Forum RPG
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Entrée dans une nouvelle ville : la fin d'un boulot.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akio Kurenai
Satsubatsu Hai
avatar

Nombre de messages : 47
Présentation : Kurenai Akio
Points : 53
Réputation : 0
Date d'inscription : 28/01/2012

MessageSujet: Entrée dans une nouvelle ville : la fin d'un boulot.   Mer 1 Fév - 22:50

Tout était blanc. C'était probablement la meilleure description qu'on pouvait faire du paysage. La neige tombait depuis plusieurs jours déjà, continuellement. Un épais tapis de flocons s'était amassé au sol. Si bien, que les jambes des marcheurs s'enfonçaient jusqu'aux cuisses, les faisant grelotter de froid. La température n'était pas au beau fixe, et les nuages ne semblaient pas vouloir laisser place aux rayons solaires. Il faisait froid, particulièrement froid. Le vent cinglait tous ceux qui s'aventuraient hors de leur foyer. Il griffait les visages, attaquait les yeux, transperçait les vêtements qui n'étaient pas assez épais. Il était agressif. Le crissement de la neige emplissait les oreilles des personnes qui avaient le courage d'affronter le temps. Ce n'était pas une tempête de neige, Tomodachi n'était pas non plus localisée dans la toundra, mais les éléments avaient tout de même décidé de s'agiter à leur manière. Le temps était donc particulièrement mauvais ces derniers jours.

Au milieu de ce parterre blanc s'élevait des constructions elles aussi habillées de leur lot de neige. Les bâtiments découpaient des formes géométriques dans cet univers dissymétrique. La ville blanche s'étendait devant ses habitants qui ne prenaient plus le temps de la regarder. Ils n'avaient pas le temps. Pas le temps de mettre leur vie sur pause quelques minutes et regarder les flocons tomber sur ciel. Il n'y avait guère que les enfants pour encore s'émerveiller et s'amuser de ce fragile spectacle. Dans les cours de récréations il y avait probablement des enfants en train de faire une grande bataille de boules de neige ou qui construisaient des bonhommes de neige ou d'autre encore qui s'y écroulaient pour créer la silhouette d'un ange... La neige était belle, blanche et pure...

Et il y avait cet autre aspect de la neige, que peu de personnes vivaient. Le froid, la faim, les maladies, les hypothermies, les engelures, la douleur... Quand on vivait dans la rue, la neige n'était pas belle. La neige, c'était un assassin qui vous torturait et vous regardait mourir à petit feu sans aucune pitié. La neige c'était la mort, elle avait plus de sang sur les mains que tous les meurtriers du monde. Elle vous attaquait sans jamais se lasser. Ses attaques semblaient douces comme des caresses mais étaient en réalité aussi piquantes que des milliers d'aiguilles. Et la torpeur qu'elle engendrait était le pire de ses pièges.

La neige, avec ses deux facettes étaient là. Elle tombait, et la ville s'en retrouvait drapée.

Au milieu de tout ce blanc, une tache de couleur, une forme.

Un individu de très grande taille, habillé d'épais vêtements et le bas du visage enroulé dans une longue écharpe noire qui flottait au gré du vent, avançait péniblement. Il avait froid mais c'était tellement habituel pour lui qu'il n'y faisait même plus attention. Il ressassait parfois simplement ses souvenirs, les bons comme les mauvais pour chasser l'ennui, ou le fait que la neige était froide. Ses cheveux, d'un rouge sanguin était bien la seule véritable couleur qui ressortait de la silhouette de ce dernier. Un sac sur une épaule, il se dirigeait vers la ville, plongeant son regard de ce même rouge sur le paysage qui s'offrait à lui. C'était une nouvelle ville, l'une de celles qu'il n'avait pas encore visité, mais il avait un boulot à y achever. Un colis à déposer.

Akio remonta la bretelle de son sac sur son épaule. Le colis se faisait lourd à force, et il avait complètement refroidit évidement. Mais c'était déjà ça de gagné pour son odorat... Au moins ça n'empesterait pas... Pour le moment. Une fois arrivé, il devrait se renseigner sur son destinataire, et recevrait enfin son salaire.


*J'espère que je vais vite me trouver une nouvelle mission moins mollassonne. Ça me les brise de ne trouver que des quiches en face de moi.* râlait mentalement le jeune homme alors qu'il arrivait enfin aux abords de la ville.


Dernière édition par Akio Kurenai le Jeu 2 Fév - 13:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo
Hollow-Mibu
avatar

Nombre de messages : 748
Age : 27
Localisation : HIc?
Emploi/loisirs : HIC?
Humeur : Hic?
Points : 840
Réputation : 44
Date d'inscription : 09/11/2008

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Entrée dans une nouvelle ville : la fin d'un boulot.   Jeu 2 Fév - 13:06

*FROID,FROID,FROID!!!!*

telles étaient les premières pensées du samouraï en se début de journée.
Il c'était endormis, une fois n'est pas coutume, complètement ivre et a même le sol, non loin de l'entrée de la ville ou se situe son bar favori " la taverne de duchno".
L'ivrogne après avoir écumer quelques litrons, il allât cuvé a quelque centaine de mètres de la dans l'herbe tranquillement, Mais malheureusement pour lui au petit matin, il se réveillât sous une épaisse couche de neige.

*FROIIIID,BLAAAANC,PEUUUUR!!!*

continuât-il de penser, avant de se relever brusquement pris d'un mouvement de panique. Rassuré de voir qu'il c'était juste endormis et que la neige lui était tomber dessus, il commençât à se dire qu'il ne valait mieux pas rester la, avant de chopper des engelures aux pieds (Kyo est toujours vétu de : kimono + tong et c'est tout).
Il fût tout de même étonné de voir qu'autant de neige avait pu tomber en si peu de temps, il pris alors un instant pour observer les alentours, c'est alors que quelque chose ou plutôt quelqu'un...enfin une silhouette pour être exact attirât son attention, un homme emmitouflé dans d'épais vêtement, bravait les éléments en direction de la ville.

Plus la silhouette se rapprochait et plus le samouraï ne reconnaissait pas la personne.

*Mais qui cela peut-il bien être? par ce froid en plus!!*

Il décidât donc de l'attendre a l'entrée de la ville pour lui souhaité la bienvenue et surtout satisfaire sa curiosité,il se mit donc assis sur un des rebords de la muraille juste a coté de la grosse porte ,le mibu pris soins de camoufler toute son aura, on est jamais trop prudent.
Une fois la personne a sa hauteur Kyo lui adressât simplement la parole.

"Il fait un froid de canard n'est ce pas?"

La personne pouvait être interloqué de voir quelqu'un aussi peut vêtu par ce temps glacial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akio Kurenai
Satsubatsu Hai
avatar

Nombre de messages : 47
Présentation : Kurenai Akio
Points : 53
Réputation : 0
Date d'inscription : 28/01/2012

MessageSujet: Re: Entrée dans une nouvelle ville : la fin d'un boulot.   Jeu 2 Fév - 20:45

Plus il avançait, plus les contours de l'épaisse muraille de pierres se précisaient. Des stalactites de glace étaient lourdement pendus à certains de ses rebords. L'immense porte qui le séparait de la ville était ouverte, et offrait un aperçu de l'intérieur de la ville. Tout était enneigé, le blanc semblait vraiment régner partout depuis une semaine. Akio continuait malgré tout sa progression vers sa destination. Il observa le plus précisément possible le décor qui s'étendait en face de lui. La cité lui étant totalement inconnue, il avait besoin de se créer de nouveaux repères dès ce moment.

Alors qu'il s'approchait des grands remparts, il repéra une silhouette assise au sommet de ces derniers. Un homme, semblait-il. Il avait de longs cheveux d'un noir très bleuté et se trouvait étrangement peu vêtu. Un simple kimono de coton et une paire de tong constituaient en tout et pour tout ses vêtements actuels. Il ne devait probablement pas être bien sensible au froid pour oser porter un tel accoutrement. Même lui, qui avait pourtant passé cinq hivers dans la rue y était toujours encore un peu sensible. Il pouvait désormais passer des longues nuits sous la neige, dans le vent glacial sans sourciller. Il avait l'habitude... Mais il lui fallait au moins un pull, des chaussettes et une paire de chaussure fermées.


*Ce mec est un vrai cinglé... Enfin. Il sent peut-être vraiment rien. Et il ne sait peut-être même pas ce que c'est qu'être malade ? Oh pis j'en ai rien à foutre... C'est sa merde pas la mienne. Qu'il crève de froid s'il le veut.* songea-t-il en haussant les épaules pour lui-même.

Akio continua simplement sa marche vers l'entrée, quand l'individu classé comme bizarre lui adressa naturellement la parole, lui faisant l'étrange remarque qu'il fait très froid. Le jeune homme aux cheveux sanguins s'arrêta, levant la tête dans sa direction et le fixa un moment. Resserrant sa prise sur la bretelle de son sac, il finit par lui sourire et répondre d'un ton sarcastique :

"Ah bon ? C'est bizarre, je me croyais dans les tropiques en pleine canicule entouré de pauvres potiches qui remuent du cul pour tenter de chopper un pauvre con sans cervelle. Pourquoi t'as froid toi ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo
Hollow-Mibu
avatar

Nombre de messages : 748
Age : 27
Localisation : HIc?
Emploi/loisirs : HIC?
Humeur : Hic?
Points : 840
Réputation : 44
Date d'inscription : 09/11/2008

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Entrée dans une nouvelle ville : la fin d'un boulot.   Ven 3 Fév - 12:30

Kyo grimaça lorsque l'homme répondit, son ton sarcastique n'était pas au goût du samouraï qui lui était plutôt de nature sympathique.

*il est aussi aimable qu'une porte de prison se mec*

Pensât-il, il pris appuie contre le mur avec son pieds et sauta du mur, malgré la hauteur, le mibu atterrit devant l'homme a la crinière rouge, main sur le sol.
Sa chute fit quelque peu vibrer le sol, et ses quelque vibration suffirent à décrocher quelque stalactite de sou le péon de l’entrée. elle se plantèrent dans le sol enneiger sans le moindre bruit.
Le contact de sa paume contre la neige lui rappela le froid glacial qu'il faisait, cela lui arrachât un grelottement, malgré tout les efforts qu'il faisait pour cacher le faites qu'il était congelé.

"Moi je suis congeler!! et je me réchaufferais bien sur toi tu voit? je déteste les types arrogant!! mais si cela se trouve c'était juste de l'humour, alors je vais être sympa, c'est la coutume dans cette ville d’être"sympa" avec les nouveaux arrivant!!!"

Kyo regarda l'homme de haut en bas, il avait les yeux rouge comme lui

*Encore un pensât-il*

effectivement à tomodachi les gens qui avait les yeux rouges était en masse, mais personne ne les avait pour les mêmes raison!
Le mibu continuait de cacher son aura démoniaque, mais avec la température qui faisait grelotté tout ses membres cela devenais de plus en plus difficile.

"En tout cas pour commencer je te souhaite la bienvenue, je m’appelle kyo, je peut savoir ce qu'il t’amène dans cette ville? je pourrais peut-étre même t'aider si tu le désire"

il se doutais bien de la réponse de son interlocuteur, mais il préférais se montrai sympathique que de montrer les crocs.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Namashi
Element Master
avatar

Nombre de messages : 205
Age : 27
Localisation : Dans le plumard de.... Merde comment elle s'appel déjà ?
Emploi/loisirs : Musicien
Humeur : Créatif
Points : 241
Réputation : 28
Date d'inscription : 18/11/2008

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Entrée dans une nouvelle ville : la fin d'un boulot.   Ven 3 Fév - 13:01

"Quand on est gelé !!! ♫ Le meilleur chauffage c'est d'se défoulerrrrr ♫ Je veux chanter ! Je veux m'déchaîner ! Je veux tout faire péter ! Yeah ! Ma Guitare et moi, ouais ouais ouais ! Juste moi et ma guitare !!! ♪♫♪"

Chantonnât alors Namashi, habillé d'un manteau trois-quart, l'écharpe au cou, une paire de gants à ses mains. Il revenait du studio d'enregistrement ou avec les deux autres membres de son groupe, il avait fignolé leurs prochain album.
Et c'est si tôt qu'il comptait déjà rentrer chez lui, pour revoir une dernière fois l'intégralité du CD, composer de nouveaux morceaux, imaginer les prochains live qu'il allait donner, bref tellement de boulot qui allait être en suspend, évidemment !
S'apprêtant à sortir de la ville par l'entrée, afin de rejoindre le manoir Omura, il vit au loin une silhouette qui lui était familière, celle de Kyo et une autre qui ne lui était absolument pas familière du tout.
Etant à bonne distance d'eux, il put entendre la réponse d'Akio, qui avait tout l'air d'un être bien arrogant. Cela dit le Samouraï semblât vouloir garder son calme malgré l'envie de défoncer ce type.


**Et bien... Je suis curieux de savoir comment ça va partir tout ça !!**

Qu'on se le dise, Namashi avait beau être un Gardien, il n'avait absolument pas la naïveté que pouvait porter ce groupe, il protégeait ce qu'il voulait bien protéger, ce qui se résume essentiellement par ceux que Namashi portait dans son coeur ! Mais si il croisait un sale type dans la rue qui lui prenait la tête, il n'hésiterai pas à lui refaire le portrait, voir à le foutre six pieds sous terre. C'est donc dans un état d'esprit mitigé, que Namashi décidât par curiosité, d'aller se joindre à ces deux personnes qui avait une discussion peu banal.

"Yo Je vois que tu es de bon matin Kyo, c'est qui cette grande asperge au coeur d’artichaut qui devrait manger des carottes pour être plus aimable ?"

Lançât alors Namashi, sur le ton de la provoque, mais surtout ! Sur le thème des fruits et légumes, parce qu'il est important de rappeler que pour notre santé, nous devons en manger au moins 5 par jours !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysis
Illusion Vivante
avatar

Nombre de messages : 192
Localisation : ''J'suis à Tomodachi ! J'suis à Tomodachi !''
Présentation : cliquez ici...Raté !
Points : 211
Réputation : 12
Date d'inscription : 16/03/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Entrée dans une nouvelle ville : la fin d'un boulot.   Ven 3 Fév - 14:09

La neige... Une chose que bien des enfants adoraient : faire des batailles de boules de neige, des bonhommes de neige, de la luge,... Mais, pour cette fois, Lysis ne pensait pas comme tous ses enfants, elle ne pensait pas à s'amuser avec les fins et doux flocons blancs, non, elle, elle ne voulait que rester cloîtrée dans l'appartement qu'elle partageait avec Sachiko et Hanyuu. Malheureusement, il y avait eu de l'humidité dans ledit appartement et Hanyuu était, en plus, tombée malade, ce qui fit qu'elle était sortie seule à la recherche de produits pouvant faire cesser toute humidité dans leur lieu de vie. La fillette s'était alors forcée malgré son horreur de la neige, sans réelle raison connue d'ailleurs, à partir en ville !

Habillée d'un long et grand manteau duquel on voyait juste sortit la moitié de sa tête, à partir de ses yeux environ, elle arpentait les trottoirs blanchis par l'hiver et vide de monde. Fermé. Fermé. Fermé. Les plus grands magasins de Tomodachi étaient tous fermés, sans doute à cause du fait qu'il se trouvait que le jour où nous étions était un dimanche, peut être la neige avait-elle aussi une part de culpabilité ? Lysis, elle, en était certaine. Toujours était-il qu'elle avait été forcée à se diriger vers l'entrée de la ville où était généralement ouvertes des petites boutiques de particuliers qui vendaient quelques trucs le plus souvent beaucoup plus cher qu'à la normale et de piètre qualité, toujours à la recherche de quelque chose pouvant arrêter la méchante humidité qui avait rendu sa chère Hanyuu malade.

Fermé. Fermé. Fermé. A nouveau, rien d'ouvert : le temps ne lui était vraiment pas favorable ! Au détour d'une ruelle, elle crut apercevoir trois silhouette dans le froid... Enfin ! Signe de vie ! Dire que depuis très tôt le matin elle n'avait pas vu âme qui vive en ville ! Elle se mit alors à courir aussi vite qu'elle put dans la neige et dans le froid, reconnaissant bientôt Namashi, Kyo et un homme qui lui était inconnu. Malheureusement, elle ne pensa pas à désactiver son pouvoir : pour Namashi et Kyo, l'effet était rompu, comme en temps normal, mais l'inconnu la verrait comme la personne la plus chère à ses yeux.

Sa petite main s'agrippa alors à la manche de Namashi qu'elle se mit à tirer doucement, en signe de demande d'aide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akio Kurenai
Satsubatsu Hai
avatar

Nombre de messages : 47
Présentation : Kurenai Akio
Points : 53
Réputation : 0
Date d'inscription : 28/01/2012

MessageSujet: Re: Entrée dans une nouvelle ville : la fin d'un boulot.   Ven 3 Fév - 23:11

Alors qu'il venait tout juste de lui répondre, il vit soudainement le visage de l'homme aux cheveux bleutés se déformer d'un grimace de déplaisir. Il n'avait apparemment pas apprécié sa réponse. D'un coup, il sauta de son perchoir en appuyant fortement sur ses pieds. Observant ce geste, Akio se recula de quelques pas pour laisse la place à l'individu d'atterrir. Le sol répercuta une petite onde de choc à alors qu'il touchait terre ce qui fit tomber la glace. Il n'en fut cependant pas vraiment étonné ou impressionné. En fait il n'en avait pas grand chose à faire, il devait trouver son destinataire très rapidement ou il risquait de se faire envoyer bouler au moment de la paye.

Soudainement, alors qu'il le regardait se stabiliser, le jeune homme à la crinière sanguine nota un grand frisson qui agita son corps. Contrairement à ce qu'il laissait paraître, il devait être sensible au froid au moins un minimum. Maintenant qu'il se trouvait à son niveau, enfin un peu plus bas, il pouvait détailler son vis à vis. Une paire d'yeux rouge, des cheveux vraiment bleutés et assez longs. Le reste n'était pour lui pas vraiment notable. Il avait un nez, une bouche, deux bras, deux jambes comme tout le monde. Un fois qu'il fut relevé, il lui répondit à son tour, ayant semblait-il une envie plus ou moins contenue de se défouler sur lui.


*Boarf... Je ne suis pas contre un peu de défouloir, mais je vais me faire refouler, ça me les brise...*

Il lui fit alors toujours sur le même ton et un sourire cynique :

"Et moi je suis le facteur. Et j'ai parcouru des milliers de kilomètres à pieds dans le froid pour trouver mon destinataire sur une île paradisiaque où l'humour n'est pas une aptitude partagée par tous les habitants. Après si t'as un laisser passer A38 peut-être que ça me servira à la Saint Glinglin, on ne sait jamais."

Akio croisa ensuite les bras, tandis que son sourire, peu sympathique, s'élargissait. Il attendait alors la réaction de l'inconnu, moins inconnu, dénommé Kyo face à sa réplique quand un autre homme s'approcha d'eux. C'était un brun d'approximativement son âge, aux yeux clairs, peut-être verts, pour le moment il n'arrivait pas à le deviner. Il lui adressa une sorte de reproche d'une manière détournée. En fait il s'adressait à Kyo et avait décidé de le snober d'une certaine façon. Le jeune homme à la chevelure rouge ne put s'empêcher de répliquer :

"Et toi le pseudo poète à deux centimes qui tente d'enrichir sa culture générale aux légumes, t'es... Qui ?"

Alors même qu'Akio était en train de répondre au brun, un nouvel arrivant s'approchait. Sans même qu'il ne le veuille, son regard fut attiré par la personne. Un adolescent aux mèches sanguines et aux pupilles appariées, plus petit et fin que lui se dessinait peu à peu devant lui. Son seul œil visible s'écarquilla immanquablement. Alors qu'il le voyait s'approcher timidement et attraper le bras de l'inconnu Second, le vent glacé lui donna l'impression douloureuse de transpercer la moindre de ses cellules, congelant par là même ses pensées. En face de lui, se trouvait un jeune homme. Le seul jeune homme qui ait jamais habité et sa vie et son cœur. Devant lui se tenait son jumeau décédé.

L'aberration même que représentait cette situation le frappa subitement de plein fouet. Une atmosphère lourde et glaciale se dégagea aussitôt de lui. Son regard s'assombrit d'un coup, et une tension extrême s'empara de ses muscles les faisant trembler. Il donnait presque l'impression d'être sur le point d'éclater sans même que la moindre expression ne se soit affichée sur son visage. Vivement il attrapa l'imposteur par le cou cherchant inconsciemment presque à l'étrangler par sa poigne dure. Un sourire malsain complètement différent pris place sur ses lèvres. Une lueur de pur sadisme et presque folle s'alluma dans sa pupille rougeoyante. Les sarcasmes et le cynisme semblaient s'être totalement enfuis de son faciès. Akio semblait à ce moment différent d'une certaine manière.


"Toi, dis-moi, ça te dirait d'être dépecé vivant ? J'ai encore jamais tenté le cuir humain ça te dis ? J'ai aurais bien besoin de quelques uns de tes os aussi, tu sais ça fait des instruments de musique intéressants. Je pourrai bien tailler une flute dans l'un de tes tibias si tu te tiens bien tranquille je suis sûr." fit-il d'une voix plus grave et joueuse que précédemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo
Hollow-Mibu
avatar

Nombre de messages : 748
Age : 27
Localisation : HIc?
Emploi/loisirs : HIC?
Humeur : Hic?
Points : 840
Réputation : 44
Date d'inscription : 09/11/2008

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Entrée dans une nouvelle ville : la fin d'un boulot.   Sam 4 Fév - 14:04

Kyo attendait patiemment la réponse du nouveaux venu, lorsque une voix digne des plus grands chanteurs de notre époque se fît entendre.
C'était bien entendu celle de la rock-star (ou pas) de Tomodachi, le bien nommé Namashi, qui saluât Kyo au passage et fit une remarque des plus pertinente à "red hair man", utilisant léguman la super star du potager (déconseiller aux femmes enceinte et aux personnes âgés) pour lui apprendre les bonnes manières.

"Hey salut à toi le magicien!"

Kyo depuis son combat contre Namashi avait cette manie de l'appeler ainsi, c'était une forme de respect.

Bien entendu le jeune homme ne se fît pas prier pour répondre d'une manière tout aussi sarcastique que la première fois qu'il avait ouvert la bouche, avec une pointe d'humour noir, ce qui fît sourire le samouraï, non pas qu'il trouvait ça drôle,c'était plutôt un sourire d’énervement voir d’agacement.
Le sang du mibu bouillonnait et ne réclamait qu'une chose:
Que le sang de cette homme coule sur le sol et fasse contraste avec le blanc de cette neige, son humour et son arrogance avait titiller les nerfs du hébi, aussi refroidit étaient-ils,cela dit, il avait au moins le mérite d'avoir réchauffer le samouraï.

Mais aussi étonnant que cela puisse paraître ce n'est pas le Hébi qui craquât le premier!
C'était le facteur(XD) qui à la vue de la petite Lysis ,se mit à trembler comme un malade pris d'une crise d’épilepsie, il sauta à la gorge de la pauvre enfant l'étranglant de toutes ses forces, lui promettant toutes sortes de divines douceurs.

Bien qui le samouraï n'avait rien a voir avec la gamine, voir une enfant se faire étrangler et ne rien faire était contre sa moral!

D'un mouvement aussi rapide que l'éclair, il sortit son Tenrô (non de son sabre) de son fourreau, et porta un coup vertical sur les bras de l'étrangleur fou, bien sur, il ne tranchât pas ses bras en deux mais il lui ouvrit une plaie suffisamment importante pour lui faire lâcher prise sur Lysis.

"Toi va falloir calmer tes ardeurs si tu ne veux pas te faire réduire en pièce!!! apparemment tu ne sais pas ou tu as mit les pieds!! Je te le répètes bienvenue à TOMODACHI!! la ville ou la folie et la puissance règne en maître!!"

(HUM HUM!! qu'est ce que tu nous dit la kyo?) Bon le démon-samouraï avait quelque peut péter une durite, d’ailleurs on pouvait le voir ses yeux avait pris leur teintes entièrement rouge et une aura de la même couleur commençait a se dégager de son corps!"

" je te laisse une chance d'éviter le combat, présente toi et dit moi la raison de ta venue!"

Le bras qui tenait son sabre tremblait d’excitation, les veines qui parcourait son membres étaient toutes gonflées, comme si il n'attendaient qu'une chose, que l'homme ne répondes pas à ses questions, et lui accorde se plaisir incommensurable qui régissait la vie du samouraï: le combats.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Namashi
Element Master
avatar

Nombre de messages : 205
Age : 27
Localisation : Dans le plumard de.... Merde comment elle s'appel déjà ?
Emploi/loisirs : Musicien
Humeur : Créatif
Points : 241
Réputation : 28
Date d'inscription : 18/11/2008

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Entrée dans une nouvelle ville : la fin d'un boulot.   Dim 5 Fév - 19:55

Suites à la réponse de l'inconnue, Namashi se contentât simplement de sourire, il n'y avait rien de poète là dedans en même temps. Non la poésie, il la gardait pour ses chansons et pour les jolies filles !!!
L'Element master Se contentât d'observer le facteur dans un sourire, jusqu'à la venue de Lysis, tout du moins Chinatsu pour le Gardien... Il pensât d'ailleurs que cet arrogant Facteur allait lui aussi voir une autre personne que Lysis, et voir ça réaction, allait être pour le moins intéressant !

Mais Namashi ne s'attendait certainement pas à ce que celui ci étrangle la jeune fille, la menaçant de la dépecer. Kyo fut alors plus rapide et dégaina son sabre de façon à trancher le bras de l'individu pour que celui ci lâche prise, avertissant celui ci qu'il était à Tomodachi, et qu'ici, il était dangereux de jouer les gros bras sans avoir de représailles.
Et malgré l'avertissement de Kyo, cela n'allait pas s'en arrêtait là! Lysis était pourtant libre de l'étreinte, mais Namashi n'avait absolument pas supporter de voir, d'une part son amie dans de telle circonstance, mais surtout que celle ci lui apparaissait encore sous la forme de Chinatsu, la femme de sa vie, ce qui lui rendait la vision encore plus insoutenable, c'est pourquoi son bras, prolongé par de la glace, saisit à son tour, le cou de celui ci.


"Ça tu vas le regretter mon pote !"

Répliquât Namashi le regard noir, et la voix pleine de haine.
Son autre bras, eut également une rallonge de glace. Namashi prit du recul, et colla son second poing en pleine tête d'Akio,qui volât sous la puissance de cet Ice Punch, libérer de l'emprise de la main gauche de l'Element Master.
Puis la glace disparut, redonnant à Namashi ses bras d'origine, qui semblât toujours aussi énervé, malgré le soulagement qu'avait pu lui apporter cette patate !


"Si tu veux faire le violent amène toi !! Et je te promet qu'en cinq minutes tu retournera d'ou tu viens en chialant, la queue entre les jambes !!"

La réaction de l'Etre Céleste n'était pas vraiment surprenante, ce n'était pas vraiment le genre de personne à rester calme lorsque quelque chose l'irritait, bien au contraire. C'est donc sans surprise qu'il venait de coller une belle droite à cet uluberlu et qu'il ne comptait pas en rester là si celui ci avait encore quelques choses à dire !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysis
Illusion Vivante
avatar

Nombre de messages : 192
Localisation : ''J'suis à Tomodachi ! J'suis à Tomodachi !''
Présentation : cliquez ici...Raté !
Points : 211
Réputation : 12
Date d'inscription : 16/03/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Entrée dans une nouvelle ville : la fin d'un boulot.   Mer 8 Fév - 0:14

Lysis n'avait pas vraiment eu de réaction suite à l'ambiance glaciale... Rappel : c'est l'hiver, il y a de la neige partout, des stalactites pendent d'un peu partout dans la ville, il y a du verglas là où la neige est partie, le vent est givrant... Alors quoi ? Une petite ambiance glaciale de rien du tout allait-elle étonner Lysis ? Pas le moins du monde ! Au contraire, elle avait directement enchaîné à Namashi, niant complètement et Kyo, et l'inconnu, de sa petite voix peu audible :

" Vous pouvez m'aid... "

C'est à cet instant qu'elle fut attrapée par l'inconnu. Il y avait un inconnu ? Ah oui, une forme qu'elle avait vu avec Kyo et Namashi, au loin, elle s'en rappelait à présent ! La première impression ne fut alors pas de se débattre, ni même d'avoir peur, non ! Elle se demanda simplement qui était cet homme. En effet, le fait d'être menacée par son pouvoir n'était clairement pas nouveau pour la fillette, la dernière fois, il s'agissait d'un tueur à gage qui s'était pris d'affection pour une de ses victimes qui pleurait même en tentant de la tuer dans une ville où elle était passée longtemps avant de passer à Tomodachi.

Voyant Kyo, puis Namashi la défendre, elle avait bien évidemment la nuque hors des mains de l'inconnu, la fillette pensa alors à désactiver son pouvoir, laissant voir à Akio sa réelle apparence. Souriant, elle se mit entre Namashi/Kyo et l'inconnu avant de leur dire d'une voix fluette :

" Ne lui faites pas de mal ! C'est déjà arrivé avant, vous savez, c'est juste une des contrainte de mon pouvoir... "

Elle se tourna alors vers son agresseur, l'air compatissante et on ne peut plus sérieuse.

" Monsieur, je suis sincèrement désolée si vous avez vu en moi une personne que vous n'auriez pas voulu revoir... Je possède une particularité qui me fait prendre l'apparence de la personne la plus chère de celle qui me voit et ce n'est pas quelque chose que je décide d'utiliser, ça se fait tout seul... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akio Kurenai
Satsubatsu Hai
avatar

Nombre de messages : 47
Présentation : Kurenai Akio
Points : 53
Réputation : 0
Date d'inscription : 28/01/2012

MessageSujet: Re: Entrée dans une nouvelle ville : la fin d'un boulot.   Jeu 9 Fév - 19:58

Alors qu'il était en train de promettre une mort des plus joyeuses à l'imposteur, le samouraï, car c'était bien un samouraï vu le sabre qu'il avait sorti, lui asséna un coup de sa lame. Ce ne fut pas vraiment la douleur qui lui fit lâcher prise sur l'adolescent, mais plus la surprise. Il avait presque oublié qu'il était entouré. Une marque sanglante s'était dessinée sur la peau de ses deux avants bras sans qu'il n'y fasse vraiment attention. Du coin de l'œil il vit l'inconnu Second s'approcher rapidement de lui et lui agripper la gorge. Une vague sensation glacée se frayait un chemin jusqu'à sa peau. Dans son état, Akio ne ressentait, en général, pas grand chose. Un grand mouvement de bras se décomposa devant son œil. Le jeune homme croisa alors les bras devant lui pour freiner le coup qui le fit déraper en arrière sur la neige.

Encombré par son attirail, et sa grand écharpe, il fut alors obligé de les déposer sur le sol pour être bien plus libre de ses mouvement. D'un coup d'épaule, son sac se retrouva au sol et l'écharpe tomba quelques secondes plus tard. Ses affaires déposées, un sourire purement sadique sur le visage et un œil presque brillant de plaisir, le rouquin s'avança à nouveau vers ceux qui l'avaient attaqués. Son jumeau s'était alors transformé sous ses yeux en une gamine dont il n’apercevait que le dos. Elle semblait parler, mais ses paroles ne l'atteignaient pas. Il s'arrêta alors assez loin et commença à rire narquoisement assez bas.

La peau du coup de l'imposteur redevenue fille devint subitement rouge. Des marques de mains semblaient vouloir s'y imprimer de toutes leurs forces. Sa gorge se faisait compresser avec pour seul but de la faire suffoquer lentement. D'autres marques identiques s'affichèrent sur ses poignets, et ses bras s'étendirent en croix comme si elle était en train de se fait écarteler. L'arrière de ses vêtements s'arrachèrent alors proprement et simplement, laissant apparaitre le dos de la gamine. L'action donnait presque l'impression que deux personnes invisibles, voire trois, étaient en train de s'attaquer à elle. Pourtant, il n'y avait pas âme qui vive derrière elle. Akio était loin, et n'esquissait pas le moindre mouvement. Il ne faisait que regarder, sourire et apprécier.

Observant le spectacle, le jeune homme glissa ses mains dans ses poches. De sa voix étrangement plus rauque et joueuse, il lança d'un ton amusé, la tête légèrement penchée sur le côté lui donnant presque l'air de s'interroger :


" C'est gentil de m'accueillir si chaleureusement ! Je n'étais pas au courant qu'on donnait des jouets aux nouveaux arrivants. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo
Hollow-Mibu
avatar

Nombre de messages : 748
Age : 27
Localisation : HIc?
Emploi/loisirs : HIC?
Humeur : Hic?
Points : 840
Réputation : 44
Date d'inscription : 09/11/2008

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Entrée dans une nouvelle ville : la fin d'un boulot.   Mar 14 Fév - 19:36

Tout s'était enchaîné très vite, à peine Kyo eut libérée la gamine des griffes du nouveau venu, que Namashi l’envoyât dans le décor d'un ice punch, mais visiblement cela n'était pas au goût de Lysis qui s'interposa et demanda qu'on laisse son agresseur tranquille.

"Mais aucun soucis Lysis!!! on va le laisser te décapité sans rien dire et après on l'inviteras à boire un verre!"

Le samouraï pesta, d'accord ce n'était qu'une enfant mais son pouvoir n'était en rien une excuse, d'autant que se type était vraiment louche et de plus il ne c'était pas présenter, ce qui avait le don d'agacer le hébi au plus au point.

"Je pense qu'il s'en fou royalement de ton pouvoir, un type qui transporte une tête de cadavre dans son sac n'en a certainement rien a cirer que tu soit une enfant ou non!!"

Il n'était pas sur de ce qu'il avancait mais le sac que transportait l'arrivant avait intrigué le mibu, étant trop loin pour pouvoir le sentir ou l'analysé au début, il n'avait pas pus en tirer un quelconque information, mais suite a leur échange de coup, le flair développer avait senti une vague odeur de putréfaction, il en deduit donc qu'il transportait un epartie d'un cadavre et vu la forme du sac, il s'aggissait surement d'une téte.
A peine eut-il le temps d'avertir la jeune enfant que l'homme au cheveux rouge sang était de nouveau debout, c'est alors qu'une chose étrange se déroula sur le corps de Lysis, une pression s'éxercait sur sa gorge et ses poignets et ses habits commençait a se déchirer.

Kyo observa Akio, il n'y avait pas de doute l'attaque venait de lui, mais comment procédait-il pour attaquer une personne a distance?
Toujours était-il qu'il était a deux contre un et cela n'était pas au gout du samouraï!

"Namashi, c'est ton combat pas le mien, je te le laisse!"

Mais la fillette virait au violet et le mage ne pourrais certainement pas se battre en se souciant de la vie d'une tierce personne, une idée germât alors dans la tête du hébi.

*si je coupe le contact visuel entre Lysis et cet homme peut-étre que son attaque cesseras !*

Kyo courut donc auprès de la jeune fille, il passat son doigt sur sa lame qui pris alors un teinte rouge.

"Par le vent divin obscur: Suzaku!! le dôme de feu!!"

un Phénix d'une taille assez conséquente sortis alors du katana du Mibu, l'oiseau se mit alors a tourner a un vitesse folle autour du samouraï et de la jeune fille, créant ainsi une sorte de dôme protégeant ainsi Lysis d'une attaque physique.

"Fonce Namashi c'est le moment !!!"

[Désolé pour ce post que je trouve moyen mais je n'avait pas trop d'idée ni de temps pour faire une réponse correct^^]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Namashi
Element Master
avatar

Nombre de messages : 205
Age : 27
Localisation : Dans le plumard de.... Merde comment elle s'appel déjà ?
Emploi/loisirs : Musicien
Humeur : Créatif
Points : 241
Réputation : 28
Date d'inscription : 18/11/2008

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Entrée dans une nouvelle ville : la fin d'un boulot.   Mer 14 Mar - 0:40

Non seulement l'inconnu s'était relevé des coups qu'il avait subit, mais en plus de cela, par un procédé mystérieux, il s'était mit à attaqué Lysis à distance sans même faire le moindre mouvement ! Kyo venait de tenter un truc, est ce que cela allait suffire ? Bonne question! En tout cas il fallait prévoir un second plan, et les dires du Samouraï avait donné une idée qui devrait tenir la route !
D'un geste de la main, Namashi généra un épais bloc de glace qui venait d'emprisonner les affaires d'Akio, que ce dernier avait lâché pour mieux se mouvoir... Grossière erreur !


"Dis moi le rigolo ? Si Kyo dis vrai, ce qu'il y a là dedans ça doit être important non ? Tu ne pourra jamais péter ce bloc de glace... Alors si tu veux récupérer ton sac, je te conseille vivement de calmer ta joie !!... Toutefois..."

Cette fois des éclairs commençaient à danser autour de Namashi, qui semblait furieux des attaques de ce sale type porté à Lysis.

"J'apprécie vraiment pas qu'on s'en prenne à une amie !!!"

La foudre se concentra alors dans le creux de la main du Maître des Eléments, formant une boule, qui aussitôt constitué, fut envoyé en direction d'Akio.

Ca devrait te calmer !! Empaffé !"

[HRP] Désolé de ce petit post, et du temps d'attente pour la réponse [HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akio Kurenai
Satsubatsu Hai
avatar

Nombre de messages : 47
Présentation : Kurenai Akio
Points : 53
Réputation : 0
Date d'inscription : 28/01/2012

MessageSujet: Re: Entrée dans une nouvelle ville : la fin d'un boulot.   Mar 27 Mar - 23:43

[hrp : Moi aussi je réponds plutôt tardivement, mais j'ai eu récemment beaucoup de travail à faire.]

Le samouraï décida de lancer une attaque pour aider la fille. Il déclencha une tornade enflammée probablement pour essayer de le déstabiliser. Il n'y porta pas plus d'attention que nécessaire, ce qui donnait une attention proche du zéro. Elles ne sentaient pas la douleur. Il ne les voyait certainement pas et pouvait clairement les toucher, il ne s'en faisait donc pas pour elles, après tout il ne sentait rien. Le seul changement qui se produisit suite à la création du "bouclier" de Kyo, fut que les traces de mains autour de l'enfant semblaient être légèrement moins imprimées dans sa peau. Ça donnait l'impression qu'elles avaient desserré leur étreinte juste pour garder la pression sur la trachée suffisante pour une lente agonie par asphyxie. L’écartèlement des membres antérieurs de la fillette semblaient quand à eux s'être intensifiés jusqu'à la limite de leur point de rupture. Le jeu étant, de ne les arracher que quand une attaque le touchait directement. Suite à la remarque de Kyo, le rouquin ne pu s'empêcher de répondre su un ton chantant :

"Mais si !!! J'adore les enfants. Leurs hurlements de douleurs sont si mignons ! Le plus drôle c'est de les entendre vous supplier. J'adore quand leur voix se brisent et deviennent rocailleuses d'avoir trop crié. Je n'ai jamais trouver de voix plus mignonnes que leurs pleurs de souffrance. Mais c'est si facile de leur faire mal... Qu'il faut savoir ne pas trop jouer avec eux ou ça devient lassant ! Et aujourd'hui j'ai envie de jouer avec cette gosse ! On joue ensemble ? Je lui arrache un doigt à chaque fois que vous me touchez d'un attaque ça vous va ?"

Il se mit alors à rire bassement, content de sa nouvelle trouvaille, de ce nouveau jeu de douleur qu'il venait d'inventer.

L'inconnu second pendant ce temps-là avait occupé son temps en congelant son fardeau. Peu lui importait en fait de le perdre, il trouverai un autre boulot, ce n'était pas ce qui manquait en cette période de tensions. Comme on disait un de perdu dix de retrouvé... Et une tête congelée était toujours bonne à montrer... Au moins elle était encore mieux conservée par le froid de la glace. En fait ça lui était même plutôt favorable que l'homme l'ait congelé. Il ne fit donc aucun commentaire quant à la remarque de Second. Il le regarda donc s'énerver du fait qu'il s'en prenne à la naine. Des éclairs crépitaient autour de lui, et le jeune homme se demandait vraiment comment il allait attaquer. De loin ou au corps à corps.

La réponse à son interrogation intérieure vint très vite, Second attaquait de loin. C'était le genre d'attaques qui étaient pour lui les plus faciles à esquiver. Il était vif et très réactif, ce qui lui permettait de facilement prévoir les trajectoires des attaques aux vues du langage corporel qu'affichait son ennemi. Le langage corporel était une langue difficile à lire, mais qui ne mentait presque jamais. IL devina la direction de l'attaque et s'effaça de sa trajectoire d'un pas fluide sur le côté, comme si la neige ne ralentissait aucunement ses mouvements. Pire, elle semblait doucement fondre autour de lui

Brusquement, le jeune adulte à crinière rouge sang eut une expression irritée. Il râla soudainement comment ennuyé par une parole proférée un peu avant, et y répondant avec beaucoup de latence.


"Putain 'Kio ! Ta gueule !"

Il sortit les mains de ses poches, tenant apparemment un objet de taille moyenne dans sa main gauche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysis
Illusion Vivante
avatar

Nombre de messages : 192
Localisation : ''J'suis à Tomodachi ! J'suis à Tomodachi !''
Présentation : cliquez ici...Raté !
Points : 211
Réputation : 12
Date d'inscription : 16/03/2010

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Entrée dans une nouvelle ville : la fin d'un boulot.   Mer 25 Avr - 23:35

Lysis ne pouvait plus bouger sous peine de se faire écarteler, des larmes se mirent alors à couler le long de ses joues, elle allait mourir ? Comme ça ? Après tout ce qu'elle avait déjà enduré ? Sans même avoir retrouvé son passé ? Non !

* Côté Akio*

La fillette fut entourée d'un aura dorée, si brillante que les marques sur son corps n'étaient plus visible, bien qu'Akio pouvait encore les sentir présentes. Elle leva légèrement les yeux au ciel et des points précis que fixaient ses yeux, des épées tombèrent d'un coup vers l'inconnu. Fixant alors le sol, des serpents s'étaient glissés dans son pantalon alors qu'il se préoccupait des épées, ce qui le fit relâcher un peu plus son attaque.

" Monsieur, vous ne devriez pas être méchant comme ça... Mais puisque vous me faites mal, moi aussi je peux, non ? "

Une paire d'aile sortit de son dos, à l'endroit précis où ses vêtements s'étaient déchirés, de belles et grandes ailes blanches, trop grande pour elle.

" On va jouer, d'accord monsieur ? Ca va être marrant ! "

Souriant alors, certaines plumes de ses ailes s'arrachèrent d'elle-même, sais que leur nombre sur les ailes ne disparaisse. Les plumes se mirent alors à voler et à tournoyer, tranchant Akio à chaque passage et réapparaissant à chaque fois qu'elles étaient détruites.



*Côté Namashi et Kyo*

Lysis regarda le ciel, sans oser trop bouger. Elle fit ensuite de même avec le sol, mais rien ne se passa.

" Monsieur, vous ne devriez pas être méchant comme ça... Mais puisque vous me faites mal, moi aussi je peux, non ? "

Elle semblait un peu libérée de son étreinte.

" On va jouer, d'accord monsieur ? Ca va être marrant ! "

Tournant la tête vers Namashi, elle déclara :


" C'est peut être un peu lâche mais... Tu peux m'aider ? "

[Hors RPG pour Akio : en fait, Lysis a lancé une illusion, sauf qu'elle n'est pas vraiment détectable, donc, environ 90% des choses que voit Akio sont fausses, mais il en ressent tout de même les effets ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akio Kurenai
Satsubatsu Hai
avatar

Nombre de messages : 47
Présentation : Kurenai Akio
Points : 53
Réputation : 0
Date d'inscription : 28/01/2012

MessageSujet: Re: Entrée dans une nouvelle ville : la fin d'un boulot.   Mar 26 Juin - 19:55

[hrp : désolé pour la réponse 50 ans après, m'enfin j'attendais que Kyo poste, mais il ne savait pas quoi poster, et au final m'a dit de le faire... Donc voilà, je poste maintenant du coup !]


Le jeune homme ne fut pas vraiment étonné de voir que la gamine qu'il avait attrapée se débattait. Elle avait appelé des épées pour lui tomber dessus, ce qu'il évita en se glissant sur le côté. Des serpents apparurent alors et se glissèrent dans son pantalon. La sensation de la peau froide des serpent contre la sienne le fit frissonner. Sans le vouloir son étreinte se desserra légèrement de la môme. Les tirant vivement hors de ses vêtements, il se reprit aussitôt et assura à nouveau sa prise. Il ricana aussitôt devant l'étrangeté de cette attaque enfantine. Elle n'avait pas vraiment eu d'utilité, sinon détourner son attention quelques secondes, le temps qu'il retire les reptiles vicieux. L'homme à la crinière rouge songea alors qu'elle avait servit à lui faire gagner le temps de lancer une autre attaque. En effet, l'enfant avait fait sortir des ailes blanches de son dos, et les plumes qui s'en détachèrent l'attaquèrent. Supposant qu'elles devaient servir soit à l'aveugler, soit à le blesser, il prit le parti d'attendre de voir leur effet. Quand la première le toucha, il ressenti une sorte douleur très lointaine. Les plumes étaient donc sensées le blesser. Riant à nouveau, il dévia les plumes à coups de couteau. En effet, dans sa main se trouvait un couteau à cran d'arrêt au manche d'ébène. Il lança à la naine :

"Ah bon, tu veux jouer toi aussi, petite merdeuse ? Parfait, j'adapterai donc les règles pour toi ! À chaque fois que tes plumes me toucheront, je te briserais une phalange ! Amusons-nous hein ? Ça va je vais quand même les éviter un peu, sinon le jeu ne sera pas long. Mais comme tu as quelques coups d'avance, on va commencer maintenant, hein le merdeuse ?"

Sitôt dit, sitôt fait, la première phalange de son index gauche fut brisé sans qu'il ne fasse de mouvement dans sa direction. Cependant, la gamine avait pu sentir comme des mains s'emparer de son doigt pour en casser l'os violemment. Pendant ce temps, il continuait d'esquiver les attaques des plumes fluidement, surveillant tout de même prudemment Second du coin de l'œil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Namashi
Element Master
avatar

Nombre de messages : 205
Age : 27
Localisation : Dans le plumard de.... Merde comment elle s'appel déjà ?
Emploi/loisirs : Musicien
Humeur : Créatif
Points : 241
Réputation : 28
Date d'inscription : 18/11/2008

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Entrée dans une nouvelle ville : la fin d'un boulot.   Jeu 19 Juil - 3:01

Namashi était un peu paumé, si il avait bien un truc qu'il avait du mal à suivre, et dont il ne raffolait pas trop, c'était bien les illusions, déjà que Yosama prenait de temps à autre un malin plaisir à se servir de sa pupille par humour pour faire voir à l'Element Master un tas de jolies nanas à poils, alors autant dire que les illusions ce n'était pas sa tasse de thé !
Enfin, Lysis lui avait demandé de l'aide, et il n'allait clairement pas refuser cette proposition ! En tout cas il semblerait que ce drôle de type soit prit dans une illusion provoqué par Lysis, donc si il avait bien suivit le topo, ses interventions serai tout de même capté par Akio, la seul chose qu'il voyait différemment, c'était le sort qu'il était en train de réserver à la petite fille... En tout cas le Hunter ne comptait pas lui laisser plus longtemps le loisir d'étrangler son amie !! En plus que grâce à l'illusion, il avait plus ou moins oublié la présence des deux autres hommes se focalisant essentiellement sur la fillette.


"TU VAS LA LÂCHER BORDEL DE MERDE !!!"

S'écria alors le rockeur qui plaçât son bras autour du cou de sa cible de façon à exercer une pression sur celui ci, son autre main libre qui saisit alors la main qui était accrochée le cou de Lysis , il n'eut guerre trop de mal à lui faire lâcher prise en forçant un peu.

"Je crois que t'es malade mec, vraiment, je vais devoir te remettre les idées en place !!!"

Le corps de l'Hunter libéra une décharge qui parcouru également le corps d'Akio, dans le but de lui remettre au moins les idées en place à ce drôle de type. Et maintenant qu'il n'était plus en contact avec Lysis, Namashi pouvait s'adonner à une petite décharge sans toucher son amie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo
Hollow-Mibu
avatar

Nombre de messages : 748
Age : 27
Localisation : HIc?
Emploi/loisirs : HIC?
Humeur : Hic?
Points : 840
Réputation : 44
Date d'inscription : 09/11/2008

Feuille de personnage
Histoire (résumée):

MessageSujet: Re: Entrée dans une nouvelle ville : la fin d'un boulot.   Jeu 20 Sep - 17:12

Le nouvel arrivant était vraiment un type rageant, Namashi lui en foutais plein les dent, Kyo avait protégé le petite derrière une tornade et cette même petite avait lancée une illusion sur lui et rien n'y faisait, Il tenait toujours Lysis sous son emprise.
La pauvre petite venait de se faire briser un doigt, ce qui eut le don de mettre Namashi dans un état de rage, il sépara la gosse de l'emprise du sociopathe avant de lui griller les neurones avec une bonne décharge.

*je me demande si on peu cuire de la viande de cette façon?*

pensât le mibu.

il cherchait une solution pour que Lysis arrête de morfler, lui couper le contact visuel n'avait servis a rien, lui claquer la gueule aussi, alors que peut-être qu'en emmenant la victime à une certaine distance du lanceur cela marcherait.
Il ne peut pas lancer son sort a des kilomètres quand même!!!

Kyo courut alors vers Lysis, il la chargeât sur son épaule d'une manière un peu rustre avant de s'adressé au mage.

"J’emmène la môme loin de ce mec, je ne voit pas d'autre solution pour qu'elle arrête de morfler, charge toi de lui pour qu'il ne nous suivent pas, et au passage arrange lui le portrait!!!"

Le samouraï courut aussi vit qu'il pût avec la fillette sur les épaules, il courut jusqu’à être complètement essoufflé, au point de cracher ses poumons.il avaient courus un ou deux bon kilomètres et ne devaient plus êtres loin du centre-ville, le samouraï s’arrêtât dans une petit ruelle peu fréquenté.

"Fiouu.....je pense qu'on est assez loin"

Il prit Lysis et la posât à terre, il fixât l’enfant de ses deux grands yeux rouges, ne sachant plus trop quoi faire maintenant qu'elle était hors de porté, ça ne se fait pas de laissé une enfant seule en plein centre ville.
Mais le mibu voulait retourné filer un coup de main à Namashi dès fois que l'inconnu révèle une puissance caché.

"Heeuuuu....dit moi ma petite, oû habite la dame qui est souvent avec toi tu sais celle qui a des cornes sur la tête? il faut qu'on la trouve tu seras en sécurité avec elle, moi il faut que je retourne voir si Namashi sent sors!"




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entrée dans une nouvelle ville : la fin d'un boulot.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entrée dans une nouvelle ville : la fin d'un boulot.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivée dans une nouvelle ville.
» FINI - Nouvelle vie dans une nouvelle ville - avec Chad Wilder
» Kaitlyn Clark// Une nouvelle vie dans une nouvelle ville
» Un départ dans une nouvelle région
» Demande d'affectation dans un autre Corps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tomodachi :: Ville de Tomodachi :: Entrée de la ville-
Sauter vers: