monstre ne pouvait pas développer ses pouvoirs, chose qui arrivait à ses dix-huit ans, rien ne se produisait. Pour empêcher les monstres de revenir, on fit tuer tous ceux qui avaient leurs dix-huit ans la veille du jour où seront vu des morts dans le village. J'avoue n'avoir jamais personnellement connu ça, donc je pense qu'au final, il ne s'agisse que de mensonges... Par contre, tous les autres gens de ce village y croient dur comme fer ! "

~ Souvenir 2 ~

Haruki semblait à présent avoir environ six ans, âge où ses parents avaient été tués, elle pleurait et courait vers ce qui semblait être un temple, sans doute pour s'isoler. Elle en fut des plus surprise de constater que la porte était ouverte et qu'une fillette, qui était brouillée dans la vision, tenait dans ses mains un objet rond.

" Tu es la seule que je peux appeler car tu es celle qui peut faire en sorte que nous revivions... "

~ Souvenir 3 ~

Cette fois, Haruki était accroupie dans un coin d'une grande pièce, comparable à une pièce de mairie, il y avait un immense brouhaha incompréhensible, mais la majorité parlaient de la fillette en la nommant "monstre" ou "Iota Bêta Keréa", malgré tout, une voix s'éleva plus haut :

" Si nous la tuons, les autres monstres viendront ! Seule, elle est beaucoup plus faible ! Il faut la garder en vie le temps qu’elle puisse partir ! Dans neuf ans, elle partira et dans douze ans, elle sera déjà morte ! "

~ Souvenir 4 ~

Cette fois, la Haruki que pouvait voir Zen lui sembla beaucoup plus familière, elle avait quinze ans et semblait prête à partir du son village, le chef du village, le même qui avait dit les précédentes paroles lui dit alors :

" N’oublie pas surtout, on a laissé la vie à un monstre tel que toi que sous certaines conditions : tu ne devras plus jamais ressusciter qui que se soit, peu importe qu’il y ait une bonne raison ou non à ce geste. Tu ne devras jamais aimer qui que se soit, l’amour est un sentiment qui est interdis aux monstres comme toi ! Tu ne devras jamais avoir de descendance, un seul monstre de ton espèce est déjà de trop sur cette Terre ! Tu ne devras jamais atteindre l’âge adulte, tu devras mourir avant, si possible de ta propre main. Et par-dessus tout, jamais plus tu ne pourras venir ici, on ne veut plus voir ne serais-ce que ton ombre à l’horizon ! Va-t-en maintenant ! Et surtout, tâche de ne pas oublier le pacte ! "

~ Fin de la vision ~

Ce simple déploiement de force avait considérablement affaibli la nécromancienne, mais si Zen se rappelait bien, jamais en ayant utilisé la pupille de Flamme elle n'avait été dans un pareil état. Elle toussota à plusieurs reprises, finissant par tomber au sol. Elle semblait alors suffoquer, étouffer sur place, là non plus, la magie blanche ne pouvait rien faire.

" Dé... So... Lée... "

Son état inchangé, les douleurs à son ventre repartirent de plus belle, la poussant à se prendre le ventre entre les mains, plissant les yeux de douleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zen
Rain of Tears
avatar

Nombre de messages : 239
Age : 24
Localisation : Au fond du gouffre
Humeur : Indifférent
Points : 266
Réputation : 19
Date d'inscription : 17/11/2009

MessageSujet: Re: Une petite balade, il faudrait pas, mais qu'est-ce que ça fait au final ?   Ven 20 Juil - 2:25

Haruki semblait de plus en plus mal en point, ils ne pouvaient rester ainsi, pourtant elle voulait qu'il soit au courant, elle voulait avoir des réponses à ses questions et ne pas le laisser dans l'incompréhension la plus total, et par le biais de la compétence de Flamme, elle lui montrât plusieurs flashback.
D'abord enfant, ou elle revenait chez elle, Zen avait pu comprendre que c'était le village natale d'Haruki grâce aux descriptions de cette dernière, ainsi il entendu parler du marrais et de sa légende qui avait eut le mérite d'inquiéter cette personne qui devait être la mère de la Hebi, lorsque celle lui avait avouer avoir été prêt du lac.

Le deuxième se passait apparemment plus tard, la petite fille avait apparemment l'air seule et effondré et se dirigeait vers un temple ou il y avait déjà une autre fillette, Zen ne savait pas qui cela pouvait être, mais il avait put remarquer cette objet rond qui l'interpellât.

Puis vint le troisième flash back, il y avait tant de monde... Et toujours Haruki bien évidemment, mais toutes ces personnes semblaient parler d'un problème grave, et il semblerait que ce problème soit Haruki elle même... Il la qualifié de monstre, ce flash back eut le mérité d'énerver Zen qui aurai voulut tous les étaler les uns après les autres ! D'autant qu'elle fut nommé par l'étrange nom d'Iota Bêta Keréa, il l'avait déjà entendu dans le premier flash back... Au moment ou la mère d'Haruki lui avait raconté la légende vis a vis des monstres du marrais... Alors ils voyaient vraiment Haruki de la sorte... Pour Zen ces habitants n'étaient que des ramassis de sous merde, si il avait su, il les auraient tous tué la fois ou il était lui même dans ce maudit village !

Vint enfin le dernier flashback, celui ci semblait plus récent... Le moment ou elle fut chasser de son village... un type était en train de lui citer ses interdictions... de ce qu'en savait Zen, elle n'en avait respecté aucun... Elle avait ressuscité des gens, elle s'était prise de sentiment envers lui, elle allait avoir une descendance... Ce qui interpellât alors Zen, elle allait avoir l'âge adulte... Et il espérait qu'elle ne cède jamais à ces conneries et que jamais elle ne mette fin à ses jours, celui là, il fallait qu'elle ne le respecte pas non plus !!! Le seul qu'elle avait respecté était le fait de n'être jamais retourné dans son village... Ce qui donnât à Zen l'envie de l'y emmener, d'y retourner avec elle, et si un des habitants avaient un problème, il faudrait qu'il s'explique avec le Hebi a ses risques et périls !!
Ainsi s'achevât la séance de souvenir... Il n'y avait pas à dire, elle n'avait pas eut la vie facile, et pire encore, tout aujourd'hui lui retombait dessus avec cette foutue lettre... Alors qu'ils attendaient un heureux évènements !
Une chose était sur pour lui, il ne laisserai rien ni personne gâcher ces moments qu'il passerai avec Haruki et son enfant !!
Seulement il sortit vite de ses pensées, l'utilisation de la pupille semblât avoir affaiblit plus encore sa chérie qui s’effondrât alors dans un petit "désolée". Il n'avait pas d'autre solution, l'état de sa femme était critique...


"Haruki !!! Haruki tiens bon ! Je vais appeler les secours !!"

Il prit alors la jeune femme dans ses bras, et courut à toutes jambes au manoir. Une fois arrivé, il la déposât dans le divan le plus prêt, appela aussi tôt une ambulance ! Il n'avait d'autre choix, surtout si son état était provoqué par l'arrivé de l'enfant !! Il n'avait jamais vraiment côtoyer la médecine humaine, mais il fallait à présent leurs faire confiance !!...
Une fois son coup de fil terminer, dont il avait trouvé le numéro grâce à ce qui s'appelait plus communément le bottin, il retournât au prêt d'Haruki, lui tenant la main.


"Ca va aller, ne t'en fais pas !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruki
Maîtresse des Morts
avatar

Nombre de messages : 1002
Age : 23
Localisation : Au coeur d'un cimetière
Présentation : Cliquer ici
Points : 1110
Réputation : 23
Date d'inscription : 20/10/2009

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Une petite balade, il faudrait pas, mais qu'est-ce que ça fait au final ?   Ven 20 Juil - 6:13

Haruki se sentait faible, si faible, elle avait à peine la force de tenir ses yeux ouverts. Montrer tout cela à Zen n'était franchement pas une bonne idée : déjà son état de base l'affaiblissait énormément, utiliser la puissance de Flamme, qu'elle maîtrisait beaucoup moins que celle de Subaru, avait le même effet, mais en plus, Iota Bêta Keréa comptait bien ne pas la laisser en paix. Bien consciente qu'elle ne pensait pas que son bien-aimé croit à tout cela, surtout en ayant montré les doutes de sa propre mère, elle savait que sa mort n'arriverait pas à cet instant.
Elle tourna alors la tête à travers le salon du manoir, ce manoir où elle avait vécu tant de chose, cet endroit qui retenait tant de bons souvenirs, cet endroit où vivaient ses amis Kyo et Soruka ainsi que son amour, cet endroit où vivrait son enfant... Est-ce qu'elle pourrait encore y revenir au moins une fois ? Elle l'ignorait totalement... Quand est-ce qu'Iota Bêta Keréa se déciderait à la tuer ? Tant de question qui tournoyèrent dans son esprit.

Elle sentit alors l'âme de Zen approcher, à peine fut-il arrivé qu'il lui prit la main pour la rassurer, joignant la parole aux gestes, ce qui fit sourire la jeune fille. Il était si confiant qu'elle ne pouvait réagir à l'opposé de ses pensées. Toutes les questions qu'elle se posaient avant disparurent, pourquoi diable se les poser ? Elle avait eu des amis, elle avait connu le bonheur avec l'homme qu'elle aimait, elle s'était sentie si heureuse de porter le petit être... Elle s'était fait une famille, c'était le plus important pour elle ! Peu importe si ça durerait encore longtemps ou non à l'avenir, elle pouvait même mourir maintenant, elle n'en serait pas plus triste que cela.
Les yeux illuminés, elle fixa le Hebi et eut un petit hochement de tête pour appuyer ses dires. Elle murmura alors :

" J'devrai te partager avec le petit être très bientôt... J'pourrai même plus t'avoir pour moi toute seule... "

Elle eut un petit rire suite à cette réflexion qui avait surtout pour but de rassurer Zen sur le fait qu'ils resteraient tous les trois plutôt que pour montrer une réelle jalousie. Elle cru alors entendre un bruit lointain, l'ambulance devait arriver à priori.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yosama
Guerrier Céleste
avatar

Nombre de messages : 2003
Age : 28
Localisation : WTF #!!@?// è_é
Emploi/loisirs : WTF #!!@?// è_é
Humeur : MOOOOOOOOOW
Liens de parenté : Faux-frère = Kai
Présentation : C'est Moiiii :3
Points : 2093
Réputation : 66
Date d'inscription : 08/11/2008

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Une petite balade, il faudrait pas, mais qu'est-ce que ça fait au final ?   Sam 21 Juil - 18:07

Nouvelle journée qui commençât, et encore aujourd'hui Yosama allait de nouveau faire face à son destin !!! Et pas n'importe lequel ! Celui de trouver un travail et de le garder, celui de rentrer dans le moule de la société, celui de gagner des sous, celui de pouvoir payer son loyer !!! Tant de chose à accomplir, et pour le moment, dans sa vie c'est le néant, la foire aux tentatives de boulot, toute soldée, avec un taux de réussite de 100% d'échec, du jamais vu sur cette planète... Le Guinness book pourrai enregistrer un record incroyable !!
Mais ce n'était certainement pas ce détail qui allait le stopper ! Et aujourd'hui encore, il allait tenter de réaliser l'incroyable exploit de trouver un job... Et pas n'importe lequel... Aujourd'hui Yosama était brancardier, autant dire que c'est un métier très important ! Pas le droit de déconner, car ce sont des patients qui sont entre les mains du Gardiens, il n'avait pas le droit à l'erreur, il n'avait pas le droit de s'endormir, ni même de délaisser son travail pour de la nourriture...
Il était prêt de bon matin, comme un boxeur qui s'apprêtait à monter sur le ring, il avait une certaine pression, mais s'était tout de même rendu à l'hopital qui l'avait engagé ! Il avait enfilé son uniforme... Sa poisse des boulots perdu... Aujourd'hui il le savait... Il la mettrai KO !! Aujourd'hui c'était la bonne !!


"Bien Kyuko, vous partez tous de suite avec l'unité B, vous avez une personne âgée dans le centre ville qui vient de faire un malaise, alors tous ce que vous avez a faire c'est de nous le ramener, ça ne devrait pas être bien compliqué n'est ce pas ?... Je dis ça car j'ai observé votre CV... Il est incroyablement remplit... Mais tous ces travail d'un jour... C'est inquiétant, nous avons accepté de vous engager car nous avons pensé que votre statut de Gardien rassurerai les patients, alors ne nous décevez pas, ce n'est pas compliqué ce que l'on vous demande ! Bien allez y !"

Lui dit alors le chef infirmier qui venait de recevoir un appel de l'unité B qui n'attendait plus que Yosama pour l'initié à ce métier via sa première mission.

"Albert !!... Euh non Gilbert !!"

".......... Hein ?... Vous voulez dire Roger ?...."

"Roger !"

Sur ces mots, Yosama tourna les talons et allât rejoindre l'ambulance qui n'attendait plus que lui, il venait d'avoir eut l'air très con et le savait bien, mais garder la tête haute dans ces moments là était primordial, puisqu'à la base, inutile de préciser qu'il voulait bel et bien dire 'Roger' à la façon d'un militaire qui reçoit les ordres de son supérieur !!
Une fois arrivé devant, le conducteur passât la tête par la fenêtre.


"Ah vous voila ! Montez à l'arrière on décolle tout de suite !!"

Aussitôt dit, aussitôt fait, Yosama prit place à l'arrière avec deux autres personne de son service, durant le court trajet ils n'avaient que lui poser des questions sur son rôle de Gardien, n'étant pas encore au courant que la faction abordait, à présent, fièrement le nom de Hunter !
Mais cette petite discussion sympathique prit vite fin, une fois arrivé au domicile du malade qui vivait dans un petit appartement au quatrième étage de l'immeuble, tout ce passât rapidement, ils étaient tous les trois sortit à toute vitesse, embarquant avec eux le brancard encore plié, puis montèrent par quatre les marches, sans prendre le risque d'attendre l’ascenseur.
Après avoir sonné à la porte, la femme du patient ouvrit alors la porte, ils placèrent le patient sur le brancard qui fut rapidement déplié... Et alors qu'il s'apprêtait à partir, les deux collègue rentrèrent à nouveau dans l'appartement accompagné de la vieille dame qui avait insisté pour leurs donner des affaires, des magazines, ses médicaments, et tout un tas de choses inutiles, mais qui avait malheureusement laissé Yosama seul avec le malade sur son brancard, qui avait reprit conscience avant que l'ambulance n'arrive.


"Eyh papy t'inquiète pas ! On est là pour toi ! Tout va bien se passer !"

Lui assurât l'être céleste qui était pas la même occasion en train de faire mumuse avec le brancard en l'avançant et reculant constamment... Jusqu'au moment fatidique ou il l'avançât d'un poil de plus que d'habitude , et les roues d'avant, basculèrent à cause de la marche, embarquant avec elles tous le brancard et le petit vieux qui dévalisât la première série de marche.

**PUTIN DE BORDEL DE MERDE !!!!!!!!**

Pensât Yosama, qui ne pouvait être que spectateur de sa connerie...

**Non ! Non ! C'est pas vrai, non !! il n'a rien, bordel dites moi que j'l'ai pas tué !! pitié pitié !!!**

Il devait faire vite avant que les autres reviennent ! Il fut satisfait de voir que le petit vieux état toujours vivant, mais celui ci commençât à beugler.

"Assassin... Sale petit con, t'as voulu me..."

Avant qu'il ne puisse continuer de crier et d’appâter sa femme et les deux autres brancardier, Yosama usât de sa pupille pour le faire rêver, lui matérialisant un agréable rêves ou le petit vieux était entouré de super nana trop sexy dans des petits maillots de bain en train de la cajoler !
Bien il était à présent calme et le jeune homme se dépêchât de remonter le brancard et d'y remettre le papy!
Une fois finit, les collègue de Yo était de retour.


"Bien on y va ! Au faite c'était quoi le bruit de toute à l'heure ?... Et le monsieur il..."

"Il c'est endormit !!!!! Pour le bruit euh ça devait être les voisins du dessus je crois..."

Super, apparemment ils n'avaient rien calé... Sur le coup là Yosama l'avait vraiment échappé belle !!
Puis la femme arrivât pour voir son mari avant qu'il ne soit amenée à l’hôpital !


"Oh mon chérie... il s'est endormie.. Il a l'air si apaisé... Prenez soin de lui !!"

Dit elle d'une voix douce, le visage rassurée de voir son marié endormie le sourire aux lèvres... Elle changeât pourtant rapidement de face quand elle vit le chapiteau qu'avait monté son marie avec les draps du lit à cause de son sexe en érection....

**Ouais les nana à gros seins j'ai peut être abusé !**

C'est ainsi que se termina la première mission, qui n'était pas vraiment un succès, mais au moins il ne s'était pas fait pincer, et tout c'était donc, on va dire, bien passé !
Ils arrivèrent alors à l'hopital et montèrent le patient dans la chambre qui lui était réservé ! Mais tout allait s'enchaîner, un infirmier arrivât alors aussitôt.


"L'unité B ?... Bien pas le temps pour vous de souffler !! Vous avez encore du travail !! Et pas n'importe lequel, il s'agit d'un accouchement, et tenez vous bien, la mère serai une des personnes qui appartient à la faction des Hebi, et il faut que vous vous rendiez immédiatement au manoir du fameux Soruka... Tout est indiqué sur cette feuille, allez y !"

Alors ça c'était une surprise !!!! Il comprit rapidement que la jeune femme des hebi qui allait accoucher n'était autre qu'Haruki puisqu'elle était la seule femme de la faction, quoi que Kyo ou Soruka enceinte et sur le point d'accoucher ça pouvait être drôle...
A nouveau l'unité B était sur la route, afin de se rendre au manoir, Yosama n'avait jamais vu le manoir de Soruka, c'était bien la première fois qu'il y mettrait les pieds !!


**Le manoir ou réside les Hebi... Mais alors... C'est l’occasion pour moi de faire une mission de reconnaissance et ainsi voir.... Qui des Hunter ou des Hebi à le plus beau manoir !!!!!**

A noter ici, que le plus important aurai été une reconnaissance des lieux pour une éventuel attaque des Hebi ou autre du genre... Enfin tous le monde n'a pas le même sens des priorités !
Durant le trajet, évidemment les brancardiers inondèrent Yosama de question à propos des Hebi, mais encore une fois, avec la vitesse à laquelle conduisait le conducteur, ils étaient arrivés très vite à destination, même scénario, descente avec le brancard, arrivé dans les lieux, charger la patiente sur le brancard ! Tout c'était passé à merveille, mais c'est à ce moment que les brancardier remarquèrent qu'ils n'était que deux.
Pendant ce temps là dans la cuisine.


"MMMMH CHE LE CHAVAIT !!! Notreuh chuisine mé mu grande mé e mfigo chaussi (Mmmh je le savais !!! notre cuisine et plus grande et le frigo aussi!)... Mmmh c'est bon ce truc !"

Déclarât Yosama, la bouche pleine, qui avait déjà trouvé la cuisine et qui en train de la dévaliser, mais il fut vite contraint de mettre fin à son plaisir quand il entendit gueuler:

"BORDEL ON A PERDU KYUKO !! OU EST CE QU'IL S'EST BARRE ON DOIT REPARIR !!"

De ce fait, Zen et Haruki pouvait déjà méditer sur le nom qu'il venait d'entendre. Oui oui, c'était bel et bien Kyuko, et ça n'allait pas être une coïncidence, et encore moins une autre personne qui possédait le même nom ! Leurs éventuel doute c'était bel et bien dissipé lorsqu'il le vit arrivé dans la salle, dans sa tenu de brancardier.

"Yo vous deux ça roule !! Désolé les gars je m'étais perdu dans ce grand manoir ! On peu y aller !"

Prétextât alors le jeune brun. Il se tournât alors vers Haruki, un large sourire aux lèvres.

"Bah alors.. Tu comptais pondre ton gosse discrétos sans rien dire à bibi ??? Ca va pas ça, faut faire la teuf et arroser l’évènement maintenant ! On s'organise ça dans votre manoir ? Quoi que... Votre cuisine est un peu pourri quand même !"

Et voila, la deuxième mission c'était vraiment bien passé, mais c'est sans doute du au fait que cette fois ci, l'être céleste n'eut vraiment l’occasion de se retrouver seul avec le brancard et la patiente... Sinon l'épisode du petit vieux aurai pu se réitérer, ce qui aurai été très balo avec une femme enceinte... Il fallait noté qu'il avait tout de même céder à la nourriture au détriment de son boulot, mais enfin tant qu'il ne s'était pas fait pincer c'est le principal

Dans l'ambulance, sur le trajet de l’hôpital, l'ambiance était pas aussi convivial qu'auparavant, Zen, qui les avaient accompagné pour être au côté d'Haruki, ne lui lâchait plus la main, les brancardiers ne voulaient pas s’immiscer dans ces moments, savant pertinemment que la mère ét le père étaient toujours dés plus tendus au moment de l'accouchement, mais s'était sans compter sur la présence de Yosama.


"Et bah... T'es quand même vachement grosse comme ça !! Pire que moi après mon p'tit déj... Ahahaha.... ZzZzZzZ"

Fort heureusement pour tous le monde, il s'endormit tout de suite après avoir finit sa phrase, laissant au passager, le loisir de finir les dernières minutes du trajet dans le calme !
Une fois arrivé, les brancardier se remirent au travail, Yosama fut réveillé, et ils conduisirent alors aussitôt Haruki dans la chambre qui lui était réservé, avant son accouchement, le tout sous l'oeil protecteur de Zen, qui devait surement être inquiet par la présence du Hunter , craignant que celui ci ne s'adonne à une bonne grosse boulette, comme faire tomber sa femme...
Mais il n'en fut rien, tout c'était bien passé, et la futur jeune mère était arrivé à destination sans encombre ! N'ayant encore reçu d'appel, les brancardiers pouvaient d'ailleurs se permettre une pause, le Hunter en profitât alors pour rester un peu avec les deux Hebis, et se contentât de dire.


"Ahahah ! Alors c'est aujourd'hui le grand jour hein ?!!? Eyh ! Dis dis dis ! Comme j'ai étais votre brancardier, j'pourrai pas être le parrain du p'tit ?... Ou de la petite tiens d'ailleurs il va avoir un kiki ou non ?"

Pour le moment... Aussi incroyable que cela puisse paraître, Yosama n'avait toujours pas perdu son travail !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-tomodachi.forumactif.org
Haruki
Maîtresse des Morts
avatar

Nombre de messages : 1002
Age : 23
Localisation : Au coeur d'un cimetière
Présentation : Cliquer ici
Points : 1110
Réputation : 23
Date d'inscription : 20/10/2009

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Une petite balade, il faudrait pas, mais qu'est-ce que ça fait au final ?   Sam 21 Juil - 20:07

Les deux brancardiers n'avaient pas vraiment tardé à arriver, ce qui énerva légèrement la nécromancienne rien qu'à l'idée de se faire aider par de simple humains ! Mais bon, si ce simple fait pouvait rassurer son bien-aimé, elle pouvait bien faire l'impasse ce coup-ci. Puis, vint le moment fatidique, un des brancardier appela le troisième qui avait disparut, un certain "Kyuko".

" Kyu... ko... ? "

Elle semblait mélangée entre de la colère et un énorme choc.

" Que... Que.. Que... "

Elle vit alors apparaître le Gardien
[HRPG : Elle est pas au courant pour les Hunters ;o] qui semblait venir de la cuisine.

" QUEWAAAAAAAAAAAA ?! "

Un Gardien au manoir des Hebi, on aura tous vu décidément ! Surtout le chef des Gardiens chez les Hebi ! Il se permit alors de critiquer la cuisine, dans un sens, ça rassura Haruki : le "piège" fermant la porte de la cave à vin, que Soruka avait placé d'un commun accord avec Zen et Haruki pour éviter de devoir la réapprovisionner tous les jours à cause de Kyo, avait marché aussi sur Yosama ! Il ne l'avait pas trouvé, la jeune femme n'aurait donc pas à aller refaire les courses tout en se faisant passer pour une folle à commander un nombre incalculable de bouteilles de vin alors qu'à la base elle avait simplement proposé de s'assigner cette tâche "Pour rendre service étant donné qu'elle ne participait pas au frais du manoir". A bien y réfléchir, il faudrait qu'elle recherche rapidement un autre boulot suite à la fermeture du Cloverfield afin de pouvoir refiler la tâche ingrate à quelqu'un d'autre ! Mais là n'était pas l'heure de réfléchir à pareils choses, surtout que Yosama semblait se moquer d'elle.

Restant silencieuses le reste du trajet, ce qui fut une tâche pire que difficile en ayant pour brancardier un énergumène tel que le chef des Gardiens, elle fut alors conduite rapidement dans sa chambre d'hôpital. Elle fut d'ailleurs étonnée des lieux qu'elle trouva moins atroces qu'elle n'aurait pu le penser car, non, elle n'avait jamais été dans un hôpital avant. Observant les divers appareils de la pièce, elle fut tentée d'en demander l'utilité à Zen qui, ayant été dans l'armée, avait sans doute déjà vu pareils appareils à l'infirmerie de l'armée au moins une fois, mais le demander face à Yosama serait la pire des hontes pour elle, ainsi, elle s'en abstint. D'ailleurs, en reparlant du Gardien...

" Qu'est-ce que tu fiches encore ici toi ?! "

Réfléchissant, un large sourire s'afficha sur son visage, mais un sourire plutôt moqueur étonnement :


" Quoi ? T'as déjà perdu ton job, c'est ça ? Ca fait le combientième, déjà ? Cinquantième ? Centième ? Plus ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yosama
Guerrier Céleste
avatar

Nombre de messages : 2003
Age : 28
Localisation : WTF #!!@?// è_é
Emploi/loisirs : WTF #!!@?// è_é
Humeur : MOOOOOOOOOW
Liens de parenté : Faux-frère = Kai
Présentation : C'est Moiiii :3
Points : 2093
Réputation : 66
Date d'inscription : 08/11/2008

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Une petite balade, il faudrait pas, mais qu'est-ce que ça fait au final ?   Dim 22 Juil - 15:57

Effectivement c'était une grosse surprise pour Haruki que de voir le Gardien, enfin l'Hunter, bosser en tant que brancardier, surtout qu'elle avait assisté à pas mal de ses échecs de boulots, donc elle était au courant de sa poisse populaire, elle en était d'ailleurs fan, puisque Yosama se rappel très bien l'épisode ou elle lui avait cramé son ticket de loto, juste pour qu'il reste dans sa misère... Enfin Yo n'est pas du genre rancunier !
Une fois dans la chambre, elle s'étonnât de le voir encore là ! Et lui balançât également à la tronche le fait que si il était ici c'est qu'il avait du perdre son boulot pour la cinquantième fois. Le jeune homme la regarda d'ailleurs d'un air perplexe.


"Euh la grossesse ça rend sourd ? Ils ont dit que c'est la pause !! Eyh oui miss rabat-joie, pour le moment j'ai toujours mon métier, ahaha je crois que j'ai enfin trouvé ma voie, ma vocation, youhou a moi la belle vie sans pépin et avec de l'argent ! C'est trop de la balle, je suis fais pour être brancardier, si seulement je l'avais su avant !"

Il semblât heureux et s'amusât de ses dires ! Qu'est ce que c'est agréable d'avoir enfin trouvé le boulot de sa vie, c'était long mais enfin.

"Et puis snobe pas ma question !!!! J'peu être parrain, aller dis oui ça serai trop bien !! Et faut qu'on prépare la fête !"

Il était vraiment détendu et ne s'imaginait pas une seconde qu'Haruki pouvait être dans un sale état, ou même que le couple aurai peut être préféré rester seul. Non lui il était assit, à se prélasser dans ce fauteuil qui faisait face au lit, et alors qu'il était en train de s'étirer un bon coup, il vit que sur le lit d'à côté il y avait un petit vieux qui lui était bien familier, puisque c'est le premier patient qu'il a amené aux urgences avant la jeune femme.
Le plus surprenant était que celui ci était toujours endormie et en érection.


**Bordel mais ma pupille elle ne marche qu'une minute...!!!**

Sur cette pensée, il était temps pour lui de quitter la pièce, il allait surement avoir du boulot d'ici peu, et il ne voulait pas non plus que ce vieux se réveil et tombe sur Yo.

"Bien bien bien, les amoureux j'vous laisse, j'ai du pain sur la pense ! Je repasserai plus tard ! Bye, courage 'Kiki !!"

Sur ces mots, tout joyeux, il quitta alors la pièce. Ah !! Quelle belle journée !!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-tomodachi.forumactif.org
Zen
Rain of Tears
avatar

Nombre de messages : 239
Age : 24
Localisation : Au fond du gouffre
Humeur : Indifférent
Points : 266
Réputation : 19
Date d'inscription : 17/11/2009

MessageSujet: Re: Une petite balade, il faudrait pas, mais qu'est-ce que ça fait au final ?   Lun 23 Juil - 1:41

Alors ça pour une surprise... Il fallait avouer que celle ci était de taille ! Alors qu'il attendait l'ambulance qui amènerait sa petite amie à l’hôpital, il fut satisfait de voir que ceux ci avait fait vite ! Deux brancardier avaient alors envahit les lieux, ils mirent Haruki sur le brancard et s'apprêtait alors à partr... Tout c'était absolument bien passé, jusqu'à ce que un des brancardier s'exclame qu'il manque alors un autre brancardier... Déjà cela était étonnant, mais le plus surprenant fut lorsqu'il se mit à appeler un certain Kyuko... Là, les deux Hebi avaient eut surement la même réaction, se demandant si c'était vraiment celui auquel il pensait... et si c'était vraiment le Hunter, cela serai terrible que celui se trouve actuellement dans la demeure des Hebi...
Sa crainte fut alors confirmé, lorsqu'il vit le Gardien arrivait, s'excusant alors sous prétexte de s'être perdu... Pour Zen qui était méfiant, il avait surtout eu peur pensant que Yosama avait plutôt fouiné mais il semblerai que la seul et unique chose qu'il avait examiné c'était le frigo des Hebi.... Ce mec était vraiment à côté de la plaque ?...

En tout cas, un détail était sur, il avait le don d'agacé l'ex-militaire avec ses réflexions, le fait qu'il soit autant sans-gêne... Lui qui ne savait pas pourquoi une majorité des combattants étaient exaspérés par son attitudes, venait d'avoir, en quelques minutes, toutes les réponses à ses questions !!
Notamment lorsqu'il s'était permit d'user du terme "pondre" en parlant de l'accouchement, mais aussi dans l'ambulance, lorsqu'il désigna sa femme comme grosse... Zen avait prit énormément sur lui ! C'était sans doutes parce que Haruki était sur le point d'accoucher qu'il ne lui avait pas bondit dessus.

Ils étaient enfin arrivés à leurs chambres, mais ce n'était pas pour autant qu'ils allaient bénéficier de tranquillité, non le bougre s'était à nouveau permis de squatter, demandant même à Haruki et Zen de le désigner parrain de leurs enfants... non ce n'était pas possible, jamais il confirai un tel rôle à cet énergumène !!
Haruki lui avait d'ailleurs lancé un pique quand a ses nombreuses tentatives de boulot en vain... Pour le bien des futurs patients de cet établissement, Zen espérait que celui ci perdrait au plus vite son boulot !
D'ailleurs, enfin le Gardien prit la porte, et enfin ils purent se retrouver tous les deux, dans ce moments important.


"Mon dieu... Mais il vient de quel planète celui là ?"

Déclarât alors Zen en conclusion à cet épisode plus que bizarre...
Puis reprenant son sérieux, le Hebi s'assit sur le bord du lit, prenant alors la main de sa bien aimée.


"Sinon... Ça va ? tu te sens prête ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruki
Maîtresse des Morts
avatar

Nombre de messages : 1002
Age : 23
Localisation : Au coeur d'un cimetière
Présentation : Cliquer ici
Points : 1110
Réputation : 23
Date d'inscription : 20/10/2009

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Une petite balade, il faudrait pas, mais qu'est-ce que ça fait au final ?   Lun 23 Juil - 2:21

Brancardier... La vocation de Yosama... Impossible d'après Haruki ! Il allait tuer des gens chaque jour, elle en était sûr ! Il fallut un temps proche d'une éternité pour que le Gardien daigne enfin laisser les deux Hebis... Il était temps ! Entendit la réflexion de Zen, la jeune femme ne peut s'empêcher un petit rire avant d'annoncer :

" C'est ce qu'on appel un Gardien ! Globalement, ils sont assez stupides... Après, t'as quelques exceptions comme Subaru ou Kai, mais la majorité, ce sont des gars comme lui... "

Son bien-aimé s'assit alors à ses côtés et lui prit la main, s'inquiétant à nouveau pour elle. Comme pour lui répondre, elle sourit. Instinctivement, elle se glissa dans les bras du Hébi, prenant bien soin de placer sa tête contre le coeur de Zen afin de bien entendre ce son si beau, elle ferma d'ailleurs les yeux afin de mieux l'apprécier. Ainsi, elle ne sentit pas le temps passer, bien que par moment, son ventre lui faisait à nouveau mal, lui arrachant un petite grimace. Elle ne sortit de sa rêverie en entendant un :

" Mademoiselle Takano ? "

Sursautant presque à l'évocation de son nom que personne n'avait prononcé depuis des années, elle se retourna vers la porte où elle l'avait entendu, une infirmière entra alors dans la chambre. Se présentant rapidement aux deux Hebis, elle expliqua qu'Haruki allait passer immédiatement en salle d'accouchement. Deux autres infirmières entrèrent alors, emportant le lit de la nécromancienne alors que la première proposa à Zen de les accompagner en les rassurant que tout allait bien se passer à plusieurs reprises.


~ Plus tard ~

Haruki était de retour dans sa chambre d'hôpital, endormie après tant d'effort. Zen pouvait alors sentir que l'énergie de la nécromancienne semblait différente, presque inquiétante, mais sans vraiment en connaître la cause, pourtant, étonnamment, elle avait un visage apaisé, elle allait donc bien.

Il fallut alors peu de temps pour que la première infirmière revienne, portant dans ses bras le fils des deux Hebis.


" C'est un beau garçon que vous avez eu là ! " lança-t-elle vivement et avec un grand sourire.

Elle approcha alors de Zen et lui présenta.


" Vous pouvez le prendre à présent, il est en parfaite santé, tous les examens ont été concluant ! Félicitation ! "

Au même instant, Haruki ouvrit légèrement les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zen
Rain of Tears
avatar

Nombre de messages : 239
Age : 24
Localisation : Au fond du gouffre
Humeur : Indifférent
Points : 266
Réputation : 19
Date d'inscription : 17/11/2009

MessageSujet: Re: Une petite balade, il faudrait pas, mais qu'est-ce que ça fait au final ?   Lun 23 Juil - 11:57

C'est quand l'infirmière appela le nom d'Haruki, que Zen commençât à réaliser que le moment était enfin venu... Depuis 9 mois... 9 mois que tout cela avait commençait, qu'une nouvelle vie allait s'offrir à lui, qu'il allait avoir un nouveau rôle à assumer. Et pourtant, malgré tous ces mois, c'est comme si il ne s'était pas préparé ou quoi que ce soit, la pression commençât à la gagner grandement, plusieurs infirmière poussèrent alors le lit de la jeune femme en direction de la salle d'opération.
La première infirmière qui était entrée proposât au futur nouveau père d'accompagner sa petite amie dans cette épreuve, et malgré le stresse qui le gagnait, il était évident qu'il ne la laisserai pas seul dans un tel moment, c'est pourquoi il les suivit alors, restant au prêt d'elle jusqu'au bout !

Après l'opération ils avaient emmené l'enfant sans doute pour le nettoyer et autre procédure du genre, c'est pourquoi les nouveaux parents revinrent seul dans la chambre, Haruki était endormie, et il n'y avait rien d'étonnant à cela, vu les efforts fournit par la jeune femme. Comme surement beaucoup d'homme sur cette terre, Zen s'était dit qu'il était heureux que ne soit pas lui qui eut à faire ça, m'enfin même si ça avait l'air éprouvant, ça n'enlevait en rien la superbe de cet évènement, Zen avait vraiment vu quelques chose de magnifique, la naissance de son enfant et ça, il n'y avait pas besoin de mémoire ou d'un large vécu pour se rendre compte de toute la beauté de cela !
Il ressenti également l'énergie de sa petite amie qui était étrange, mais il ne comprenait pas pourquoi il ressentait cela... M'enfin, elle qui s'était endormie avec un visage si radieux, avait tout l'air d'aller pour le mieux... Il verrai bien plus tard si il ressentait toujours cette anomalie inquiétante dans les pouvoirs de sa chérie.

Après un petit moment de calme, ou l'ex-militaire s'était contenté d'observer sa femme dormir, pensant à son enfant et à ce qu'il était en train de faire en ce moment, il fut interrompu par des infirmières qui lui ramenèrent un bébé, son fils !
Alors c'était un petit garçon, Zen l'observât un bon moment, les mains légèrement tremblotement, celles ci reprirent aussitôt leurs fermetés lorsqu'elles saisirent l'enfant.
C'est en tant que père que Zen portait à présent son petit garçon, il n'arrivait plus à détacher le regard de celui ci, il était magnifique.
Soutenant l'enfant de son bras gauche, son autre main s'approchât doucement du visage du petit nourrisson, ses doigts caressant la bonne bouille du petit. C'était incroyable l'effet que ce petit faisait au samouraî qui ne pensait plus à rien, à ce moment, c'est comme si tout avait disparut, ses problèmes, son passé inconnu qui le rongeait, non à présent il n'y avait plus que son enfant, Haruki et lui ! Il s'imaginât d'ailleurs l'avenir, quand celui ci serai plus grand, il pourrai faire tout un tas d'activité ensemble, Zen n'en savait rien, mais pourtant il se disait que la relation père fils devait toujours être différente d'une relation père fille. M'enfin allait savoir, il n'avait jamais prit la peine de demander conseil à des gens ou de lire des livres sur le rôle des parents, car pour lui, c'était quelques choses qui s'apprenait tout seul sur le tas, c'était humain, et il n'y avait pas besoin de cour là dessus... Maintenant il espérait plus que tout, être un bon père ! Il voulait que son fils est la vie et l'enfance que Zen n'avait jamais eut, ni même Haruki d'ailleurs, au vu des flashs back qu'elle lui avait montré récemment... Ainsi, pour leurs passaient difficile, l'ex-militaire savait qu'ils seraient de bons parents ! C'est à ce moment qu'il vit alors la jeune femme se réveiller tout doucement, un large sourire et avec des yeux légèrement humide, Zen s'approchât d'elle, et se remit assit sur le bord du lit, il voulait lui passer l'enfant, pour qu'elle ressente ce que venait de ressentir le jeune homme, qu'elle ressente cette magnifique magie qui s'activait dés le moment que l'on portait l'enfant. Il fit tout ça sans un mot... Il n'y avait rien à dire, tout était déjà tellement clair !
C'était le plus beau jour de sa vie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruki
Maîtresse des Morts
avatar

Nombre de messages : 1002
Age : 23
Localisation : Au coeur d'un cimetière
Présentation : Cliquer ici
Points : 1110
Réputation : 23
Date d'inscription : 20/10/2009

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Une petite balade, il faudrait pas, mais qu'est-ce que ça fait au final ?   Lun 23 Juil - 19:55

Ouvrant les yeux, la nécromancienne aperçut directement Zen, il était debout, leur fils dans ses bras, ce qui fit naître en elle une sorte d'excitation semblable à celle des jeunes enfants qui, le jour de Noël, avaient du mal à attendre minuit pour aller voir si le jouet de leur rêve était sous le sapin. Elle semblait comme ailleurs, comme si elle ne faisait qu'assister à la scène et non y participer, ne réalisant pas encore vraiment bien qu'à partir de ce jour, elle était mère. Voyant son bien-aimé l'approcher avec le petit être, elle ne se redressa autant que lui pouvait sa force actuelle puis tendit le cou autant qu'elle le pouvait pour l'apercevoir le plus rapidement possible.
Une fois le Hebi assit à ses côtés, elle ne put détacher son regard de son fils, les yeux brillant, son coeur battant à tout rompre. Il était là. Son fils était là, il était auprès d'elle ! Elle ignorait comment réagir à cet instant, sous le coup de l'émotion à voir le petit ange qu'elle avait mi au monde, à présent endormi dans les bras de son père. Elle regarda alors tour à tour les deux hommes qu'elle aimait jusqu'à ce que Zen fit le premier pas, elle allait porter son enfant dans ses bras.
Le moment fatidique arrive, le Hebi plaça l'enfant dans les bras de sa mère.

A cet instant, toute joie disparut du visage d'Haruki, elle restait comme figée sur place, incapable de bouger, faisant au mieux pour ne pas trembler pour être sûr de bien garder son enfant dans ses bras. Mais quel enfant ? Où était-il ? Ce sentiment qu'avait ressentit Zen, pourquoi ne le ressentait-t-elle pas ? Il semblait ne pas exister, il semblait ne jamais avoir été là, tout n'avait été qu'un beau rêve, mais la réalité revenait à présent. Elle fixa alors son fils, ne ressentant rien de particulier, ne ressentant même rien du tout. Son sens du toucher disparut depuis cette fameuse journée de torture qu'elle tenait vainement d'oublier depuis toujours... Il n'était pas revenu, même au contact de son fils. Elle sentit son coeur se serrer à cet instant. Jamais. Jamais elle ne pourra le prendre dans ses bras. Jamais elle ne pourrait l'aider en cas de besoin, le rassurer... Quelle mère serait-elle à ne même pas pouvoir serrer son enfant dans ses bras ? Une mauvaise mère, sans doute... Une mère qui jamais ne pourra rendre son enfant heureux...
D'une voix à peine audible, elle murmura un petit :


" Reprends-le... "

Elle fixa à nouveau le petit être, n'osant pas bouger par peur de lui faire du mal, après tout, elle lui en ferait déjà bien assez comme ça. Tout ce qu'elle avait espérer, tout cela n'était qu'une ridicule illusion, le retour à la réalité lui fit mal, peut être même plus mal encore que la journée de torture. Oui, beaucoup plus mal, la douleur n'était même pas comparable.

" REPRENDS-LE ! "

Aux cris de sa mère, l'enfant se mit à pleurer, mais Haruki ne put rien faire : comment rassurer quelqu'un sans même pouvoir le sentir ? De lourdes larmes se mirent alors à couler de ses yeux, glissant lentement sur ses yeux.
Comment pour mettre fin à cette torture sans nom que subissait la jeune femme, Zen avait repris leur enfant. Instinctivement, Haruki plia ses jambes qu'elle ramena contre elle, les coudes sur les genoux, elle tenait sa tête entre ses mains, prenant bien soin de se boucher les oreilles au passage afin de ne plus entendre son fils souffrir par sa faute. Elle tremblait. Si son bien-aimé avait été attentif, il aurait pu se rendre compte que cette position était exactement la même que lors du flash-back où elle avait été confrontées à bon nombre de gens de son village qui la traitaient de monstres.


" J'aurais jamais du exister... J'suis juste un monstre... "

Un légère trace rouge apparut alors sur son front, juste à l'endroit où elle s'était un jour reçu une balle, elle était en train de mettre fin à la nécromancie qu'elle s'était elle-même prodiguée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zen
Rain of Tears
avatar

Nombre de messages : 239
Age : 24
Localisation : Au fond du gouffre
Humeur : Indifférent
Points : 266
Réputation : 19
Date d'inscription : 17/11/2009

MessageSujet: Re: Une petite balade, il faudrait pas, mais qu'est-ce que ça fait au final ?   Lun 23 Juil - 22:03

En passant l'enfant à sa bien aimée, jamais, Zen n'aurai jamais pensé qu'elle allait réagir de la sorte ! Dés lors que l'enfant entra en contact avec elle, elle avait déjà adopté un visage qui était tout sauf ce à quoi Zen pouvait s'attendre, que voulait dire cette expression ? Pourquoi n'eut elle pas la même réaction que lui ? Déjà qu'il n'était pas un grand sentimental, pourtant il n'avait su cacher sa joie et son émotion dés lors qu'il avait prit le petit ange dans ses mains... Non, il le savait bien... Cela devait encore avoir un rapport avec tout ce dont il avait appris au petit matin... Est ce que tout cela tracassait Haruki à ce point ? N'avait pas confiance en Zen quand il lui assurait que rien ne leurs arrivera à eux et au bébé ?...
Pourtant malgré sa surprise, il était resté calme, mais ça allait vite changer quand elle en vint déjà à lui gueuler de le reprendre, rien que ça...
Mais le pire était à venir, elle se recroquevilla sur elle-même et se mit à dire à nouveau des absurdités comme elle l'avait déjà fait, déclarant que jamais elle n'aurait du exister, qu'elle n'était juste qu'un monstre. Mais bon sang !!! Cet enfant n'était il déjà pas une grande preuve du contraire !!


"Boucle là !"

Répondit alors Zen qui avait détourné le regard, le bébé dans ses bras. Il ne comptait pas faire l'impasse là dessus, cette histoire commençait à lui courir sur le haricot ! Maintenant qu'ils n'étaient qu'entre eux ça serai bien mieux pour ne pas déclencher de scandale... Il s’avançât alors prêt de la fenêtre qu'il ouvrit, avant de l'enjamber faisant face au vide, étant à plusieurs étages, c'était l'idéal.

"Alors tu n'es qu'un monstre hein ?... Et ce bébé c'est quoi ?... M'enfin je suppose que si tu es un monstre, lui aussi l'est ! Et surement moi pour t'avoir accepter tel que tu es... De ce fait si toi, monstre que tu es tu ne mérites pas de vivre... Alors il en va de même pour lui et moi !!"

Zen n'avait absolument pas l'air de rigoler, il avait même l'air plus sérieux qu'autre chose.

"tu as raison alors, disparaissons... Je n'ai qu'à sauté, ça fera deux monstres en moins sur trois... C'est ça que tu veux ??? C'est comme ça que tu vois notre famille ?? Mais bordel t'as pas bientôt finis de te lamenter ? Si tu crois que c'est comme ça qu'on résous un problème tu te trompes !! Ce jour est le plus beau de notre vie, alors pourquoi dire de tel connerie ? Le fais qu'on soit unit et à présent trois devait être la meilleur preuve que nous sommes tous sauf des monstres, et voir notre famille devrait nous donner l'envie de vivre à fond, et non l'inverse !!!"

Après son petit monologue il tournât son regard à nouveau vers l'horizon.

"Il semblerai que je n'ai donc d'autre choix que de sauter... Ta vie, ma vie, sa vie... Elle ne fait plus qu'un, alors si tu pars dans cette optique on est tous les trois condamné... Bon, trêves de bavardage, j'ai un suicide collectif à réaliser moi, puisque je t'ai promis de te suivre partout ou tu iras..."

Elle devait surement penser que tout cela n'était que du flanc, qu'une belle morale mise en scène... Bien, il fallait ajouter une touche de réalisme, et de ce fait, l'ex-militaire se lâchât donc dans le vide, son fils toujours dans ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruki
Maîtresse des Morts
avatar

Nombre de messages : 1002
Age : 23
Localisation : Au coeur d'un cimetière
Présentation : Cliquer ici
Points : 1110
Réputation : 23
Date d'inscription : 20/10/2009

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Une petite balade, il faudrait pas, mais qu'est-ce que ça fait au final ?   Lun 23 Juil - 22:37

C'était sans doute la première fois que Zen lui parlait ainsi depuis bien longtemps, à bien y réfléchir, même la seule fois où il s'était plus ou moins énervé contre elle, ce n'était pas à cette intensité. Ainsi, cette simple parole qu'il avait prononcé l'avait fait lever la tête de surprise. Il lui parla alors du fait que, si elle était un monstre, lui et son fils l'étaient aussi, ce que la nécromancienne nia d'un geste de la tête, tout en craignant le geste que venait d'accomplir son bien aimé. Puis, il continua de parler, sans vraiment bouger jusqu'au moment fatidique, là, comme un réflexe, elle courut vers la fenêtre, main tendue comme pour les rattraper.

" Non ! "

Evidemment, l'action fut totalement inutile ! Pour commencer, son état l'avait fait s'effondrer à mi-chemin, mais en plus, tenter une telle chose était déjà voué à l'échec avant même d'avoir commencé. Seulement, elle n'avait pas réfléchit, elle l'avait fais comme par instinct. Ce fut également ce même instinct qui lui permit de lier son âme à celle de son fils en quelques secondes à peine, la très faible puissance du bébé aidant à pareil acte. Par contre, pour Zen, la tâche fut plus difficile : aucun lien ne se créait, et pourtant, elle ressentait son âme sans le moindre problème. Sa magie blanche s'activa alors quelques instant, juste le temps d'annuler la tentative de retirer la nécromancie appliquée à elle-même. En effet, si elle venait à mourir, elle n'aurait actuellement pas la force de se réincarner dans un autre corps, ainsi, elle sauvait à coup sûr son fils.
Elle retenta à nouveau un lien avec l'âme du Hebi, nouvel échec. Il l'empêchait d'avoir tout contact avec son âme. Désespérée, elle garda l'âme de son bien aimé en mémoire afin de la retrouver aussi rapidement que possible en cas de besoin. Elle tenta alors un nouveau lien, sachant pertinemment qu'elle n'aurait pas la force d'en créer un nouveau, murmurant alors comme par réflexe :


" Il a besoin de toi... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zen
Rain of Tears
avatar

Nombre de messages : 239
Age : 24
Localisation : Au fond du gouffre
Humeur : Indifférent
Points : 266
Réputation : 19
Date d'inscription : 17/11/2009

MessageSujet: Re: Une petite balade, il faudrait pas, mais qu'est-ce que ça fait au final ?   Lun 23 Juil - 23:53

Avant d'être prit trop rapidement dans une chute, l'énergie de Zen matérialisât une bulle à partir de son énergie, flottant dans les airs, son enfant dans les bras ! Il savait bien qu'en ce moment Haruki devait être inquiète, et Zen devait remonter le plus vite possible, son acte n'avait pas pour but de faire mourir sa femme par crise cardiaque, mais de lui faire repenser à ces paroles, qui n'avait peut être pas d'effet sur elle, mais qui avait le mérite de blesser Zen, de l'entendre penser ça d'elle ! Il serrât un peu plus son enfant dans les bras et lui chuchota.

"Aller fiston, on retourne voir maman ! Elle doit être inquiète !"

La bulle remontât alors jusqu'à la fenêtre, lorsqu'il arrivât Zen entendit alors la phrase de la jeune femme, il y répondit d'ailleurs aussitôt.

"Nous aussi nous avons besoin de toi ! Lui comme moi ! Alors s'il te plais ne dis jamais plus ne pas mériter d'exister !! Car j'étais sincère avant de sauter ! Si tu pense que tu es un monstres, alors nous le sommes aussi ! Si tu penses ne pas mériter d'exister, alors nous ne le méritons pas plus ! Nous sommes tous les trois unis, tu n'es plus seule à présent, tu ne peu plus te permettre de telle pensée !! Je t'aime Haruki, enfin non ! Nous t'aimons !"

Il entra alors de nouveau dans la pièce, exposant son enfant de façon à ce qu'elle voit bien qu'il était bel et bien avec lui, et en bonne santé ! Il ne savait pas si sa manière de faire était efficace, mais il espérait vraiment qu'avec ça, elle ai pu comprendre qu'il l'aimait, qu'elle n'était plus seule, et qu'elle devait faire confiance à sa famille !
Puis une question le titilla.


"On devrais se mettre d'accord pour un prénom, non ? C'est ce que font tous les parents qui s'aiment et qui aiment leurs enfants !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruki
Maîtresse des Morts
avatar

Nombre de messages : 1002
Age : 23
Localisation : Au coeur d'un cimetière
Présentation : Cliquer ici
Points : 1110
Réputation : 23
Date d'inscription : 20/10/2009

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Une petite balade, il faudrait pas, mais qu'est-ce que ça fait au final ?   Mar 24 Juil - 1:28

Entendre la voix de Zen fut comme une libération pour la nécromancienne qui voulu presque sauter dans les bras de son bien aimé, presque parce qu'il était en suspension dans l'air sur une bulle d'énergie, ce qui n'est pas des plus rassurant, surtout dans son état de faiblesse. Elle entendit alors le Hebi dire que ce qu'il disait n'en demeurait pas moins sincère, que du contraire. Elle fit alors un simple signe de la tête, montrant par là qu'elle comprenait bien ce que lui disait l'ex-militaire. Elle se permit néanmoins d'ajouter :

" Sauf que je ne pourrais pas faire autant pour lui qu'une mère devrait faire pour son enfant... Ne serais-ce que le prendre dans mes bras... "

Tout en disant ses mots, elle observa ses mains, comme par dégoût.

Vint ensuite le soucis du prénom, il est vrai qu'ils n'en avaient jamais parlé avant l'accouchement, ce qui aurait sans douté été une bonne chose à faire... Enfin, quand on comprends qu'ils vivent à Tomodachi, la ville où il y a au moins un combat tous les deux jours, le fait qu'ils manquaient de temps pour réellement y penser se faisait automatiquement comprendre !

" J'y avais pas vraiment pensé avant... "

Réfléchissant à toute vitesse, elle lâcha enfin :

" Je propose Ryuho ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zen
Rain of Tears
avatar

Nombre de messages : 239
Age : 24
Localisation : Au fond du gouffre
Humeur : Indifférent
Points : 266
Réputation : 19
Date d'inscription : 17/11/2009

MessageSujet: Re: Une petite balade, il faudrait pas, mais qu'est-ce que ça fait au final ?   Ven 27 Juil - 1:18

Haruki était toujours inquiète quand au fait qu'elle ne pouvait user de son sens du touché, doutant ainsi de ses capacités vis a vis de l'enfant, et remettant alors en doute le fait qu'elle puisse être une bonne mère. Dans le font Zen pouvait comprendre ses craintes.

" Oui, ça sera surement une étape à surmonter, et ça ne sera pas simple... Mais a présent dans notre vie, qu'est ce qu'il y a eu de simple ? Je suis sur que tu sera en mesure de faire une excellente mère sans ressentir le touché ! "

Il serai peut être difficile pour la jeune femme de garder confiance en elle, les doutes qu'elle pouvait émettre sur son rôle de mère allait surement la tracasser encore un bon moment, Zen le savait et il devait faire le maximum pour la soutenir, car lui, savait pertinemment que son enfant ne pouvait posséder une meilleure mère que la nécromancienne !!
Ils élèveront cet enfant tous les deux, et il sera le plus heureux du monde !! Le Samouraï en était persuadé !! Ils offriraient cette vie que lui et Haruki n'avaient jamais eut , ils l'offriraient à leurs petit ange !

Puis la Hebi proposât alors un prénom à Zen, ce dernier n'ayant rien à redire là dessus regardât alors son enfant, tout sourire, et dit alors.


" On peut dire que ce jour aura été mémorable... Ryuho ! "

Il retournât alors prêt du lit d’hôpital, afin de s’asseoir sur le bord de ce dernier. Il tournât alors le regard vers sa compagne.

" Haruki, j'aimerai que tu le reporte, peut être que toi tu ne peu le sentir, mais lui peu te sentir, il ressent le contact qu'il peu avoir avec sa mère, et il a besoin de cette chaleur ! S'il te plaît mon amour, prends notre fils un petit peu ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une petite balade, il faudrait pas, mais qu'est-ce que ça fait au final ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une petite balade, il faudrait pas, mais qu'est-ce que ça fait au final ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Petite Balade Avec Pauline (pv elle)
» [750 pts] Petite balade en foret a la JBT
» Petite Balade [Aaron]
» Une petite balade sur mon tapis volant ?
» Petite balade nocturne. [Adrian]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tomodachi :: Ville de Tomodachi :: La plaine-
Sauter vers: