Forum RPG
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tenant par la main le garçon du passé...~ [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Folon
Mad Hatter
avatar

Nombre de messages : 19
Points : 26
Réputation : 1
Date d'inscription : 01/03/2012

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Tenant par la main le garçon du passé...~ [Libre]   Sam 3 Mar - 1:27

Apparence choisie : [Mode Humaine.]
Spoiler:
 

/!\ Modification faite ! /!\

C'est une belle nuit qui nous attend tous. Malheureusement, à une heure pareille, tous les humains de cette ville devraient être dans un profond sommeil, je ne croiserai donc personne en rôdant dans les ruelles sombres et sinueuses de Tomodachi...Ce qui signifie que personne ne passera de pacte avec moi ce soir. Donc pas de repas. Quel dommage, moi qui me réjouissais d'avance ! M'étant revêtu de ma forme féminine, seuls quelques clochards et alcooliques s'arrêtent sur mon passage en me reluquant de bas en haut et de haut en bas : Ce genre de situation me feront toujours sourire. Et si je me métamorphosais, là, maintenant, juste pour voir leur tête et pouvoir leur dire :" Et oui messieurs, vous êtes homosexuels, navré de devoir vous l’annoncer...!". Et moi un gros travesti, mais passons. Mais dîtes-moi, ce genre de...personnages, aussi grossiers soient-ils, sont généralement attristés par leur propre sort, non ? Dans ce cas, je pourrais peut-être essayer de les séduire, juste histoire de récupérer ce dont j'ai besoin et de disparaître avant que les choses ne tournent mal...? Repérant un type plutôt jeune, d'une vingtaine d'année tout au plus, je m'approche de l'individu avec une démarche élégante, me penchant sur lui tout en relevant sa tête avec mon index, l'air charmeur :

"Dis...Tu te sens seul ?"

Première étape de passée : Il m'observe de ses yeux intrigués, désormais. Mes longs cheveux blonds lui caressent gentiment le visage, tandis que je tente de gagner sa confiance grâce à des sourires enjôleurs. Cependant, quelque chose attise ma curiosité. Un fluide rougeâtre dégouline paresseusement du long de son bras...Qu'est-ce que c'est ? Du sang ? Pourtant, je ne vois aucune trace de lacérations...Je regarde à côté de lui : Une seringue. Ouh, beurk...! Mauvaise pioche, mauvaise pioche, ça ! Les junkies, ce n'est pas vraiment mon truc...Ils font des rêves bizarres qui n'ont pas un goût très agréable, c'est pour cette raison que je les évite comme la peste. Mais pour une fois, je vais devoir m'en contenter. M'asseyant à ses côtés sur une petite caisse en bois, je commence à entamer une conversation avec lui, mais à première vue, il ne comprend qu'un mot sur deux de toutes mes paroles. Je suis donc obligé d'y aller franchement, alors ? Mes fins doigts passent sur les bandages recouvrant son épaule, signe que ce type est sans doute du genre à se battre inutilement. De ma voix suave, je lui murmure -tout en me retenant d'exploser de rire en voyant ses joues se colorer d'un rouge pivoine - : "Tu voudrais être plus heureux, n'est-ce pas ? Si tu le veux bien, je pourrais t'aider...Ah...Mais je ne te demanderai rien en échange, ne t'en fais pas..."

Rien en échange hein ? D'un certain point de vue, c'est vrai, je ne demande rien : Je prends sans me gêner. Il verra bientôt, que mon aide a quelque...effets secondaires. On dirait que ma proposition l'intéresse, car il s'est brusquement levé en me demandant si c'était vrai. Et bien et bien, je suis tombé sur un dépressif ? Quelle chance ! Je lui assure de la vérité de mes dires, puis lui propose alors de passer ce fameux pacte avec moi. La réponse ne se fait pas attendre, l'air guilleret, il me répond "Oui" avec un grand sourire. Aaaah, mon pauvre chou...Je ne serais pas si heureux, à ta place...Prononçant à voix basse les closes du contrat, je viens poser mes lèvres sur les siennes afin d'absorber la tristesse régnant en maître dans le coeur du jeune homme. Dès que le baiser, si ça peut être considéré comme tel, prend fin, mon nouveau serviteur s'effondre et git désormais sur le sol. Oops. J'aurais peut-être dû le prévenir de s'appuyer à quelque chose...? Qu'importe, je n'ai plus faim maintenant. C'est vrai, les sentiments ont une moins bonne saveur que les cauchemars, mais bon...Je ne suis pas compliqué, du moment que je mange quelque chose.

"Gentil garçon." dis-je en posant ma main sur le sommet de sa tête, secouant un peu ses cheveux.

Je me remets debout et commence à m'en aller, mon travail est fait après tout : A son réveil, il sera l'homme le plus heureux du monde, mais cela sera, hélas, temporaire. Il lui faudra repasser me voir, s'il veut que ça continue...Mais je ne promets rien, les cervelles humaines ne supportent pas beaucoup d'être remuées de cette façon-là et réagissent souvent très mal au second essai. Mais pour le moment, il faut que je m'en aille très rapidement. Depuis que j'ai commencé à m'en prendre aux habitants de cette manière, les personnes qu'on appelle les "Gardiens" ou toutes autres formes de "Justice" tente de coincer le Baku, et je ne veux pas qu'on me découvre. Alors que je m'apprêtais à ENFIN sortir de cette foutue ruelle pour ne pas qu'on puisse m'accuser de quoi que ce soit par rapport à l'état du drogué, je remarque qu'une personne dont je n'avais même pas remarqué la présence se trouve elle aussi dans les ruelles. D'une voix dénuée de toute émotion, je m'exclame dans un seul souffle :

"Ah ! Vous m'avez vu(e), alors ?"

Suivi d'un gloussement féminin. Je n'ai pas spécialement honte de mes activités de nuit, et encore moins peur de devoir affronter ceux qui me considèrent comme étant une menace. Je ne saurais dire s'il s'agit d'une femme ou d'un homme...Peut-être est-ce même un enfant, qui sait ?





Dernière édition par Folon le Ven 9 Mar - 7:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo
Hollow-Mibu
avatar

Nombre de messages : 748
Age : 28
Localisation : HIc?
Emploi/loisirs : HIC?
Humeur : Hic?
Points : 840
Réputation : 44
Date d'inscription : 09/11/2008

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Tenant par la main le garçon du passé...~ [Libre]   Sam 3 Mar - 13:29

Effectivement, c’était une belle nuit, mais pas pour tout le monde.
Le samouraï s’ennuyait ferme ses derniers jours, il avait donc commandé à un grossiste des bas-quartiers, un « tabac spécial qui rend joyeux » pour tuer le temps au manoir hébi, le Mibu c’était dit que Soruka partagerais une de ses « happy-cigarette » pour une bonne parti de rigolade.

C’est donc d’un pas motivé a tromper son ennui que le samouraï descendit jusque dans les quartiers mal famée de la capitale, pour retrouver son contact et ainsi récupérer sa marchandise.
Les rues étaient désertes à cette heure tardive de la nuit, le seul bruit qui venait tromper le silence de ses lieux, était le claquement des tongs du samouraï sur la plante de ses pieds, à chacun de ses pas.
Kyo n’aimait pas les bas-quartiers, l’ambiance était morose et ses habitants faisaient peine a voir, pour la pluparts des écorchés de la vie, que ce soit les junkies, les prostitués, ou quelque pauvre types qui on tout perdu même la raison…..la plupart n’avait pas choisi ce mode de vie, c’est la vie qui l’avait choisi pour eux, et le reste de la populace, n’était autre que les exploiteurs de ses pauvres types, maquereaux, bandits , petites frappes en tout genre, dealeurs, et même quelque devils prenaient leur pied a mettre tout se « beau monde » a genoux.

Le samouraï ne pouvait s’empêcher de trancher quelque tête a chaque foi qu’il s’y rendait, bien qu’il n’était pas un gardien, voir un homme frappé sur une faible femme le mettais hors de lui, mais cette fois il c’était juré de gardé son calme pour ne pas se faire repérer, il ne voulait pas trop que l’on sache sa petite addiction aux plantes indienne, mais c’était sans compté sur ses réflexes de samouraï.
Le démon était dans la ruelle ou son contact lui avait donné rendez-vous, une ruelle typique des bas quartiers : sombre, humide, étroite, avec pour seul décoration quelque ordure sur le sol et un doux parfum de putréfaction, le Hébi était aux aguets, non qu’il avait peur pour sa vie, mais ici les pickpocket ne manquent pas et se faire détrousser de ses pièces d’or pouvait arrivé a n’importe qui, c’est pour cela que lorsqu’il sentit une main s’approché de son épaule que le mibu dégainât son katana de son fourreau sans crier gare, et tout en se retournant il donnât un coup horizontale et puissant avec le tranchant de sa lame.

"GluCKMbbrr"

Fut la dernière phrase de la personne qui se trouvait derrière le samouraï, hé oui se n’est pas évident de parler la gorge tranché, c’est en observant le visage du pauvre badaud que Kyo se rendit compte de sa connerie, celui qu’il venait de tuer n’était autre que son contact.

*Merde quel con*

Pensat-il, mais après réflexions, ce n’était pas si grave, il ne seras pas obligé de le payez comme ça, et cela restait un dealer parmi tant d’autres, un vendeur de mort en moins ou en plus, qu’est ce que cela changerais.
Il fouillât donc le corps pour récupérer sa cargaison, et il reprit son chemin traversant diverse ruelles avant de tomber sur une jeune demoiselle, étant dans la pénombre le mibu préféra cacher sa présence et se faire discret, il ferma ses yeux qui avaient tendance à briller dans le noir, et deux grands yeux rouges dans la nuit se n’était pas très discrets.
Mais il n’allait pas se donné autant de peine bien longtemps la jeune femme l’avait déjà repéré.

"Ah ! Vous m'avez vu(e), alors ?"

le mibu se tu un instant, n'était pas bien sur d'avoir compris la question, question qui lui parraissait quelque peu étrange, il sortit donc de l'ombre pour se montré, il fixa la jeune femme dans les yeux quelque instant avant de répondre.

"Oui je t'ai vue! et alors?"

c'est vrai, qu'est ce que cela pouvait lui faire que Kyo l'ai vue? avait t'elle quelque chose à se reprochée? et quand bien même si c'était le cas, ce n'est pas le samouraï qui allait lui faire une leçon de moral.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Folon
Mad Hatter
avatar

Nombre de messages : 19
Points : 26
Réputation : 1
Date d'inscription : 01/03/2012

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Tenant par la main le garçon du passé...~ [Libre]   Dim 4 Mar - 8:15

"Oui je t'ai vue! et alors?"

Je plisse un peu les yeux, essayant de percer l'obscurité des ruelles afin d'observer mon interlocuteur. Décidément, je ne m'habituerai jamais à cette vue humaine : Si j'avais été sous ma forme initiale, je n'aurais certainement pas eu ce problème pour le moins énervant ! Mais bref, passons, sinon demain, je serai toujours en train de me plaindre. Mon vis-à-vis se révèle être une sorte de samouraï, sûrement croisé avec une espèce démoniaque d'après les yeux rouges sanglant qu'il arbore ce qui ne manque pas de me faire sourire en coin. Sourire qui disparaît très vite lorsque j'entends un gémissement venant de mon fameux junkie, signifiant qu'il vient juste de se réveiller de son semi-sommeil. Un peu embêté par ce manque de synchronisation, je me vois donc obligé de tourner le dos au jeune homme pour ensuite faire quelques pas vers ma victime, la secouant légèrement et lui disant alors dans un murmure :

«  Va t-en désormais...Tu sais où me trouver, n'est-ce pas ?... »

J'aide le garçon à se relever et le regarde s'en aller, passant donc à côté du bonhomme au katana. C'est amusant, sa démarche me rappelle celle des mort-vivants dans les films d'horreur -et oui, même si j'en suis un en son intégralité, j'aime bien m'inspirer du travail des autres-, puisqu'il penche de droite à gauche en riant bêtement...Aaah, la folie. Attendez. Déjà ? Le risque n'est que de 10% lors du premier pacte...Bah, peu importe : La drogue et mes pouvoirs n'ont certainement pas dû bien s'entendre, d'où le fait que ce pauvre adolescent ait complètement perdu les pédales un chouïa trop tôt...Mais comme je l'ai précisé plus tôt : Je n'en ai absolument rien à faire. Ça n'est plus mon problème désormais, mais le sien...Son état m'importe peu de toute façon. Mais revenons à nos moutons, ou dirais-je même MON mouton, avec lequel j'ai énormément envie de jouer un peu. Penchant la tête à 90° sur la gauche, je m'avance d'un pas lent de mon vis-à vis et ajoute dans un rire morbide, tandis que mes yeux changent brusquement de couleur et resplendissent à la douce lumière de la Lune :

« Tu as...tout vu ? »

Mes pupilles se rétractent au maximum alors que je me trouve à à peine un mètre de lui, le toisant d'un regard fou. Le tuer ? Mmmh...Selon sa réponse, j'agirai. Il est armé, certes, mais je n'ai pas peur. Cela fait longtemps que ce sentiment s'est enfui de mon cœur, en même temps que tous les autres. Ne reste donc plus qu'une cavité vide où seule règne en maître suprême la démence qui me maintient en vie. Triste fin, Folon, triste fin...Mais ça me plaît. Plus qu'une vulgaire Happy End. Étrange, n'est-ce pas ? Mais je suis comme ça, voilà tout. Posant ma main sur la joue de l'inconnu (J'avais prévenu, très tactile. On lui a jamais appris à ne jamais toucher les inconnus ! #PAN#), je lui demande en jouant de mes allures innocentes, malgré mes yeux bleus devenus soudainement rouges sous l'effet de mes pulsions meurtrières :

«  Quel est ton nom... ? »

Il est d'une importance capitale de connaître le nom de sa future victime, après tout. Faisant glisser mes doigts le long de son visage et laissant ainsi une griffure assez profonde sur mon passage, je croise les bras et le reluque d'un air mauvais, en tentant de me maîtriser : Rester calme, ne pas l'attaquer maintenant. Je ne sais pas encore s'il m'a vu ou non. Vu ce que j'ai fait, plutôt. Je risque gros sur ce coup-ci. Si ces soi-disant « défenseurs de la Justice » que l'on appelle gardiens apprennent quelle est mon apparence, je ne pourrais plus me déplacer et me servir en ville aussi librement que d'habitude.


[J'attends avant d'attaquer...J'ai dû couper mon texte initial car je trouvais que ça faisait un peu trop bébête féroce qui saute sur tout ce qui bouge, alors... ;A;" ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo
Hollow-Mibu
avatar

Nombre de messages : 748
Age : 28
Localisation : HIc?
Emploi/loisirs : HIC?
Humeur : Hic?
Points : 840
Réputation : 44
Date d'inscription : 09/11/2008

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Tenant par la main le garçon du passé...~ [Libre]   Dim 4 Mar - 20:22

Le samouraï attendait patiemment sa réponse, les bras croisés, observant son interlocutrice de
haut en bas, puis de bas en haut, visiblement elle était en train de faire la même chose, lorsqu’un son, ou plutôt un gémissement attirât l’attention de la demoiselle, qui tournat le dos au samouraï elle fit quelque pas en direction d’un jeune homme qui devait avoir une vingtaine d’année tout au plus, c’était un de ses drogué du coin qui passait son temps a tenir les murs, elle lui chuchota quelque chose, le Mibu aurait pus écouté mais il préféra faire la sourde oreille.
Avec l’aide de la demoiselle, le junkie se remit debout et repris sa route, avec une démarche pour le moins inhabituelle, ce qui intriguât le samouraï qui levât un sourcil, mais après tout, les junkies, ils marchent tous plus au moins bizarrement.

Une fois le zombie parti l’attention de la demoiselle se reporta, enfin de nouveau vers le Mibu, avançant vers lui tout en penchant sa tête sur le côté, ses yeux changèrent alors de couleurs, passant du bleu au rouge, une des caractéristique des êtres démoniaque.
Un sourire en coin se dessinât alors sur le visage du samouraï, si cette personne était une démone, la soirée promettait d’être riche en émotion.

« Tu as….tout vue ? »

Mais que voulait-elle dire par la ? visiblement elle devait avoir fait quelque chose avant de croisé la route de Kyo, et si c’était avec l’homme a qui elle venait de parlé ? Des tas d’idée traversait la tête du Hébi, elle l’avait peut être ensorcelée, ou torturée, ce qui expliquerait sa démarche nonchalante, toujours était-il que cela importait peu au samouraï.

*Haaa je crois que j’ai compris, elle me prend pour un gardien.*

Voila pourquoi elle le questionne sur ce qu’il avait vu, mais le démon sorti vit de ses interrogation lorsque la demoiselle caressât le visage de Kyo, le griffant sur tout le long de la joue au passage, faisant couler son sang tout en lui demandant son nom, elle le regardait d’une façon qui en disait long sur ses intentions, la tension commençait à être palpable.

Il fit mine de ne pas régir, laissant la main sur sa joue, de son index, il trempât son index avec son sang et le goutât, il n’y avait pas le sang de mibu était vraiment bon, heureusement que son collègue vampire n’y avait jamais gouté sinon il harcèlerait le samouraï a tout les repas.

Il laissât exploser son chakra autour de lui, la tension entre le deux protagoniste monta d’un cran, la demoiselle pouvait sentir que l’aura du samouraï était malsaine et assoiffée de sang et de combat, telle était le crédo des Mibus.

« Je m’appelle Kyo des Hébis, Je ne sais pas ce que tu me veux…. mais si tu cherche à te battre tu es tombée sur la bonne personne……J’ADORE CA !! »

Dit-il, son visage se déformant par la joie et l’envie de combattre.

« Et toi quelle est ton nom ? »

La moindre des politesses était de lui demander en retour.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Folon
Mad Hatter
avatar

Nombre de messages : 19
Points : 26
Réputation : 1
Date d'inscription : 01/03/2012

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Tenant par la main le garçon du passé...~ [Libre]   Dim 4 Mar - 22:48

      [Ahaaa ! Tu veux t'la jouer démoniaque via codes et image ?! è.ê ]



      «  Be my new pet and play with me, my Dear Kyo-chan...~ ♫ »




      Étrange. Pourquoi ne réagit-il pas ? Est-ce que ça lui est égal qu'une parfaite inconnue vienne lui griffer le visage sous prétexte que ça lui chante ? Ma foi, ça m'arrange après tout. J'ôte ma main et le regarde lécher son propre sang avec un sourire dément accroché à mes lèvres, dieu que j'aimerais en faire de même. L'odeur de ce fluide rougeâtre a le don de me rendre encore plus fou que je ne le suis habituellement, il m'est donc difficile de résister face à mes pulsions. Il n'y a pas meilleur plaisir que de venir passer sa langue sur les plaies béantes d'autrui, ça, je peux vous le certifier, bien que je ne sois rien de plus qu'un démon, et non pas un vampire pour lequel le sang est la seule nourriture existante...Alors que je m'apprêtais à pousser mon petit rire sournois, je suis coupé en plein élan lorsque le jeune homme fait exploser sa puissance, laissant planer une atmosphère étouffante autour de lui. Ma frange réfractaire se relève d'un seul coup malgré les pinces la retenant à l'accoutumée, ce qui me fait soupirer d'agacement. Je hais cette apparence : Toujours obligé de me recoiffer. Je recule d'un pas, l'air serein et ressens une forte aura démoniaque venant de mon interlocuteur. Je souris. Une aura similaire à la mienne, assoiffée de sang et imprégnée par le Mal...Serait-il, lui aussi...? Il n'y a pas à se fourvoyer, je n'aurai pas pu mieux tomber...!


      « Je m’appelle Kyo des Hébis, Je ne sais pas ce que tu me veux…. mais si tu cherche à te battre tu es tombée sur la bonne personne……J’ADORE CA !! »

      Kyo. Des...hébis. Ce n'est donc pas un gardien mais l'un de ce groupe de jeunes gens censés être entre le bien et le mal...Lui ? Qu'est-ce que c'est que cette histoire grotesque ?! Il ressemble traits pour traits à un démon, pourquoi n'est-il pas allé voir ailleurs ? Il aurait pu s'amuser comme nous tous, et peut-être même réussir à perturber suffisamment les habitants pour son propre plaisir...C'est amusant, pourtant, de les voir pleurer à longueur de journée à cause de l'un de mes vilains sorts...Pleurer d'amour, pleurer d'ennui, pleurer de peine...Il y a tant de raisons pour les humains de pleurer et de se lamenter : Les raisons, je m'en moque, c'est tellement marrant...La tristesse des autres fait mon bonheur, n'est-ce pas cruel ? Si, je sais très bien que vous le pensez, tous autant que vous êtes ! Aaah, ces humains. Même si c'est un acte sournois, je ferai n'importe quoi pour les écraser...Jusqu'à ce qu'ils ne puissent plus se relever. La vérité n'a pas d'importance, leur malheur est ma seule nourriture ...Cependant, je crois avoir entendu parler des "Devils". Ça promettait d'être intéressant au début...Sauf que je ne veux pas avoir à me forcer d'obéir à des ordres qui me déplaisent, et étant une personne libre de faire ce que bon lui semble, il est hors de question de me laisser marcher dessus et de me faire asservir comme un minable. Mais la réponse reste inaccessible : Pourquoi "Kyo" a t-il rejoint un clan aussi précis malgré cette envie meurtrière que je parviens à déceler en plongeant un peu plus profondément mon regard insistant dans ses yeux. Vraiment, je ne saisis pas. Prenant mon même ton joueur, je m'avance et me permets de tourner autour de lui en le scrutant du regard, lui soufflant alors dans un murmure d'outre-tombe :

      "Kyo-chan, des hébis... Pourquoi l'innocente jeune femme que je suis désirerait se battre, dis moi...?"

      Je m'arrête face à lui, le regard aussi vide que le vide en continuant de ricaner. Je ne suis ni "innocent" ni même "une jeune femme" à part entière, mais qu'importe. En cet instant présent, je ne semble être rien de plus qu'une demoiselle un peu frappée, l'erreur viendrait certainement du premier qui osera attaquer. Qui de moi ou de lui lèvera les armes ? Il m'a sous-entendu un combat, je ne peux pas le refuser...Cela fait si longtemps que je n'ai pas joué sérieusement ! La dernière fois remonte à...je ne sais pas...le temps passe si lentement...un jour peut en paraître deux, pour moi. Mais je pense que ça va faire un an, que je n'ai pas affronté qui que ce soit. A vrai dire, une pichenette serait suffisante pour terrasser ceux qu'on appelle la "police", qui n'est rien d'autre qu'un ramassis de mortels incapables de tenir tête à un être démoniaque...Quelle tristesse...Même si ce sentiment n'existe pas dans mon monde monochrome !

      « Et toi quel est ton nom ? »

      Hm. Suis-je vraiment autorisé à dévoiler mon identité à quelqu'un, alors que je répugne déjà rien qu'à l'idée de me montrer à cette même personne ? Je ne sais pas...Mais même s'il apprend mon prénom, ça ne le changera rien : Le silence est de mort, et je sais comment faire taire définitivement les gêneurs...Paupières et bouches cousues...Yeux crevés...Gorge tranchée...Il y a tant de bonnes idées pour m'occuper gentiment de ce garçon qui résonnent telles des alarmes en furie dans ma caboche, si fort que cela me fait mal et que je n'arrive même pas à trouver celle qui lui conviendrait le mieux...! Ca m'agace, vraiment ! Voilà un problème très, très embêtant. Bah ! Je peux très bien m'amuser à volonté, pas la peine de chercher des soucis là où il n'y en a pas : Si une idée ne suffit pas, je n'aurais qu'à toutes les utiliser. Ce n'est pas moi qui souffrira le plus de nous deux, de toute façon...

      " Je me nomme Folon, aussi surnommée le "Baku" dans cette petite bourgade...En ce qui concerne ta gentille proposition...Je..."

      Mes lèvres se tordent dans un rictus narquois, puis explosant de rire -faisant ainsi douter de mes capacités de contrôle sur moi-même-, je sors une machette de derrière mon dos, soigneusement cachée en dessous mes vêtements. Certes...Ça n'est pas très agréable, de se balader avec...Le dessous de l'arme est dentée tandis que le dessus est coupant comme des lames de rasoir, ce qui fait d'elle ma préférée sur toutes celles que je possède chez moi, en gros des couteaux, des poignards, des sabres, et même des revolvers...D'une vitesse prodigieuse, je viens placer la tranchant de la lame de fer sous la gorge de mon vis-à-vis, le regardant cette fois-ci avec un regard attendri, comme s'il me restait une petite parcelle de gentillesse dans mon cœur de glace...Hélas, cette impression disparaît très vite lorsque je prononce mes quelques mots :

      " ...l'accepte...Affronte-moi, Kyo-chan... "



      [Bwah, ça fait moins cool d'un coup, j'trouve pas des images de la bonne couleur...x'D]





Dernière édition par Folon le Ven 9 Mar - 7:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo
Hollow-Mibu
avatar

Nombre de messages : 748
Age : 28
Localisation : HIc?
Emploi/loisirs : HIC?
Humeur : Hic?
Points : 840
Réputation : 44
Date d'inscription : 09/11/2008

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Tenant par la main le garçon du passé...~ [Libre]   Lun 5 Mar - 13:49

[cooooool, tu code aussi^^ XD me la jouer? t'es sympa toi è_é mdr]

" Kyo-chan,des hébis…Pourquoi l’innocente jeune femme que je suis désirerait se battre, dis moi … ? "

C’est quelle se moquerais presque, non elle se moque éperdument de notre samouraï, cette personne n’avait rien d’une innocente jeune femme, l’aura qu’elle dégageait disait tout le contraire, peut-importe son sexe, elle n’avait rien d’innocente, ses yeux, son regard, la vitrine de l’âme comme on dit, dégageait une telle folie, une telle envie de sang.
Son aura était presque similaire a celle du Mibu, à une différence prêt, Kyo avait appris à se contrôlé.
Elle hésita à donné son nom, l’espace d’un instant, mais finalement elle dit s’appelée Folon, surnommé le Baku et elle explosa de rire.

*Elle n’a pas tout sa tête*

C’est le cas de bon nombre de démon, préférant céder à leurs pulsions, faisant des êtres faible leurs « jouets » comme ils aiment dire, mais un jour leurs pulsions les rattrapent, ne pouvant plus s’en passé comme une drogue, ils ne jurent que par elle cédant ainsi a la folie.

Pas le temps de rester plongé dans ses pensée, elle avait déjà placé sa lame sous la gorge du samouraï, c’était une belle lame d’ailleurs, Kyo n’avait jamais eut a affronté un utilisateur de machette, c’était nouveau pour lui, et qui dit nouveau dit nouvelle expérience, chaque combat était enrichissant et celui la figurerait au palmarès du samouraï, à moins que ce soit le dernier.
Le sourire carnassier ne décollait pas des lèvres du Mibu, fixant son adversaire dans les yeux.

« Très bien, battons nous dans ce cas Folon-chan !! »

Le Samouraï recula sa gorge de quelques centimètres, juste pour que la lame ne soit plus en contact avec sa jugulaire, il dégaina son katana de manière a ce que le pommeau du sabre vint frapper la lame de Folon, la faisant ainsi dégagé de devant le cou du Mibu, ce mouvement de bas en haut au pour effet de dégagé la main de Folon vers le haut laissant ainsi toute une parti de son corp sans défense, Kyo en profita pour lui porté un coup de pied puissant pour faire reculer l’adversaire.

« Mais dit moi Folon, cela fait longtemps que tu vis ici ? je ne t’avais jamais vu auparavant ? »

Le samouraï pointa son sabre vers son adversaire. Le tenrô, c’est ainsi qu’il se nommait, un des sabres maléfique du clan Mibu, long d’un mètres quatre-vingt, renfermant l’âme du premier roi Mibu, c’était sans doute l’arme la plus puissante du clan.
Une aura rouge entourât la lame du sabre, devenant de plus en plus intense.

« par le vent divin obscur : L’éclair rouge »

Un éclair rouge parti de la lame en direction du Baku, arriveras t’elle a l’esquivée ou a l’encaissée ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Folon
Mad Hatter
avatar

Nombre de messages : 19
Points : 26
Réputation : 1
Date d'inscription : 01/03/2012

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Tenant par la main le garçon du passé...~ [Libre]   Lun 5 Mar - 21:14


« Très bien, battons nous dans ce cas Folon-chan !! »

C'est amusant, si amusant...! Cette tension presque palpable, cette excitation faisant trembler mes doigts pourtant si bien resserrés autour du manche de ma machette, ces envies meurtrières venant de chacun de nous deux...Si amusant...J'espère seulement que ce qu'il prétend être n'est pas que du vent, je serai très déçu si c'était le cas ! Kyo-chan, des hébis... Je te ferai toucher le sol avec ton front, ça, je peux te le promettre...Par tous les moyens. Que tu sois l'un des miens m'est totalement égal, tu n'es rien de plus qu'un ennemi à achever à mes yeux...Alors que j'étais en pleine réflexion sur "comment le tuer tout en ne gâchant ni sa souffrance ni mon plaisir", le jeune homme recule sa gorge de quelques centimètres histoire de ne pas se faire trancher sa jugulaire connement et dégaine son katana qui se cogne contre mon arme, ce qui a pour effet de me faire lever le bras, exposant ainsi mon corps à tout type d'attaque sans possibilité de me défendre. Comme prévu, Kyo-chan en profite pour me coller son pied dans l'estomac, me faisant ainsi reculer de deux mètres maximum. Étant un poids plume, je devrais faire attention. En femme, je vole un peu trop haut et trop loin à mon goût...


« Mais dit moi Folon, cela fait longtemps que tu vis ici ? je ne t’avais jamais vu auparavant ? »

Et bien, et bien ? Qu'est-ce que j'entends, là ? Ne me dîtes pas que je l'intéresse ! Il ne devrait pas trop me poser de questions, ça a tendance à peser sur mes nerfs et ça ne donne jamais de bons résultats. Si je lui réponds, je serai obligé de le tuer, que ce soit ce soir-même ou dans les jours à venir. Démon ou pas, je suis sûr qu'il baissera sa garde à un moment donné, et à ce moment précis, je serai présent et le tuerai de mes propres mains, simplement pour garder le silence sur tout ce qui a un rapport avec ma personne. Mais pour le moment, si mes réponses peuvent perturber sa concentration, il ne faut pas que je passe à côté de cette occasion. Tout en me retenant de rire, je tente du mieux que possible de lui répondre :

" Fufuh...Je t'intéresse...? Je viens d'arriver...Il y a une semaine...Et le pire dans tout ça, c'est qu'on fait déjà la chasse au Baku...Khé-héhéhé..."

C'est très pratique, les rumeurs qui circulent par ici...On dit aux habitants de ne pas aller dans les ruelles ni dans la forêt à cause du démon qui y "vit", et pourtant, ça ne fait qu'empirer les choses ! Ils se jettent d'eux même entre mes bras, je n'en suis donc pas responsable, s'ils deviennent fous. Surtout que je leur laisse le choix...! Même si parfois, mes pouvoirs ont des incidences sur celui-ci, je l'admets. Je me demande, néanmoins, ce que m'aurait dit mon ancien moi...M'aurait-il stoppé et ordonné arrêter ? Je le sais, je le sens, au plus profond de moi...Je ne peux ni le supprimer ni le chasser, alors je suis obligé de vivre avec ce soupçon d'humanité. Mais qu'importe...Désormais, il est trop faible pour faire quoi que ce soit à mon encontre, je suis donc presque totalement libre de mes actions ! Puisque...après tout, un être abandonné de tout n'est plus qu'une machine à tuer, n'est-ce pas ?

« Par le vent divin obscur : L’éclair rouge ! »

Voyant l'éclair se diriger à toute vitesse sur moi, je sonde la puissance de l'attaque, puis, la jugeant trop faible pour me tuer, reste plantée là en explosant de rire. " Et tu crois que c'est ça qui va me mettre à terre, Kyo-chan ?!" Mettant ma machette droit devant moi pour ne rien recevoir au niveau du visage, je laisse l'attaque me toucher, ce qui ne provoque rien de plus que quelques picotements désagréables me parcourant tout le corps. J'attrape un morceau de tissu déchiré de ma robe, en poussant un long soupir...Ça coûte cher, ces bidules...Il pourrait faire un minimum attention ! Sous l'excitation, je ne ressens que très peu la douleur...Et tant mieux. Sortant du nuage de fumée provoqué par l'impact, je cours jusqu'à mon adversaire en usant de ma vitesse prodigieuse et lui assène plusieurs coups de machette, l'un parvenant à le blesser au bras à l'aide de la zone dentée. Je cesse un instant, entrechoquant la lame de mon arme contre son katana et venant lécher la blessure du jeune homme, lui disant alors :

" Du sang de Mibu...J'en ai affronté, avant toi...Espérons que tu sois plus puissant qu'eux...Je m'étais tellement ennuyée..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo
Hollow-Mibu
avatar

Nombre de messages : 748
Age : 28
Localisation : HIc?
Emploi/loisirs : HIC?
Humeur : Hic?
Points : 840
Réputation : 44
Date d'inscription : 09/11/2008

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Tenant par la main le garçon du passé...~ [Libre]   Mar 6 Mar - 19:21

" Et tu crois que c'est ça qui va me mettre à terre, Kyo-chan ?!"

Bien sur que non son attaque n’allait pas le mettre à terre, on n’avait jamais vu un adversaire se faire mettre Ko en un coup à Tomodachi.

« J’aurais été très déçu si cela aurait été le cas, j’espère bien faire durer le plaisir »

Rétorqua le Mibu tout en léchant la lame de son sabre. Le Baku prend l’attaque de plein fouet, comme pour dire « tu ne m’impressionne pas » c’est un peu narcissique de sa part, m’enfin bon il fallait s’y attendre avec se genre d’hurluberlu complètement fêlée de la caboche, c’est limite si il prend son pied en encaissant l’attaque, mais il ne se fait prier pour contre-attaqué, il profite da la fumée créer par l’impact pour se ruer vers le samouraï, l’enchainant frénétiquement de coup de machette, pour finir par le toucher au bras, avec la zone dentée de son arme, Kyo ne bronche pas, il a déjà pire, beaucoup pire.
La folle se met a léchée la plaie du samouraï tout en lui disant :

" Du sang de Mibu...J'en ai affronté, avant toi...Espérons que tu sois plus puissant qu'eux...Je m'étais tellement ennuyée..."

C’est bien la première foi que Kyo croise quelqu’un ayant affronté des membres de son clan.
Faible les Mibus qu’elle a affrontée ? Cela va de soit, il ne reste plus que trois vrai Mibu en vie, le reste ne sont que des pâle copie, des poupées guerrières crée de toutes pièces.

« Les Mibus que tu as affrontée n’était pas des vrais, il ne reste que trois vrai Mibu dont moi ! je ne suis pas narcissique au point de me prétendre puissant, mais je pense que tu ne vas pas être déçu de sa ! »

Le Mibu canalisa son chakra dans ses jambes pour effectuer un grand saut vers l’arrière, histoire de se mettre à bonne distance de la démone, le samouraï passa son doigt sur la lame de son katana, au passage de celui-ci la lame se mit à brillé de couleur rouge

« Par le vent divin obscur : SUZAKU !!! »

Suzaku l’oiseau de feu, une des attaques phare du Mibu, un gigantesque phénix sorti de lame du samouraï pour foncer vers le Baku, carbonisant tout sur son passage.

[hrp: désolé pour la médiocrité du post, je suis malade et je n'avais pas trop d'inventivité, mais je tenais a te répondre^^ sinon cette attaque est de puissance moyenne^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Folon
Mad Hatter
avatar

Nombre de messages : 19
Points : 26
Réputation : 1
Date d'inscription : 01/03/2012

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Tenant par la main le garçon du passé...~ [Libre]   Mer 7 Mar - 9:41

[Mais bien sûr que je prends mon pied en encaissant les attaques \O/ !!]


« J’aurais été très déçu si cela aurait été le cas, j’espère bien faire durer le plaisir »

"Plaisir"...Quelle sonorité exquise ! Vraiment, ce garçon est si amusant...! Moi qui me plaignais de m'ennuyer, avec ces ramassis de bons à rien qui pullulent dans cette ville et qui se révèlent incapables de poser leur index sur mon front sans pleurer de peur...Moi aussi, ça me fait pleurer...de rire, quoi. Toute la différence se situe sur ce tout petit et pourtant si important détail de rien du tout, qui m'oblige à me languir des heures durant des véritables combats, généralement sanglants et sans pitié, où je peux enfin libérer toute ma puissance sans aucune retenue ni limites. Peut-être que je ne suis qu'égoïsme et hérésie, mais je ne reste rien de plus qu'un damné ayant oublié d'aller croupir en Enfer...Mais je m'en fiche totalement. J'en tirerais presque une certaine fierté, en plus. Je reporte mon attention sur mon adversaire, ayant fixé le ciel étoilé de mes yeux couleur sang avant de passer à l'attaque. Néanmoins, bien que je meurs d'envie de le liquider, je me retrouve obligé de repousser mes pulsions meurtrières et de me retenir de le tuer : J'ai enfin trouvé un jouet, je ne dois pas le casser maintenant, surtout pas, surtout pas ! Sinon il n'y en aura plus...! Et ça, ce serait horrible...! Qui sait, ils sont peut-être tous faibles dans cette ville...Ce serait bien, si je me fourvoyais complètement à ce sujet...Trop bien même...

« Les Mibus que tu as affrontée n’était pas des vrais, il ne reste que trois vrai Mibu dont moi ! je ne suis pas narcissique au point de me prétendre puissant, mais je pense que tu ne vas pas être déçu de sa ! »
- Je m'en doutais, tu sais...Tu es plus puissant qu'eux...Peut-être même plus que moi...? Au point de pouvoir me tuer...?"

J'éclate de rire en me tordant en deux, me moquant implicitement du jeune samouraï, même si je sais pertinemment qu'il n'hésitera absolument pas à m'infliger le coup fatal dès qu'il en aura l'occasion.. Rester prudent...Cependant, ma bonne humeur s'efface bien vite, je me remets donc bien droit en le regardant d'un air neutre, légèrement pensif : Ils n'étaient pas de vrais Mibus...? J'ai donc été totalement abusé, alors...Je suis déçu, extrêmement déçu...Si déçu que des mots ne pourraient décrire la façon je me sens en ce moment-même. Ça n'est rien de plus qu'une poussière dans ma minuscule prison de glace qui entoure mon cœur, mais c'est suffisant pour que je comprenne à peu près le sens de ce sentiment. Une sorte de mini-tristesse qui nous fait soupirer de lassitude à longueur de journée et qui empêche les humains de se faire confiance entre eux. Et pourtant, ça fait confiance aux démons, ces trucs-là....! Comme quoi, il y a vraiment des gens stupides sur cette planète

« Par le vent divin obscur : SUZAKU !!! »

J'ouvre grand les yeux, voyant un phénix enflammé se diriger droit vers ma personne. Qu'est-ce que c'est que cette attaque ? Par contre, j'aime bien son nom ! Me moquant royalement de dégoûter à vie mon ennemi, je me décide à changer un peu ma forme afin de contrer son mignon petit oiseau : La fragile peau située au niveau de mes commissures se fend d'un seul coup, laissant place au fameux sourire de l'ange, tandis que je me mets à cracher -voire vomir #PAF~#- une espèce de substance gluante et noirâtre qui se modélise petit à petit, jusqu'à créer un corbeau venant alors se poser sur mon épaule. Je n'ai pas beaucoup de temps, bientôt, l'attaque me touchera et je ne suis pas sûr de beaucoup aimer les dégâts qu'elle me fera...Je dépose un baiser sur l'aile droite de mon animal de compagnie en lui murmurant : "Montre lui de quoi tu es capable, mon gentil petit ange..." A l'entente de cet ordre qui passerait presque pour une demande douce et maternelle, l'invocation, devenue subitement gigantesque, déploie ses ailes majestueuses et s'envole à toute vitesse dans la direction du rapace brûlant de Kyo-chan. Les deux s'entrechoquent et à mon grand regret, cela provoque une explosion qui embrume mes sens...

" Kyo-chan...Où es-tu...?"

M'apprêtant à relancer une nouvelle fois la même attaque afin de profiter du fait que les yeux de Kyo-chan soient eux aussi aveuglés le laps de quelques secondes, j'aperçois une silhouette qui m'est familière, écartant les bras en plein milieu de la fumée comme pour protéger mon adversaire. "Kyo-chan ? C'est toi...?" Non. Ce n'est pas lui...Je la reconnais, cette personne...Ce garçon...Je m'arrête d'un seul coup, reculant de plusieurs pas avec un air apeuré, en me rendant compte qu'il s'agit simplement de mon ancien moi, n'ayant hélas jamais accepté de disparaître de mon enveloppe corporelle. Sa voix résonne dans ma tête comme une sirène en furie, m'ordonnant d'arrêter ce combat insensé. Ce n'est pas la première fois que ça m'arrive...Ce ne sont que des illusions, Folon, ton âme t'a été volée, rappelle-toi...Non, tu l'as donnée, ce n'est pas pareil... ! Tu t'es fait avoir, et connement en plus ! Devenant subitement furieux, j'ignore le duel dans lequel je me suis lancé et m'escrime à trancher l'air tandis que le jeune homme refuse de s'évaporer comme un simple et vulgaire songe :

" Disparaîs, tu m'entends ?! Dégage, hors de ma vue ! "

Au bout d'un petit moment à m'énerver tout seul, je stoppe tout mouvement et regarde l'illusion se dissiper...Mais était-ce seulement une illusion ? Je soupire, reprenant peu à peu mon expression habituelle, plus calme et joyeuse que celle que j'arborais il y a dix secondes, et ressors du nuage de fumée d'un pas nonchalant, disant alors : " Il a recommencé...". Puis, me doutant que Kyo ne comprendrait strictement rien à toute cette histoire -puisque je ne vais rien lui expliquer-, je dresse ma machette devant moi comme pour l'inciter à reprendre les armes :

" Et sinon, Kyo-chan ! Pourquoi fais-tu parti des Hébis ? Tu es comme moi, après tout...Ce n'est pas amusant, de se laisser commander...! At...tentioooon ! J'arrive ! "


Me mettant à foncer vers lui, cornes en avant, je le coince entre celles-ci et le fais reculer plus loin jusqu'à ce qu'il bute contre une sorte de poubelle collective verdâtre, provoquant alors une vive douleur dans son dos -- d'après mes calculs. Je profite alors de ce moment d’inattention pour me défouler : De mes deux mains, j'attrape sa tête et précipite l'arrière de son crâne sur le mur de la ruelle. Je réitère mon geste autant de fois que je peux me le permettre -en gros, deux car je ne vais pas passer la nuit à attendre qu'il s'évanouisse sous le choc- avant de le relâcher, agrippant alors son cou et l'étrangle en usant le strict minimum de mes forces afin de ne pas le tuer de suite : " Tu es mon tout premier ami dans cette ville, Kyo-chan ! Vraiment, vraiment...Je n'aurais pas pu être plus contente...~ "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tenant par la main le garçon du passé...~ [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tenant par la main le garçon du passé...~ [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grands garçons musclés et bronzés
» La main invisible
» Prise la main dans le sac...[PV Sacha]
» Les garçons des mangas(Sujet réservé aux filles et Baptiste)
» Le groupe T-vice victime d'un vol à main armé à Saint Domingue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tomodachi :: Ville de Tomodachi :: Bas Quartiers-
Sauter vers: